Conflits et guerres actuelles

Les exécutions seront possibles à Guantanamo


L'armée américaine a adopté de nouvelles procédures militaires concernant la peine de mort. Elles rendront possibles des exécutions sur la base de Guantanamo (Cuba) si des prisonniers y étaient condamnés, a-t-on appris auprès de l'armée.

Ces procédures concernent les condamnations à mort imposées par les cours martiales ou les tribunaux militaires. Cette réforme permet que la peine de mort soit appliquée ailleurs qu'à Fort Leavenworth (Kansas), qui était jusque-là le seul site autorisé.


Vendredi 27 Janvier 2006

Les procédures pourraient ainsi être applicables par les tribunaux d'exception mis en place sur la base américaine de Guantanamo si des prisonniers y étaient condamnés à mort, a indiqué un porte-parole de l'armée.

A ce stade, aucun des dix prisonniers de Guantanamo poursuivis devant des tribunaux militaire d'exception n'est passible de la peine de mort, a ajouté le porte-parole. Aucune date d'exécution n'a par ailleurs été fixée pour les sept hommes se trouvant dans le couloir de la mort à Fort Leavenworth.

Cette nouvelle réglementation est vraisemblablement "destinée aux tribunaux à Guantanamo" car "ils ne veulent pas transférer ces gens sur le territoire américain", a pour sa part indiqué le directeur d'une association opposée à la peine de mort. Quelque 500 individus sont détenus dans l'enclave américaine à Cuba, souvent depuis plusieurs années.

Un juge fédéral a par ailleurs ordonné que le gouvernement américain révèle les identités des centaines de prisonniers détenus à Guantanamo. Il a rejeté les arguments selon lesquels leur identification pourrait mettre en danger leur famille et en faire l'objet de représailles de la part des groupes terroristes.


source


Vendredi 27 Janvier 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires