PRESSE ET MEDIAS

Les certitudes de Nicolas Sarkozy : « Un faisceau d’éléments permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer »


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 29 Novembre 2016 - 08:00 LIVRE: Le Manifeste de la Raison Objective


Les certitudes de Nicolas Sarkozy : « Un faisceau d’éléments permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer »
Le 10 août 2006, le ministre de l’Intérieur britannique, John Reid, annonçait avec beaucoup d’emphase la découverte d’un complot terroriste à Londres visant à provoquer « un massacre d’une ampleur inconcevable » faisant « un nombre encore jamais vu de victimes ». Pourtant, les faits accréditant la réalité de cette menace étaient étrangement absents. Le 16 août, c’était au tour du ministre de l’Intérieur français, Nicolas Sarkozy, de surrenchérir : selon lui, ce terrible complot serait lié à Al Qaïda. Petit jeu : cliquez sur les stabilos vert et jaune pour surligner les spéculations et imprécisions, et l’usage du conditionnel dans les propos du ministre rapportés par l’Agence France presse. On voit que rien ne permet de faire une telle affirmation. Mais pour une fois, la source de l’information est identifiée. Ce qui permet à l’AFP de juger que le lien entre le complot et Al Qaïda a été « confirmé » par Nicolas Sarkozy.


Réseau Voltaire
Vendredi 18 Août 2006

Les certitudes de Nicolas Sarkozy : « Un faisceau d’éléments permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer »
Un probable lien entre le complot terroriste présumé déjoué au Royaume-Uni et le réseau Al Qaïda a été confirmé mercredi à Londres par le ministre français de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, à l’issue d’un entretien avec ses homologues britannique et allemand.

Il existe « un faisceau d’éléments qui permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer », a déclaré M. Sarkozy.

Il a rappelé qu’une « menace (terroriste) élevée » persistait en France « même si à la minute où nous parlons, il n’y a pas de lien avéré avec ce qui aurait pu se passer en Grande-Bretagne ».

Le ministre français a par ailleurs annoncé, sans plus de précisions, l’expulsion « prochainement d’un certain nombre d’individus » de France dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. [...]

Les autorités britanniques maintenaient en détention mercredi 24 personnes suspectées d’avoir participé à ce complot présumé.

Les certitudes de Nicolas Sarkozy : « Un faisceau d’éléments permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer »

Les certitudes de Nicolas Sarkozy : « Un faisceau d’éléments permet de penser que la nébuleuse Al Qaïda n’est pas très éloignée de ce qui aurait pu se passer »

http://www.voltairenet.org/article143089.html http://www.voltairenet.org/article143089.html



Vendredi 18 Août 2006


Commentaires

1.Posté par André Tremblay le 18/08/2006 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il s'agissait d'un « complot » inventé de toutes pièces par Tony Blair, le laquais, et Bush, le pro-nazi, afin de détourner l'attention sur le massacre que se préparait à perpétrer Israël au Liban en ce mercredi matin. Ce faux attentat leur permettait aussi de se refaire une importance face à leur impopularité croissante face à leur électorat.

Ils ont inventé de faux motifs pour « justifier la destruction de l'Irak. Rien de plus facine que de monter un petit scénario de supposé attentat, où l'on ne voit aucun prévenu, mise à part la petite maisonnette, toujours la même, entourée d'un ruban et gardée par trois hommes en uniforme. Ça ressablat étrangement à une prise extérieure d'une scène extérieure d'un feuilleton à petit budget.: toujours la même scène, les mêmes personnages, le même vent, le même mpuvement des rubans , etc, tout ça, vu de loin, sans qu'il n'y ait de maison voisine, de curieux, ou autres éléments normaux, lors d'une « arrestation » de ce genre.

Non seulement `ca sonnait tout faux, mais tout était faux !
C'était une auree réalisation de nos deux imposteurs Bush et Blair : ça manquait de talent et de préparation.

André Tremblay, Québec, Qc.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires