Politique Nationale/Internationale

Les déclarations tapageuses de Rice, à propos de l’Iran




L’échec du plan américain du nouveau Moyen-Orient, au Liban, et la victoire de la résistance islamique, ont incité les autorités américaines à intensifier la guerre des nerfs, contre le programme nucléaire de l’Iran, afin de détourner l'attention de l’opinion publique de leur échec, au Moyen Orient. Dans une interview avec Fox News, la Secrétaire d’Etat américaine, Condoleeza Rice, en qualifiant l’Iran de menace stratégique, a prétendu que, si Téhéran n’acceptait pas la résolution 1.696 du Conseil de sécurité, sur son programme nucléaire, Washington déploierait un maximum d'efforts, pour faire adopter une nouvelle résolution. Les allégations de Rice, au sujet des activités nucléaires de l’Iran, ne sont pas, bien entendu, chose nouvelle, car les hommes d’Etat américains croient, encore, qu’il pourront, par des menaces, contraindre l'Iran à accepter ladite résolution.


IRIB
Mardi 15 Août 2006

Les déclarations tapageuses de Rice, à propos de l’Iran
Les locataires de la Maison Blanche ont mené une vaste campagne propagandiste et diplomatique, afin de mettre dans l’impasse les négociations, sur le règlement des questions nucléaires iraniennes. L’objectif des responsables américains est, en fait, de préparer le terrain à l’application de sanctions internationales contre l’Iran, en mettant en avant le dossier nucléaire iranien, au Conseil de sécurité. Tout en marginalisant l’AIEA, les autorités de Washington souhaitent arriver à leurs objectifs politiques maximalistes, face à l’Iran, au Conseil de sécurité.
C'est ainsi que les pressions américaines ont conduit cet organe à adopter une résolution politique et sans aucun fondement juridique, contre le programme nucléaire iranien, résolution, qui, à rebours du TNP, demande l’arrêt des activités nucléaires pacifiques de l’Iran.


En se laissant influencer, par les politiques unilatérales des Etats-Unis, le Conseil de sécurité a commis le mauvais précédent d’adopter une résolution, sur des hypothèses sans fondement, marginalisant, ainsi, l’un de ses organes, à savoir, l’AIEA. En outre, la résolution 1.696 a été adoptée, au moment même où l’Iran était en train d'examiner les propositions des 5+1, auxquelles il doit répondre, le 22 août. Les Américains, dans une démarche hâtive, ont envoyé le dossier nucléaire iranien au Conseil de sécurité, afin de saboter les négociations irano-européennes.

Les récentes déclarations de Rice prouvent, également, que les Etats-Unis s'efforcent, constamment, de mettre face à face le Conseil de sécurité et l’Iran. En tout état de cause, de telles allégations n’ébranleront, en aucune façon, la ferme détermination du peuple et du gouvernement iranien à bénéficier des bienfaits de la technologie nucléaire, à vocation pacifique. En revanche, les politiques unilatérales de Washington, qui ont discrédité les instances internationales, ne peuvent qu'inciter certains milieux, en Iran, dont le parlement, au cas où l’AIEA ne serait pas en mesure de défendre les droits de ses membres, de remettre en question le bien fondé de son membership à cette organisation.


Mardi 15 Août 2006


Commentaires

1.Posté par abou hussein le 16/08/2006 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l ONU appartient aux sioniste sauf quelque pays les autres sont pour les sionistes

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires