Palestine occupée

Les étapes du Plan Sioniste


Dans la même rubrique:
< >

L'édition parue en mai 2006 du mensuel des colons, Nekuda, comportait un article rédigé par l'ancien président du YESHA (Conseil des Colons), Adi Mintz.
L'article accompagné d'une carte montrait un plan politico-territorial plus détaillé que jamais proposé par le mouvement des colons.
De larges extraits du plan sont traduits dans ce document.
N'oubliez de relire : "Pris au piège comme Rats" de STOP THE WALL qui prend toute sa signification après la lecture de cet article.


Adi Mintz
Mercredi 18 Octobre 2006

Photo : Quotidien des Palestiniens : attendre aux checkpoints pour pouvoir aller travailler, étudier, voir la famille ... vivre tout simplement
Photo : Quotidien des Palestiniens : attendre aux checkpoints pour pouvoir aller travailler, étudier, voir la famille ... vivre tout simplement
Par Adi Mintz




Le plan "Peace in the Land", créé par des dirigeants du YESHA en consultation avec le YESHA Council, est la seule solution réaliste possible. Il aborde les trois principaux problèmes : la sécurité, la démographie, et le contrôle d'une autre nation.

Le plan propose une solution sous forme de trois étapes : le combat contre le terrorisme Arabe, un plan provisoire à long terme, et une solution régionale de statut final. ….

Il y a une alternative politique

Les différents plans politiques ont pour but de répondre aux trois problèmes de base :

• Le problème de la sécurité, y compris des inquiétudes au sujet d'une guerre générale avec les Etats Arabes et du problème du terrorisme.

• Le problème de gouverner un peuple étranger est une question qui, jusqu'il y a quelques années, occupait seulement le débat parmi les Gauchistes et qui est apparu dernièrement au centre du débat public, en particulier en raison des déclarations faites par l'ancien premier ministre, Ariel Sharon.

• Le problème démographique, qui est abordé principalement par ceux qui haissent les Arabes, comme le Dr. Dan Shiftan et le Dr. Arnon Sofaer, et qui a reçu une impulsion par des hommes de Droite, tels que le chef du parti "Israel Notre Maison, Avigdor Leiberman et Benjamin Netanyahu, qui parlent du danger des Arabes pour Israel.
La solution de Kadima au problème-- séparation unilatérale et désengagement -- fait appel à de larges secteurs du public, qui ne veulent pas voir les Arabes ici.

Le plan "Peace in The Land" qui est présenté dans l'article suivant, s'y attaque courageusement et répond à ces questions. ….



Appliquer le Plan


Le plan présente une Feuille de route qui sera effectuée en trois étapes :

• Etape A : une décision définitive pour affronter la menace actuelle, aussi bien militairement que par une sensibilisation.


Etape B : un plan à long terme, unilatéral, provisoire qui est basé sur trois éléments :
• La mise en application de la souveraineté israélienne sur la Judée et Samarie, y compris en octroyant la citoyenneté israélienne aux Arabes qui résident dans ce secteur ;
• une Autorité Palestinienne indépendante basée sur un système de transport entièrement contigu pour les autres résidants restants de Cisjordanie ;
• une autorité indépendante pour les résidants de Gaza.


Etape C : une solution de statut final régionale et permanente, dans laquelle Israel, l'Egypte, et la Jordanie porteront ensemble le fardeau pour résoudre de manière permanente le problème palestinien.. . . .


Un Etat palestinien n'est pas viable


Le secteur désigné pour devenir un Etat Palestinien ne permet, en aucune condition, une existence nationale et économique durable. Un Etat comme cela, s'il est créé, sera faible, avec une partie en Judée et Samarie et une partie dans Gaza, et il sera compromis par la Jérusalem israélienne et le bloc de Maale Adumim.
Israel sera obligé de limiter sa souveraineté, de contrôler ses armes, son aviation, et l'utilisation de ses ressources en eau, ainsi que ses relations étrangères et militaires.
Un tel pays n'a aucune chance d'exister, et il ne pourra certainement pas résoudre les vieilles tensions et la haine et créer une dynamique de paix. ….



Les Principes du Plan


Un plan politique réaliste comme celui présenté ici doit être basé sur les principes suivants :


Droit Historique

La terre d'Israel appartient aux peuple Juif à la lumière des droites bibliques et historiques, comme déclaré par le droit international. C'est la seule réponse morale à l'objection contre l'établissement d'une nation juive "au prix" du peuple Arabe, une affirmation qui est récemment contestée par les discours du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad et d'importants intellectuels dans le monde. ….


Droits à la terre et historiques

Il est impossible d'exiger la terre - du pauvre peuple juif … qu'il soit le seul à fournir la terre exigée pour les Palestiniens afin d'exister, quand Israel n'en a pas assez pour lui-même. La seule solution possible est régionale, par laquelle Israel ne sera que l'un de ceux qui portent le fardeau.


Il est nécessaire d'Annexer une partie de la population Arabe


. . . Les craintes démographiques doivent être traitées de façon rationnelle sans hystérie et pesées contre d'autres considérations d'une manière raisonnable de profits et pertes. En Israel il y a déjà six millions de juifs, et il peut se permettre d'annexer quelques centaines de milliers de Palestiniens. Il n'y a réellement aucune autre alternative


Contrôle d'une Autre Nation


Suite à l'application des étapes de ce plan, les Arabes de Judée et Samarie seront divisés en trois catégories :
i[• Une partie qui deviendra des citoyens Israéliens à tous les niveaux, comme les Arabes de la Galilée et de Jérusalem ;
• d'autres seront des citoyens de l'Autorité Palestinienne autonome et indépendante [dans les territoires] qui sera reliée à la Jordanie ;
• et certains des Palestiniens seront des citoyens de l'Autorité Indépendante de Gaza et du Nord du Sinai qui sera composée d'un secteur allant de Gaza à Al-Arish, et ils seront associés politiquement à l'Egypte.]i


Le Front Est

80% des Jordaniens sont des Palestiniens. Le processus d'Islamisation et de l'arrivée du Hamas au pouvoir a créé un changement parmi la population en Jordanie tout comme parmi les Arabes de Judée et Samarie.
Israel doit tenir compte de la possibilité qu'une majorité Musulmane hostile prendra le pouvoir en Jordanie et s'ajoutera aux rangs des pays ennemis.
Israel ne pourra pas résister à une attaque sur le front Est sans garder le contrôle de la Vallée du Jourdain en tant que zone de sécurité.


Le Front du Terrorisme

Israel doit maintenir une profondeur stratégique en Judée et Samarie. Ce qui est décrit comme étant des blocs de colonies, par exemple, les villes de Ma’ale Adumim, Beitar Illit, Modiin Illit, et Ariel, ne sont pas des solutions alternatives suffisantes à la profondeur stratégique exigée.
Israel ne pourra pas lutter contre le terrorisme sans maintenir des secteurs de sécurité à l'ouest de la Samarie, à l'ouest de Binyamin, dans le bloc d'Etzion, et au Sud du Mont Hebron.



Les Principes du Plan

B. Un Plan Provisoire à Long Terme


1. L'Etat d'Israel prolongera sa souveraineté sur environ 60% du territoire de Judée et Samarie, y compris sur tous les secteurs des colonies juives et sur tous les secteurs nécessaires pour établir des frontières défendables : la Vallée du Jourdain, les collines de contrôle et les zones des villages à l'Ouest de la Samarie, à l'ouest de Binyamin, le bloc d'Etzion, et le Sud du Mont Hebron.


2. Israel annexera environ 300.000 Arabes Palestiniens résidant dans des petits villages qui sont dispersés dans les secteurs peu peuplés en Judée et Samarie (la Vallée du Jourdain, le Désert de Judée, l'ouest de la Samarie, le Sud du Mont Hebron, l'est du bloc d'Etzion, l'ouest de Binyamin et ailleurs).
L'annexion peut être faite par étapes sur de nombreuses d'années, bien qu'à la fin du processus ces résidants, comme les résidants de Jérusalem-Est, deviendront des citoyens israéliens dans tous les aspects.
Cette ajout augmentera la population Arabe d'Israel (qui est aujourd'hui de 1.4 million avec Jérusalem-Est) de 19.7% à 23.5%. L'Etat dIsrael peut digérer une augmentation de 4% (sur 7.3 millions) sans trop nuire à son caractère juif.


3. Une administration indépendante de la population Arabe palestinienne sera créée qui inclura les résidants de la région palestinienne contiguë.
Cette région contiguë comportera une contiguïté de transport (reliant les territoires palestiniens par l'intermédiaire de tunnels et de ponts].
Cette zone inclura les grandes villes et les villes moyennes et les villages situés entre elles, de Jénine au nord jusqu'à Hebron et Yatta au sud, où vivent environ 900.000 Palestiniens.

L'autorité indépendante sera responsable de la gestion et du contrôle de la population Arabe dans les domaines des services municipaux--éducation, santé, communauté et économie.

Le plan pour une autonomie leur permettra de se développer et s'étendre selon des prévisions professionnelles et justes. Le secteur sera rendu disponible pour le développement, la construction, le commerce et l'industrie, selon les besoins normaux de croissance de la population.
Tout cela sera fait conformément aux besoins de sécurité d'Israel et sans nuire à l'environnement.
Israel se gardera le droit d'intervenir, s'il conclut que l'autorité est utilisée pour des besoins terroristes.
La responsabilité de la sécurité sera totalement entre les mains des Israéliens et la libre circulation sera accordée à l'IDF dans tous les secteurs de Judée et de Samarie.
Israel gardera la responsabilité sur les ressources naturelles et l'infrastructure, telle que l'eau, les routes et la terre d'Etat.
L'autorité indépendante ouvrira, par étapes, un réseau routier lié au royaume jordanien qui sera construite et développée par des négociations entre les Palestiniens et les Jordaniens.
Israel, pour sa part, travaillera à créer une pression internationale sur la Jordanie pour qu'elle leur accorder la citoyenneté jordanienne.


4. Les colonies juives en Judée et Samarie seront développées et agrandies selon un plan qui sera créée dans ce but. . . .


L'Etat Palestinien Hashemite

Il y a aujourd'hui un Etat palestinien dirigé par les Hachémites. Son territoire est composé approximativement de 75% du secteur de la "Palestine", la terre mandataire d'Israel qui a été reconnue comme étant le foyer national des Juifs. Environ 80% de ses résidants sont Palestiniens.

Les Arabes de Judée et Samarie (les résidants de l'Administration indépendante) trouveront leur expression nationale en tant que citoyens de l'Etat Palestinien Jordanien à l'est du fleuve du Jourdain. Dans l'accord permanent, ils seront les citoyens de la Jordanie, résidants en l'Israel, vivant sous leur propre administration indépendante.


La cocotte-minute de Gaza

En Occident, la Bande de Gaza est vue plutôt comme une prison clôturée qui souffre d'une explosion de population, des niveaux extraordinaires du chômage, de négligence et d'une souffrance individuelle.
Il est clair que cette cocotte-minute éclatera tôt ou tard.

Un état palestinien incapable de fonctionner, avec son quartier général à Ramallah, n'apportera pas dne solution au problème de cette bande isolée.
En outre, la route vers Hebron (un passage sécurisé) ne résoudra pas le problème.
La Bande de Gaza doit s'étendre et s'agrandit au-delà de ses frontières actuelles. ….

L'Egypte devra allouer des zones à l'est du Sinai, un secteur qui est une prolongation normale de la Bande de Gaza et qui est aujourd'hui presque vide d'habitants, aux Palestiniens vivant dans la Bande de Gaza. ….

Le statut final de l'administration indépendante dans la bande de Gaza agrandie sera déterminé dans les négociations entre les Palestiniens et l'Egypte.


Réinstallation des Réfugiés

Les secteur au Nord du Sinai seront utilisés en tant qu'élément d'un plan international pour reinstaller en état les réfugiés palestiniens intéressés par une réhabilitation. Le plan encouragera leur transfert volontaire vers ce bout de terre, en Jordanie, ou vers les Etats Arabes voisins, avec l'aide internationale.


Voir la carte du Plan des Colons 2006 pour une automonie palestinienne ou le futur Etat Palestinien selon le YESHA Council (Ndt : Conseil des Colons)


Et surtout, n'oublions de relire : "Pris au piège comme Rats" de STOP THE WALL qui prend toute sa signification après la lecture de cet article

Source : http://fmep.org/
Traduction : MG pour ISM


Mercredi 18 Octobre 2006


Commentaires

1.Posté par ALI14 le 18/10/2006 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DOMMAGE QUE LA PLUPART DES DIRIGEANTS ARABES SOIENT DES VALETS DU SIONISME. UN JOUR ILS VONT PAYER. ALLAH VOIT TOUT.

2.Posté par ALI14 le 18/10/2006 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VIVE LA PALESTINE, ISRAEL N EXISTE PAS ELLE(LA PALESTINE) EST OCCUPEE, COLONISEE, MAIS ELLE RESTE LA PALESTINE. HONTE A VOUS MESSIEURS LES GOUVERNEURS QUI FONT DU BISNESS AVEC L OCCUPANT.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires