Politique Nationale/Internationale

Les déclarations controversées de Bush contre l’Iran


Chaque fois que les autorités américaines sont confrontées à une avalanche de critiques, elles intensifient leur guerre des nerfs contre l’Iran. En effet, actuellement, le gouvernement Bush doit faire face à de nombreuses critiques, sur les scènes internationales, en raison de ses politiques irrationnelles et unilatérales, et c'est pour cette raison que Bush accuse l’Iran de soutenir le terrorisme et de vouloir se doter d’armes de destruction massive.


IRIB
Jeudi 7 Septembre 2006

Les déclarations controversées de Bush contre l’Iran


Tout en révélant un soi disant plan anti-terroriste, baptisé, "Stratégie nationale de lutte contre le terrorisme", la Maison Blanche a présenté l’Iran et la Syrie comme les pays représentant la plus grande menace terroriste. Alors que les membres permanents du Conseil de sécurité sont partagés, quant à la manière d'aborder le dossier nucléaire iranien, le représentant américain, auprès de l’AIEA, s'est efforcé de faire croire que les Etats-Unis et l’Europe étaient unanimes et qu'il était temps d'appliquer des sanctions contre l’Iran. Et ce, alors qu’outre les membres du Conseil de sécurité, la Communauté mondiale s’oppose à l’application de sanctions contre l’Iran et exige un règlement diplomatique du dossier iranien.

C'est ainsi que le gouvernement Bush a échoué dans sa politique unilatérale consistant à instrumentaliser le Conseil de sécurité, pour imposer des sanctions à l’Iran. De même, la résistance du Hezbollah libanais, face à la vaste offensive israélienne, a fait échouer le plan américano-israélien d'un nouveau Moyen-Orient. De même, l’incapacité des Etats-Unis à instaurer la sécurité, en Irak, a suscité de vastes critiques intérieures et internationales. A l'approche de l’anniversaire de l'événement du 11 septembre, les allégations mensongères de l’administration américaine concernant la lutte contre le terrorisme sont devenues claires pour tout le monde. Bien que le gouvernement de Washington ait tenté de diriger la lutte contre le terrorisme, après le 11 septembre 2001, cependant, depuis 5 ans, les locataires de la Maison Blanche n’ont guère de quoi se réjouir, à ce propos. Force est de constater, en effet, que, malgré l’utilisation des forces de l’OTAN, les Etats-Unis sont incapables d’établir la stabilité et la sécurité, en Afghanistan.

Les autorités américaines n’ont, donc, d’autre alternative que de mentir, en détournant l'attention de l’opinion publique. Pour cette même raison, le parlementaire anglais, Georges Galloway, a déclaré, récemment, que Bush et Blair étaient en train de se noyer dans l'océan de leurs mensonges. Le chercheur américain, Andrew Clare, a, pour sa part, considéré Bush comme le pire Président de toute l’histoire des Etats-Unis, ajoutant que mentir, altérer les vérités et manipuler les informations figuraient parmi les jolies méthodes du numéro un américain. Ce chercheur américain estime que ce n'est pas le fait que le gouvernement Bush soit incapable de faire face aux crises, qui pose problème, mais que ce sont plutôt les démarches et les méthodes de ce gouvernement menteur, déloyal et belliciste, qui font encourir à la planète entière le plus grave des dangers.


Jeudi 7 Septembre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires