Politique Nationale/Internationale

Les critiques du ministre italien des Affaires étrangères sur le régime israélien


Massimo D’Alema, vice ministre du Conseil et ministre italien des Affaires étrangères, a dénoncé devant le parlement italien les agressions du régime israélien.


IRNA
Samedi 22 Juillet 2006

 Les critiques du ministre italien des Affaires étrangères sur le régime israélien




Le journal italien « Corriere della serra », dans son numéro d’aujourd’hui a écrit en citant le ministre italien que la réaction d’Israël, malgré le droit de se défendre dont il dispose, a été au-delà des règles des nations Unis et de tout équilibre logique.


Il a précisé que le déclenchement de cette crise a débuté exactement au moment de la reprise des négociations entre Israël et la Palestine.


Massimo D’Alema a rajouté que le but d’Israël est la destruction totale du pouvoir militaire du Hezbollah car il constitue une menace pour sa sécurité.


Mais dans ces attaques menées contre le Liban, un nombre inacceptable de civils sont morts ; le premier ministre libanais Fouad Siniora a renouvelé son appel à un cessez-le-feu au Liban, où selon lui, l'offensive israélienne a fait depuis huit jours plus de 300 morts, un millier de blessés et chassé plus d'un demi-million de personnes de leurs foyers.


Le ministre italien des Affaires étrangères a déclaré que la crise actuelle démontre que le régime d’Israël a exclusivement une priorité militaire.


L’offensive israélienne jusqu’à aujourd’hui en détruisant les infrastructures libanaises a aggravé les conditions de vie des libanais et a augmenté le coefficient de haine et d’insécurité dans la région.


Il a conclu que la position italienne face à la crise du Moyen-Orient restait la même que celle de l’Union Européenne.


Samedi 22 Juillet 2006


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires