Diplomatie et relation internationale

Les chefs de la diplomatie iranienne et turque qualifient leurs entretiens de 'très constructifs'


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Les ministres iranien et turc des Affaires étrangèresont qualifié de"très utiles et constructifs" les résultats de leurs entretiens bilatéraux qui se sont tenus mardi.


IRNA
Jeudi 22 Février 2007

 Les chefs de la diplomatie iranienne et turque qualifient leurs entretiens de 'très constructifs'

Le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki et son homologue turc, Abdullah Gul, ont répondu aux questions des journalistes lors d' une conférence de presse commune qui a suivi ces entretiens.


Abdullah Gu a indiqué que l'Iran et la Turquie l ont tenu leur 19ème session de la Commission économique commune qui a été
présidée par Manoucher Mottaki et le président turc de la commission,
Kursad Tuzmen.


Manouchehr Mottaki et Kursad Tuzmen ont également discuté des questions permettant de renforcer la coopération économique bilatérale, ajoutant qu'ils signeraient un protocole à cet égard mercredi.


Il a déclaré que Téhéran et Ankara apprécient les liens profondément
enracinés et d'amitié ainsi que les échanges commerciaux bilatéraux qui s'élèvent à quelques 7 milliards de dollars US.


L''importance d'un échange régulier de
visites entre responsables iraniens et turcs et le renforcement des relations entre les deux pays qui serviraient
leurs intérêts mutuels aussi bien que la stabilité et
la tranquilité régionale ont été soulignés.


Manouchehr Mottaki, pour sa part, a indiqué que les
responsables des deux pays ont la volonté de
renforcer leur la coopération bilatérale et
cherchent des façons adquates de réaliser ce but.


La "stabilité et la tranquilité sont les clefs du
progrès régional" a t'il souligné.


L'Iran et la Turquie sont tous deux pour
l'établissement de la stabilité et de la sécurité dans
la région, en particulier en Irak" a rappelé le chef de la diplomatie iranienne

Sur la question libanaise, il a déclaré que les états
régionaux peuvent seulement aider en encourageant les
divers groupes du pays à atteindre une position
commune.


Il a précisé que l'Iran et la Turquie ont une position
commune en ce qui concerne le terrorisme, réclamant des efforts sérieux afin de lutter le terrorisme, en particulier en Irak.



Jeudi 22 Février 2007

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires