Sciences et croyances

Les astronomes ont découvert des « mondes errants »


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 17 Octobre 2014 - 09:20 Une vague étoile brûlante



Boris Pavlichtchev
Mardi 20 Novembre 2012

Les astronomes ont découvert des « mondes errants »

Il existe des planètes « orphelines » qui errent dans l’obscurité en raison de l'absence à proximité d’étoiles autour desquelles elles pourraient tourner. Les astronomes européens ont découvert l'une d’entre elles avec un télescope infrarouge à Hawaii. La planète errante a été examinée plus en détail depuis un observatoire situé au coeur des montagnes du Chili.

C’est, semble-t-il, le corps céleste flottant (free floating) le plus proche : il se trouve à une distance de 100 années lumières. Pourquoi il a abandonné le système des étoiles ? Vladimir Sourdine, astrophysicien à l’Institut astronomique Sternberg de l'Université d'Etat de Moscou explique  :

« Les grandes planètes sont en concurrence et essaient de se frayer une place. Jupiter et en quelque sorte Saturne jouent ce rôle dans le système solaire. Dans d’autres systèmes il y a plusieurs Jupiter et la place manque. Dans ce cas les planètes évincent la plus grande. Or, il est difficile de découvrir les planètes « perdues » qui ne sont pas éclairées loin des étoiles. Ces derniers temps c'est  devenu possible grâce aux télescopes à infrarouges ».

Sur les clichés l'étrange objet semble un point bleu pâle. La couleur provient du méthane de l’atmosphère.

Il ne suffit pas d’apercevoir une planète errante, il faut prouver que c’est une planète et non pas un nain brun, une variété d’étoile éteinte, explique Oleg Malkov, chef de secteur à l’Institut d’Astronomie de l’Académie des sciences de Russie.

« La masse est un paramètre très important confirmant qu’il s’agit d’une planète. Il n’est possible de l’établir avec certitude que chez les corps doubles, lorsqu’un corps céleste est en interaction. Pour prouver que c’est une planète, il faut confirmer que sa masse n’est pas inférieure à un indice bien déterminé. Une masse supérieure à cet indice montre qu’il s’agit d’une petite étoile ».
Nous ne pouvons pas voir les satellites des planètes non éclairées. Les « orphelines » sont elles aussi pratiquement indécelables. Pour le moment on en a découvert moins d’une dizaine. Or, de l’avis des astronomes, les « mondes errants » (rogue worlds) font probablement exception et il est possible de les considérer comme une catégorie à part de corps célestes. Certains experts supposent qu’ils sont même plus nombreux que les planètes ordinaires attachées aux étoiles. S’il en est ainsi, il existe des milliards de planètes « orphelines » ne fut-ce que dans la Voie lactée.

french.ruvr.ru



Mardi 20 Novembre 2012


Commentaires

1.Posté par MAXDEGENNES le 20/11/2012 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qu'attend t on pour réhabiliter Immanuel VELIKOSKY l'auteur de "mondes en collision". Il a été le premier à parler des planètes géantes vagabondes, il a été exclu du monde scientifiques sous les insultes (gros buzz à l'époque) par les "savants" de l époque...

2.Posté par soravardi le 21/11/2012 01:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un objet mystérieux de la taille de la terre apparait au moment d'une éclipse solaire en australie le 14 novembre.Aucun journaux pour relayer l'info comme d'habitude.

3.Posté par Fwine le 21/11/2012 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un mois. C'est ce qu'il reste. Un mois avant le retour du Dajjal et avant la collision avec Nibiru.

Faites repentence avant qu'il ne soit trop tard.

4.Posté par Nadirio le 21/11/2012 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette objet mystérieux doit être une des deux planètes existant entre la terre et le soleil, soit mercure ou vénus.

5.Posté par Slipman le 22/11/2012 00:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est Mercure qui était entre le soleil et la lune.
Source: http://www.solarsystemscope.com/scope.swf
(représentation du système solaire, il suffit de la caler sur la date du 14 ou 15 novembre 2012)

6.Posté par Eric le 23/11/2012 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ MAXDEGENNES

Immanuel VELIKOSKY a déjà été réhabilité puisque pratiquement tous les scientifiques du monde ont copié ou repris son travail !

7.Posté par MAXDEGENNES le 17/12/2012 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ eric, oui, je veux dire "officiellement ", il devrait avoir une statue ...rien que pour avoir eu raison face aux savants qui prétendaient qu'une planète errante n'est pas possible !
@ Fwine : un dajjal c'est quoi ??? c'est une sorte de goumoun d' altair ???

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité


VIDEO
algerie-focus.com | 01/10/2014 | 4254 vues
00000  (0 vote) | 8 Commentaires
1 sur 175


Commentaires