Palestine occupée

Les derniers développements au Liban


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 11 Mai 2008 - 11:25 Liban : au seuil d'une crise incontrôlable?

Dimanche 11 Mai 2008 - 11:15 Liban : Combats dans le nord



Dimanche 11 Mai 2008

Les derniers développements au Liban
Avec le désarmement de la plupart des miliciens pro-occidentaux et pro-américains du Courant du 14 mars au pouvoir au Liban, par les forces populaires, un calme relatif règne à Beyrouth. Cependant, ce calme reste fragile, en raison des agissements des partisans du Courant du 14 mars. Dans le même temps, les supporters du Courant du 8 mars, composé des partis et groupements politiques opposés à la domination occidentale sur le Liban, ont pris le contrôle de la quasi-totalité des quartiers de la capitale et remis à l'armée le contrôle des centres névralgiques de Beyrouth. Depuis le début des événements, de nombreux responsables du Courant du 14 mars ont fui la capitale. Les Libanais se sont rassemblés dans le centre de Beyrouth, pour fêter leur victoire contre les partisans pro-occidentaux du Courant du 14 mars et leurs complots. Le Chef du Courant libre patriotique, Michel Aoun, et un des piliers du Courant du 8 mars, a déclaré, après les affrontements, à Beyrouth, qu'il s'agissait de la victoire de la loi et de l'ordre sur l'illégalité et le désordre. "Nous devons reconnaître notre défaite politique.", a, par ailleurs, déclaré le ministre du Travail et des Affaires sociales du gouvernement de Fouad Siniora. Même aveu d'échec chez Samir Geagea du Courant du 14 mars, qui a implicitement reconnu la défaite de ses partisans, lors des derniers événements, éclatés, après les décisions provocatrices du gouvernement de Fouad Siniora de contrer la grève générale et la résistance libanaise, en limogeant certains responsables de la sécurité. Le gouvernement libanais est donc responsable des troubles et de la crise que traverse le pays, en s'appuyant sur des décisions anti-patriotiques, comme l'affaiblissement de la résistance des Libanais contre le régime sioniste. Les suggestions et les encouragements des Etats-Unis et de leurs alliés occidentaux ont poussé le Courant du 14 mars à arrêter des décisions qui vont à l'encontre des intérêts des Libanais et qui les ignorent. A partir de là, il fallait qu'il s'attende à la réaction du Courant du 8 mars et de la population. L'opinion publique libanaise espère que le parti au pouvoir retiendra la leçon de cette nouvelle défaite, dans son face-à-face avec le peuple, qu'il abandonnera l'option occidentale, dont les Etats occidentaux ne cherchent qu'à dominer le Liban, et qu'il se mettra au diapason des Libanais, qui souhaitent que leur pays demeure indépendant, puissant et doté d'une résistance anti-sioniste forte. En somme, souhaitons qu'il choisisse la voie du peuple

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 11 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par elgringos le 11/05/2008 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un liban entièrement contre l'entité sioniste , voilà une bonne chose !!!
jetez à la mer les collabos !!!!

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires