MONDE

Les archives ottomanes, un outil décisif pour faire valoir les droits fonciers des Palestiniens face à l’occupation sioniste


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 9 Juillet 2020 - 01:30 UN TOLLÉ RACISTE


Une copie des archives ottomanes fournies par la Turquie à l'Autorité palestinienne permet de prouver la propriété foncière


Qays Abu Samra
Mercredi 19 Février 2020

Qays Abu Samra Kays devant la Mosquée Al Aqsa sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem
Qays Abu Samra Kays devant la Mosquée Al Aqsa sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem
Al-Qods - La lutte du peuple palestinien pour prouver qu'il est propriétaire des terres sous occupation israélienne a atteint un nouveau niveau grâce aux archives ottomanes.

La Turquie a remis à l'Autorité palestinienne, à la fin de l'année dernière, une copie électronique des archives ottomanes de quelque 38 000 pages de registres de propriété foncière pour les Palestiniens.

L'Empire ottoman a gouverné le territoire de la Palestine historique de 1516 à 1917 et les archives contiennent des documents datant d'avant 1917.

Les archives se trouvent actuellement à la Fondation Mithaq à Jérusalem-Est. La fondation appartient au ministère palestinien des dotations et des affaires religieuses et se consacre à la renaissance du patrimoine et de la recherche islamique.

La fondation a reçu des coffres-forts spéciaux de l'Agence turque de coopération et de coordination (TIKA) pour stocker les archives.

Bouée de sauvetage

« Les archives palestiniennes ont été perdues à cause du mandat britannique, de l'occupation israélienne et du déplacement de la population de Palestine », a déclaré , à l'Agence Anadolu Mourad Abou Sobh, responsable des documents ottomans à la Fondation Mithaq.

Il a noté qu' « Israël appauvrit les terres palestiniennes sous prétexte qu'elles sont la propriété d'absents ou prétend qu'elles sont la propriété d'individus et d'associations juifs ».

Il a affirmé que les archives ottomanes sont une "bouée de sauvetage" pour les Palestiniens afin de prouver leur propriété des terres et des biens.

Abou Sobh a déclaré que les documents sont confidentiels et sont remis aux parties concernées après consultation des institutions palestiniennes compétentes.

Les documents sont rédigés en langue turque ottomane, a-t-il dit, ajoutant que le processus de traduction est effectué par des spécialistes palestiniens.

Coopération turque

Pour sa part, le directeur de Mithaq, Khalil al-Rifai, a déclaré qu'il existe une grande coopération entre les différentes institutions turques et la fondation.

« La Turquie nous fournit sans problème tout ce que nous voulons », a déclaré M. al-Rifai, ajoutant que les archives ont été fournies par la Turquie sous la direction du président Recep Tayyip Erdogan et sont utilisées principalement pour la recherche scientifique.

Il a poursuivi en disant que Mithaq fait des efforts incessants pour empêcher la judaïsation de Jérusalem, soulignant que « les archives ottomanes sont notre arme pour prouver la vérité ».

« Israël a des documents qui prouvent notre propriété des terres qui sont dans sa bibliothèque nationale... Tous les documents palestiniens ont été saisis par Israël ».

« Rien ne justifie l'agitation israélienne autour de notre réception des archives ottomanes ; quiconque travaille légalement ne craint pas ces documents », a déclaré M. al-Rifai.

Il a souligné qu'avant de recevoir les archives, si un citoyen palestinien voulait documenter sa propriété, il devait se rendre en Turquie pour obtenir ses documents. Mais aujourd'hui, il peut les obtenir en Cisjordanie.

La peur israélienne

Les médias israéliens ont souligné les préoccupations d'Israël concernant la décision turque d'aider les Palestiniens à prouver leur droit aux terres occupées par Israël, en particulier à Jérusalem et la Cisjordanie, en leur fournissant les archives ottomanes.

Le quotidien Israel Hayom a rapporté que « les avocats de l'Autorité palestinienne utilisent déjà des documents archivés de l'époque ottomane pour revendiquer les droits sur les terres ».


https://www.borsagundem.com/foto-galeri/israil-osmanli-arsivlerinin-pesinde-galeri/1467484

Qays Abu Samra est un Journaliste palestinien basé à Ramallah.

Traduit par Fausto Giudice

Merci à Tlaxcala
Source: https://cutt.ly/jrBVULg
Date de parution de l'article original: 30/01/2020
URL de cette page: http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=28118


Mardi 18 Février 2020


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires