Palestine occupée

Les entretiens du Président iranien avec l’émissaire du Président de l’OCI



Mardi 6 Janvier 2009

Les entretiens du Président iranien avec l’émissaire du Président de l’OCI
Lors d'une rencontre avec l'émissaire du Président de l'OCI, Ahmad Khalifah Nias, le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a souligné que le soutien politique et spirituel au peuple palestinien était le devoir le plus important des pays islamiques. Tout en soulignant que l'OCI avait été, en fait, créé, pour défendre la Palestine, Ahmadinejad s'est demandé s'il y avait, aujourd'hui, une question plus importante que Gaza pour l'OCI ? Le Président iranien a réitéré que, conformément au devoir humain et islamique, il fallait soutenir le peuple opprimé palestinien, avant d'ajouter que le Président sénégalais, en tant que Président de l'OCI, devait être le promoteur de toutes ces activités, afin d'obtenir l'ouverture des passages de Gaza. Sans nul doute, cette organisation, dont la raison d'être est intimement liée au soutien à la Palestine et aux droits des Musulmans, ne peut pas rester indifférente aux problèmes des peuples de cette région. Avant la visite, en Iran, de l'émissaire du Président Abdoulaye Wade, Ahmadinejad s'était entretenu avec le Président sénégalais des derniers développements dans la Bande de Gaza. De l'avis des experts, l'objectif des Etats-Unis et de certaines puissances occidentales, en apportant leurs soutiens explicites aux crimes du régime sioniste, est de lui donner l'occasion d'en finir avec la résistance dans la Bande de Gaza. Cette politique est identique à celle adoptée, pendant la guerre de 33 jours, au cours de l'été 2006. Certes, dès qu'ils virent qu'Israël ne pouvait pas en sortir victorieux, ils adoptèrent, immédiatement, une résolution demandant la trêve. En fait, le Conseil de sécurité est responsable de la situation actuelle et de la poursuite des crimes des Sionistes, car les événements, comme l'attaque contre la Bande de Gaza, l'occupation de l'Irak et de l'Afghanistan et l'attaque contre le Liban trouvent leurs racines dans l'expansionnisme des puissances arrogantes. L'Organisation de la Conférence Islamique, en tant qu'organe rassemblant 57 pays islamiques dotés d'une grande population et de richesses immenses est potentiellement puissant. C'est pourquoi, les consultations avec les Chefs d'Etat et de gouvernement des grands pays islamiques asiatiques et africains, afin de trouver les voies permettant de mettre un terme au génocide qui se déroule à Gaza, sont choses naturelles. Mais ce qui s'avère plus que tout autre chose indispensable, c'est l'action. A présent, on peut se demander si les pays conservateurs arabes qui se croient, pour l'instant, à l'abri, ne pourront pas être, à leur tour, la cible des complots israéliens, dans un proche avenir.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 6 Janvier 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires