Palestine occupée

Les dollars pleuvent à nouveau sur Israël



Mercredi 11 Juin 2008

Les dollars pleuvent à nouveau sur Israël
Après un an de retard, voilà le trop gros pactole ‎que les Sionistes s'apprêtent à toucher avec la joie du ‎joueur qui gagne à tous les coups ! Le Congrès américain ‎vient de donner son feu vert, en dépit de la longue et ‎forte résistance de sa majorité démocrate, à l'octroi à ‎Israël d'un crédit militaire-record, qui comprend, outre ‎des valises entières de billets verts, quelques bombardiers ‎F-35, ces mastodontes du ciel, dont chacun aura coûté au ‎constructeur l'astronomique somme de 100 millions de ‎dollars. Mais ce n'est pas tout! Un tout petit milliard de ‎dollars supplémentaire ira à la remise à neuf du système ‎balistique sioniste que les experts donnent, pourtant, ‎comme pour l'un des plus modernes de la région. Israël ‎n'est pas auto-suffisant, économiquement, et dépend des ‎donations et des prêts de l'extérieur, pour maintenir sa ‎survie économique ; il est le premier récipiendaire annuel ‎de l'aide extérieure américaine, depuis 1976, et le ‎premier bénéficiaire d'aides étrangères, en sommes ‎cumulées, depuis la deuxième guerre mondiale. Tout ceci ‎n'a rien de nouveau, encore qu'en terme de pertes de ‎liquidités, une économie en dérive, comme celle des ‎Etats-Unis, ferait bien mieux d'éviter toute surcharge ‎inutile, si elle veut vraiment voir, un jour, le bout du ‎tunnel. La nouveauté, s'il y a, réside, en revanche, dans la ‎réticence d'un Congrès américain, dont les membres ‎démocrates semblent s'interroger de plus en plus, non pas ‎sur l'opportunité de l'aide à Israël, cela violerait le sacro-‎saint principe d'alliance stratégique Washington-Tel-‎Aviv, mais sur les limites dans lesquelles cette aide devra ‎s'effectuer. Sous le poids des dépenses exorbitantes ‎causées par la guerre, en Irak et en Afghanistan, les ‎Congressistes démocrates cherchent, désormais, des ‎alternatives capables de prendre en charge, ne serait-ce ‎que partiellement, le lourd fardeau d'assistance à Israël. ‎Mais sauront-ils le faire? Au train où vont les choses au ‎Proche et au Moyen-Orient, il est difficile de parier sur ‎leur succès, car ce succès demande, au préalable, à ce ‎que l'entité sioniste sorte de son isolement et qu'elle ‎parvienne à établir une relation équilibrée avec son ‎environnement immédiat. Et c'est bien là que le bât ‎blesse. Israël ne s'est pas planté au Moyen Orient pour y ‎jouer les équilibristes, mais bien les fauteurs de troubles, ‎et des fauteurs de troubles, personne n'en veut chez soi!

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 11 Juin 2008


Commentaires

1.Posté par erpilu le 11/06/2008 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le dollars ne vaut plus grand chose.
Quelques bombardiers de plus ne changerons rien: la maitrise du ciel ne signifie pas la victoire finale (cf. Liban 2006, Irak, Somalie, etc...)

Par contre, cette aide massive a Israel qui ne changera pas la situation au Moyent-Orient, va venir allourdir les finances de l'état barbare d'outre-atlantique.

Le pire, c'est que ce financement a tout de meme été voté alors que chacun (au congrés) sait pertinemment qu'il égorge un peu plus sa propre nation. C'est dire l'emprise extraordinaire, le joug qu'exerce l'AIPAC sur ces institutions US. On peut dire que les états-unis sont gouvernés par Israel.

Les états-unis veulent décidément sombrer main dans la main avec leur ami qui n'en est pas un.
La folie les unira t-ils quand le déclin sera une pente vraiment glissante ?

2.Posté par Hassan le 12/06/2008 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bush et son gouvernement ne sont que des marionnettes dont se servent les sionistes israeliens , et le premier qui osera parler sera sera censuré et licencié

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires