Palestine occupée

Les dernières souffles de Dimona et les tentatives de Washigton pour la reconstruction



Mercredi 23 Avril 2008

Les dernières souffles de Dimona et les tentatives de Washigton pour la reconstruction
Selon les bilans, publiés ces dernières années, le nombre de ceux qui souffrent de différents cancers et d'autres maladies, en raison des radiations nucléaires de Dimona, au sud de la Cisjordanie, augmente de jour en jour. Les experts palestiniens affirment que la fuite des produits radioactifs de la centrale nucléaire de Dimona était à l'origine de nombreuses maladies, dont le cancer. Ces installations ont été opérationnelles que pour 30 ans, mais même 21 ans après cette date, le régime sioniste l'utilise. Les sources palestiniennes viennent de révéler la signature d'un accord nucléaire entre Israël et les Etats-Unis. Le représentant palestinien au Comité international anti-armes nucléaires et directeur du comité des médecins internationaux chargé d'empêcher la guerre nucléaire, Mahmoud Saadeh indique que cet accord a été conclu à la suite de la fuite de matière radioactive de « Dimona » et 10 ans après la fin de la durée de vie de cette centrale nucléaire. Selon Saadah, le recours d'Israël aux Etats-Unis pour assurer le combustible de la centrale de Dimona prouve qu'Israël n'a plus de contrôle sur le fonctionnement de la centrale de Dimona, notamment que les résultats des études dans ce domaine montrent que le volume des radiations de ces installations a augmenté entre 2002 et 2007. Selon cet expert palestinien. Le taux d'uranium dans les échantillons du sol de la ville de Halhoul, dans le nord d'Al-Khalil, au sud de la Cisjordanie, et dans la région de Beït Amar, à 12 km d'Al-Khalil, sont trois plus élevés que les valeurs limites mondiales de concentration de 2 à 3 mg/kg. En ce qui concerne les raisons de la hausse du taux de la pollution des régions palestiniennes, il a déclaré que Dimona avait été vétuste et que les tremblements de terre dans cette région pourraient créer des fissures dans les murs de la centrale. La plupart d'ouvriers qui travaillent dans ladite centrale, sont contaminés de maladies dangereuses. Les rapports officiels, publié par les responsables du régime sioniste montrent que 200 Sionistes contaminés avaient été transférés aux hôpitaux. La fuite des produits radioactifs de la centrale "Dimona" a exposé les habitants des territoires occupés, notamment Al-Khalil, à différentes maladies dangereuses. Dans une conférence de presse, le Dr Saadah a indiqué que les pollutions issues de la centrale nucléaire "Dimona" se sont soldées par certaines troubles physiques et la croissance du nombre de l'avortement parmi les femmes palestiniennes et l'augmentation des cas de la cécité parmi les Palestiniens, notamment les habitants des villes, situées au sud de la Cisjordanie. La vétusté du bâtiment de de Dimona était la raison de la fuite de la matière radioactive de cette centrale atomique. Le quotidien " Haaretz" fait part de la signature d'un nouvel accord entre Israël et les Etats-Unis, avec pour but de renforcer la sécurité de la centrale en question. Conformément à cet accord, le comité de l'énergie atomique sera autorisé à accéder à la technologie moderne américaine dans le domaine de la sécurité nucléaire. Bien que la plupart des pays du monde, dont les Etats-Unis, s'abstiennent de collaborer avec Israël dans le domaine nucléaire, en raison du refus par ce régime illégitime de signer le TNP, les Américains ont conclu un accord de la sécurité nucléaire avec Israël. Ces dernières années, Israël tente d'élargir ses relations nucléaires avec certains pays et organisations internationales, afin de sortir de l'isolement et d'assurer la sécurité de la centrale de Dimona. " La centrale nucléaire de Dimona s'expose de nombreux dangers, dont la fuite des produits radioactifs qui portent atteinte au bâtiment et aux murs de la centrale", rapporte en 2001 le journal "Yediot Aharonot". Citant un expert des questions nucléaires qui faisait partie jadis du personnel de la centrale nucléaire de Dimona, le quotidien écrit é que la sécurité de la centrale n'était plus assurée, ce qui mettait en relief la nécessité de fermer cette centrale nucléaire. Après 40 ans d'activités de la centrale de Dimona, le voile est maintenant levé sur la fuite des produits radioactifs de ladite centrale. Bien que l'existence de la centrale menace la vie de ceux qui vivent non loin de la centrale, le régime sioniste ne fait aucun cas de leur santé et des dangers qui menacent leur vie.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 23 Avril 2008


Commentaires

1.Posté par Aigle le 23/04/2008 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Touit à fait dans la logique du regime nazi : pourquoi se soucierait il de la santé des etres humains puisqu'il existe sur la base d'une ideologie RACISTE , inhumaine et menant l'humanité à l'Aotodestruction ??

2.Posté par cherif ismail le 24/04/2008 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème n'est pas de fermeture de l'usine ou pas, parce que les activités nucléaires ont des aspects négatifs réacteur nucléaire de Tchernobyl en Ukraine

Recours doit être contre Israël en sa possession des armes nucléaires et non contre les dommages collatéraux est toujours sur la Dimona

Merci

3.Posté par darouza le 26/04/2008 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on emmerde l'iran on lui reproche sans preuve de vouloir develloper la technologie nucleaire alors que l'iran et signataire du TNP traité de non proliferation ....israel lui n'a pas signer le TNP donc il ne devrait pas avoir la bombe nucleaire ni meme avoir acces a la technologie nucleaire et personne ni la communauté international ni l'AIEA ne demande des comptes a israel ....comme si israel avait tout les droit le droit de voler un pays de collonisé de tuer de bombarder le droit d'attaquer les pays voisin le droit de pas respecter les droit humains et les loi international et pour finir israel a meme le droit d'utilisé des armes interdite comme les obus a sous munitions et meme le droits a la technologie nucleaire ......pour resumer israel a tout les droits et les musulman aucun c le monde a l'envers ya pas de justice vive le hamas

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires