Sciences et croyances

Les cultures de maïs Monsanto avortent massivement en Afrique du Sud



Lundi 5 Avril 2010

Les cultures de maïs Monsanto avortent massivement en Afrique du Sud

Monsanto : Aucun aliment ne nous appartenant pas ne doit être cultivé


Digital Journal, 29 mars 2010


      Les agriculteurs d'Afrique du Sud ont subi pour des millions de dollars de perte de revenus. 82.000 hectares de maïs génétiquement manipulé ont à peine produit de grains. Les plants paraissent luxuriants et sains de l'extérieur. Monsanto a proposé un dédommagement.


      Monsanto impute le raté des trois variétés de maïs plantées dans les fermes de trois provinces sud-africaines à un prétendu « problème dans le procédé de fertilisation en laboratoire. » Environ 280 agriculteurs des 1000 qui ont planté les trois variétés de maïs Monsanto cette année, ont signalé des problèmes considérables de maïs sans grains.



Une enquête urgente est demandée


      En tout cas, la militante écologiste Marian Mayet, directrice de la biosécurité d’Africa-centre à Johannesburg, demande une enquête gouvernementale urgente et l’interdiction immédiate de tout aliment génétiquement modifié, en attribuant les mauvaises récoltes à la technologie de génie génétique de Monsanto.


      Willem Pelser, journaliste au journal dominical des Africains, Rapport, écrit de Nelspruit que Monsanto a immédiatement proposé de dédommager les agriculteurs des trois provinces, North West, Free State et Mpumalanga. L’estimation des dommages est assumée actuellement par la coopérative des agriculteurs locaux, Grain-SA. Monsanto affirme que « moins de 25% » des trois différentes variétés de maïs ont été « insuffisamment fertilisées en laboratoire. »



Loupé de 80% des cultures


      Mais Mayet affirme que Monsanto a grossièrement sous-estimé les problèmes. Selon ses propres informations, certaines exploitations ont eu jusqu'à 80% de récoltes ratées. Le centre est fortement opposé aux aliments génétiquement modifiés et à la technique de manipulation biologique en général.


      « Monsanto raconte qu’ils ont juste fait une erreur en laboratoire, mais nous affirmons que la biotechnologie est un désastre. Vous ne pouvez pas faire une "erreur" avec trois variétés différentes de maïs. »



Demande d'enquête gouvernementale d'urgence


      « Nous alertons contre la technologie du génie génétique depuis des années, nous avons prévenu qu’il y aura des problèmes avec Monsanto, » a déclaré Mayet. Elle exige une enquête d'urgence du gouvernement et l'interdiction immédiate de tout aliment génétiquement modifié en Afrique du Sud.


      Selon Rapport, parmi les 1000 agriculteurs d'Afrique du Sud qui ont planté du maïs génétiquement modifié de Monsanto cette année, 280 on subi un revers de culture considérable.


      Magda du Toit, la porte-parole locale de Monsanto, a déclaré que la compagnie « est en train constater l'étendue exacte des dommages pour les fermes. » Elle ne voulait pas conjecturer en ce moment sur l'ampleur des pertes financières subies.


      L’administrateur délégué de Monsanto en Afrique, Kobus Lindeque, a toutefois dit que « moins de 25% des fermes ensemencées avec des graines Monsanto sont concernées par les pertes. » Il a dit qu'il y aura « un examen des méthodes de production des semences des trois variétés à l’origine du désastre, et nous ferons les dédommagements nécessaires. »


      Il a nié que le problème soit provoqué de quelque manière par la biotechnologie. Il y a plutôt eu une « fertilisation insuffisante durant le procédé de production des semences. »


      Et Nico Hawkins de Grain-SA a dit qu'ils appuient toujours la technique de génie génétique ; « nous soutiendrons toute technologie qui permettra d'améliorer la production. » Voir


      Il était aussi « satisfait de la façon dont Monsanto a pris l'affaire en main, » et a dit que Grain-SA était « étroitement impliqué dans la méthodologie des réclamations de dédommagements » entre les agriculteurs et Monsanto.


      Les agriculteurs ont dit à Rapport que Monsanto « s’évertuait à essayer de les satisfaire en résolvant le problème. »


      « C'est un geste très avisé de proposer immédiatement de dédommager les agriculteurs pour les pertes subies, » a dit Kobus van Coller, l'un des fermiers du Free State qui a découvert cette semaine que ses épis de maïs étaient pratiquement sans grains.


      « On ne peut pas voir de l'extérieur que la plante ne monte pas en graine. Il faut dépiauter l’épi pour constater le problème, » a-t-il dit. Les épis sans grains ne montrent aucun signe de maladie ni de quelque sorte de champignon. Ils ont juste très peu de grains, souvent pas du tout.


      Woolworths, la chaîne de supermarchés sud-africaine, a déjà banni les OGM de ses rayons en 2000. Pourtant, les fermiers sud-africains produisent du maïs génétiquement modifié depuis des années : Ils ont été parmi les premiers pays autres que les États-Unis à commencer à utiliser les produits de Monsanto.


      Le gouvernement sud-africain n’exige pas l'étiquetage des aliments génétiquement modifiés. Le maïs est l'aliment de base principal de 48 millions de gens en Afrique du Sud.


      Rapport écrit que les trois variétés de maïs qui n’ont pas produit de grains ont été conçues avec une résistance incorporée aux herbicides et manipulées pour accroître le rendement à l'hectare.



Original : www.digitaljournal.com/article/270101
Traduction copyleft de Pétrus Lombard




Lundi 5 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 06/04/2010 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ben monsanto qui promettait de réduire la famine, de multiplier par 2 les cultures.
MONSANTO n'a aucune maitrise du génie génetique des plantes. Ils inseminent des gènes aléatoirement dans des plantes et voient ce que ca fait. Ils ne savent rien des conséquences sur la santé et l'environnement ni même de l'impact qu'il y'aura sur l'evolution des espèces. Car un OGm peut être resistant à un insecte, mais cet insecte va muter et l'OGm devient obselette.
La seule chose qu'ils savent faire, c'est de la com et du marketing. Ils font des tests et études bidons, du lobbying à fond, de la corruption pour nous refourguer leur produit. Et donc ils se positionneront comme une taxe qu'on va payer pour consommer un aliment OGm (et surtout pas de communication sur les emballages).
Il y'a eu aussi plusieurs echec in Inde. Ils ont invoqué des excuses bidons pour justifier la non performance de leur OGM.

2.Posté par flag66 le 07/04/2010 01:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Devant l'indépendance du monde agricole, MONSANTO trouva une solution : l'OGM pour mieux Ôter le Grain à Moudre des fermiers...

3.Posté par TS le 07/04/2010 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Twitter
Faut vraiment se mobiliser contre les OGM !!!! C'est essentiel .

4.Posté par anti dajjal le 07/04/2010 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pire que ça cher damien, ils ont mis un fragment de gene qui engendre une sterilisation ovaire
le programme monsonto n'est qu'un subterfuge des sionistes rockfeller etc ... sous couvert d'un avatar de programme alimentaire pour nos pauvres noirs mourrant de faim cautionné par ces corrompus de la FAO maudits soient ils
leur but est sataniste : faire crever le plus de monde selon eux ceux qui ne servent à rien
Mais pour qui se prennent ils ????????
empoisonner, stériliser, affamer, faire guerroyer , abrutir, ....

Inchallah, chers sionisto satanistes vous vous noyerez dans votre propre sang coagulé!!!!!!!!!!!!

5.Posté par calitu2b le 10/04/2010 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien vu anti dajjal,tou cela fait partie du plan de réduction de la populace tout comme le programme de vaccination,vaccin a l'aluminium au mercure et au squalene,progamme de sterilisation et de destruction massive sournoise,il faut s'attendre au pire dans les prochains mois.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires