ALTER INFO

Les écoles US continuent à se faire distancer


Dans la même rubrique:
< >


Lisa Karpova
Dimanche 8 Juillet 2007

Les écoles US continuent à se faire distancer


Pravda.ru, par Lisa Karpova, le 8 juillet 2007


​​​​Quand Spoutnik traversait majestueusement les cieux en octobre 1957, nombre d’étasuniens étaient assez inquiets. Ils commençaient à poser des questions sur l’échec de leur système éducatif. Ils considéraient que la science et la technologie russes surpassaient les leurs.


​​​​Juste à la même époque, le livre, Ce qu’Ivan sait et que Johny ignore, d’Arther Trace Jr., comparait les manuels russes notoirement de premier ordre à la niaiserie des lecteurs de Dick and Jane dans les écoles US. Trace a écrit qu’à l’école primaire des 9 à 10 ans, le vocabulaire de lecture des enfants russes atteignait presque 10.000 mots, alors qu’à leurs pairs des écoles US était dévoilé un vocabulaire soigneusement contrôlé de moins de 1.800 mots.


​​​​Le score des tests d'aptitude scolaire s’est abaissé constamment chaque année depuis 1963 [*]. À cause de toujours réduire les connaissances littéraires, même les manuels universitaires sont réécrits aux standards de l’école primaire de sorte que les étudiants puissent les comprendre. La plupart des journaux et magazines sont écrits pour le niveau scolaire des 11 à 12 ans, qui est maintenant le niveau de lecture de l'étasunien moyen. C'est une situation honteuse.


​​​​La violence à l'école est aussi une tendance alarmante. En 1940 les grandes infractions dans les écoles d'État étaient le chewing-gum, parler en classe, ne pas terminer son travail, et courir dans les couloirs. Aujourd'hui les grandes infractions sont les drogues, l’ivresse, l’agression, le meurtre et le viol.


​​​​La plupart des responsables de l’éducation reconnaissent qu'il y a des problèmes avec les écoles d'État US. La plupart de leurs suggestions de solutions impliquent de dépenser davantage d'argent.


​​​​Pourtant, ces dernières décennies, le système éducatif public a énormément augmenté ses dépenses. En dépit de toute ces dépenses, l’aptitude éducative a continué à diminuer.


​​​​D’énormes sommes d'argent ont été versées dans la construction de nouvelles écoles. Mais le plus souvent, on utilise des entrepreneurs véreux qui se font néanmoins payer un maximum de dollars pour leurs services. Il n'est pas non plus rare que des réparations telles que de nouveaux toits sur de vieux bâtiments commencent à fuir à la première grosse précipitation.


​​​​Très récemment, on a signalé qu'aujourd'hui un écoliers US sur cinq est diagnostiqué avec un trouble de l’apprentissage et la plupart sont mis sous Ritalin ou un médicaments similaire. Alors que l'ADHD et le trouble de l’apprentissage peuvent être diagnostiqués, on ne se pose aucune question sur le fait que de nombreux enfants souffrent de diverses maladies. Beaucoup d'enfants arrivent affamés à l'école. Beaucoup d'enfants grandissent dans des maisons pauvres, le plus souvent avec un seul parent chez eux. Souvent les parents remarquent que les notes de leur enfant passent de C ou de D à A après avoir suivi quelques mois un programme visant à l’équilibre nutritionnel.


​​​​La dissolution de la famille, la mauvaise santé, l’absence de même une assurance maladie de base et les nouvelles réalités économiques actuelles mettent en question le système éducatif US. En gros, 45 millions d'étasuniens sont sans assurance maladie. Manifestement, beaucoup de changements sont nécessaires. Quelques-uns sont simples, comme garder les écoles ouvertes jusqu'à 18 heures pour aider les parents qui travaillent. D'autres sont bien plus difficiles parce qu'ils mettent en cause une manière de faire les choses admise depuis longtemps.


​​​​L'accessibilité à l'université continue à se détériorer pour la majorité des étudiants US et leurs familles. Pour la plupart, une plus grande éducation reste un luxe pour ceux qui peuvent se la permettre. Les bourses d'aide aux étudiants compétents qui ne peuvent se permettre l'université ne suivent pas l’augmentation du coût de l’enseignement. Les étasuniens se font distancer par les jeunes d'autres nations dans le taux d'inscription et de couronnement universitaire.


​​​​La probabilité pour qu’un élève de terminale s'inscrive à l'université pour quatre ans ensuite s’élève à moins de 40% ; et cette probabilité a diminué de 44% à 32% à Hawaii ; de 46% à 35% dans le Vermont ; et de 45% à 37% à New York. Les écarts de taux d'inscription à l'université persistent entre groupes ethniques. Par exemple, le taux d'inscription des 18 à 24 ans dans le Colorado est de 40% pour les blancs et de 17% pour les non blancs ; dans le New Jersey, 47% des blancs et 27% des non blancs ; en Pennsylvanie, 39% des blancs et 21% des non blancs.


​​​​Les USA ont accompli peu ou pas de progrès dans les domaines de l'accès et du parachèvement universitaire. Plusieurs nations ont dépassé les USA dans l'accès à l'université et d'autres sont proches derrière. Pour le taux de parachèvement universitaire, les plus récentes comparaisons internationales rangent les USA dans la moitié inférieure. Chaque individu devrait avoir droit à l’éducation universitaire sans avoir à s'inquiéter des moyens. Il est évident que les écoles US pourraient bénéficier de l'étude d'autres modèles mieux réussis.



Original : http://english.pravda.ru/opinion/columnists/08-07-2007/94645-americanschools-0

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info



* NDT : Ce fait a été relevé par Leuren Moret, la spécialiste mondiale sur les rayonnements. Elle pense que la diminution de l’intelligence des étasuniens a été aidée par les essais de bombes atomiques dans l’atmosphère aux USA. Voir son article assez exhaustif sur le problème des rayonnements dans le monde :

http://www.alterinfo.net/D-Hiroshima-a-l-Irak,-61-ans-de-guerre-suicidaire-a-l-uranium,-de-genocide,-de-ligne-de-conduite-omnicide_a9275.html

​​​​Extrait de l’article : Une récente enquête mondiale de l'Organisation Mondiale de la Santé sur la santé mentale signalait que les USA avaient le taux de maladies mentales le plus élevé du monde, plus de 26 pour cent de la population (35). Le score des tests d'aptitude scolaire, faits au cours de la dernière année de lycée pour déterminer le placement en université, a diminuée dans la population US entière, de 480 pour les enfants nés en 1945 à 420 pour ceux nés en 1963 au pic des essais atmosphériques. Les scores des tests n'ont jamais été récupérés. Quand les essais atmosphériques se sont arrêtés en 1963, avec la signature du Partial Test Ban Treaty, l'électricité d'origine nucléaire a émergé pour empoisonner encore des générations d'enfants.




Dimanche 8 Juillet 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires