Palestine occupée

Les colons se déchaînent à Hébron suite à leur expulsion de la maison Rajabi : 17 Palestiniens blessés, dont un dans un état grave


Un Palestinien est dans un état grave après avoir été blessé par balle à l'estomac alors que les colons continuent de se déchaîner à travers Hébron. Au moins 17 Palestiniens ont été transportés à l'hôpital après que les colons aient mis le feu à plusieurs maisons palestiniennes. 4 ont été blessés par des tirs des colons à l'intérieur de leurs maisons.

Par ISM


Samedi 6 Décembre 2008

Les colons se déchaînent à Hébron suite à leur expulsion de la maison Rajabi : 17 Palestiniens blessés, dont un dans un état grave
Hosni Abu Saifan a été transporté à l'Hôpital Aila après avoir été blessé à l'estomac au cours d'une attaque des colons israéliens, suite à leur expulsion. Il est actuellement dans un état grave.

Les colons sont également entrés par effraction et occupent une propriété palestinienne dans la vieille ville d'Hébron.

Hier jeudi, des bandes de colons se sont répandus à travers Hébron suite à l'expulsion de la maison Rajabi, faisant de nombreux blessés et d'énormes dégâts. Ils ont mis le feu à plusieurs maisons palestiniennes ainsi qu'à une vingtaine de voitures.

Les militants internationaux de la solidarité maintiennent une présence à Hébron et restent dans les familles qui vivent dans l'immédiat voisinage de la maison occupée et qui ont été les cibles des attaques des colons. Les internationaux rapportent que les soldats israéliens ont déclaré Hébron "Zone militaire fermée", mais ne veulent pas affronter les colons violents.

Les colons ont dit aux médias qu'ils ont fait appel à leurs supporters pour s'engager dans une campagne d'une semaine à la suite de leur expulsion. "Nous choisirons le lieu et l'heure pour les représailles", cite Ynet.

La violence de masse des colons s'est également concrétisée par une série d'attaques coordonnées à travers la Cisjordanie, les colons s'engageant dans ce qu'ils décrivent comme une campagne "price-tag" (litt. "étiquette de prix")

Source : Palsolidarity
Traduction : MR pour ISM

 
 
 

Pogroms contre les Palestiniens à travers la Cisjordanie suite à l'expulsion des colons israéliens de la maison Rajabi à Hébron

Des colons ont attaqué les habitants palestiniens et leurs biens en Cisjordanie lors d'une explosion coordonnée de violence à la suite de l'expulsion des colons de la maison Rajabi occupée à Hébron. Des attaques contre les Palestiniens ont été rapportées à Turmas’ayya, Burin, Huwarra, Beit Iba, Azzoun, al-Funduq, Assira-al-Qabliya et Susiya, en plus des déchaînements de masse à Hébron.

4 décembre à 22h30

Des colons jètent des cocktails Molotov sur une maison à Assira al-Qabliya, dans la région de Naplouse, mettant le feu à la maison. L'incendie a été éteint par les pompiers palestiniens, qui indiquent que la maison a subi de lourds dommages.

A Susiya, la tente de Hajet Sarra Nausaja a été totalement incendiée par les colons.

Un Palestinien a été transporté à l'hôpital de Qalqiliya après que sa voiture ait été attaquée par des colons près de al-Funduq. Nous n'avons pas d'information sur son état. Les habitants d'al-Funduq ont rapporté que les soldats israéliens ont ordonné la fermeture de tous les magasins et les gens sont restés dans leurs maisons au cas où les colons viendraient.

4 décembre à 18h30

Juste à la sortie du village de Turmas'ayya, les soldats israéliens ont arrêté un autobus et au moins 40 autres véhicules palestiniens qui circulaient sur la Route 60 qui relie Naplouse et Ramallah. Alors que les voitures étaient à l'arrêt, des colons les ont attaquées, jetant des pierres et autres projectiles. Des dommages très importants ont été signalés.

Les gens qui étaient coincés à l'intérieur des voitures ont rapporté que les soldats israéliens avaient refusé d'intervenir pour empêcher les attaques des colons, ou de laisser les voitures passer pour éviter les attaques des colons. Les témoins ont dit qu'ils étaient effrayés et que les voitures et les autobus avaient subi des dégâts considérables.

Dans le village de Burin, dans la région de Naplouse, plus de 100 colons ont attaqué le village, jetant des pierres aux maisons palestiniennes et dégradant les biens. Les colons ont également mis le feu à une terre agricole du village. Là aussi, les soldats israéliens n'ont rien fait pour arrêter les colons et qu'ils ont même tiré des grenades lacrymogènes et des bombes soniques contre les Palestiniens qui étaient dans la rue.

Partout les soldats israéliens ont préféré faire usage de la force contre les Palestiniens plutôt que contre les colons. Un habitant de Burin a été violemment détenu par les soldats israéliens après que des colons aient attaqué sa voiture et cassé le pare-brise. Un incident similaire est rapporté par International Women's Peace Service : un Palestinien, qui rentrait chez lui en voiture, a été attaqué par des colons et les soldats israéliens ont refusé d'intervenir.

Les travailleurs humanitaires internationaux ont aussi rapporté que les checkpoints de Beit Iba et Huwarra, à la sortie de Naplouse, ont été bloqués par des colons qui ont jeté des pierres aux Palestiniens qui attendaient pour traverser les checkpoints israéliens.

En réponse à ces attaques, plutôt que de se confronter aux colons, l'armée israélienne a bloqué la circulation sur la route 60 qui va de Naplouse à Ramallah, la route entre Kufr Laqif et Jinsafut, ainsi que celle entre Jit and al-Funduq.

A l'approche de la fête religieuse de l'Eid, les forces israéliennes cherchent à empêcher les Palestiniens de circuler plutôt que d'agir pour empêcher les attaques des colons.

Source : Palsolidarity  
  Traduction : MR pour ISM



Samedi 6 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires