Conflits et guerres actuelles

Les attaques terroristes des 26 & 27 novembre à Bombay ont été organisées par le Sangh Pariwar


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...


L'odieux attentat terroriste des 26 & 27 novembre de Bombay a coûté la vie à plus de 125 personnes et en a blessé des dizaines d'autres. Selon notre analyse, cette attaque terroriste a été planifiée et orchestrée par le Sangh Pariwar (ndt : une nébuleuse d’organisations nationalistes hindoues) et ses alliés au sein de l'appareil de sécurité pour contrer l'enquête de l'ATS dirigée par Hemant Karkare, de manière à neutraliser et à détourner l'attention de la divulgation de l’implication de BJP-RSS Parivar dans la fomentation d’attaques terroristes dans le pays.


Par AWAMI BHARAT > feroze.moses777@gmail.com


Vendredi 28 Novembre 2008

Les attaques terroristes des 26 & 27 novembre à Bombay ont été organisées par le Sangh Pariwar
Le principal objectif était de subvertir complètement toute tentative de l'ATS (Unité Anti-Terroriste), qui avait sans aucun doute découvert les infâmes cellules terroristes à l’intérieur des diverses branches de la Sangh Pariwar ainsi que leurs complices et sympathisants du RSS (ndt : Association des Volontaires Nationaux, principal mouvement nationaliste hindou contemporain) au sein de l'armée, IB (ndt : Bureau de Renseignements), RAW (ndt : Research and Analysis Wing, agence de renseignements) et de l'ensemble du dispositif de sécurité.

Les attentats de Bombay détourneront ainsi l'attention, et serviront à justifier les activités terroristes de Sadhvi Pragnya et de Purohit et conduira à leur glorification.

En gros, cela maintiendra la crédibilité en recul de la BJP-RSS, en particulier celle de LK Advani, qui a défendu publiquement des présumées cellules terroristes et a attaqué l’ATS. C’était vraiment une vision à court terme de la part d'un dirigeant qui est malheureusement considéré comme le futur Premier Ministre.

Aussi LK Advani, qui a publiquement et violemment attaqué Hemant Karkare, fait aujourd'hui cyniquement l'éloge de l'homme qui a été assassiné. En outre, nous devons également nous demander pourquoi le Premier Ministre Manmohan Singh a choisi d'accompagner LK Advani à Bombai et de n’avoir que lui à ses côtés, sans les autres responsables nationaux et régionaux??

Tout comme les attaques terroristes à Jaipur (13 Mars 2008) qui ont sans aucun doute aidé le BJP (ndt : BJP est un parti politique indien) à gagner une majorité dans le Karnataka, les attentats de Bombay pourraient également s'avérer utiles au BJP lors des prochaines élections dans 5 Etats.

L'un des événements les plus décourageants, c’est le décès ou plutôt l'assassinat du courageux chef de l’ATS, Hemant Karkare, et de ses collègues, Ashok Kamte et Salaskar, qui dirigeaient l'enquête.
Hemant Karkare n'a pas été tué d'une balle dans la poitrine comme cela a été signalé, mais il a reçu une balle dans la nuque
. Même avant cette attaque terroriste, Hemant Karkare avait reçu une série de menaces de mort en raison de sa persévérance dans l'enquête qui a découvert, en effet, un réseau terroriste avec des racines profondes dans les différentes organisations de la RSS dont le BJP, l’ABVP (Ndt : l’Akhil Bharatiya Vidyarthi Parishad, une association d’étudiants indiens), le VHP (une branche religieuse du RSS) et l’Abhinav Bharat entre autres.

La cousine d’Hemant Karkare ainsi que la mère de Salaskar ont fait leur apparition à la télévision et ont exprimé de fortes doutes sur la mort de leurs proches et ont fortement fait allusion à d'autres possibilités. Il a également été signalé que, lorsque la mort de Karkare a été annoncé, les membres du RSS se sont réjouis et l’ont célébrée.

Nous demandons donc une enquête judiciaire pour examiner la mort de trois courageux officiers de l’ATS dont la mort est un coup dur pour le moral de l'ensemble des forces de police. Le sentiment que Karkare et ses camarades sont les premières victimes de ce complot est désormais répandu parmi la population et fait l’objet d’un grave débat populaire et un certain nombre de chaînes de télévision abordent cette possibilité.

La mort de Karkare et de ses camarades ont envoyé un signal fort à tous ceux qui osent contester cette mainmise diabolique Hindoue sur notre appareil de sécurité. Ce phénomène n’est pas limité à l'Inde puisque que nous voyons le phénomène de la droite religieuse et de son influence au sein de l'establishment militaire dans des pays aussi divers que le Pakistan (Droite Islamiste), les Etats-Unis (Droite Chrétienne) et Israël (Juifs Sionistes). Il est donc nécessaire d’écarter tous ces individus et groupes de notre appareil de sécurité. Les Zia, Sharon et Bush se sont tous révélés bien trop nuisibles à leurs nations respectives et au monde entier.

Les premiers rapports des médias ont commencé à nous parler d’un groupe inconnu auparavant appelé «Moudjahidin Deccan». Qu'il soit clair que ni les Deccan ni "les moudjahidins indiens" n’existent. Les Moudjahidin Indiens (MI) sont une invention et une organisation prête-nom de l'appareil de sécurité indien. Le rôle de la "MI" est de chercher à piéger les jeunes musulmans. Des organisations comme la MI sont créés avec le soutien d'éléments criminels au sein de la communauté musulmane ainsi que des informateurs. La MI est connue pour être liée au groupe Fazlulrehman ainsi qu’aux frères Bhatkal qui ont des antécédents criminels.

Nous pensons qu'il est assez facile de piéger chaque année 15 jeunes Musulmans, en leur montrant des CDs du Gujarat et d’Ayodhya et de les pousser émotionnellement à se "venger" de l'oppression et de l'exploitation d'une minorité accablée. On sait que des officiers des renseignements prennent les habits du clergé musulman pour s'adonner à cette activité, tandis que des informateurs comme Safdar Nagori ont également contribué à ce processus.

En ce qui concerne les terroristes qui ont attaqué Bombay, selon toute probabilité, ce sont des terroristes fortement endoctrinés et extrêmement bien formés, déterminés à mourir pour leur «cause» et sont essentiellement contrôlés par la CIA américaine, l'ISI pakistanais et le Mossad israélien. La CIA et le Mossad ainsi que les services de renseignements saoudiens et pakistanais ont déjà utilisés ce type de groupes en Afghanistan, en Tchétchénie, en Bosnie et au Kosovo, entre autres.

Le rapport stupéfiant qui déclarait qu’Indresh Kumar, un haut responsable du RSS au Népal avait reçu de l’argent était connu de Togadia, de Purohit et de Vaidya, l’ancien chef du RSS. A ce jour, le RSS ne l’a pas nié. Cette allusion à une connivence entre l'ISI et la RSS à certains niveaux mutuellement bénéfique ne devrait pas surprendre et devrait être approfondie.

Il était clair pour le BJP-RSS que la menace posée par l’enquête de l'ATS pourrait les détruire puisqu’elle était parvenue au cœur du pouvoir et des noms tels que Advani, Modi, Togadia, Rajnath Singh Vaidya et ont commencé à apparaître.

Ainsi, ils devaient organiser un attentat terroriste spectaculaire pour déjouer l'enquête.

À notre avis, le Mossad et la CIA ont aidé et encouragé le BJP-RSS à planifier et à exécuter cette attaque terroriste. Ce qui était requis dans cet énorme drame sordide était la nécessité d'un véritable groupe terroriste d'origine pakistanaise, qui a été fourni par l'ISI, avec l’aide de ses maîtres à la CIA et au Mossad, si nécessaire. L'ISI est un organisation de mercenaires sans scrupules et se vend au plus offrant. En outre, il existe différentes factions au sein de l'ISI, dont certaines sont contrôlées et payées par la CIA et le Mossad.

Le groupe terroriste n’aurait pas la moindre idée du complot plus large et ne serait qu’un pion dans l'épisode dans lequel on lui a fait croire qu'il était au service de la cause de l'Islam en menant un Jihad contre l'Inde hindoue.

Les terroristes ont également eu des cibles qui comprenaient des ressortissants américains, anglais et israéliens comme motivation supplémentaire. Dans une annonce, le porte-parole des terroristes a annoncé qu'ils étaient ici à Bombay dans le cadre de leur combat contre les Juifs et le judaïsme.

Ainsi, le bâtiment Nariman House à Colaba, qui est habité par des familles israélo-juives, a été également attaqué avec une prise d’otages. Cet incident ne servira qu’à renforcer les liens entre les élites sionistes d'Israël et les élites Brahmaniques d'Inde.

Le fait est qu'il existe des liens idéologiques très forts entre le sionisme et le brahmanisme. Les deux sont engagés dans la discrimination raciale, religieuse et la supériorité de caste. Les deux ont aussi une histoire de collaboration avec l'impérialisme et l'exploitation de leur peuple.

Qu’il ce soit clair pour tous que les Musulmans n'ont jamais eu d'antipathie ou de haine pour les Juifs ou le judaïsme et l'histoire en est la preuve. Ce à quoi les Musulmans, comme tous les autres peuples et nations, sont opposés, c’est au Sionisme et à son état colonial d’apartheid appelé Israël.

Ce qui est au cœur de la politique internationale, c’est le conflit Palestine/Israël et seule une solution ramènera enfin la paix dans le monde. En attendant, Israël continuera de déstabiliser les sociétés musulmanes à travers le monde afin de répandre l'islamophobie et affaiblir encore davantage et isoler la communauté musulmane, ce qui est très évident en Inde.

Il est important de comprendre la différence entre le judaïsme et le sionisme. Le judaïsme représente les valeurs éthiques et morales de la foi juive, alors que le sionisme est une idéologie raciste, fasciste et coloniale.

L'Inde et le monde sont à la croisée des chemins.

Le fléau du terrorisme est devenu le défi politique et social de notre époque et doit être combattu puisque c'est nous, les gens ordinaires, qui sommes les victimes du terrorisme.

La politique de la terreur a remplacé la politique des émeutes communautaires et est la nouvelle stratégie due fascisme communautaire.

La seule façon pour nous de combattre le démon du terrorisme, c’est en révélant la vérité et donc en unissant les peuples au-delà des religions et des nations dans notre lutte commune contre l'impérialisme et pour une société humaine basée sur les principes de la laicité, de la démocratie et de la justice sociale.

La bataille est pour l'âme de l'Inde!

La bataille est pour l'idée même de l'Inde!
La bataille est pour l'unité même de l'Inde! et

Nous, les peuples, gagnerons la guerre pour la Paix!



Feroze Mithiborwala, Kishore jagtap, Sayeed Khan, Varsha V V, Amol Madame, Arif Kapadia, Afaq Azad, Chetna Birje, Reshma Jagtap, Irfan Mulla, Jagdish Nagarkar, Mulniwasi Mala, Ghazala azad, Munawar Khan, Saeeda Khan, Noorjehan Momin, Tito Eapen, Winnie Thomas, Inayat, Jyoti Bedekar, Anil Hate, Avinash Kamble, Chand & Harshwardhan Vartak

Les attaques terroristes des 26 & 27 novembre à Bombay ont été organisées par le Sangh Pariwar
Traduction : MG pour ISM


Vendredi 28 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 28/11/2008 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

jusque ou va l'imposture meurtrières de ces ignobles CIA ,Mossad ?!!

Franchir le Rubicon - Le déclin de l'Empire américain à la fin de l'âge du pétrole
Ce livre vous dira ce que les Médias occultent volontairement.
La face cachée du monde
Pour qui veut aborder le 11 septembre 2001 sans risquer d'oublier un ou deux
éléments, il convient de considérer ces événements dans un ensemble cohérent
faisant partie d'une politique menée depuis déjà de très longues années ... et qui
semble ne pas être prête à s'arrêter. Ainsi, l'on doit avant tout commencer sa propre
enquête par le livre de Michael Ruppert qui paraît en deux tomes aux éditions
Nouvelle Terre, dont le premier opus vous est ici présenté. Mais avant cela, pour
éviter toute dénégation primaire, attachons-nous à la présentation de son auteur qui
n'est pas un farfelu, bien au contraire : âgé de 54 ans, Ruppert, titulaire d'une
licence en Sciences Politiques (avec mention), fut inspecteur des Stups à la Police
de Los Angeles. C'est lui qui mis à jour le trafic de drogue que la CIA avait mis sur
pied en 1977. Après avoir tenté de le dénoncer, il fut contraint de démissionner
alors qu'il bénéficiait des appréciations les plus élogieuses qui soient et n'était l'objet
d'aucune sanction disciplinaire. Il embrassa alors la carrière de
journaliste-enquêteur et en mars 1998 il créa FTW (From The Wilderness : En
Direct de la Jungle) sur Internet. Lu aujourd'hui par plus de 16000 abonnés (dont 40
membres du Congrès des Etats-Unis), il s'est notamment fait connaître par ses
articles sur l'impact des 600 milliards de dollars issus du marché de la drogue sur
l'économie américaine.
Véritable poil à gratter sur le dos de l'éléphant américain, FTW devint très vite le
catalyseur des dénonciations les plus secrètes de l'administration américaine, et vit
de nombreux collaborateurs venir y tenir une rubrique ou publier les résultats de
leur enquête. C'est ainsi que Ruppert fit la connaissance de Catherine Austin Fitts,
une banquière d'affaire qui était en charge de certains budgets de l'Etat. Elle mit à
jour, dans les années 1980, le détournement de quelques 500 milliards de dollars
(sic) des budgets du Ministères américain du Logement et du Développement
Urbain (HUD), par des groupements d'intérêts financiers appartenant à l'armée, au
renseignement et au privé. Puis dans les années 1990, ces mêmes personnes
ayant gagné du galon, elles purent piller encore plus : 6000 milliards issus des
marchés financiers et 4000 milliards issus de l'argent des contribuables ... Il faut
bien comprendre que le système financier capitaliste est dépendant de l'argent
liquide, qui dépend à son tour du crédit que la population accorde à l'état de droit du
système. Le pouvoir des dirigeants de la planète dépend de leur capacité à
combiner les profits de la criminalité avec les marchés de liquidités et l'argent de
l'Etat.
Ce livre - qui comporte plus de 900 notes de bas de page et 30 pages de
documents officiels déclassifiés - vous dira ce que les Médias occultent
volontairement : que les prix de l'or ont été manipulés, que d'importants documents
d'enquête relatifs à certains titres et financements ont été détruits à Okhlahoma City
(attentat contre le siège du FBI) et dans les attaques du 11 septembre. Lesquelles
ont tout simplement eu lieu,est-on invité à penser, pour résoudre l'impasse dans
laquelle se trouvait la sous-commission des finances de la Défense créée à
l'époque où le Congrès - confronté à la "disparition" de 3300 milliards de dollars du
Département de la Défense et à un refus de cinq années de produire les
déclarations d'un certain audit financier -, s'était vu mettre au défi de parvenir à faire
passer un accroissement important des dépenses militaires. Sans occulter que le 11
septembre permit aussi à la Federal Reserve d'adopter une politique monétaire
hautement inflationniste ( ce qui reportait d'autant le traitement des graves failles du
système financier américain). C'est cette course en avant qui est ici analysée :
pourquoi un tel déni de tout sens commun ? comment parvenir à mener à bien ces
desseins infernaux ? quand l'Empire arrivera-t-il à ses fins ?
Courageusement, malgré des pressions de plus en plus fortes, des menaces
explicites, Michael Ruppert continue ses enquêtes, et informe le monde de la
réalité... Présenté comme l'audience d'un procès où les lecteurs seraient les jurés,
Ruppert avance pas à pas dans ce dossier complexe, et met à jour tous les
éléments à charge, toutes les preuves incontestables qu'il a pu trouver. Rencontrant
parfois la mort sur le chemin de la vérité, il n'a jamais reculé et parvient ici à nous
donner une immense joie de comprendre ce qui se trame. Et chacun de se dire que
l'on y avait un peu pensé (mais jamais à de tels niveaux ! ) et d'être saisi d'une
effroyable envie de vomir face à l'abject fait homme. Si l'on croit encore au Bien et
au Mal, on pourra dire que le Mal triomphe ces temps-ci.
Soyons précis, il n'est pas ici question de spéculer ni d'employer des termes comme
conspiration puisque ce que vous allez découvrir dure depuis des décennies, et qu'il
n'est nullement question que cela s'arrête. Il n'y a pas de "conspiration" contre le
peuple ou le gouvernement américain : il y a une bande de voyous qui a mis la main
sur le pays puis le monde ; et qui continue à le presser comme un citron.
Michael Ruppert n'est pas fou, comme certains aimeraient à le laisser entendre. Il
aurait pu le devenir quand il découvrit le trafic de drogue que la CIA avait mis sur
pied ; d'autant que c'était sa fiancée de l'époque qui était en charge de la
surveillance (pour la CIA) des navires (alloués par Brown and Root, filiale
d'Halliburton) qui débarquaient la drogue à la Nouvelle-Orléans. Il se sépara de
cette dernière, rédigea son rapport ...et vit ce dernier classifié à la suite d'un
décret-loi pris par le Président des Etats-Unis (sic).
Dans ce livre vous découvrirez la vérité sur le naufrage de l'USS Maine dans le port
de La Havane (fin du XIXe siècle, déjà !) et sur Pearl Harbor, ce qui s'est réellement
passé dans le golfe du Tonkin en 1964, les tenants et les aboutissants du plan
Northwoods... Le rôle d'un certain Herbert Winokur, fondateur de DynCorp, qui fut
mêlé dans la prostitution d'enfants en Bosnie tout en étant en charge du réseau
téléphonique du Congrès (sic) et de la comptabilité informatique du HUD
(souvenez-vous, les 500 milliards détournés) ; le même homme qui est intervenu
chez Enron et dans la Fondation Harvard (qui a vu son capital passer de 3 à 19
milliards de dollars au cours des années Clinton).
Vous n'échapperez pas non plus au sinistre Kissinger ni au perfide Brzezinski
(cofondateur avec Rockefeller de la fameuse Commission Trilatérale) qui fit
s'écrouler tout le système économique russe (une belle leçon d'économie
internationale que je vous laisse découvrir) pour faciliter une nouvelle fois
l'émergence des USA : on appelle cela préparer le terrain. Il fallait que le Caucase
ne soit plus soviétique pour pouvoir aller piller son pétrole - ce qui fut fait très vite
puisque Exxon et BP ont versé plus d'un milliard de dollars au président kazakh
Nazarbaïev pour s'assurer des droits d'exploitation sur les gisements pétroliers dans
les années 1990.
Vous n'avez jamais entendu parler du groupe des 6+2 ? Pourtant il avait l'aval de
l'ONU et comptait bien, une fois de plus, piller le pétrole de pays innocents. Vous
avez, par contre, entendu ici et là, parler des liens entre les famille Bush et Ben
Laden, vous aviez raison, mais vous ne pensiez certainement pas qu'elles étaient
liés à ce point.
Vous avez un ordinateur sous Windows à la maison ? Faîtes comme la NASA et
tous les centres sensibles, passez sous UNIIX ou Mac. Car Windows est vérolé : il
renvoie à l'une des nombreuses versions de PROMIS, un petit bijou de logiciel qui
moucharde à tout va. Et que la CIA, non contente d'en voler les droits d'exploitation
à son inventeur (toujours en procès contre l'Etat des USA), a "revendu" à ses alliés
en omettant de leur dire qu'il y avait une porte dérobée qui leur permettait de tout
voir sans être vu : PROMIS et Cie contrôlent notamment les flux financiers
(important pour le 11 septembre).
Enfin vous ferez la connaissance de Joseph Vreeland, un agent qui, se croyant
menacé, refusa son extradition du Canada vers les USA, et entama une longue
démarche judiciaire, pensant être plus en sécurité dans une cellule qu'en ville. Il fit
enregistrer une note rédigée un mois avant les attaques du 11 septembre dans
laquelle il décrivait ce qui allait arriver ... et précisait que l'administration Bush avait
été informée. Un an plus tard, alors qu'il devait se rendre à une audience, il fit
l'erreur de joindre Michael Ruppert au téléphone en lui annonçant qu'il allait produire
quelques pièces à conviction ; mais comme l'avait prédit Rupper il ne se présenta
jamais à l'audience, son appartement fut mis à sac, son ordinateur détruit. On ne le
revit jamais plus.
Puis Ruppert aborde les véritables raisons de l'embrasement de la planète : le pétrole ; et le fameux Pic Pétrolier qui terrorise tous les analystes et les dirigeants
de ce monde car notre système capitaliste est dépendant des hydrocarbures. C'est
le mobile du crime. Car n'oublions pas que nous sommes ici dans une cour
"virtuelle" qui analyse les raisons d'un crime contre l'humanité. Ainsi l'on découvrira
pourquoi les réserves sont surestimées, et quelles sont les options : Caucase, Mer
noire, Afghanistan (déjà ? tiens tiens ...)
Viendront ensuite les hommes, avec le fameux Cheney, qui oeuvre dans l'ombre.
Lui, l'homme clé du pétrole, qui dès 1999 avait déjà fait ses choix et orientés
Washington vers les options que l'on connaît aujourd'hui.
Mais le 11 septembre ce n'est pas que le pétrole. C'est aussi la drogue et son
mariage avec Wall Street. Souvenez-vous : 600 milliards de dollars annuels,
qu'ilfaut bien blanchir, investir, dépenser. Donc cela donne un couple à trois : Wall
Street, la CIA, la drogue. Explosif. A tel point que cet immense pouvoir de l'argent a
permis à la CIA, en 1984, de faire chuter les actions de ABC, l'une des premières
chaîne nationale du pays, afin de la racheter par l'intermédiaire de sociétés écrans.
Ainsi, ABC News gagna le titre de "chaîne de la CIA" ...
Et dans tout cela on en oublierait Ben Laden et sa clique ? Au contraire, on les suit
pas à pas, découvrant ce que l'on subodorait depuis longtemps : la CIA a toujours
instrumentalisé les groupes islamistes pour lutter contre les communistes, et après
la chute de l'empire soviétique, l'Agence a recyclé ses pions barbus pour mener ses
propres coups tordus, souvent liés au trafic de drogue (au Kosovo, notamment).
Pour contrôler ces terroristes soi-disant recherchés, la CIA se sert de l'ISI, le service
de renseignement pakistanais qu'elle a elle-même créé en son temps.
Ainsi, conspiration il y eut, mais pour ce 11 septembre seulement, dans le fait
d'entraver des enquêtes, de faire de la rétention d'information, et de laisser aller les
événements à leur terme avec les milliers de morts qui en résultèrent.Tout cela pour
mettre en oeuvre une nouvelle politique du pétrole, et faire quelque argent en
pratiquant des délits d'inités à une hauteur jamais atteinte : 5 milliards sur les Bons
du Trésor, 15 milliards sur les titres joués en bourse, et d'autres milliards encore sur
les valeurs refuges comme l'or.
Difficile à admettre ces attentats commis pour de l'argent. Insupportable mais bien
réel. Sir Arthur Conan Doyle disait par la voix de Sherlock Holmes qu'une fois qu'on
avait éliminé toutes les explications non valides, on pouvait, face à ce qui restait -
aussi improbable que cela puisse paraître - avoir une idée de la vérité. C'est ici ce
que Michael Ruppert parvient à démontrer. Car trop de faits et de témoignages
accréditent sa vision des faits, et ces délits d'inités étouffés alors que de l'aveu
même du porte-parole de la bourse de Chicago "les renseignements sur les auteurs
des transactions auraient pu être obtenus immédiatement" ... Alors pourquoi ne pas
l'avoir fait ?
Une telle enquête n'aurait pas été complète sans un oeil porté vers Israël. Car, si l'on n'omet point la règle de base de tout enquêteur (à qui profite le crime ?) l'on doit
bien avouer qu'Israël est le deuxième plus grand bénéficiaire, après les USA. Il est
de notoriété publique que les deux pays marchent main dans la main, surtout
depuis que l'administration Bush a mis des hommes comme Perle, Wolfowitz, Feith,
Luttwak, Zakheim, Fleischer et Abrams aux postes clés, tous très proches du
gouvernement israélien, et liés au Projet pour un Nouveau Siècle Américain.
Attention, comme le dit très bien Ruppert, ses critiques sont à l'encontre d'un
gouvernement, il n'y a donc pas lieu de crier à l'antisémitisme comme à
l'accoutumée. Il rappelle d'ailleurs que les grands maîtres de la Tradition rabbinique
ont condamné la manière dont Israël fut créée. A tel point que Yakov de Haan fut
assassiné par des sionistes pour propager de telles idées.
Les faits, eux, parlent ; et Ruppert a découvert que dans le vol n&#176;11 (le
premier a voir frappé les Twins) un rapport de l'Aviation civile (témoignage d'un
stewart par radio) fait état d'un coup de feu durant le vol : Satam Al Suqami a tué
Daniel Lewin. Apparemment banal dans un détournement d'avion qui tourne mal,
sauf à découvrir la véritable identité de Lewin : un membre d'une division
antiterroriste du Mossad spécialisée dans les infiltrations. Alors qui, dans les hautes
sphères du gouvernement israélien avait considéré que l'on pouvait le sacrifier ?
Ruppert démontre aussi que la fameuse rumeur qui consistait à dire que les juifs
n'étaient pas venus travailler le 11 septembre servait en fait à cacher d'autres
choses plus graves. Pendant que les imbéciles criaient à l'antisémitisme, on oubliait
: que la société de transport israélienne Zim avait quitté le WTC huit jours avant les
attaques en rompant son bail ; qu'ICTS (société israélienne de sécurité) qui
contrôlait l'aéroport de Boston (vols 11 et 175) a aussi laissé passer Richard Reid
avec ses chaussures piégées ; que ce sont bien tous les aéroports ayant servis le
11 septembre qui bénéficiaient des services de sécurité d'une même société à
capitaux israéliens ; que le FBI repéra cinq employés d'une société de
déménagement israélienne sur le toit de leur camion avec du matériel
photographique au moment même où les attaques se produisaient... Que par la
suite de faux terroristes furent démasqués dans les Territoires palestiniens, que des
hackers sabotèrent les sites des sénateurs américains soutenant les Palestiniens,
qu'une chasse à l'homme eut lieu contre des hommes au passeport israélien
soupçonnés de vouloir s'en prendre à un oléoduc en Alaska ou à un réacteur
nucléaire en Floride, sans oublier le faux arraisonnement d'un bateau (appartenant
à Zim) devant livrer des armes censément en provenance d'Iran pour les
Palestiniens !
Il ne faut pas oublier que si la CIA contrôle les mouvements d'héroïne, et que la
maffia israélienne a mis la main sur le trafic d'Ecstasy ; une nouvelle raison de
s'allier tout en se combattant. En effet, Israël a tiré un bénéfice considérable de ces
attaques en utilisant la vague d'émotion qu'elles avaient suscitée pour brusquement
consolider ses positons dans les Territoires (voir les déclarations de Sharon à
l'époque) ; ainsi quand on a deux coupables pour un même meurtre, on peut être certain que l'un comme l'autre tiendra sa langue.

Michael C. Ruppert, Franchir le Rubicon - Le déclin de l'Empire américain à la fin de l'âge du pétrole,
Franchir le Rubicon Tome 1 et 2 de Mike C.Ruppert Editions Nouvelle terre

2.Posté par info le 28/11/2008 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui croire?? les Moujahidine du Deccan n existe pas? 4750 page trouvé!!!!
j avais donné l info hier, mais le moderateur dans un elan democratique ma censuré..
Pas mal pour un site qui crtique les dictateurs...
Alors alter info est il fiable et juste dans ses propos?


3.Posté par rachi le 28/11/2008 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Redk pour ce résumé qui nous met l'eau à la bouche. J'espère que l'on pourra trouver ce livre facilement.

4.Posté par anna le 28/11/2008 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui merci Redk Je vais tout faire pour trouver ces livres.

5.Posté par AS le 28/11/2008 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette these est renforcee par le fait que le plus grand terroriste sioniste Kissinger etait a deux pas et n'a pas ete vise par les operations... kissinger est l plus grand criminiel de guerre juif sioniste encore en vie, si des musulamsn savaient qu'il se trouverait a Mumbai ils l'auraient liquide... le mossad et les groupes extremistes du bjp sont derriere les operations ... si quelqu'un me prouve le contraire je lui donne tous mes biens

AS

6.Posté par Marie- Th鲨se le 28/11/2008 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


J' arrive pas a te suivre "info" va plus loin , comprend pas ,excuse moi

7.Posté par info le 28/11/2008 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Marie - therese

Oui hier soir, j avais mis l information que hier soir les terroristes avaient été tous tués, sauf un.Ma source indiquait Moujahidine du Deccan..
Il y a effectivement une polemique maintenant de savoir qui est derrière tout cela, les uns disent que c est le mossad, les autres disent que ca rien a voir et ici on dis meme que les Moujahidine du Deccan n existent pas! Meme Larouche donne son avis....
j ai donc fait une recherche sur google, cela ma donné 4750 pages...
Ce qui n'a pas plus au moderateur, c est que j ai marqué, ni sioniste, ni martiens derriere tout cela...je tiens a preciser ma source, a latt du moderateur, plus neutre ET IMPARTIAL tu meurt ...elle est SUISSE...
J avais mis cela sans aucune arriere pensée( je sais , embetant pour certains) j ai deja mis sur un post APOLITIQUE!!!! donc rien a foutre des sioniste ou autres...
Mais je voie pas des sionistes partout comme certains, trop facile...
Cordialement.




8.Posté par info le 28/11/2008 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

precision pour Mt,
Tous sauf un ,, dans un des hotels attaqués

9.Posté par Aigle le 28/11/2008 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ info
La nationalité de ta "source" n'est en aucun cas de figure garante de sa fiabilité .....Ta source ne t'a pas informé hier que le groupe d'israeliens hotage des sanguinaires a été liberé hier aussi .....tant mieux pour eux ....Or les sanguinaires quant ils se revendiquent "islamistes" ne font pas ce genre de gestes , mais ceux d'hier criaient a ceux qui voulaient bien entendre qu'ils etaient a la recherche de tout ce qui est britanique ,US , sionistes etc....Bizarre non....??

10.Posté par redk le 28/11/2008 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et encore Aigle, une source......je dirais plutot un égout!!!, sa me rappel la "Laissez Israël tranquille ! Sinon j’attaque l’Iran !" de Zawaihri

Le 22 avril 2008 les CIA/Mossad ont choisis de faire appel a l'adjoint de mister magoo, le chef-adjoint d’Al-Qaida, Ayman al-Zawahiri, a accusé l’Iran de répandre
une théorie selon laquelle Israël était derrière les attentats du 11
septembre 2001.

Sur une bande audio postée sur Internet, Zawahiri a insisté sur le fait
qu’Al-Qaida avait bien réalisé les attentats contre les États-Unis.

Permettez-moi de traduire cela en langage courant pour vous :

« Ne croyez pas ces théoriciens du complot cinglés qui montrent du doigt les
incohérences énormes dans l’histoire officielle ! Croyez-moi, moi le
croquemitaine de la terreur musulmane al-Zawahiri, c’était « Al-Qaida »,
nous l’avons fait ! Ce n’était PAS Israël ! Vous devez soutenir vos glorieux
leaders de la Maison Blanche et d'Israël dans leurs meurtres et boucherie
continuels contre d’innocents musulmans du Moyen Orient ! Vous devez les
soutenir dans leurs tentatives de trouver une justification pour attaquer le
Liban, la Syrie et l’Iran et le meurtre de millions de civils iraniens,
libanais et syriens ! Souvenez-vous ! Ce n’était PAS Israël !! »

Il a accusé l’Iran, et ses alliés du Hezbollah, d’avoir discrédité le réseau
d’Oussama ben Laden magoo!!


.


11.Posté par redk le 28/11/2008 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est aussi bizarre que le Rabbin Gavriel Noach Holtzberg et sa femme et deux autres victimes découvertes lors de la libération du centre juif Chabad House de Bombay que les religieux sont tous Lubavitch et foncièrement antisionistes !!!

12.Posté par redk le 28/11/2008 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rectificatif, 5 morts

13.Posté par Coluchi le 28/11/2008 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lu sur www.la-paille-et-la poutre-blogspot.com
Blog anti-propagande américano-sioniste.
vendredi 28 novembre 2008
Le doute n'est plus permis ! La seule façon d'empécher que ne se reproduisent des attentats comme ceux de Bombay, c'est de vitrifier l'Iran !
Trop c'est trop ! Si beaucoup d'humanistes sincères ont pu se laisser berner par les fourbes islamo-fachistes et leur jérémiades victimaires et pacifistes, les terribles attentats de Bombay, pilotés directement par les mollah salafistes irano-pakistanais armés par les russes, viennent rappeler à tout le monde qu'avec ce genre de non humains, il ne faut pas faire de sentiment et savoir être sans pitié pour le bien de "l'humanité" et pour la shalom universelle.
Fatah al India et superproduction sionywoodienne : pour redevenir sérieux cinq minutes, on a eu droit ce coup-ci à une véritable superproduction sionywoodienne. Si on retrouve le classique groupuscule dont personne n'avait jamais entendu parlé mais qui, pourtant, s'avère être puissamment armé et extrêmement bien préparé, si on retrouve également l'attaque d'un centre culturel juif, en revanche le coup de l'équipée sanglante d'un escadron de la mort terroriste islamo-fachiste qui flingue tout ce qui bouge et notamment les détenteurs de passeport rosbif ou yankee avec prise d'otage, assaut des forces spéciales etc , c'est du grand spectacle et çà pourrait vraiment être adapté au cinoche. Le seul petit problème, inhérent à ce genre de productions, c'est qu'on en a tellement vu ces dernières années qu'elles en deviennent un peu trop prévisibles et même contreproductives.
Voilà qui devrait opportunément mettre un frein le rapprochement irano-indien et inciter l'Inde à rejoindre enfin l'axe du bien : c'est en tout cas ce que doit espèrer la horde américano-sioniste (et plus particulièrement les sionards) qui, comme toujours, universalisent leurs propres délires en les projetant sur les autres. Fidèle à ses techniques de mafioso (menaces à peine voilées), la horde a d'ailleurs clairement fait comprendre à l'Inde que pour que ce genre de choses cessent elle devrait mieux collaborer.
Cependant, une soumission complète de l'Inde à la horde n'est pas vraiment évidente et ce pour plusierus raisons. Tout d'abord le rapport à la violence politique n'a pas l'air d'être tout à fait le même en ogzident et en Inde, ensuite parce que l'Inde a une longue tradition de non alignement, qu'elle compte une très importante minorité musulmane et que ses dirigeants n'ont probablement pas envie de précipiter le pays, en plein essort économique, dans une guerre civile et enfin parce qu'on a tout de même l'impression que personne n'est vraiment dupe là-bas de la paternité réelle des très fréquents attentats terroristes sous fausse bannière qui frappent le pays depuis quelques années et de l'identité des véritables responsables du chaos qui règne aujourd'hui dans la région. Mais, enfermée dans sa bubulle. la horde américano-sioniste est incapabe de se rendre compte que sa folle auto-propagande soviétiforme consistant à se présenter comme une victime innocente des méchants barbares ne s'exporte décidément pas très bien. En fait, le mieux que pourrait faire l'Inde aujourd'hui serait, au cointraire, de se désolidariser complètement du Titanic ogzidental et de sa fuite en avant génocidaire pour se rapprocher encore plus et du monde arabo-musulman (avec lequel elle forme une seule et même civilisation) et des puissances comme la Russie, la Chine etc.
Les extrêmistes hindous et le rapprochement avec les sionards : c'est marrant car justement le blog des intransigeants nous parlait récemment de ces extrêmistes hindous très pro-sionistes et des agressions anti-chrétienne qu'ils commettent et les voilà aujourd'hui mis sur le devant de la scène avec ces attentats à Bombay. Car les plus violents en Inde ce ne sont pas les musulmans mais bien ces extrêmistes hindous adeptes du nettoyage ethnico-religieux anti-musulman et, à ce titre, alliés naturels des sionards avec lesquels les groupes les plus ultra ont l'air d'avoir nouer des liens étroits (sans doute à l'occasion de recherches de "tribus perdues d'israel" en Inde) et qui, comme on le voit aujourd'hui, vont même jusqu'à leur emprunter leurs opérations "mista" en se déguisant en musulmans et à prôner l'usage du terrorisme façon haganah dans le but de prendre le pouvoir grâce à la peur et aux tensions religieuses.
En s'alliant avec ces hindous extrêmistes, les sionards semblent en tout cas avoir trouvé des remplaçants de choix à leurs anciens alliés (à ne pas confondre avec les golems) comme le régime de l'apartheid sud-africain ou le Chili de Pinochet dont ils étaient si proches naguère. Il est intéressant de noter à ce propos que les sionards prennent en Inde le relais des colonialistes anglais (qui avaient si bien su y diviser pour régner) tout comme ils le font partout dans le monde musulman en attisant les antagonismes (Kabylie, Darfour, Kurdistan etc) et comme ils le font d'ailleurs aussi en en Ogzident avec l'instrumentalisation d'une certaine droite européenne contre l'Islam... En fait nous sommes tous des colonisés !
Voilà en tout cas la preuve que ce sont les sionards qui sont derrière les faux attentats et le chaos : la relation exclusive entre sionards et exctrêmistes hindous (relation dont les golems yankee sont totalement absents), semble bien prouver que ce genre d'opérations mista est une spécialité sionarde et qu'aujoud'hui, les sionards sont les seuls à oeuvrer activement pour la propagation du chaos et des tensions dans la région

14.Posté par le voyageur le 29/11/2008 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ info

curieux dictateur que ce modérateur qui censure à mi-temps et dort quand on revient à la charge
il a dû passer son vendredi soir en boîte
à noter aussi qu'il interdit de publier des broutilles et laisse passer les pires critiques à son égard
non content d'être versatile, il doit aussi être maso

15.Posté par Rakovski le 29/11/2008 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici un article d'un journal indien du 20 novembre, qui concluait à l'imminence de l'interdiction des groupes terroristes indouistes, pris la main dans le sac. ( http://www.aujourdhuilinde.com/actualites-inde-l-inde-tourmentee-par-l-emergence-d-un-terrorisme-hindou--2507.asp?1=1&Commentaires=1

Ces attentats ont eu pour but d'assasiner le chef de la section anti-terroriste, empêcher l'interdiction des terroristes du BVP, assurer une victoire électorale du BVP, déstabiliser le gouvernement pakistanais hostile à l'ingérence de l'impérialisme US, renforcer Israêl dans son éradication des Palestiniens (Les loubavicht ont clairememt été assassiné par les sionistes)



L’Inde tourmentée par l’émergence d’un "terrorisme hindou"

le 20/11/2008 à 14h40 par Morgane Jézéquel

Poster un commentaire : Note moyenne : (3 avis) Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par email
Jusqu’ici, les attentats récurrents perpétrés en Inde étaient systématiquement attribués à des extrémistes musulmans. Mais pour la première fois, plusieurs personnalités hindoues ont été arrêtées ces dernières semaines dans le cadre d’enquêtes sur des attaques à la bombe.

Afficher l'image Pragya Singh Thakur est soupçonnée d'actes terroristes
Pragya Singh Thakur est soupçonnée d'actes terroristes

Elle s'appelle Pragya Singh Thakur. Suspectée d'être la tête pensante de l'attentat du 29 septembre à Malegaon, elle est devenue, en quelques semaines, le symbole de l'émergence d'un "terrorisme hindou" jusqu'ici inconnu. Cette femme aux cheveux courts et aux habits safran fait ainsi la Une des journaux depuis son arrestation, suscitant au passage l'incompréhension de nombreux Indiens.

Pragya Singh Thakur, 38 ans, est en effet une Sadhvi, sorte de guide spirituel respecté dans l'hindouisme. D'autres personnalités hindoues assez haut-placées ont également été interpellées par les brigades anti-terroristes (ATS) de différents Etats de l'Union, notamment le leader d'un ashram. Un député régional de l'Etat de l'Uttar Pradesh, Yogi Adityanath, doit aussi être interrogé dans le cadre de l'enquête. De quoi provoquer un véritable tollé.

Car si l'Inde est habituée aux attentats terroristes, récurrents depuis une bonne quinzaine d'années, ceux-ci étaient jusqu'ici systématiquement imputés à des extrémistes musulmans soutenus par le Pakistan voisin. Les arrestations récentes sont donc inédites et posent, pour la première fois, l'existence d'un "terrorisme hindou", qui plus est soutenu par des personnalités religieuses respectées.

L'affaire ne cesse de prendre de l'ampleur puisqu'au fil de l'enquête, les ATS remontent désormais à des attentats plus anciens, comme celui déjà perpétré à Malegaon en 2006 qui, à l'époque, avait été hâtivement attribué à des musulmans bien qu'il ait été commis dans une mosquée.

Reviennent aussi sur le devant de la scène des événements passés relativement inaperçus. Comme la mort, en avril 2006 au Maharastra, de deux jeunes hindous dans l'explosion d'une bombe qu'ils étaient en train de manipuler, et un incident similaire survenu en août dernier dans l'Uttar Pradesh. Toutes les victimes étaient membres du Bajrang Dal, la branche jeunesse du Vishwa Hindu Parishad (VHP), un mouvement nationaliste hindou radical. Et les enquêtes semblent indiquer qu'elles préparaient des attentats contre des musulmans.

Paradoxalement, ces affaires avaient cependant été mises de côté, probablement parce qu'aucun enquêteur ne croyait alors à l'hypothèse d'un "terrorisme hindou". Après les récentes arrestations, les autorités sont cependant confrontées à une nouvelle problématique, et envisagent même d'interdire certains groupes comme le Bajrang Dal ou sa branche féminine Durga Vahini. Les enquêtes remontent également à diverses mouvances d'extrême-droite, appartenant toutes à la même nébuleuse des nationalistes hindous.

A quelques mois des élections fédérales, ces arrestations mettent le BJP - facette politique de ce nationalisme hindou et principal parti d'opposition au niveau fédéral - dans une situation embarrassante. Le fait que les attentats soient jusqu'ici attribués aux islamistes renforçait en effet son discours anti-musulmans, chaque explosion attisant d'une certaine manière le sentiment nationaliste.

Mal à l'aise, le BJP a cependant choisi de défendre les suspects et voit dans ces arrestations une conspiration politique visant à ternir le nationalisme hindou. "Il s'agit de détourner l'attention du public sur l'échec du gouvernement à prévenir les attentats de ces quatre dernières années", affirme dans l'Hindustan Times Rajnath Singh, le président du BJP.

AttentatsReligion
Actualités : Aujourd\'hui l\'Inde')" onmouseout="addthis_close()" onclick="return addthis_to()" class="snap_noshots">AddThis

16.Posté par redk le 29/11/2008 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir et merci pour l'info Rakovski, par contre le lien impossible d'y accéder.

17.Posté par Rakovksi le 30/11/2008 00:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, j'ai constaté. Tape dans Google le titre de l'article et tu aura en résultat, le lien de l'article.

http://www.aujourdhuilinde.com/actualites-inde-l-inde-tourmentee-par-l-emergence-d-un-terrorisme-hindou--2507.asp?1=1://

J'ai aussi trouvé sur un site, une info qui prouve que ce sont bien les extrêmistes indous qui sont les auteurs des attentats.

En effet le courrier della serra écrit : " L'un des terroristes portait un « bracelet sacré hindou » au poignet, signe de reconnaissance (ralliement) des extrémistes hindous.

Qui revendique ces attaques?

Plusieurs médias indiens ont reçu des courriels revendiquant cette série d’attentats meurtriers de la part d’un groupe islamiste, les "Moujahidine du Deccan". D'après le premier ministre indien, il s'agit d'un groupe étranger (lire les détails de son intervention sur le site du Figaro).

Mais d'après des témoignages récoltés dans la journée, les assaillants parlaient hindi ou en urdu et portaient le "bracelet jaune", signe de reconnaissance des extrêmistes hindous, rapporte le Corriere della Sera.



Le coup du communiqué envoyé par courriel est vraiment risible et infantile; Il n'y a que des journalistes corrompus pour ne pas dénoncer la manipulation évidente.

Ainsi, on a les preuves matériels et les témoignages des victimes qui corroborent ces preuves matériels, et les médiasmenteurs particulièrement en France, continuent à nous vendre la théorie du complot islamistes, à nous vendre la guerre des civilisations.

Dans quel but ? Sinon poussez les peuples à la haine, à la guerre contre des centaines de millions de musulmans.

Les journalistes des médias capitalistes sont les fomenteurs de guerre et de massacres.

Ils répètent les mensonges des terroristes d'extrêmes-droites, inflitrés à l'intérieur des services de polices, et taisent les preuves qui pointent en direction de ces mêmes terroristes.


Voici un autre article d'un historien indien, il dénonce l'extrême-droite indienne comme étant les instigateurs avec le Mossad du massacre de Bombay.




he Wisdom

Les attentats terroristes de Mumbai : la signature du Mossad
Amaresh Misra *

on The Wisdom Fund.org, 27 novembre 2008
http://www.twf.org/News/Y2008/1127-Mumbai.html

Ils ont assassiné Hemant Karkare, le chef de la brigade anti-terroriste de la police de Mumbai, afin d’envoyer le message suivant : toute enquête sur la coopération entre le Mossad et le RSS est exclue **.

[** Le RSS, Rashtriya Swayamsevak Sangh (hindi: राष्ट्रीय स्वयंसेवक संघ, anglais : National Volunteers' Organisation), également connu sous le nom de Sangh ou sous l’acronyme RSS, est une organisation ultranationaliste hindoue, en Inde. Il a été fondé en 1925 par le Dr. K.B. Hedgewar]

Mumbai, Inde – Mumbai est attaquée. Les personnes, et les forces politiques qui ont assassiné le Mahatma Gandhi, et qui ont détruit la Mosquée Babari ont triomphé. Plus de seize groupes de terroristes se sont emparés des palaces Taj, Oberai, et de plusieurs autres hôtels. Des centaines de personnes ont été tuées. Pour la première fois, nul ne met en cause une quelconque organisation musulmane…

Hemant Karkare, le chef de la section antiterroriste de Mumbai, ainsi que d’autres officiers de cette brigade spéciale, ont été tués. Il s’agit des mêmes personnes qui avaient enquêté sur les explosions du Malegaon – dans lesquelles Praggya Singh, un officier de l’armée indienne et plusieurs autres personnalités très connues du BJP-RSS-Bajrang Dal-VHP avaient été arrêtées.

C’est précisément Karkare qui les avait arrêtées. Karkare recevait, depuis quelque temps, des menaces de provenances diverses. LK Advani, le chef de la BJP et plusieurs autres dirigeants en vue du terrorisme soi-disant hindou lui maintenaient le canon du révolver sur la tempe. Et, comme par hasard, la première victime de ces attaques terroristes fut… Karkare ! Il est mort – il est parti – les tirs des terroristes sont partis de Nariman House – qui est le seul immeuble, à Mumbai, où habitent des juifs.

Des Hindous Goudjératis du quartier de Nariman ont parlé, en direct, sur plusieurs chaînes de télévision : ils ont dit, ouvertement, que les terroristes ont commencé à tirer à partir de l’immeuble Nariman, ajoutant que, depuis deux ans, des activités suspectes se déroulaient, dans cet immeuble. Mais personne n’y avait prêté attention.

Nos pires craintes sont avérées. Il est évident que le Mossad est impliqué dans toute cette affaire. C’est une ville indienne toute entière qui a été attaquée par le Mossad, et probablement par des unités de mercenaires. Il est impossible qu’une seule organisation ait pu planifier et exécuter une opération aussi sophistiquée. Il est clair que cette opération a été soutenue par des forces communautaires à l’intérieur de l’Etat indien. Le ministre de l’Intérieur Shivraj Patil doit démissionner. Le RSS-BJP-VHP-Bajrang Dal [mouvement hindouiste extrémiste, ndt] doit être interdit. Il faut arrêter Advani et ses sicaires. Aujourd’hui est un jour de honte pour tous les Indiens [identité nationale, ndt] et pour tous les Hindous [conviction religieuse, ndt]. Les musulmans et les Hindous laïcs avaient raison : les forces des terroristes du RSS et Israël sont tous impliqués non seulement dans la déstabilisation, mais dans la destruction de l’Inde. L’Inde doit immédiatement couper toutes ses relations avec Israël.

Nous ne devons pas moins que cela à Karkare et aux courageux hommes de l’ATS qui ont eu le courage d’arrêter Praggya Singh, Raj Kumar Purohit, l’officier de l’armée et plusieurs autres.

Une photographie publiée dans le journal Urdu Times, de Mumbai, montre clairement que des hommes du Mossad, ainsi que d’ex-membres du Mossad, sont venus en Inde, et qu’ils ont rencontré, récemment, Sadhus et d’autres éléments pro-Hindutva. Un complot a manifestement été ourdi.

Nous vivons un moment de prise de conscience, en particulier pour les Hindous de l’Inde. Les assassins de Gandhi ont frappé à nouveau. Si nous sommes d’authentiques Sanatanis, d’authentiques Hindous, d’authentiques nationalistes indiens et d’authentiques patriotes, nous devons voir dans cette tuerie une attaque manifeste des forces deshdrohi anti-nationales. Praggya Singh, Advani et toute la bande sont des ennemis de l’Inde. Il faut les fusiller. Tout Hindou qui prendrait leur parti doit se considéré averti des conséquences fatales qu’aurait une telle attitude.

C’est une question de nationalisme. Si quelqu’un d’autre s’en avisait, l’armée indienne, quant à elle, ne restera pas les bras croisés.

Des forces communautaires, antinationales, ont attaqué les fondations mêmes de la constitution et de la nation indiennes.

Nous sommes prêts à livrer une guerre civile, s’il le faut, contre les forces communautaristes, pro-Hindutva, ainsi que contre leurs soutiens israéliens.
[* Le Dr. Amaresh Misra est journaliste et historien. Son dernier ouvrage, "War of Civilizations: India AD 1857" (Une guerre de civilisations : l’Inde depuis 1857) a paru, en mars de cette année, préfacé par le Vice-Président de l’Inde, Shri Mohd. Hamid Ansari.)]

Traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier



Source et traduction : Marcel Charbonnier



18.Posté par Rakovksi le 30/11/2008 00:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



http://www.corriere.it/esteri/08_novembre_27/terroristi_indu_islamici_braccialetto_d92b702e-bc7a-11dd-88c4-00144f02aabc.shtml://

Du 27 novembre 2008



Mumbai, il giallo del braccialetto
Uno dei terroristi portava al polso un bracciale sacro, segno di riconoscimento degli estremisti indù

MUMBAI (INDIA) - Mentre gli scontri a fuoco continuano in diverse zone di Mumbai, rimane circondata dal mistero l'identità dei terroristi che mercoledì hanno attaccato la capitale finanziaria dell'India, uccidendo almeno 80 persone. Gli attacchi sono stati rivendicati dai «Deccan Mujaheddin», un'organizzazione fino ad oggi sconosciuta (l'altopiano del Deccan occupa una vasta porzione dell' India meridionale). Le caratteristiche dell'attacco - i terroristi sembrano votati alla morte e hanno preso di mira in particolare i cittadini degli Usa e del Regno Unito - confermano la matrice islamica. In passato Mumbai, che dal punto di vista politico è una roccaforte dell'integralismo indù, è stata oggetto di selvaggi attacchi dei gruppi dell'«internazionale» islamica del terrore che fa capo ad Al Qaida, il gruppo fondato dal saudita Osama bin Laden. Alcuni organi di stampa indiani hanno fatto il nome del Lashkar e-Taiba, un gruppo basato in Pakistan molto attivo nel Kashmir, il territorio a maggioranza musulmana controllato dall'India. Dubbi sono sorti a causa delle immagini di uno dei terroristi, un giovane in maglietta e jeans che porta al polso un bracciale sacro indù, usato come un segno di riconoscimento da alcuni militanti estremisti indù.

LA PISTA PACHISTANA - Sarebbe invece sicuramente di nazionalità pachistana, uno degli attentatori delle stragi di Mumbai arrestato dalla sicurezza indiana. A rivelarlo alla tv satellitare araba al Jazeera è stato il capo redattore del giornale indiano «Daily Today» che ha citato fonti della sicurezza. L’arresto, se confermato, potrebbe gettare un ombra pesante sulla relazione tra Delhi e Islamabad. Secondo il giornalista indiano, "la natura, l’organizzazione e il coordinamento" dimostrato dai terroristi nei loro attacchi in diversi punti della città di Mumbai "fa pensare che ci sia dietro un organizzazione come Jaish el Mohammed"; Ovvero l’esercito di Mohammed, organizzazione fondata nel Pakistan nel 1994 per l’indipendenza del Kashmir dall’India. Si tratta del più temuto gruppo estremista islamico nel Sud asiatico: Nato nel 1994 da una scissione dal gruppo islamico "Harakut ul Mujahiddin", (Movimento dei Mujahiddin) e guidati da Maulana Masood Azhar, secondo osservatori arabi, «il gruppo conta un alto numero di espatriati pakistani in Gran Bretagna e in altre parti del mondo». Il gruppo è considerato un’organizzazione terroristica da diversi stati incluso India, Gran Bretagna e Stati Uniti. Jaish Mohammed è considerato da molti come "il più letale" ed "la principale organizzazione terroristica in Jammu e Kashmir". Il gruppo è stato implicato per il sequestro e l’uccisione del giornalista americano Daniel Pearl.


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires