Palestine occupée

Les dessous de l'affaire des agents pro israéliens,d'autres arrestations prévues



Dimanche 10 Mai 2009

Les dessous de l'affaire des agents pro israéliens,d'autres arrestations prévues
Ce sont de graves erreurs commises pas les Israéliens, suite à l'arrestation de leur agent au Liban, Adib Alam, qui ont permis aux Libanais de repérer les cellules d'agents agissant sur le sol libanais pour le compte de l'ennemi sioniste.


Leila Mazboudi


C'est l'avis d'un responsable sécuritaire libanais ayant requis l'anonymat, s'exprimant pour le quotidien libanais as-Safir et qui s'est abstenu de préciser la nature de ces erreurs.

Selon lui, les Forces de sécurité intérieures ( FSI) qui s'attendaient à une action de la part des Israéliens suite à l'arrestation de cet officier à la retraite dans la Sûreté générale, le 10 avril dernier, n'ont pas été déçus: " après l'arrestation de 'Alam, nous nous attendions à une démarche israélienne de nature technique; celle-ci ne tarda pas. C'est alors que nous avons remis les personnes soupçonnées (depuis le début de l'an 2007) sous surveillance. Il s'est avéré que nous allions droit au chemin, mis à part une ou deux erreurs" a précisé ce responsable sécuritaire, qui prévoit d'autres arrestations, révélant que les noms d'autres suspects sont déjà entre les mains des autorités qui contrôlent les frontières libanaises, maritimes terrestres et maritimes.

Ces arrestations qui sont le fruit d'une coordination entre le bureau des renseignements des FSI, la direction des renseignements de l'armée libanaise et le service sécuritaire de la résistance libanaise du Hezbollah, ont été rendues possibles par le biais d'une donnée technique dont "nous avions perdu les clés pendant longtemps", explique ce responsable:" nous nous sommes alors trouvés devant un data d'informations et de données qui nous a fourni l'entrée vers plus de 200 objectifs israéliens probables sur le sol libanais" poursuit-il.


En moins d'un mois, les cellules qui sont tombées aux mains des forces de sécurité libanaises ont atteint le nombre de six et celui de leurs membres dépassent désormais les 20: Force est de constater que dans leur majorité, c'est en famille que l'acte de collaboration est commis.

Alors que le premier réseau est celui d'Adib 'Alam, son épouse et son neveu Joseph; le second arrêté à Saïda comprend Mohammad 'Awad et Robert Kfouri. Le troisième formé du seul Ali Mantach avait été arrêté à Nabatiyyé, tandis que le quatrième formé des deux frères Jaafar et Hassan Y. a été pris dans le village de Soultaniyyé.

Vendredi, deux autres frères Jaafar et H. et M. Shéhab en plus de l'épouse de ce dernier ont été arrêtés dans la localité de Ghaziyyé, proche de Saïda. L'un d'entre eux a avoué collaborer avec l'ennemi sioniste bien avant l'an 2000. Signalant avoir effectué plusieurs voyages en Palestine occupée et avoir rencontré plusieurs officiers israéliens. Sa mission consistait à recenser les maisons des responsables de la résistance au sud du Liban.


Une autre cellule de quatre hommes a également été capturée vendredi à Bint Jbeil et environs, dont trois sont des anciens collaborateurs. l'un d'entre eux, Ch.'A. travaillait pour le compte du bureau 504, sous le commandement du collaborateur en fuite, Jamal Daou. Il avait lui aussi fui le Liban, après la libération en l'an 2000, pour y revenir et écoper un mois de prison, pour manque de preuve. il travaillait depuis à Bint Jbeil dans la réparation des appareils électriques.

Expliquant ces exploits sécuritaires réalisés par ses services, le directeur général des FSI, le général Ashraf Rifi les attribue à " une avancée technologique de ses forces" et à la création d'un service spécialement conçu pour traquer les réseaux de collaborateurs.

Selon lui, tout a commencé avec l'arrestation il y a six mois d'un agent ayant reconnu avoir collaboré avec l'ennemi sioniste:" nous avons décidé de garder au secret cette arrestation parce qu'il nous fallait mettre la main sur les autres membres de la cellule à laquelle il appartient" a-t-il déclaré.

Après quelques mois de sommeil, dicté par des recommandations israéliennes, ces cellules ont repris leurs activités au début de l'an, signale Rifi.
Depuis, elles tombent l'une après l'autre entre les mains des forces de sécurité libanaises.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Dimanche 10 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par Aigle le 10/05/2009 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faudra bien que le Psychopathe Geagea tombe un jour .....

2.Posté par le sage le 10/05/2009 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israel peut avoir brule ces reseaux pour camoufler d'autres plus importants ...il faut se mefier des Sionistes .la fourberie,la traitrise sont leur fort

3.Posté par emailbleu le 11/05/2009 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le sage,

La fourberie,la traitrise sont de toutes les guerres ou confrontations.

4.Posté par emailbleu le 11/05/2009 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.le sage,

La fourberie,la traitrise sont de toutes les guerres ou confrontations.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires