MONDE

Les étranges déclarations de M. Mulet



Claude Ribbe
Mardi 2 Février 2010

Les étranges déclarations de M. Mulet
Un nouveau donneur de leçons vient d’apparaître. C’est le Guatémaltèque Edmond Mulet, qui vient d’être nommé représentant spécial intérimaire de l’ONU pour Haïti. Ses premières déclarations valent d’être citées : «La communauté internationale et les Haïtiens eux-mêmes ne sont jamais parvenus à fonder des institutions stables.» Il me semble qu’il y a pourtant des institutions en Haïti et qu’elles valent bien celles du Guatemala. Si ma mémoire est bonne, tandis qu’Haïti est un pays modèle pour sa recherche de liberté et d’indépendance, le Guatemala a été presque toujours été aux mains des États-Unis qui y ont fait ce qu’ils ont voulu pendant tout le XXe siècle, par le truchement de la société United Fruit. Cette «stabilité» qui manquerait aux Haïtiens, est-ce le régime du dictateur guatémaltèque Efrain Rios Montt qui, il y a seulement quelques années, massacrait quelque 200 000 Mayas de la manière la plus barbare, notamment en les précipitant dans la mer depuis des hélicoptères ? Quelles institutions seraient « stables » lorsque la prétendue communauté internationale approuve un coup d’État et intervient pour refuser au principal parti d'un pays de présenter des candidats aux élections ? On pourra noter au passage que M. Mulet considère que c’est à la communauté internationale de «fonder» l’État haïtien. Cette «fondation» serait-elle l’enlèvement, en 2004, du président démocratiquement élu et l’installation consécutive de 9000 soldats de l’ONU qui, apparemment, ne servent à rien, puisque les USA ont cru nécessaire de leur adjoindre 16 000 autres. M. Mulet reconnaît du reste que la Minustah (mission des Nations unies pour la stabilisation – je dirais plutôt la déstabilisation- d’Haïti) n’a d’aucune manière contribué à secourir les Haïtiens après le séisme : « Au tout début, c'était très difficile parce que tous les locaux étaient complètement détruits et que la direction était décimée. En ce sens, nous étions victimes au même titre que le gouvernement et la population. ». À entendre M. Mulet, c’était presque aux Haïtiens de secourir le personnel d’occupation de la Minustah et non pas l’inverse. C’est bien triste de voir un pays ainsi livré à des gens capables de débiter devant la presse autant de sottises. Espérons que l’intérim de M. Mulet ne soit qu’un intérim et que ce ne soit pas un âne qui le remplace.

http://www.claude-ribbe.com/ http://www.claude-ribbe.com/



Mardi 2 Février 2010


Commentaires

1.Posté par duperrier le 02/02/2010 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CES Personnages sont très limité en humanité,sont complétement dépourvu de respect ,ils se prennent pour des personnages influent ,enfin de compte ne sont que des serpillères ,que les illuminatis empoient comme des esclaves pour faire le sale boulot, l'orgueil, la vanité, Ilsne sont plus que des léviers de commande sans âme

2.Posté par HAARP le 02/02/2010 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez remarqué le choix précis du vocabulaire : stabilité, mission de stabilisation de la MINUSTAH ?
C'est pas typiquement orwellien ça ?

3.Posté par Brigitte le 02/02/2010 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai bien peur que cet intérim s'éternise ?

4.Posté par Intellecterroriste le 03/02/2010 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais c'est exactement comme pour le Honduras; on profite du fait que la plupart des gens ne connaissent rien à l'histoire, pas même celle de leur pays, pour faire de la jolie propagande démocratique!

TOUS les dirigeants sans exceptions oublient sciemment de rappeler à leurs peuples la véritable histoire d'Haïti, les coups d'états, meurtres de masse, etc. Comme si la pauvreté était à Haïti ce que le koala est à l'Australie: une espèce endémique. Après tout, ce sont des indigènes, et pour nous, occidentaux mal éduqués, on a le sentiment que l'armée US est là pour les aider, comme l'armée française lors de la grande tempête!

On justifie tout simplement une nouvelle forme de colonialisme, où un pays dominant décide de la marche à suivre d'un gouvernement placé par lui même. Rien de neuf dans ce bas monde...

Ce que j'apprécie, c'est qu'encore une fois, les USA nous montrent à quel point ils respectent les institutions internationales comme l'ONU... 9000 soldats de l'ONU nous dit on? Alors quel intérêt y a t il à renvoyer 16000 GI's!? Sinon pour faire comprendre à la population qu'elle peut s'asseoir sur sa souveraineté!?

En ce moment, il y a donc près d'un soldat US par kilomètre carré de territoire haïtien... C'est du propre!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires