EUROPE

Les européennes : Macron et ses « Périls »...


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 10 Août 2019 - 00:05 Gaffe nucléaire de l’Otan



georges zeter
Mercredi 22 Mai 2019

Ces élections européennes c’est d’abord insuffler la peur...Irraisonnée. Et macron se fait tête de gondole en cet exercice de surchauffe du trouillomètre. Si VOUS ne votez pas LREM, vous voterez pour les « périls extérieurs », pour la Russie de Poutine, le péril jaune chinois, pour les multinationales américaines et peut être les cartels de la drogue, les mafias, les extraterrestres qui veulent transformer les humains en zombies...Là, c’est déjà fait concernant l’électorat LREM, voir en bas de l’article une vidéo jointe...
Et comme macron ne se prend pas pour de la crotte, il, sans aucune gêne, prédit «Si, en tant que chef de l’Etat, je laisse se disloquer l'Europe qui a construit la paix, qui a apporté de la prospérité, j'aurais une responsabilité devant l'histoire». Il dit bien « JE »...Sans lui, la future Europe sera le désert des tartares, le déluge quoi ! Un tel ego surdimensionné vaut en général un séjour en maison de repos, mais concernant sa magnisuffisance qui tel un prédicateur de l’apocalypse se complait dans le no-limit :
«les Russes et quelques autres n'ont jamais été à ce point aussi intrusifs pour financer, aider les partis extrêmes». Il a néanmoins souligné ne pas confondre «les Etats et certains individus», même si, assure-t-il, «les groupes d’influence américains ou les oligarques russes affichent des proximités avec les gouvernements», et histoire de ratisser large il rajoute : «pour la première fois une connivence entre les nationalistes et des intérêts étrangers pour démanteler l'Europe, sans oublier le lobbyiste proche du pouvoir américain Steve Bannon». Je ne sais pas si vous êtes comme moi en lisant ces accusations péremptoires de la part de ce président, mais je suis certain que nous avons affaire à un homme dérangé psychologiquement. Il voit des ennemies partout et vit retranché dans sa tour de l’Elysées et ne sort qu’entouré d’escouades de sécurité renforcées qui chassent le citoyen dans un périmètre d’au moins 1 kilomètre. Sachant qu’il n’est qu’entouré de courtisans disant amen à tout, quoique... Il n’écoute pas ses conseillers qui quittent le rafiot un à un : Stéphane Séjourné a été l’un des premiers, tout comme Sylvain Fort, directeur de la communication, puis, Ismaël Emelien, Alexis Kohler ; who else ? Quant à ses ministres, il suffit d’un peu de mémoire pour savoir ce qu’ils pensaient du monarque avant son élection ; mais cyniquement le serviront tant que ça ne compromettra pas leurs plans de carrière : «Gérard Darmanin ne disait-il pas en janvier 2017 : «l’élection de macron, au diable ne plaise, précipiterait la France dans l’instabilité institutionnelle et conduira à l’éclatement de notre vie politique»...Bruno Le Maire surenchérissait : «Emmanuel macron c’est l’homme sans projet, parce que c’est l’homme sans convictions, il dit tout et son contraire, selon ses auditeurs». Ce n’est même plus être habillé pour l’hiver, mais pour tout le quinquennat...Avant la présidentielle, il faut saluer la lucidité de ces deux félons, qui une fois nommés ministres n’ont fait qu’encenser, flatter et sont prêt à le poignarder dans le dos à la moindre occasion. Si là-dessus, on ajoute tous ces medias aux ordres, car il faut se rappeler la seule « conférence de presse » suite au « grand débat », pour se convaincre qu’il faut absolument que le peuple de France sache qu’il est gouverné par un semi-dément, qui a désigné comme tête de liste de cette élection européenne l’ânesse Loiseau, avatar, qui devrait faire rire mais qui inquiète plutôt ; alors, macron ne se fiant qu’à lui-même l’a viré de l’affiche électorale pour la remplacer par sa tinette en biais : De LUI, grand timonier de la ménagère de + de 65 ans (mais toujours vêtue du tailleur Chanel).
« Insuffler » en terme médical veut dire : Souffler, introduire à l'aide du souffle un gaz, une vapeur, une poudre. Insuffler de l'air dans la bouche d'une personne asphyxiée. Gonfler par insufflation. Insuffler une vessie. En ces quelques mots nous avons tout le programme macronien de ces deux derniers années : souffler un gaz, une vapeur, une poudre, personne asphyxiée, gonfler, vessie...
Pour son riquiqui électorat à qui on a soufflé un gaz et des vapeurs, puis une poudre de perlimpinpin, ce qui l’amène à être un être asphyxié, mais qui gonfle tout le monde et qui avale des vessies, des vessies...Voila, achetez le programme, emballez, c’est pesé !!!
Dans une campagne européenne où les programmes et projets pour l'Europe sont hors sol, sans odeur et sans saveur où tout est biaisé par des soi-disant « intérêts étrangers» et des «nationalistes» brandis par le camp présidentiel, cela suffira-t-il à mobiliser les électeurs ? Les français seront ils assez fous de donner un blanc-seing à ce mariole qui est mort de trouille ?
Ecoutons l’analyse de l’avocat Patrice Spinosi sur France culture : «être fort, ce n’est pas forcément faire de la répression ni être sévère, cela démontre qu’on a peur, quelqu’un de fort, c’est quelqu’un capable de gérer les choses, de pardonner, d’expliquer les choses. La sévérité et la répression dont fait preuve le gouvernement (macron) démontre l’état de faiblesse dans lequel il est, et si il était fort, il n’aurait pas besoin de faire l’usage de la loi, et de méconnaître les libertés fondamentales des citoyens». Je suis tout à fait d’accord, et un homme ayant peur et ne sachant pas contrôler ira vers les solutions les plus extrêmes afin de ne plus faire face à sa réalité... Vivre dans le déni, voir des ennemies, ne plus entendre...Cela s’appelle si je m’abuse être skyzophrène non ? Et là, nous parlons d’un président/roi omniprésent de la 5eme république avec tous les pouvoirs, qui peut faire tirer sur les foules, envoyer des militaires dans des bourbiers africains inextricables et pousser sur le bouton atomique...
Et puis appeler cette non-campagne « renaissance », alors qu’on est en plein avortement démocratique, situe bien l’état d’esprit du vieux bambin... Alors, avant de boucler macron en maison de long-long repos il faudrait tout de même lui rappeler ce vieux proverbe africain : «l’enfant ne voit pas debout ce que l’adulte voit assis»... Mais adaptons ce diction venu d’ailleurs, de ces « périls étrangers » :
- «l’enfant ne voit pas debout ce que « maman » voit assis»... Allez mon petit Emanuel, c’est l’heure des tites pilules, pis après, gros dodo, nounours va passer !

Georges Zeter/mai 2019

Cet article est inspiré de l’article de RT : Macron monte au créneau et pointe une «connivence entre les nationalistes et des intérêts étrangers»

vidéo des électeurs macroniens :
https://www.facebook.com/LapierreReportages/videos/948711272137839/


Mardi 21 Mai 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires