ALTER INFO

Les étudiants chinois de France ont créé un site pour adresser à Nicolas Sarkozy cette lettre :


Dans la même rubrique:
< >


Combat [combat.94@wanadoo.fr]
Mardi 1 Avril 2008

"Monsieur le Président de la République,

Nous sommes des étudiants chinois en France. Nous avions choisi la France pour la qualité de ses écoles, certes, et aussi pour les valeurs démocratiques qu'elle incarne et pour les cultures riches et multiples qu'elle incorpore. Nous n'en sommes pas déçus jusqu'à aujourd'hui. Nous apprenons ainsi à développer notre esprit critique si important pour les Français.

C'est avec cet esprit critique que nous analysons les événements relatifs au Tibet. C'est notre propre vision d'étudiants chinois en France que nous voulons exprimer indépendamment de la position officielle du gouvernement chinois. Ces derniers temps, nous sommes ainsi très inquiets de ce qui nous semble être une mauvaise compréhension par les Français de ce qui se passe dans notre pays. Certains médias, certains partis politiques, ainsi que des associations ont attaqué la Chine et les J.O. de Beijing, avec des arguments infondés, voire volontairement montés de toute pièce.

Alors que nous attendons beaucoup de l'avenir des relations franco-chinoises qui sont en plein développement, ainsi que de la tradition diplomatique de la France et du français nous sommes très surpris que vous même, Monsieur le Président, le 27 mars, n'écarteriez pas de boycotter la cérémonie d'ouverture des J.O. Nous voulons croire que cette indécision n'est que la volonté de votre part de réfléchir plus longuement et plus sagement à la position que la France occupera dans l'Union Européenne de juillet prochain.

Nous espérons que le temps qui reste d'ici les Jeux Olympiques permettra aux Français et aux Chinois de mieux se comprendre conformément à une longue histoire d'amitié. En Chine la France a toujours une image très positive, nous sommes les premiers à vouloir que cette image perdure et surtout corresponde à la réalité.

Nous pensons que beaucoup de choses rassemblent la France et la Chine. Entre autres, la Chine est, comme la France, mais en plus grand, une famille de multiples peuples. Nous sommes fiers d'être membre de cette grande maison. Le Tibet est un membre de cette famille, au même titre que les Hans (que vous désignez comme "Chinois"), les Zhuang, les Hui (musulmans), les Ouigour (musulmans) et les mandchous.

Malgré la croissance des chiffres, la Chine reste un pays en voie de développement dont le niveau de vie est encore très bas, notamment dans les régions éloignées des grandes villes et des côtes. La réforme démocratique n'est qu'à l'état de germe. La liberté individuelle et celle de la presse ne sont pas pleinement assurées. Les défis sont multiples pour la Chine qui a entamé ses réformes depuis les années 80: environnement, santé, sécurité sociale, éducation…

Les J.O. représentent pour la Chine tout autant un grand défi qu'une grande opportunité. Les idées venant du monde entier changeront profondément la Chine. Les jeunes formés dans les pays développés comme la France y joueront un rôle dont vous mesurez très bien l'importance. Votre décision est essentielle non seulement pour les relations franco-chinoise, voire euro-chinoise, mais aussi sur l'avenir des étudiants chinois en Europe.

Nous, les étudiants chinois en France et en Europe, souhaitons de tout coeur que vous, Monsieur le Président, accordiez votre soutien total et inconditionnel aux Jeux Olympiques 2008 en Chine. Vous soutenez ainsi la réalisation prochaine d'une Chine plus démocratique et plus prospère, et un monde plus harmonieux.

Le peuple chinois a ouvert ses bras à la France et au monde! Vous serez toujours le bienvenu à Beijing!

Etudiants chinois soussignés"

http://soutenirjo2008.blogspot.com/

Vous pouvez lire tous les commentaires de cet article ici :
http://socio13.wordpress.com


Mardi 1 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par Seb le 01/04/2008 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour. Quelques réactions :

D'abord, j'aimerais préciser que j'ai accès aux différents médias, aux différents avis concernant le Tibet, que ce soit la position officielle chinoise ou celle des médias occidentaux. Ceux-ci n'ont pas un avis unique. Je suis libre de penser ce que je veux, et je ne suivrai jamais l'avis d'un journal, une émission, etc... sans me faire ma propre opinion.

On ne peut donc pas me reprocher d'être partial, ou antichinois. J’aime beaucoup la Chine.

Quand on étudie l'histoire du Tibet, on se rend compte que ce que la Chine présente officiellement comme une appartenance de 700 ans est plutôt une succession d'accords, de protectorats, où le Tibet aurait été un partenaire de l'Empire, plutôt qu'une véritable partie de la Chine.

La culture tibétaine est tout à fait originale, différente, et la présence chinoise est restée limitée. Dans les faits, bien qu'associé à la Chine, le Tibet vivait une indépendance culturelle très marquée.

En 1911, les représentants de l'empire chinois ont été expulsés, et le Tibet a osé s'affranchir, comme tout peuple a le droit de le faire, de la tutelle chinoise.
Même si la reconnaissance de cette indépendance a été très limitée, et que la plupart des pays n'ont pas osé se prononcer, ce pays (le Tibet) étant important stratégiquement, elle a été effective pendant presque un demi siècle.

Les autorités chinoises présentent comme une reconquête pacifique d'une terre « chinoise » ce qui s'apparente plutôt à une invasion militaire d'un pays ayant vécu déjà depuis 50 ans son indépendance.

La propagande communiste a su noircir le régime "féodal" qui régnait avant les années 50.
Mais les tibétains ont-ils demandé aux chinois de venir les "libérer" ? De quel droit un peuple vient-il, comme les américains l'ont fait en Irak, "libérer" un peuple sans son autorisation et contre sa volonté ? Les chinois ne sont pas entrés au Tibet sur l’invitation du peuple tibétain, mais en envahisseurs, avec des revendications territoriales.

Et puis d'abord, le Tibet ne se limite pas à la petite région autonome du Tibet, historiquement il recouvre l'ensemble du plateau, incluant ainsi les régions que la Chine a annexé à ses propres provinces, les détachant du Tibet historique.

Si vous parlez à des tibétains, vous constaterez que la très grande majorité se considère comme tibétaine, chinois par la force des choses, et vit l'appartenance à la Chine à contrecœur. Il y a bien sûr certains tibétains qui collaborent activement avec la Chine, comme il y a eu des français qui ont collaboré avec l'Allemagne en 39-45. Il y a certains tibétains qui vendraient père et mère pour une meilleure place, un meilleur emploi, pour être bien vu par les autorités.

La question n'est pas "Le Tibet a-t-il oui ou non appartenu 700 ans à la Chine?" mais "les tibétains souhaitent-ils actuellement être chinois, oui ou non?"
La question n’est pas « La Chine souhaite-t-elle conserver le Tibet », mais « les tibétains souhaitent-ils être chinois ».

Personne n'a rien contre les han qui sont partis s'installer là-haut, mais il faut reconnaître honnêtement que tout cela fait partie d'une politique délibérée de sinisation du Tibet.

On veut folkloriser la culture tibétaine, transformer palais et monastères en musées, on espère que l'argent investi va finir par assimiler les tibétains.

Si le discours officiel chinois est "tout ce qui a été chinois un jour est chinois pour toujours", alors je compare ce discours à celui des autorités allemandes d'avant-guerre : "tout ce qui a été allemand un jour doit redevenir allemand", "là où on parle, ou a parlé allemand, c'est l'Allemagne". C'est ce qui a justifié l'annexion ses Sudètes, de l'Autriche, et de différents territoires est-européens. C’est ce qui a justifié l’entrée au Tibet des troupes chinoises.
C'est ignorer la volonté des peuples et des minorités, leur droit à être libres si tel est leur choix.
La Chine va-t-elle aussi envahir le Vietnam, comme elle a encore tenté de le faire il y a 40 ans ? Sous prétexte que le Vietnam a été chinois pendant presque un millénaire ? Cette logique ne tient pas debout. Pourquoi le Tibet, et pas le Vietnam ? Pourquoi pas la Mongolie ? Les arguments sont les mêmes, dans tous les cas.

L’ouest de la France a appartenu à l’Angleterre lui aussi, pourquoi l’Angleterre ne viendrait-elle pas elle aussi revendiquer ces régions qui lui ont appartenu dans le passé ? Et l’Italie pourrait aussi revendiquer et envahir la Savoie, qui a été italienne pendant des siècles !!!

Si les tibétains souhaitent leur indépendance, alors la Chine doit laisser le Tibet libre.
Le Tibet saurait se développer économiquement, développer ses transports (ou pas), assurer l'enseignement, ses relations internationales, aussi sans la Chine. Le Dalaï Lama aurait effectué des réformes même sans « l’aide » chinoise. Le Tibet indépendant serait sans doute en meilleure santé que le Tibet « chinois ».
Le problème, c'est que la Chine est intéressée par la possession de ce territoire, la considérant comme inaliénable.
Le Tibet, c'est seulement la pointe de l'Iceberg, mais d'autres ethnies chinoises souhaiteraient vivre, au moins, l'autonomie, sinon l'indépendance. Ces régions, on les inonde d'immigrants han, pour définitivement rendre impossible toute auto-détermination.
"Sécessionniste" n'est pas une injure, c'est seulement un droit qu'ont les tibétains de décider de leur propre sort, avec ou sans la Chine.
Que les manifestations soient violentes ou non n'est pas le problème.
C'est triste que des civils aient été tués dans l'affaire, mais c'est seulement le cri de désespoir d'un peuple devenant peu à peu étranger sur sa propre terre, digéré par la république de Chine, ramenée au simple rang de minorité nationale.
N'importe quel autre peuple aurait depuis longtemps réagi de manière violente, la Chine a su par la terreur utiliser la "non-violence" revendiquée par les bouddhiste comme une arme à double tranchants. "Ah, vous êtes non-violents ? Très bien, ça nous arrange, on évitera ainsi une confrontation violente, et si par hasard il y avait des manifestations violentes, on s'en servirait pour dire que vous, les manifestants, n'êtes pas de bons tibétains"

Voilà quelle est la réalité, celle que j'ai comprise en parlant à des tibétains, des personnes ayant vécu là-bas, mais aussi de nombreux amis chinois, qui témoignent également de la réalité de ce qui se passe là-bas.

Tous les chinois ne défendent pas, heureusement, la politique du gouvernement, j'en connais qui portent un regard lucide sur cette situation. Je connais des chinois qui souhaitent l'indépendance du Tibet.
Défendons les droits de l'homme, pas seulement au Tibet, mais dans toute la Chine.

2.Posté par Toto le 01/04/2008 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Seb, je partage tout à fait votre opinion et je suis vraiment heureux de la voir si parfaitement explicitée.
Je suis marié à une chinoise et je suis confronté à la difficulté exprimée par beaucoup de chinois récemment arrivés en France, qui sont dans l'incapacité de critiquer leur gouvernement. Leur esprit critique a été si gravement blessé qu'il leur est vraiment très difficile d'oser penser par eux-mêmes. Même s'il savent bien que tout ce que dit le gouvernement n'est pas forcément toujours la vérité !
Merci encore Seb.

3.Posté par Morgoth le 01/04/2008 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous.

Seb, lorsque vous parlez de la réalité aujourd'hui je crois qu'il faut inclure la grande influence de la politique. Je m'explique, sur le fond peu de gens seront en désaccord avec vous, il appartient au peuple tibétain de choisir si il veut ou non faire partie de la chine, le truc c'est c'est aussi valable pour tous les peuples du monde. Que croyez vous qu'il se passera si les corses, basques ou encore catalans demandaient la même chose? Auraient il le même soutien international? Bien sûr que non, parce qu'aucun pays n'acceptera de se défaire d'une partie de son territoire. J'ai bien peur que la réalité d'aujourd'hui n'est autre que politique, le reste est mis au second plan.

Bien à vous.

4.Posté par laurent le 01/04/2008 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci également à Seb pour ce commentaire clair et précis.
Je tenais également à réagir suite à cette lettre des étudiants chinois.
Premièrement je trouve ça bien que l'on ait leur point de vue.
Aujourd'hui, dans ma réflexion sur la situation du Tibet, c'est ce qu'il me manque. Je n'ai jamais eu l'occasion de discuter du Tibet avec des chinois. Pourquoi? parce que le Tibet est un sujet tabou pour bon nombre de Chinois. C'est le sujet qui fâche (ou dont on n'a pas le droit de parler) et qui coupe court à toute conversation.
Moi aussi je suis très inquiet car la situation au Tibet aujourd'hui semble être, comme depuis 60ans, réglée par la force.
Ce qui me choque, c'est que ce peuple, cette culture, cet environnement (le haut plateau) connaissent des changement imposés. Clairement, à mes yeux, la Chine a envahit le Tibet et voulu "Chinoiïsé" cette région du globe. On n'a pas demandé l'avis des Tibétains, comme l'explique si bien Seb, puisqu'on les a écrasés. Je compare également cette invasion à celle de l'occupation que la France a connue durant la seconde guerre mondiale. Je pense également que l'on n'a pas demandé l'avis des Chinois et que la population Chinoise à laquelle on met des oeillères est victime elle aussi de cette dictature. Cependant, cette population n'est néanmoins pas dépourvue de conscience et à mon avis, il est grand temps qu'elle se soulève et exige des droits. Ces droits s'appellent les droits de l'homme. Ces droits commencent simplement par la liberté, la liberté de pensée, la liberté d'expression. Voilà ce que tout les peuples méritent et doivent exiger. Amis Chinois, réveillez vous et installez la paix dans votre grand pays par le respect des droits de l'homme et non par la violence.
Rendez vous compte que des milliers de personnes sont en prison pour avoir penser différemment du pouvoir? récemment une personne s'est faite emprisonné pour 5 ans pour avoir voulu diffuser une pétition. Gedhun Choekyi Nyima, le 11ème Panchen Lama, a été emprisonné à 6 ans. Aujourd'hui on ne sait même pas s'il est toujours vivant. On a du lui laver le cerveau. Cet enfant a passé plus de temps emprisonné que libre dans sa vie. Trouvez vous cela normal? Cela me choque au plus haut point. Trouvez vous normal de faire travailler les enfants? moi non. Vous qui avez la chance d'étudier et de découvrir la culture d'un autre pays, ramenez à votre pays les enseignements que vous aurez retenus et je vous en supplie, donnez un autre visage à la Chine et respecter les Tibétains et le Tibet.

5.Posté par Eric le 01/04/2008 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne veux pas rentrer dans le débat de fond, mais sur la forme deux remarques:
1- la Savoie n'a jamais été italienne. Parce qu'il n'y avait pas d'Italie en tant que telle avant 1860 mais une diversité de provinces. Et parce que si "annexion" il y a eu, elle s'est faite dans l'autre sens: c'est la famille de Savoie qui peu peu a conquis des territoires du côté Est des Alpes au point de devenir, à partir de 1860, famille royale d'Italie.
2- Il est difficile d'avoir un débat équilibré et intelligent sur le Tibet faute d'informations (historiques et actuelles).
Un mot tout de même, sur le fond: de Palestine en Tibet, de Colombie en Irlande du Nord les mitraillettes continueront sans doute longtemps à tuer les hommes, mais elle ne parviendront jamais à abattre la volonté des peuples.

6.Posté par Alfeanor le 01/04/2008 21:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si on en vient au droit de faire scessession alors moi je le reclame pour la bourgogne qui a une epoque etait plus puissante que la france, si on cherche dans l'histoire on peut tous trouver une justification.
Plus recemment en Europe on pourrait parler de l'irlande du nord pourtant Sarkozy s'est rendu dernierement en Angleterre?
Bah si la france veut boycotter les JO on s'en fou si l'argent qui devait etre dépensé est donné à des familles qui sont dans la misère

7.Posté par Emilie le 01/04/2008 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis d'accord avec Seb et je voudrais ajouter que les Tibétains ne désirent pas l'indépendance, ils souhaitent simplement être respecté, eux-même ainsi que leur culture ce qui est totalement compréhensible, les tibétais sont privés des libertés fondamentales, liberté de s'exprimé (répression sanglantes des manifestations pacifistes de Lhassa), liberté de culte (photo du dalaï-lama interdite sous peine d'emprisonnement), le droit à disposer de soi (les Tibétaines subissent une ligature des trompes après avoir accouché de leur premier enfant). De plus, tout est fait pour que leur culture disparaisse (implantation de chinois qui sont désormais plus nombreux au Tibet que les Tibétains eux-même; apprentissage du chinois dans les écoles pour les Tibétains au détriment de leur langue maternelle). Les Tibétains qui refusent de se laisser faire sont torturés qu'ils soient majeurs ou non :
-extraction forcée de sang
-travaux et exercices forcés
-pendaison et électrocution
-interrogation sous la menace d'un revolver
-abusé sexuellement
-battu, brûlés, frappés
-etc
Ecrire toutes lees formes de tortures que subit le peuple Tibétain serait trop long, je vous invite plutôt à aller voi ce site :
http://freetibet.viabloga.com/news/histoires-d-horreur-la-torture-au-tibet
ainsi que desz photos de Tibétains torturés:
http://www.tibet-info.net/temoignages/torture.html

Je voudrais aussi ajouter que le peuple chinois est lui aussi victime du gouvernement, les chinois sont torturés eux aussi, Dans son livre "Vers les droits de l'homme et la règle de la loi – Analyse anti-torture", M. Chen Yunsheng, docteur en supervision de l'institut des lois, de l'académie des sciences sociales donne quelques exemples de situations dont on sait qu'elles sont survenues fréquemment dans la Chine des années 1990. Elles sont très tristes à lire, mais sont énumérées ci-dessous pour ceux qui voudraient encore nier les faits :

1. Donner des coups de manière brutale. En plus des coups de poing et des coups de pieds, l'utilisation de matraques de police est fréquente. Beaucoup de personnes ont été battues à mort. Des femmes enceintes ont même perdu leurs enfants à force d'avoir été frappées à répétition.

2. Frapper une personne alors qu'elle est suspendue. La personne est suspendue par des cordes puis battue. Beaucoup de personnes sont mortes par cette torture.

3. Les mains menottées derrière le dos. La méthode la plus cruelle est « les doigts reliés » dans laquelle les mains sont attachées derrière le dos avec une main qui passe par dessus l'épaule et l'autre contre le bas du dos. La police utilise ensuite beaucoup de force pour rapprocher les deux mains l'une de l'autre et menotte ainsi les deux mains ensemble. La mort est provoquée par un arrêt cardiaque (à cause de la douleur extrême).

4. Brûler avec un fer chaud. C'est une méthode de torture ancienne, mais malheureusement encore appliquée.

5. Brûler avec des cigarettes. Méthode utilisée couramment contre des victimes de sexe féminin.

6. Des électrocutions. En plus des matraques électriques causant la mort, des cas de décès ont été découverts provenant d'une combinaison entre des coups violents et des rayons ultra violet très puissants ou des coups de pistolets électriques.

7. De fortes lumières clignotant dans les yeux de la victime à une toute petite distance, provoquant des troubles de la vision.

8. La position « Position du cheval » ou « conduire une moto. » C'est une posture d'entraînement pour les arts martiaux mais elle est aussi utilisée comme une méthode de torture, car elle est très douloureuse après un laps de temps prolongé.

9. Etre mordu et déchiré par des chiens policiers entraînés.


10. Fausses exécution par balles. Un pistolet vide est placé contre la tempe de la victime et la détente est appuyée.

11. Des méthodes de tortures sexuelles. Elles incluent le fait d'enlever le pantalon de la victime, de la frapper, de frapper ses parties intimes, de lui enfoncer une matraque en bois, ou d'utiliser des matraques électriques sur les parties intimes.

12. Gavage de force avec des excréments humains et de l'urine. Des victimes se sont suicidées à cause de la honte insupportable infligée par cette torture.

13. Des interrogatoires ou des punitions humiliantes. En utilisant des méthodes méprisables pour mettre la victime dans une situation douloureuse, principalement par des procédés qui offensent la dignité de la victime. »

(http://fr.clearharmony.net/articles/200503/19141.html)

Il y a des arrestations sans procès et ses condamnations à mort sans procès non plus, les conditions de travail des chinois est déplorable, le gouvernement se moque bien de son peuple, tout ce qui interresse Hu Jintao et les membres du gouvernement chinous ne s'interressent pas aux peuples de Chine, sinon, ils écouteraient le cri de desespoir des Tibétains, sinon ils ne contrôleraient pas les médias et internet, sinon, les JO de pékins seraient en direct et pas en différé d'une minute, sinon, ils ne laisseraient pas se creuser les inégalités sociales en Chine, sinon, les journalistes étrangés auraient le droit d'aller et venir librement en Chine et au Tibet.

Au vu de tout cela, je voulais demander aux signataires de la pétition comment pouvez-vous soutenir un tel gouvernement? Le régime Chinois est un régime totataire et il n'y a qu'a regarder le passé pour voir ce qu'a donné le totalitarisme.
Etat totalitaire:
-parti unique: la republique populaire est le seul parti de Chine
-la "pureté de la race" ui entraine le peuple contre un ennemi unique, en l'occurence le dalaï-lama
-régime de la terreur: interdiction de soutenir le dalaï-lama au Tibet sous peine d'emprisonnement et de torture.
-utilisaion systématque de la force: repression sanlantes de Lhassa, de Tian anmen en1989, torture
-propagande: contrôle des médias et d'internet par la repubique populaire de Chine

Peut-on laisser aujourd'hui, alors que nous sommes au XXIèmes sciècle, se reproduire les erreures qui se sont produites aux sciècle précédent en Allemagne et en Russie?

Je suis d'accord sur le fait qu'il ne faut pas boycotter totalement les jeux olympiques de Pekin car cela ne ferait que souder un peu plus le peuple Chinois et son gouvernement et ce n'est pas aux Chinois de payer pour la bétise de leurs dirigeants cependant, boycotter la cérémonie d'ouverture est la meilleur façon de dénoncer et de s'opposer à toutes les horreurs qui se passent aujourd'hui en Chine.


8.Posté par Roland le 02/04/2008 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo Seb d'avoir remis calmement et de manière humaniste et argumentée les choses et le bon sens en place. Je crois que ces derniers temps dans certains milie&#365; la volonté de contrer à tout prix la position des USA a conduit certains à reprendre aveuglèment la position du gouvernement chinois! selon laquelle "L'Algérie c'est la france" non, pardon! Le Tibet c'est la Chine, et "les arabes étaient de obscurantistes féoda&#365;", non, pardon! les tibétains étaient (comme tout le monde, il suffit de remonter suffisamment longtemps dans l'histoire!) des obscurantistes féoda&#365;.
Oui, Il ne faut pas se boucher les oreilles devant "le cri de désespoir d'un peuple devenant peu à peu étranger sur sa propre terre, digéré par la république de Chine, ramenée au simple rang de minorité nationale.
N'importe quel autre peuple aurait depuis longtemps réagi de manière violente,"

9.Posté par moog le 02/04/2008 01:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

100% d accord avec ton analyse éclairée! Tu résumes parfaitement ce que j'ai pu lire ou entendre ces dernières semaines...

10.Posté par Walter FRICKE le 02/04/2008 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
J'ai lu avec interet les exposés plus-hauts!-C'est humain de parler des libertés des peuples,
mais laquelle?-Les peuples sont aujour d 'hui et peut-être depuis toujours,mêné par leurs
dirigents!
Je suis d'avis que dans le cas du Tibet il ne faut pas oublier le coté politique!-
Bush et CIA ont leur part dans ce conflit!- On veut déstabiliser la Chine!-
Avec mes salutations
W.F.

11.Posté par salma le 02/04/2008 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la france est loin de couper ses relations avec la chine!!!
le déclin des EU d'un côté et la croissance chinoise de l'autres!!!
la chine est un pays stratégique pour un mouton comme la france
il y aura aucun boycot
sarko n'est capable que de reconnaître le génocide israelien ou de néttoyer les cité au kartcher!!!!

12.Posté par Zorro m.d.s le 02/04/2008 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même ici modération décidemment c est une vraie omerta , si vous souhaitez rester entre vous, ne faites pas tant de chichi annoncez le clairement, et laissez les autres lecteurs juger.

13.Posté par interversion le 03/04/2008 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les mentalités occidentales évoluent, mais toujours en fonction du diktat journalistique.
Remplacez "Tibétains" par "Sud-Vietnamiens" et "Chinois" par "nord-vietnamiens" et vous obtenez la vraie explication de toute la "guerre" du Vietnam.
Le Sud-Vietnam s'était très vite sorti du colonialisme, retroussant ses manches pour aller à l'assaut du travail et devenir un des pays les plus riches d'Asie, et n'avait jamais demandé à être libéré par le pays le plus pauvre du monde, le nord-vietnam (une vérité qui ne choque absolument pas les têtes pensantes). Le monde entier a sabré champagne à la chute du Sud (pardon... la "libération", comme vous dites), sans songer une seconde à demander aux Sud-Vietnamiens (vos médias ont décidé que le PEUPLE sud-vietnamien n'existe pas, jusqu'au chapitre "boat-people", relégué aux oubliettes depuis) s'ils sont heureux ou non sous domination étrangère et communiste.

Si cette fois les journalistes sont pour les opprimés tibétains, ce n'est pas par humanisme (que de prétentions...), c'est bien parce que Oncle Sam ne s'est pas directement impliqué sur le terrain. Pas d'anti-américanisme à exploiter en premier lieu donc, qui aurait conduit (comme au Vietnam) à fermer systématiquement les yeux sur TOUT ce que "font" les communistes...

14.Posté par titi le 04/04/2008 02:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que les Tibétains, veuillent plus d'autonomie, plus de droits, plus de respects pour les droits de l'homme 100 % d'accord et que le gouvernement Chinois soit communiste ou pas.
Mais je m'interroge au delà de tout ce ramdam qui surgit d'un seul coup avant les jeux olympiques. Je suis bien entendu convaincu que les Tibétains ont droit à leur liberté et qu'ils ont raison de se batte pour elle. Mais dans le même temps je n'ai aucune confiance dans les puissances occidentales qui jouent leur propre jeu dans cette histoire.
Depuis quelques temps l'occident favorise, attise la centrifugeuse un peu partout. Nous l'avons vu après la chute de l'urss, certaines puissances occidentales ont appuyé des mouvements centrifuges en Russie. Et on sait quels en étaient les enjeux ? En Irak Maliki, accepte le jeu des Américains pour la partition de l'Irak, mais il est loin d'avoir gagné. Au liban, la France s'invite un peu trop à mon goût. Comme on a pointé du doigt le régime Iranien à une épqoue pour lequel je n'ai aucune sympathie d'ailleurs. Moi, je suis convaincu que l'occident avec les Etats Unis derrière joue le jeu non pas des droits de l'homme et de la liberté et même si le peuple Tibétain à le droit à la liberté et à l'indépendance, mais il joue le jeu de la partition de la Chine. Bien sûr, la Chine qu'elle soit communiste ou autre chose, sa puissance commence à les enmerder. Personne ne peut nier ce fait, personne ne peut nier le fait que l'administration Bush rêve de domination mondiale et même s'ils sont en difficulté en Irak en ce moment. Personne ne peut nier le fait que depuis l'indépendance du Kosovo, une immense base us est en train de s'implanter la-bàs.
Il y a des tas de peuples au même titre que les Tibétains qui méritent leur indépendance. Alors pourquoi, lors des jeux de Sydney, il n'y a pas eu tout ce déferlement en faveur des Arborigènes. Pourquoi, lors des jeux olympiques en France, il n'y a pas eu cette grande liesse en faveur des kanaks de nouvelle Calédonie. Et bien, je vais vous répondre parce que les enjeux ne sont pas les mêmes.
Tout en comprenant parfaitement le désir légitime des Tibétains pour vivre en liberté, je m'effraie de cette campagne en même temps car ce qui est en train de se produire va être un signal pour toutes les minorités nationales à travers le monde et aussi en Europe.
Dans cette partie du monde, nous avons les frontières issues de l'héritage de Yalta et pour ceux qui ne le sauraient pas, il y en a qui travaillent déjà à financer des mouvements indépendantistes. Avec ce qui est en train de se passer, cela va être un nouvel encouragement pour tous ces mouvements.
L'occident fait en ce moment un peu de ronds de jambes avec la Russie et certains ont refusé l'entrée de l'Ukraine et de la Géorgie dans l'Otan afin de ne pas trop mécontenter le grand voisin et pour aussi qu'il baisse un peu les yeux sur d'autres choses moins plaisantes (pour l'instant).
Assurément, appuyer la partition d'un pays est d'un point de vue géopolitique très avantageux, mais puisque tel est le jeu, d'autres vont se mettre à y jouer.
En tout cas les Russes tout en réaffirmant qu'il y a une seule Chine doivent bien se marrer.

15.Posté par bochan le 08/04/2008 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

n'oubliez pas non plus les tortures faites sur les animuax en Chine, car eux, ils n'y a quasiement personnes pour les défendre...

16.Posté par BERTRAND le 19/04/2008 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis heureux de voir qu'il est possible de manifester en Chine; pourquoi n'est-il pas possible de manifester au Tibet ? pourquoi les journalistes ne peuvent entrer librement au Tibet ? pourquoi ne puis- je recevoir facilement des nouvelles de mon cousin tibetain ?

17.Posté par BERTRAND le 20/04/2008 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'étais en Chine l'année passée et j'ai essayé de parler du Tibet ( j'aurais aimé ) au quotidien : le sujet fâche effectivement et l'histoire (officielle ) est simple , simplifié , simpliste mais elle ne correspond pas du tout à la version de mes proches : y a t-il des historiens parmi les étudiants chinois en France ???
"La réforme démocratique n'est qu'à l'état de germe" dites-vous, mais ce germe ne s'est pas développé depuis 2001, alors que cette question était le préalable à la canditature chinoise; le stade olympique est magnifique , certes, mais là n'est pas le plus important ; le gouvernement chinois se préoccupe plus d'une réussite économique et matérielle que des moyens ; les jeux olympiques sont pour vous une belle vitrine que le monde doit contempler, mais on n'a pas le droit ( ni la possibilité ) de regarder derriere la vitre !!
Le boycott de la cérémonie d'ouverture des JO est au contraire une occasion d'accélerer les réformes démocratiques que vous me semblez souhaiter également ; avez-vous également pensé à écrire aux autorités chinoises pour qu'elles lèvent le voile sur un " monde meilleur "( il ya aussi du travail ici en France, je vous l'accorde )
Je vous remercie de discuter mais recherchons surtout la Vérité , le "Sattiagraha''


18.Posté par walter le 21/04/2008 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’attitude de la chine et des chinois dans notre pays est inacceptable. De qu’elle droit des chinois s’autorisent à manifester dans mon pays eux qui sont responsable de la peine de mort de massacre de tibétains, eux qui détruisent le marché de l’emploi de mon pays, eux qui nous dictent comment la flamme de la liberté doit circuler dans mon pays. Notre président Sarkozy dit la France on l’aime ou on la quitte je crois que cela va directement aux chinois résident dans pays la France droit de l’homme.

19.Posté par Morgoth le 21/04/2008 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous.

walter, votre texte est fortement xénophobe. Quant à ce que dis votre président et les droits de l'homme "occidental" je vous laisse deviner ce que les chinois, entre autres, en pensent!

A bon entendeur.

20.Posté par Zorro m.d.s le 21/04/2008 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allo un deux un deux, la voix de Mao vous parle au travers d étudiants conditionnés, allo un deux.

21.Posté par rachi le 21/04/2008 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sont bien mal placés les occidentaux pour pousser des "cris d'orfraie" sur ce qui se passe au Tibet et fermer leur gueule sur ce qui se passe en Palestine!!!
On peut coloniser en Palestine mais pas au Tibet, allez comprendre???
Les Tibetains n'ont pas été génocidés contrairement aux Palestiniens.
Quand à notre Ménard national qu'il s'occupe des journalistes détenus à Guantanamo, et qu'il s'indigne quand un caméramen de Reuters est abattu par l'armée israelienne car on attend toujours une réaction à cet ignoble assassinat!!!


22.Posté par redk le 21/04/2008 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les occidentaux ou plutot les sous traitent des sionisto americains qui oses doné des leçons d'humanisme et de droit de l'homme?, ha c'es les meme ?, ok, ok...

23.Posté par MIJEON Amaury le 21/04/2008 19:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Par ailleurs,
bous n'avons pas à nous occuper des problèmes de la Chine et du Tibet!
Ceci ressemble à la nostalgie du colonialisme!

Nous ne sommes pas les meilleurs!

Pour etre humain,
d'abord faisons actes de justice en diffusant avec responsabilité la vidéo dont je parle car elle est très importante.
Pour l'enfant qui est filmé et courageux.

24.Posté par bertrand le 23/04/2008 20:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous avons l'obligation de nous occuper de ce qui se passe partout , ici , en France dans nos banlieues, en Palestine, en Afrique , en CHINE ET AU TIBET également .Le monde est un , unique et nous avons l'obligation d'être vigilant ; la démocratie n'est jamais un acquis , c'est un "mode de vie"....OUI à 'l'ingérance dans les affaires intérieures de tous les pays ....et du nôtre . N'opposez pas les politiques entre elles: on peut défendre la liberté et la sécurité des Palestiniens et des Israeliens conjointement !!! reconnaissons effectivement notre responsabilité et notre passivité ici.QUANT AU tibet en particulier, je n'ai pas envie de compter les morts pour savoir si on peut parler de GENOCIDE ; Je peux simplement vous dire que le Tibet et sa pensée bouddhiste m' évoque avant tout la liberté de penser et la tolérance, la simplicité et " l'intêret désinterressé " pour tous: çela peut être un guide pour nos sociétés déséquilibrées et injustes ou pour des sociétés en voie d'explosion économique ( comme la chine aussi ) Pourquoi le gouvernement chinois ne verrait-il pas une richesse dans ce Tibet autre qu'économique et stratégique ??
Sachez qu'en Chine , un propos politique " non conforme " comme le vôtre vous vaudrait un emprisonnement prolongé au minimum : HU JIA et HE DEPU sont deux internautes comme chacun d'entre nous qui croupissent en prison pour leur propos dissidents : d'ailleurs , nous ne lisons guère de réactions des étudiants chinois qui ont crées ce site ( probablement "officiel ")Dommage
Saluti

25.Posté par Michaeldesiles le 04/05/2008 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la lecture de tous ces commentaires apparaissent un nombre important de vérités et de contre vérités. Dire que les médias manipulent je ne crois pas...soupeser leurs incompétences c'est entendu, trop de ces grands reporters bavent des faits qu'ils ont collectés en 48 heures avant que de passer au sujet suivant.Vouloir, bedeau plus gros que le boeuf hurler au monde sa haine pour de simples effets de manche ou d'influences médiatiques tel ce Robert Lénard (petit bénard) c'est grotesque. Français je suis Professeur dans cette Chine en mouvance depuis plus de 20 ans. J'ai assisté à des bouleversements colossaux. De quel droit le petit Bénard ou le petit Français pourrait il donner des leçons de morale à la Chine. Et, A-t-on jamais, au grand jamais dans l'histoire de cette humanité en enfance et déjà souvent sénile, attesté d'un seul progrès démocratique né d'un gène extérieur, d'une pression extérieure. Restons modeste. La Chine elle même, fragile, si fragile accèdera rapidement à une forme de gouvernement que je n'aimerais pas qualifier de dmocratique ou alors quelle démocratie? Où? aux Etats Unis.....?

Il est bon cependant de discourir et le vin rouge Français est bien gouleyant.
Ici à Harbin au nord l'on valse ce soir sur la place publique. Les cerisiers sont en fleurs.
Le printemps chinois explose.

Bons vents

26.Posté par Roland COSTE le 19/11/2008 18:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour votre information:

Le traité Tibet-Mongolie de 1913, une preuve de l'indépendance du Tibet : Interview

Phayul, 12 novembre 2008 – par Phurbu Thinley English version

"Dans les premières lignes du traité (traité Tibet-Mongolie de 1913) le Tibet et la Mongolie attestent de s'être libéré de la domination Mandchou et d'avoir chacun constitué un état indépendant."

Au cours des siècles, le Tibet et la Mongolie avaient développé des liens très forts au niveau culturel et historique. Suite à l'effondrement de la Dynastie Manchu (Qing) en 1911, le Tibet et la Mongolie déclarèrent leur indépendance puis, par la suite, signèrent en 1913 un traité d'amitié et de reconnaissance mutuelle de leurs indépendances respectives.

Parfois, l'existence de ce traité entre le Tibet et la Mongolie, tel qu'il a été conclu début 1913, a été mise en doute par certains intellectuels. Mais récemment, la pièce originale de la version en Tibétain (mais pas celle en Mongol) du traité Tibet-Mongolie de 1913 a été redécouverte, mettant pour la première fois à la disposition des experts une part essentielle du document original.

Interviewé par Phayul, le Professeur Elliot Sperling fait un peu plus la lumière sur ce traité, en montrant sa portée historique par rapport aux controverses sur la question du Tibet.

Le Professeur Elliot Sperling travaille au Département d'Etudes Eurasie-Centrale de l'Université d'Indiana (USA). Il y dirige le programme de recherche sur le Tibet. Il est venu récemment à Dharamsala (siège du Gouvernement Tibétain en Exil en Inde) pour une conférence sur le Traité, la redécouverte de son texte original, et en décrivant ses implications. Il vient de donner de nombreuses conférences sur ce sujet dans diverses universités occidentales.

---------

Q: En quoi consiste exactement ce traité Tibet-Mongolie de 1913 ?

Elliot Sperling: Le Traité revêt exactement ce que laisse entendre son libellé. C'est un traité signé en janvier 1913 et portant les sceaux des représentants du Tibet et de la Mongolie. Dans les premières lignes du traité, le Tibet et la Mongolie attestent de s'être libéré de la domination Mandchou et d'avoir chacun constitué un état indépendant. Suivent une série de courts articles portant, entre autres sujets, sur leur engagement mutuel de secours et d'assistance, et abordant des dispositions commerciales et financières.

Q - La version en tibétain de l'original du Traité a été retrouvée au cours de l'année dernière. Où et à quelle date précisément ? Pourquoi n'a-t'il pas été officiellement accessible plus tôt ?

E.S. - Le Traité a été retrouvé en Mongolie. Il devait être dans les archives nationales (d'ailleurs il porte le sceau de l'ancien ministère des affaires étrangères). Des copies ont commencé à circuler seulement en 2007. La délicate situation politique de la Mongolie (située entre l'URSS et la Chine), pendant presque tout le XXème siècle, a sûrement joué sur le fait que cette version originale soit restée inaccessible aussi longtemps.

Néanmoins, d'autres versions du traité étaient disponibles: en anglais, mandarin, et mongol. Il y en avait même une en tibétain - résultant d'une traduction de l'anglais (!) comme celle en mandarin - réalisée par Tsepon W.D. Shakabpa – et, avant que n'apparaisse le document original en tibétain, c'était la seule version accessible pour ceux qui lisent le tibétain.

La version en anglais résultait quant à elle d'une traduction d'une version en russe, cette dernière ayant probablement été rédigée à partir d'un rapport officieux des Mongols relatant l'original. Aucune de ces autres versions ne donnait une vue exhaustive de toutes les parties du texte original en tibétain, mais elles sont étonnament fidèles à l'original sur le fond.

En résumé, les traductions se sont enchaînées à partir de la pièce originale en tibétain, qui fut d'abord traduite en mongol, puis cette version fut convertie en russe, elle-même traduite en anglais. Ce dernier a ensuite été traduit d'un côté en mandarin, et de l'autre en tibétain (par Shakabpa) à nouveau (avec des différences par rapport à l'original en tibétain).


Q – Quelle est la signification historique de ce traité daté de 1913 ?

E.S. - Sachant que l'existence même de ce traité était parfois mise en doute, la redécouverte du document original est très importante au niveau historique. Sa portée vient surtout du fait qu'il s'agit d'un document officiel dans lequel, conjointement, le Tibet et la Mongolie reconnaissent mutuellement leur indépendance, suite à l'effondrement de la Dynastie Qing.


Q – LA Chine conteste l'existence et la validité de ce traité. Sur quelles bases ?

E.S. - La plupart des auteurs chinois ont dénigré ce traité, mais pas tous de la même façon. Il y a un ouvrage en mandarin qui s'évertue laborieusement à n'évoquer ce traité que sous le terme "accord", laissant entendre qu'il n'a aucune valeur au plan international. (Les mêmes circonvolutions lexicales furent utilisées pour l'Accord en 17 Points de 1951, où le terme "Accord" fut choisi pour montrer que le document en question ne constituait qu'un arrangement entre parties à l'intérieur d'un même pays, et pour le rendre inutilisable juridiquement au niveau international.)

D'autres auteurs chinois s'appuient, pour dénigrer le traité Tibet-Mongolie de 1913, sur les observations de Charles Bell, qui affirmait que le 13ème Dalai Lama n'aurait ni requis explicitement la signature d'un tel traité, ni assuré ensuite sa ratification.

Q – Il est incontestable que le Tibet ait été totalement indépendant de toute subordination étrangère entre 1911 et 1950. Aussi le 13ème Dalai Lama avait-il déclaré formellement l'indépendance du Tibet en 1912. Cependant, l'existence du traité entre le Tibet et la Mongolie, conclu début 1913, était sujet à discussion pour certains intellectuels.

E.S. - Cela est, je le répète, largement dû à ce compte rendu de Bell. Alfred Rubin dénigre sa validité avec l'expression "même si le traité existe vraiment", tandis que Tom Grunfeld y fait allusion avec l'adjectif "prétendu". Dans l'édition 1987 de son livre sur le Tibet moderne, il affirme que le traité "se révèle être un cas classique de désinformation venant de responsables russes, colons en Mongolie". Il a omis cette mention dans l'édition de 1996.


Q – Maintenant que le texte original du traité est retrouvé, quelles sont les implications éventuelles sur le problème du Tibet, pour les experts de cette question ?

E.S. - C'est un point qui reste à étudier. Mais désormais il ne peut évidemment plus être balayé d'un revers de main.


Q – Quelle conclusion pouvez vous tirer après avoir eu accès à l'original de ce traité méconnu, objet de tant de débats ?

E.S. - Le traité est authentique. Il existe vraiment, et il porte les signatures et les sceaux de responsables agissant avec les attributions de Ministres Plénipotentiaires du Dalai Lama, dotés des pleins pouvoirs pour conclure ce traité. Il n'y a aucun doute sur le contenu du traité.

Même si des doutes ont pu être émis, venant notamment de Charles Bell, il serait inconcevable que les Tibétains signataires aient pu fabriquer les certificats prouvant que le Dalai Lama leur avait donné tout pouvoir pour mener à bien cette mission (je fais notamment référence à leur délégation de pouvoir accordée par le Dalai Lama les faisant ses Plénipotentiaires), et qu'ils auraient ensuite pu masquer leur fraude à travers la formulation même du traité.

Pour comprendre les remarques de Bell sur le fait que le Dalai Lama ait minimisé son rôle dans ce traité, on peut supposer que dans le prolongement des événements qui ont conduit par deux fois à son exil, le Dalai Lama ne se faisait plus d'illusion sur les rapports de force autour du Tibet: alors, quand il a vu les Britanniques, informés par des rumeurs, commencer à exprimer leur désaccord par rapport à ce traité, il a sûrement préféré rester dans le vague sur le traité dans ses échanges avec Bell.


- Merci beaucoup Professeur Sperling.

--- photo du traité: http://www.phayul.com/images/news/articles/081112064756ZA.jpg

Légende photo:

La pièce originale (sa version en tibétain) du "Traité Tibet-Mongolie de 1913" a été retrouvée en Mongolie (a priori dans les archives nationales). Des copies ont commencé à circuler seulement en 2007. Le Prof. Elliot Sperling pense que la délicate situation politique de la Mongolie, pendant presque tout le XXème siècle, expliquerait le fait que l'original du traité n'ait pas été découvert plus tôt. (Phayul/File)



---Note du traducteur: liens ajoutés par le traducteur. Ce texte en français n'est qu'une proposition de traduction de l'article publié par Phayul.

27.Posté par Claude, françqis de Chine le 26/05/2009 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les tibétains dans tout cela ? en existe-t-il réellement désireux de revenir au régime féodal tel qu'il était avant "l'invasion" chinoise ???
Beaucoup de mots et d'explications sans jamais une référence au premiers concernés : Les tibétains, le peuple bien sur, pas ces religieux qui; et cela partout dans le monde et dans toutes les religions ne sont qu'intolérance; haine et lavage de cerveau !

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires