Politique Nationale/Internationale

Les divergences de vue, en Europe, sur le dossier nucléaire iranien



IRIB
Mercredi 10 Octobre 2007

Suite à la prise de position radicale de Paris, à l'égard des activités nucléaires légales de la RII, les divergences de vue se sont manifestées, ces derniers jours, au sein de l'Union européenne, quant à l'adoption d'une position commune européenne vis-à-vis du nucléaire iranien. Simultanément aux négociations des représentants iraniens et des responsables de l'Agence internationale de l'Energie atomique, pour résoudre les questions en suspens, les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la France ont intensifié leur guerre des nerfs, à l'encontre de Téhéran.

Dans ce cadre, Paris cherche à convaincre ses partenaires, au sein de l'Union européenne, de participer au plan des sanctions unilatérales, en dehors des résolutions du Conseil de sécurité des Nations-unies. Le Ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a, en effet, écrit une lettre à ses homologues européens, les invitant à intensifier les sanctions économiques, à l'encontre de la RII. Le Président Nicolas Sarkozy a déclaré, pour sa part, que les nouvelles sanctions économiques seraient la seule voie permettant de persuader l'Iran d'abandonner son programme nucléaire civil. C'est ainsi que le Président Sarkozy s'est décidé à s'aligner sur la politique hostile des Etats-Unis, à l'encontre de l'Iran, tandis que les locataires de la Maison Blanche ne sont pas eux-mêmes capables d'avoir une approche réaliste de la situation actuelle. La plupart des pays membres de l'Union européenne se sont opposés à la proposition irréaliste de Paris d'intensifier les sanctions économiques, à l'encontre de la RII.

Rappelons que le Conseil de sécurité des Nations-unies a décidé, pour sa part, de reporter la prise de toute décision autour du programme nucléaire iranien, au mois de novembre, c'est-à-dire après la remise du rapport du Directeur général de l'AIEA sur le dossier iranien. Les pays de l'Union européenne sont les partenaires économiques et commerciaux les plus importants de l'Iran. De nombreuses compagnies et entreprises européennes sont actives, en Iran, et ont investi, dans les différents secteurs économiques et industriels du pays. L'alignement de la France sur la politique anti-iranienne de Washington est, donc, une source d'inquiétude, pour les compagnies européennes, qui craignent de perdre les occasions d'investissements, en Iran, au bénéfice de leurs concurrents russes et asiatiques.

En tout état de cause, le Président Sarkozy et son Ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, risquent de se voir, bientôt, isolés, par leurs partenaires européens, en ce qui concerne le dossier nucléaire iranien. Les Français devront, donc, se préparer à subir, éventuellement, les conséquences de l'alignement de leur gouvernement sur la Maison Blanche.


Mardi 9 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par haggadan le 10/10/2007 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la rédaction d'Alterinfo,

Comme il y a deux articles contradictoires, concernant le "problème" iranien. L'un où l'on parle des dissensions des Européens entre eux, l'autre où l'Allemagne, pourtant premier partenaire commercial de l'Iran, semble rejoindre Paris et Washington, pouvez-vous nous dire quels sont plus précisément les forces en présence, que représentent les pro et les antiguerre ?
Merci d'avance pour votre réponse.
Pourriez-vous aussi le cas échéant nous faire des articles sur les tentatives de Balkanisation de l'Europe pour le plus grand bénéfice des sionistes. Ce qui se passe en Belgique et en Espagne (Basques) est pour le moins préoccupant.
Préparation de la quatrième phase du gouvernement mondial.

modération:
Bonjour,
Vos questions sont légitimes et la rédaction tentera d'y répondre le plus promptement.

Cordialement

2.Posté par Rédaction le 10/10/2007 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir,
Comme nous le rappelons régulièrement, il faut pouvoir distinguer la propagande de l'info, et le meilleur moyen est de faire appel à notre capacité de discernement, elle-même étant tributaire de nos efforts de recherches et de grilles lectures.
Ne rien prendre pour argent comptant ou comme paroles d'évangiles, garder l’esprit critique et plus prosaïquement ne pas avoir de tabous ni de dogmes. Faut-il encore pour cela, parvenir à vider notre esprit du formatage médiatique, de la manipulation de nos esprits par l'égarement de l'éducation (obligatoire) devenue instrument de propagande étatique.

Il faut savoir sacrifier de son confort matériel, de son prestige social, si le choix est de chercher la Vérité, il faut pouvoir offrir de son temps, de ses loisirs ou simplement ne pas tomber dans les travers de l'oisiveté et savoir prendre des risques mesurés par conviction et conscience politique.

Pour répondre à votre première question, ce qui pourrait vous sembler contradictoire ne l'est pas fatalement : Pour mieux appréhender la politique, les relations diplomatiques et internationales, donc, le protocole et les discours diplomatiques, savoir décrypter les déclarations officielles, il faut avant tout se rappeler que ces individus sont aussi des hommes. Ramener ces relations au niveau des rapports humains et des échanges comme ils se font dans toutes les sociétés, ‘'primaires'' ou ‘'civilisées. A l'instar des rapports que nous pouvons avoir avec nos proches, nos amis ou nos simples connaissances, ils peuvent être cordiaux, consensuels, passionnels ou parfois conflictuels et destructeurs.

Dans le microcosme du monde diplomatique, les choses sont semblables, à la différence près que pour leur majorité, nos hommes politiques et nos diplomates sont tenus par des ‘'engagements''. Pour comprendre ces engagements que nos hommes politiques sont tenus de respecter, il peut y avoir plusieurs approches et différentes explications d'ordre idéologiques, financières, voire même mystiques, occultes et ésotériques.

Si vous prenez le temps de chercher dans nos archives, vous trouverez des textes qui traitent de toutes ces approches, et cela nous évitera par la même occasion de nous engager dans un débat complexe.

Concernant les ‘’désaccords’’ au sein de l'Europe, et a contrario de notre président atlantiste et néocon, tous les diplomates et hommes politiques ne le sont pas. Il y a encore des hauts fonctionnaires, des hommes politiques et parfois de l'ombre qui ont une conscience et un sens morale. Des chefs d'Etat comme Chirac, qui ont des idéaux autres que le paraître ou de devenir serviles au point de confondre politique et show-biz.

Ces gens sont encore actifs et tenterons sans doute d'empêcher l'irréparable. Y arriveront-ils ?
Même s’il y a peu de chance, nous ne devons perdre tout espoir, dans le cas contraire, nous tomberions nous aussi dans le piège de ce que vous appelez ‘'gouvernement mondial''. Ce nom générique n'est rien d'autres qu'un mode de gouvernance tyrannique, un régime fasciste mondial qui se met insidieusement en place. Depuis la première guerre mondiale et une percée importante depuis la seconde guerre.

Il ne faut pas avoir une vision manichéenne de la politique et de tous les hommes politiques, même si actuellement elle (la politique) peut se résumer en une grosse supercherie, un déni de liberté pour les peuples, une vaste fumisterie organisée par une vision élitistes du monde et présentée de manière binaires par les élites des deux bords, nous devons utiliser cette seule arme qu’il nous encore permise d’utiliser :
Depuis des siècles et les soulèvements horizontaux contre l'esclavagisme et l'exploitation des hommes, les ‘'élites'' ont pour berner l’opinion, décidé de donner une vision binaire du monde. Deux perceptions mais un but est commun.
On veut, et on a pendant trop longtemps divisé les peuples avec des idéologies et des pensées qui ne servent que les élites. Et, depuis, le trompeur comporte plusieurs visages, il y a le masque des ‘'pour'' et des ‘'contre''.
Les uns ayant choisi une voie ‘’sinueuse’’, ont fourvoyé dieu en justifiant la primauté de leurs valeurs – inhumaines - par ‘'des lois et droits divins'' : talmudistes, protestants calvinistes et leurs autres sectes chrétiennes.
Les autres (‘’progressistes, athées, humanistes…’’) donnent l'illusion d'une motivation altruiste pour mieux leurrer. Qu'ils s'appellent ‘'progressistes'' ou réactionnaires, socialistes ou de la droite conservatiste (décomplexée) ou bien alors Républicains ou Démocrates, etc. Ils sont les masques et visages différents de la même bête et de ses immondices.

Pour tenter de comprendre cette vision binaire du monde, des sociétés et des modes de gouvernances, mais surtout comprendre la face cachée de l'histoire, il est absolument nécessaire de sortir des schémas traditionnels de la réflexion, de l'analyse et de la compréhension de la politique en général.

Pour respecter nos principes et notre charte, nous ne pouvons être plus précis, à chacun de se faire son opinion à travers ces quelques clés de compréhension et pistes de réflexion.

Ol ne faut jamais perdre de l'esprit que tous les plans ont des ratés, aussi diaboliques soient-ils la force peut changer de camps et l’équilibre s’inverser.
Notre soumission aux idoles de la société consumériste ne peut que renforcer ce déséquilibre social, renforcer la paupérisation des couches populaires, mais aussi augmenter les différences de niveaux de vie entre les peuples.
Les outils de ce ‘'gouvernement mondial'' sont le mondialisme idéologique et la mondialisation économique utilisés comme moyen coercitifs et instrument – juridique - d'oppressions légales contre les peuples et les cultures réfractaires à ce nouvel ordre mondial qui s’est déjà bien instauré dans les sociétés occidentales. A cause des media, premiers responsables, les citoyens sont maintenus dans un monde onirique et dans l’illusion démocratique.

Les choses évoluent positivement et avec le rapprochement de toutes les forces d'oppositions et de résistances à la globalisation et à la dictature mondiale qui s'organisent activement – qu'elles soient de gauches ou de droites, athées ou ‘'religieuses'', on prend conscience qu'il y a un seul ennemi de l'humanité, et c'est notre propre corruption morale et la prostitution intellectuelle des ‘'élites'' dirigeantes.
Ce rapprochement entre les divers mouvements et courants de pensée, anobli notre personnalité et renforce notre conscience politique face à l’injustice institutionnalisée, une lutte pacifique et dans la non violence peut changer les plans diaboliques de certaines élites financières.
Dans le pire des cas il reste la désobéissance civique, l’arme ultime qui à déboulonner plus d’un régime.



Nous avons tenté de brosser les traits le plus grossièrement possible de la politique et de son fonctionnement, afin que vous puissiez par vous-même en découvrir ‘’les finesses et les subtilités'', impératif si l’on veut avoir une perspective et un aperçu du monde réelle et de sa métaphysique.

Quant aux phénomènes de ‘'balkanisations'' ou ‘'libanisations'' (sujet largement couvert, voir nos archives), sont des méthodes du ‘’diviser pour régner’’… des épiphénomènes d’un plan global et utilisées dans toute l’histoire par les chefs de guerre. A l’instar des révolutions colorées ce sont des armes politiques entre les mains de criminels sans scrupules, sans foi ni loi qui sont actuellement disposés à renouveler leur penchant pervers et sanguinaire comme à Hiroshima et Nagasaki. Déverser la douleur et les souffrances sur des peuples innocents, juste pour prouver leur allégeance à leur ‘’maître’’ et terroriser tous les peuples afin qu’ils se soumettent à leurs volontés.
Une différence pourtant cruciale existe entre l’Histoire et ce que nous vivions actuellement, ce qui nous attend dans un avenir très proche, c’est cette capacité de nuisance et de destructions inouïe et concentrée entre les mains de quelques individus dont une partie se croit investi d’une mission ‘’divine’’ – occulte. Jamais l’humanité n’aura été aussi proche de sa destruction…

Cordialement
Rédaction Alter Info

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires