Proche et Moyen-Orient

Les bouchers Olmert et Barak et la responsabilité internationale


Pour faire front à une « communauté internationale » alignée sur la guerre globale de Washington, un mouvement anti-guerre international est devenu une priorité urgente.


Michel Warschawski - AIC


Dimanche 9 Mars 2008

Le ministre de la Défense israélien, Ehud Barak,
Le ministre de la Défense israélien, Ehud Barak,

Plus de 100 Gazaouis ont été massacrés par les tirs et les bombardements israéliens au cours de ces derniers jours et la liste s’allonge d’heure en heure. A côté de cette équipe d’assassins, Olmert-Barak, Ariel Sharon apparaît comme un disciple du mahatma Gandhi : le massacre de Jénine qui a provoqué une immense indignation internationale en 2002 a fait moins de victimes proportionnellement que l’agression en cours contre Gaza. Et pourtant, la réaction de la communauté internationale est bien plus modérée que celle d’il y a 6 ans.

Pourquoi ?

Cette question devrait être au cœur de la réflexion du mouvement international de solidarité et, plus généralement, de la résistance mondiale.

Car les crimes de guerre israéliens n’ont pu être possibles, dans ces six à sept dernières années, que parce que la communauté internationale a cessé d’exercer toute pression sur le gouvernement israélien ; en fait, elle le soutient. Cela n’a pas été toujours le cas, au moins avec la plupart des Etats européens qui s’opposent à la stratégie de « la guerre préventive globale permanente » de l’administration néo-conservatrice américaine et qui défendent une stratégie de stabilité mondiale au lieu de la politique de chaos mondial de Bush et de sa bande.

La montée du néo-conservatisme (le président français Nicolas Sarkozy est un exemple de ce phénomène) est un nouveau défi posé au mouvement de solidarité, et plus généralement, au mouvement anti-mondialisation, à travers le monde : la stratégie de la guerre globale n’est plus le monopole de l’administration US (soutenue par quelques autres pays, telle la Grande-Bretagne), mais de la « communauté internationale » en tant que telle.

Il s’agit, sans aucun doute, d’une évolution que la Résistance mondiale devrait prendre en considération très sérieusement : il y a une guerre mondiale et tout le monde maintenant en fait partie. Pour faire front à une « communauté internationale » alignée sur la guerre globale de Washington, un mouvement anti-guerre international est devenu une priorité urgente.

Qu’est-ce que cela a à voir avec la bande de Gaza ? Simplement qu’aujourd’hui, Gaza est la ligne de front de la résistance à cette offensive. Si Gaza capitule, Washington et Tel Aviv auront la voie libre pour lancer un second round contre le Liban et pour attaquer l’Iran. Ils savent parfaitement que la bande de Gaza, le Liban, la Syrie, l’Iraq et l’Afghanistan sont différentes batailles d’une seule et même guerre, et ils concentrent leurs forces afin d’obtenir la capitulation de la bande de Gaza, de son peuple et de sa direction élue. Cette analyse devrait être intégrée par le mouvement mondial et lui permettre d’arriver à cette conclusion : les Palestiniens de Gaza se battent en ce moment non seulement pour leurs propres droits et dignité, mais pour la liberté de tous les peuples du monde ; ils résistent aux dirigeants unis de l’Empire, à ces dirigeants et à leurs tentatives de faire des peuples de notre planète leurs esclaves, y compris les peuples travaillant dans les métropoles industrialisées.

Nul dans notre camp, celui de la résistance du monde entier à l’Empire, nul n’y a le droit de fuir son devoir de solidarité totale avec la résistance de Gaza, sous le prétexte de détester la direction que le peuple palestinien de Gaza a choisie. La même règle devrait s’appliquer à l’égard du peuple d’Iran.

Au cœur de la campagne de solidarité avec Gaza, il nous faut appeler au blocus d’Israël aussi longtemps que celui de Gaza n’aura pas été levé. C’est le boycott économique, politique et culturel d’un Etat qui s’est mis lui-même, par ses crimes de guerre, en dehors du monde civilisé : jusqu’à ce que les agressions sanglantes contre Gaza cessent et que le siège soit levé, le devoir des honnêtes gens est de dire, haut et clair : « Pas de relation avec l’Etat criminel d’Israël ! »

(JPG) Michel Warschawski est journaliste et écrivain. Fondateur du Centre d’information alternative (AIC) en Israël, il est l’un des représentants du courant radical antisioniste en Israël. Parmi ses livres : Sur la frontière (Stock - 2002), A tombeau ouvert - la crise de la société israélienne (La Fabrique - 2003), A contre chœur (Textuel - 2003).

Du même auteur :

-  "La C.I.J doit juger les criminels ignorés par la Commission Winograd" - 17 février 2008.

-  "En Israël ou à La Haye, Ehud Barak doit être jugé !" - 1er février 2008.

-  "Pourquoi devrions-nous soutenir l’Autorité palestinienne ?" - 23 janvier 2008.

4 mars 2008 - Alternative Information Center - Traduction : JPP

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=3942 http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=3942



Dimanche 9 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 09/03/2008 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


il est certain que le sort de la palestine represente notre sort à tous

l

2.Posté par hélène le 09/03/2008 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



il est certain que la palestine represente le laboratoire de ce qui va nous arriver à tous.

c'est l'exemple parfait du génocide appouvé , en collaboration avec les médias du monde entier.et la complicité de la "communauté internationale"

c'est l'exemple parfait du déni de génocide par ceux qui le commettent
c'est l'exemple parfait de la prise de pouvoir MONDIAL par les génocideurs.

il n'est que de lire les messages de soutiens aux crimes, leur arrogance, leur stupide étalage de contrevérité pour voir "jusqu'où ils peuvent aller " et jusqu'où ils vont, jusqu'à hurler au massacre pour 8 fascistes religieux armés..... contre 168 morts civils, enfants , femmes, écoles ciblées amulances ciblées et près de 500 blesses!
sans parler de l'ignoble "hasbara" sur les enfants palestiniens et libanais d'une bassesse..très parlante.

et le monde fait silence devant ces crimes

la prochaine étape risque bien de voir le collaborateur d'israel sarkozy, nous entrainer dans la guerre totale sioniste qui se prépare.
un bon attentat en france sous "fals flag" bien mis au point avec le mossad et la dst enverrait les soldats français préter mainforte à la grande démocratie israélienne pour régler leur compte définitif aux palestiniens, libanais non collabos, syriens, iraniens, c'est à dire le programme israelien ODED YNON d'éclatement de tout le moyen orient au bénéfice d'israel.

les usa étant en à pied d'oeuvre en irak et tout autour, les bâtiments français aux émirats , les bases américaines partout, c'est je pense une question de semaines, sinon de jours.
l'holocoste promis par israel aux palestiniens continue et ne s'arrêtera pas là!.

quel enfer que cette terre avec" l'axe du bien"!!!!

3.Posté par CHP le 09/03/2008 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toutes façons, naboléon a déjà eu un timbre à son effigie en Israél.

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-12579-145-7-timbre-israelien-effigie-sarkozy-fait-delirer-antisionistes-francais-j-vidal.html

4.Posté par hélène le 09/03/2008 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et si il a été désigné "lumière des nations" par le congrès juif mondial aux usa.( son dernier voyage) ce n'est pas pour rien.

5.Posté par Visiteur Indigène le 09/03/2008 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut raisonnablement parler "d'ampoule de salon" en lieu et place de lumières des nations..

6.Posté par al akl le 10/03/2008 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a pas que les criminels de la photos qui sont coupables. Vu qu'ils travaillent en symbiose. Les médias sont coupables de couverture du crime dont ils étaient prévenus à l'avance. Donc ils ont du sang sur les mains. Car il y a des preuves évidentes de préméditation. Et de diversion. Répétée, jusqu'à l'insistance voir la schizophrénie des torche papier utilisés, et autre monopolisateur d'antenne.
Il faut porter plainte contre les médias principaux. En pack... Tous pourris. Et on ne parles
pas de délits. mais de crimes...
Mais hélas les "justes" n'existent pas pour ce sujet là. Les avocats, les ingénieurs, les juges, les doctes en général préfèrent fermer les yeux et attendre le déluge...

On était contents de voir sur les commentaires, un soit disant juriste, qui voulais pétarader pour des broutilles, sous couvert de défendre l'Islam. Mais il n'est pas là pour faire un geste, qui montrerait que l'islam se respecte...
Sinon il ne serait pas offusqué de votre défense de la liberté d'expression.
Plutôt que de se perdre en polémiques.

Aucune action en justice, même symbolique n'a été attenté. C'est démentiel.
Et le Tribunal des citoyens, ils s"attaquent quand à la Palestine ? C'est plus ancien, le crime est flagrant, le génocide organisé de façon plus méthodique encore qu'au Liban. Et le nombre de morts représente deux 11 septembre depuis 2001.
Mais non il semble que le droit ait déserté le sujet.
Pour nous consoler, il nous reste l'observation lucide du "travers", organisé, protégé et encensé. ça fait mal, mais qu'es ce que c'est bon.


Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires