MONDE

Les USA tentent de saper les accomplissement Iraniens à Geneve



Lundi 5 Octobre 2009

Les USA tentent de saper les accomplissement Iraniens à Geneve
Le jour même ou le chef de l'AIEA a confirmé une nouvelle fois qu'il n’y a aucune preuve avérée  de présence d’armes nucléaires en Iran, l'ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU a averti « d'un éventail de sanctions » contre Téhéran.  
 
 Dans ce qui semble être un effort pour saper les accomplissements de l'Iran dans ses entretiens étendus avec le groupe P5+1, qui sont basés sur la série de proposition de l'Iran aux Etats Occidentaux, Susan Rice a déclaré que Washington et ses alliés, munis de leurs droits de veto, étudient déjà l’option de sanctions si l'Iran ne prouve pas la nature pacifique de son programme nucléaire.  
 
 La réunion de sept heures et demi,  tenu à Genève a vu l'Iran présenter ses points de vues sur les questions globales et les soucis mutuels du pays avec les pays de l’Occident, l’arrêt des activités de l’Iran ne semble pas être à l’ordre du jour.  
 
 « Il y a tout une gamme de sanctions… à l'étude, » a déclaré Rice dans une interview Dimanche lors d’une conférence de presse avec NBC.  
 
 « Il y a celles que nous pourrions poursuivre multilatéralement, dans le cadre du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Il y en a d'autres que nous pourrions exercer en dehors du Conseil de Sécurité avec des partenaires en Europe et ailleurs. Et enfin il y a celles que nous pouvons prendre par nous-mêmes unilatéralement. Il existe tout un éventail, » a-t-elle ajouté.

 
 Rice a néanmoins affirmé que, pour le moment, Washington a décidé de laisser aux négociations directes une chance de régler la question nucléaire Iranienne.  
 
 « Nous sommes pour le moment infiniment dans une période d’intenses négociations, » a-t-elle dit, ajoutant que la réunion de l'Iran avec les puissances mondiales la semaine dernière « est un commencement constructif, mais seulement un début. »  
 
 Ceci alors que le chef de l’AIEA, Mohamed ElBaradei, qui a effectué un voyage à Téhéran sur invitation de l'Iran, a réitéré, dans une conférence de presse commune avec le chef de l'Agence de l’Energie Atomique Iranienne, Ali-Akbar Salehi, qu'il n'y a aucune preuve concrète qui puisse prouver que les activités nucléaires de l'Iran poursuivent des objectifs militaires.  
 
 Il a qualifié les déclarations occidentales sur le programme nucléaire Iranien d’« allégations ».  
   
 Félicitant la coopération de l'Iran avec l’Agence, le chef de l'AIEA a dit : « Nous sommes maintenant sur un chemin approprié. L'Agence, la communauté internationale et l'Iran ont commencé des entretiens constructifs ».  
 
 Pendant des mois, les hauts fonctionnaires Américains ont averti qu’ils allaient resserrer l’étau sur les principales industries Iraniennes et étouffer le secteur énergétique du pays.
 
 Plus tôt en Avril, un groupe de législateurs Américains a préconisé l'imposition de « sanctions fortes et contraignantes » contre les pays qui vendent du pétrole raffiné, y compris de l'essence, à l'Iran.  
 
 L'Iran est le quartième plus grand exportateur mondial de pétrole mais, selon les estimations des Etats-Unis, le pays importe 40% de ses besoins domestiques en essence.  
 
 L'idée de sanctions sur le gaz contre l'Iran a été ravivée après que le pays ait annoncé ses plans pour construire une deuxième usine d'enrichissement dans récente une lettre à l’AIEA.  
 
 Basé dans les périphéries du Sud de Téhéran, le site d'enrichissement de Fordu est censé produire de l'uranium enrichi jusqu'à 5 pour cent.  
 
 Le Congrès Américain est également pressé de présenter une série de résolutions soutenant des sanctions économique accrues contre l'Iran dans le cas où les entretiens échoueraient.  
 
 « Si nous voulons obtenir leur attention, nous devons faire quelque chose de concret : sanctionner les importations d'essence de l'Iran, » a dit le représentant Texan des Républicains, Fanez Poe, dans une déclaration ce Vendredi.  
 
 Les hauts fonctionnaires Iraniens ont largement réduit la menace de Washington pour des sanctions sur le gaz.  
 
 Ali Asghar Arshi, directeur exécutif pour les affaires internationales à la National Iranian Oil Co (NIOC), a récemment déclaré que le pays n'aurait aucune difficulté à trouver de nouveaux fournisseurs d'essence, même si Washington va dans ce sens et applique des sanctions à toutes les entreprises pétrolières qui traitent avec Téhéran.  
 
 « Nous pouvons gérer la situation… nous avons des solutions de rechange et nous pouvons faire quelque chose au sujet de la consommation et également de la production, » a indiqué Arshi.  
 
 Pour imposer une interdiction efficace aux importations d'essence de l'Iran, les Etats-Unis doivent auparavant obtenir l’aval du Conseil de Sécurité de l'ONU.  
 
 Avec la forte opposition de la Russie et de la Chine, deux membres détenteur du droit de veto au Conseil de Sécurité, l’embargo sur le gaz risque de devenir un processus long et coûteux pour Washington.

Traduction Alter Info
 
 http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=107870&sectionid=351020104



Lundi 5 Octobre 2009


Commentaires

1.Posté par Kim le 05/10/2009 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article ne tient pas compte des derniers rebondissements des négociations en cours.
L'Iran d'une part et les USA , l'Europe et la chine d'autre part viennent de conclure des accords. Accords aux termes desquels seront annoncés :
1- L'Iran va acheter de l'uranium faiblement enrichi à usage médical aux USA (infos cencurées par la presse).
2- L'Iran confiera ses stocks d'uranium enrichi à 3,5 % à la Russie qui les boostera à 20 %.
3- A partir de cet uranium, la France produira des tubes de combustible pour alimenter le réacteur de recherche de l'Iran.
Avec cette trassabilité de l'uranium enrichi irannien les pays du Golfe ont discrètement fait savoir qu'ils étaient soulagés.
Cet accord, qui n'est pour l'instant que provisoire, pourrait devenir permanent.
On constate donc que le climat n'est plus aux menaces mutuelles.
Tous le monde sauve la face.

2.Posté par TheTruth le 05/10/2009 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kim
n'oublie pas que les USA jouent un double le jeu, ne crois pas que le but des USA est d'arriver à un Iran sans nucleaire, le véritable but est l'invasion de l'Iran coute que coute. Cette article date du jour du site même de Press TV, le site officiel d'information en ligne Iranien. Donc je le maintiens, l'information présente dans cet article est plus que jamais valide


3.Posté par archangel of justice le 05/10/2009 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais ce qu'il reste en verite c'est le stock nucleaire detenu des USA , Israel,Chine Russie, France. Et en ce qui concerne USA ceux-ci ne presente pas de confience. Comme ils l'ont prouves en 1991, en 1999, en 2003 et d'autre fois encore... Cette aglomeraton d'etats, manies par les plus dangereux entre les gens, les sionistes de haut rang, sont capable en tout moment de declancher un guere cintre Iran, ce qui. a la fin, conduira a un dernier guerre....

4.Posté par Rouha le 05/10/2009 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les U.S.A,sont aller en Irak pensant qu'il y avait des armes nucléaire,et ce n'était pas le cas.
Maintenant,il veule faire la même chose en Iran,mais c'est quoi leur problème ces gens là,ce pays là se mêle de tout,et sème le trouble partout oû il vont.Qu'il s'occupe donc de leurs affaires,et de leur peuple,C'est quoi ca, de toujours envier les autres peuples et de vouloir se rendre maître de la terre.????

5.Posté par Kim le 05/10/2009 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne crois plus que l'Amérique d'Obama ait pour but d'envahir l'Iran.
Lorsqu'on lit les journaux américains on constate que le climat n'est plus du tout le même que sous Bush avant l'envahissement de l'Irak. Ils savent tous maintenant qu'ils peuvent gagner une guerre classique mais qu'ensuite l'Iran (chiite à 90 %) serait beaucoup plus difficile à tenir que l'Irak.
La leçon qu'ils ont pris en Irak leur a ouvert les yeux.
De plus l'opinion public qui était pour la guerre contre Saddam Hussein n'en veut plus. Elle veut au contraire un départ d'Irak plus rapide. Ce n'est donc pas pour recommencer une aventure militaire.

6.Posté par TheTruth le 05/10/2009 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kim
Pour une nouvelle administration qui veut arrêter les guerres, ils sont plutôt pas mal:
* les troupes en Irak devaient parti d'ici 2010, Obama a retardé l'echeance a 2012, et en y laissant plus de soldats que prévu
* augmentation des troupes envoyés en afganistan et intensification des combats
* Invasion d'une partie du Pakistan

tout ceci pourquoi a ton avis?
pour preparer le terrain a la guerre contre l'Iran, agissant de la sorte, ils affaiblissent les potentiels alliés de l'Iran et ils ont un pretexte pour avoir des soldats partout autour de l'Iran.

L'enjeu stratégique de la zone du Moyen Orient et surtout le controle des nouveaux pipeline de gaz et e controle du petrole, rendent impossible que les USA se retirent de cette zone.

Sans compter l'agenda Israelien pour etablir un grand Israel ne peut se faire avec un Iran fort....

Tout ceci montre qu'il est impossible que les USA n'attaquent pas l'Iran, alors si malgré tout tu restes sur ta position, l'avenir lui te montrera bien la vrai nature des Américain dont tu ne sembles pas avoir pris la pleine mesure :)

7.Posté par jourdain le 05/10/2009 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kim;
Juste une information ; l'Iran n'achetera pas de l'uranium faiblement enrichi aux USA , mais l'enrichira lui même à 3.5% , c'est concernant ce point que l'iran se dit satisfaite des négociations . (c'est d'ailleurs ce qu'a toujours voulu la republique islamique !! )
bien a vous

8.Posté par archangel of justice le 05/10/2009 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ANODIN, va patre tes moutons! Tu est bien cingle garcon...

9.Posté par Habakuk le 05/10/2009 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Anodin copie-colle à tour de bras le même post et essaime un peu partout... Il doit bien se faire chier en Europe l'israélien en goguette pour se contenter d'un si piètre passe-temps... Pourtant, c'est passionnant l'Europe...

10.Posté par VIRGILE le 05/10/2009 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec les néo-bourbiers vietnamiens d'Irak, d'Afghanistan, etc., les sionistes ricains n'ont pas intérêt à se prendre une branlée avec un Iran capable de se défendre et de faire de sérieux dégâts dans l'ultime désespoir.

Pour le reste, nous devons en finir avec les doctrines criminelles sionistes, ces athées puants et sanginaires qui ne pensent qu'à faire du business sur des montagnes de cadavres. Ils ont la haine de Dieu et des goyim puisqu'ils sont du diable. Ils tiennent les c.uilles saxonnes-US depuis la FED de 1913 dont nous connaissons les noms.

On ne marchande pas avec le diable et ses rejetons Les Saxons-US sont finis car sodo-talmudisés, comme l'Europe et particulièrement la France sarkosienne. Reste que cette agonie va faire beaucoup de cadavres.

Pragmatiquement, l'Axe contestataire Moscou-Pékin n'a pas dit son "dernier maux" fasse à cette chienlit coloniale hégémonique qui pisse à leurs portes. Patience...

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires