PRESSE ET MEDIAS

Les empafés du PAF, vus du Quai de la Pêcherie


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective



Gilles Devers
Jeudi 25 Mars 2010

Les empafés du PAF, vus du Quai de la Pêcherie

bouquiniste-quai-de-saone.jpgQuelle misère ! Thierry Ardisson fait un procès à Eric Zemmour, et Étienne Mougeotte renonce à licencier Eric Zemmour. Pendant ce temps, Eric Besson veut faire un procès à Stéphane Guillon, alors que Nicolas Demorand fait rempart de son corps devant Jean-Luc Hees, cornaqué par Philippe Val, le retraité de Charlie Hebdo. Laurent Guerra et Nicolas Canteloup sont appelés comme témoins de moralité. Et sur le palier d’en face, Patrick Sébastien, à peine sorti d’une cure de sevrage de l’UMP, crée son mouvement politique, le « Droit Au Respect et à la Dignité » (Dîtes le DARD, et gloussez de rire, c’est recommandé). Laurent Ruquier, assis sur son tabouret géant du service public, s’interroge. C’est le grand retour des intellectuels...

Mais quelle glue, mes amies et mes amis ! Ces polémiques à deux balles, non à zéro balle, me filent le bourdon autant que les 52% d’abstention.

Comment imaginer qu’une polémique née sur le plateau du bouffon absolu Ardisson puisse valoir l’occasion du moindre débat ? Je suis absolument sidéré de l’impact de ces brochettes d’incontinents bavards, qui entretiennent entre eux, comme un potage qui n’a jamais fini de cuire, leurs polémiques nulardes, vides de sens et décalées du réel. L’imbécile X pense une chose, donc il dit la chose. Celui qui est en face ne sait rien de la chose, ce qui est logique car la chose est creuse et vide, mais il est là en service commandé pour dire l’inverse du premier en faisant des grands mouvements avec ses petits bras et en prenant l’air de l’offensé. Quand survient un troisième, qui file un coup de gourdin sur l’auguste pensée des deux premiers, sous les rires du public esbaudit, alors qu’un quatrième s’apprête à retirer le tapis sur lequel les trois sont plantés, et qu’un cinquième actionne un lance d’incendie vengeresque, sans savoir qu’un sixième est entrain de couper l’eau. Paris, ville Lumière…terreaux29.jpg

Cela fait des années que le Syndicat des Empafés du Paf (SEP) sévit. C’est le piquet de grève permanent, celui que ne bloque pas les RER mais les trains de la pensée. Leurs ennemis ? Tout raisonnement construit, toute phrase de plus de 8 mots, toute idée dérangeante, ou pire minoritaire, toute remise en question, tout effort. Coté France Inter, c’est plus grave encore, car le syndicat se pare des plumes de celui qui sait. C’est un grand malin, qui connait le truc caché, que toi tu ne connais pas. Depuis le poste radio, on voit leur chevilles qui enflent. Mais pour qui se prennent-ils ?

Alors, franchement, leurs petites querelles de familles, d’ascenseurs qu’on se renvoie, m’indiffèrent. Des braillards, comme au fond de la classe, comme sur le marché, sauf qu’ils squattent la télé et la radio. Ce qui fait qu’ils ne m’indifférent pas vraiment, car je reste scandalisé que ces farfadets détruisent ainsi l’esprit critique et le plaisir de la connaissance.

2300535480_725be50170.jpgDéçu, oui, et souhaitant les virer, oui. Mais ce n’est pas la cata, car le bonheur des idées reste à portée de main. Dans notre bonne ville de Lyon, les bonnes adresses pullulent. C’est un jardin au printemps, et c’est le printemps toute l’année !

A partir du moment où vous évitez le supermarché de la FNAC, tout est bon. Gibert et Privat sont aussi tristes que l’ambiance à la mairie de Lyon. Tant pis pour eux. Mais c’est déjà le lupanar avec le géant Decitre, sur la Place Bellecour. Enchaînez avec des classiques, l’excellente Librairie Le Passage, tout près du bureau (et comme ça on pourra discuter un coup), ou la Librairie du Tramway, en face du Palais de Justice, la convivialité snobant le conflit. Revenez dans le centre, et trouvez La Musardine, Rue Neuve, qui drague Le Bal des Ardents, et à quelques dizaines de mètres Musicalame, des livres qui parlent comme de la musique. Un petit tour rue Royale pour Etat d’Esprit, un must pour la culture homo, avant de foncer rue Auguste Comte pour la somptueuse Librairie Descours, maître des livres d’art. Vous pouvez alors vous reposer Place Bellecour chez Badiane, la librairie qui célèbre la cuisine. Tout va bien ? Attention, vous n’avez fait là que la partie paisible du parcours.

Et oui, il faut ouvrir le chapitre « bouquinistes »… Commencez par la Librairie des Terreaux, et la un peu iconoclaste mais très utile La Bourse, rue Lanterne. Traversez la Saône pour La Parchemine, à l’ombre de la cour d’appel. Juste à côté, un très dangereux lieu de perdition, avec Diogène, rue Saint-Jean, toute la littérature et tous les livres dans un désordre bordélique, généreux et génial. En forme ? Alors carapatez vous à L'Epigraphe, rue de Cuire, sur la colline de la Croix-Rousse. Et ce n’est pas fini. Il y en aurait une grosse dizaine d’autres à citer, mais vous devez garder un peu de sous en poche pour mon premier fournisseur… J’ai bien sûr nommé le marché des bouquinistes du Quai de la Pêcherie, le meilleur du monde, the best of the world, chères amies et chers amis. Sur les bords de Saône et sous les platanes, avec la Renaissance italienne d’un côté, l’humanisme constructeur de la presqu’île de l’autre, et la colline des Canuts qui veille. Tous les week-ends, les livres envahissent cet espace merveilleux, et c’est l’enchantement.

Alors, oui, qu’ils sont loin les petits cafards du petit écran…

 

64648.jpg

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/ http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/



Jeudi 25 Mars 2010


Commentaires

1.Posté par joszik le 25/03/2010 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas mal la pub gratuite !!!!

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires