Diplomatie et relation internationale

Les discussions entre le ministre français des Affaires étrangères et le président du parlement iranien en Allemagne


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Dimanche 8 Février 2009

Les discussions entre le ministre français des Affaires étrangères et le président du parlement iranien en Allemagne
Le président du parlement iranien qui est actuellement à Munich pour participer la Conférence internationale sur la sécurité, a rencontré le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

Au cours de cet entretien en marge de la conférence internationale sur la sécurité, le ministre français des Affaires étrangères et européennes a affirmé que son pays souhaite élargir une coopération avec l’Iran sur la question de la Palestine et de l’Afghanistan ».


Interrogé sur la question nucléaire iranienne, Bernard Kouchner a répondu « le dialogue est l’unique solution à cette question ».


Il a également invité le président du parlement iranien en France pour la poursuite des négociations touchant aux questions bilatérales, régionales et en particulier sur l’Afghanistan.


Le président du parlement iranien au cours de ces entretiens a précisé pour sa part que la question nucléaire iranien s’est transformée en un dossier politique rappelant que l’Iran ne rencontre aucun problème dans ses échanges avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique.


Ali Larijani répondant aux interrogations des responsables français après le lancement du satellite Omid a précisé « il s’agit d’un événement scientifique et la République Islamique d’Iran suit tout cela de manière sérieuse ».


Une cinquantaine de responsables internationaux, parmi lesquels la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy, sont attendus à la 45e conférence internationale sur la sécurité de Munich qui devrait également être dominée par la question de l'engagement de l'OTAN en Afghanistan.


Joe Biden, qui emmène la délégation américaine, devrait également être l'occasion pour le vice-président des Etats-Unis d'exposer la politique étrangère de l'administration Obama.


Le président du parlement iranien se trouve en Allemagne pour participer à la 45ème Conférence internationale sur la sécurité qui se tient à Munich du 6 au 8 février.


Ali Larijani se rendra ensuite en Espagne, à l'invitation de son homologue espagnol. Il rencontrera par ailleurs le Premier ministre espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero et le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos.

Les discussions entre le ministre français des Affaires étrangères et le président du parlement iranien en Allemagne

Le conseiller pour la sécurité nationale des Etats-Unis réagit « positivement» aux propos d’Ali Larijani

Le conseiller pour la sécurité nationale des Etats-Unis, James Jones a salué le discours du président du parlement iranien, Ali Larijani, à l’ouverture vendredi de la Conférence internationale sur la sécurité qui se tient à Munich, le qualifiant de « positif » dans une interview au journal allemand Süddeutsche Zeitung samedi.

James Jones a poursuivi dans quotidien allemand que les propos d’Ali Larijani témoignent du souhait de Téhéran d’ouvrir un dialogue avec Washington.

Le désir du président américain, Barack Obama d'intensifier le dialogue avec le Moyen-Orient est « positif », mais doit s’accompagner d’un changement complet de la diplomatie américaine,Larijani a été cité indiquant vendredi.


Le président du parlement iranien a, de son côté, mis en garde contre une poursuite par les Etats-Unis de "la politique de la carotte et du bâton" à propos des activités nucléaires de Téhéran. Cette politique, mélange de sanctions et d'offres de coopération, "a été et demeure un concept irrationnel", a-t-il dit.


Ali Larijani a dénoncé la politique des Etats-Unis envers l'Iran depuis des décennies, remontant au coup d'Etat de 1953 contre le premier ministre de l'époque Mohammad Mossadegh.


Ali Larijani affirmant que les Américains dans le passé "avaient brûlé bien des ponts", a noté un "changement de stratégie des Etats-Unis" et s'est félicité que Washington semble vouloir "rompre avec le cercle vicieux de l'unilatéralisme" propre, selon lui, à la précédente administration américaine.


Ali Larijani a également invité Washington à abandonner sa politique du deux poids deux mesures au Moyen-Orient.


Il a suggéré au nouveau président américain Barack Obama de cesser, comme l'avait fait son prédécesseur George W. Bush, de "concentrer ses bases et troupes militaires dans certaines régions".


Barak Obama, a-t-il ajouté, doit aussi "déployer des efforts sincères en vue
de coopérer avec d'autres parties du monde".


Washington doit, selon lui, cesser de fonder sa politique "sur de mauvais calculs", finissant par "créer de l'instabilité à travers le monde".

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Dimanche 8 Février 2009


Commentaires

1.Posté par duris le 08/02/2009 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est notre french doctor follamour. Mr Jechil and Mr Hide. Paraît qu'il a déclaré un jour à l'Abbé Pierre qu'il avait mangé de la chaire humaine au Biaffra. Que là bas pendant la guerre civile c'était banal. Et que la partie la plus raffinée c'était la partie de chaire juste au dessus du Genoux. Est ce vérité ?! Pierre Péan n'en parle pas dans son livre.

2.Posté par Aigle le 08/02/2009 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet "artiste" n'avait il pas declaré a ula journaliste qui lui demandait ce que serait la reaction de la France si les Iraniens continuaient leur programme de developpement ........" MAIIIIIIIIIIIIIIIS C'ESSSSSSSSSSSSSST LAAAAAAAAAAA GUERRRRRRRRE MAADAME !!!!!!! " Allez petit "petit" ...redit le devant ton seigneur !! ...............Heureusement que Laridjani c'est que le gêne "cretinus absolutis" n'est pas transmissible , autrement il aurait refusé de te rencontrer

3.Posté par guounguane le 08/02/2009 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est encore ministre des factures étrangères le porteur du sac de riz.

4.Posté par caillau le 08/02/2009 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme tout le monde sait,la politique américaine a vérait a 100/100,j'espére quelle ne s alignera plus sur le dogme sioniste ,qui a mis le monde dans une crise imsoutenable,qui a mis les pays européens a genoux sauf les sionistes de l palestine.l'argent disparu volé de madoff et lhéman et d'autres, ne chercher pas il est en israel.en 60
et voila que couchner qui se met a dialogué avec les iraniens,il y a pas si lontemps couchner appelait a la guerre contre l'iran il faut s'en rappeler même sarkosy dissait soie la bombe ou le bombardement de l'iran ,pas si vieux que ça,étant donné la faible préssion des sionistes sarkosy change de politique.
il est fou de voir la réussite de l'iran, voir contre, pour mieux les dominer ,et assoeir lhégémonie européene sur ses pays,mais ses pays la ils ont une revanche a prendresur sarkosy voir d'autres l

5.Posté par soravardi le 09/02/2009 04:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ali Larijani devrait exiger des excuses public a kouchmerde pour avoir proférer des menaces de bombardements massifs a l'uranium contre le peuple irannien .C'est un comble qu'il puisse se rabaisser a un tel niveau envers un homme aussi malhonnête que celui ci comme si de rien n'était



Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires