Politique Nationale/Internationale

Les USA kidnappent à Bagdad un autre diplomate iranien


Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini, a confirmé que l'un de ses diplomates en Irak avait été enlevé dimanche à Bagdad par des "éléments du ministère irakien de la Défense sous la supervision des forces américaines".


irna
Mercredi 7 Février 2007

 Les USA kidnappent à Bagdad un autre diplomate iranien
"Le deuxième secrétaire de l'ambassade de la République Islamique d'Iran à Bagdad, Jalal Sharafi, a été enlevé dimanche par des éléments liés au ministère irakien de la Défense", a déclaré M. Hosseini.


Accusant les forces américaines en Irak d'avoir "supervisé cette opérations d'enlèvement, le porte-parole a souligné que l'Iran "tient les Etats-Unis responsables de la sécurité et la survie du diplomate enlevé".


"Cette action agressive viole le droit international et l'Iran la condamne avec fermeté", a affirmé M. Hosseini.


Une trentaine d'hommes armés en uniformes de l'armée irakienne, circulés à bord de dix véhicules militaires, ont enlève dimanche un diplomate iranien devant la banque Melli à Bagdad, a rapporté la chaîne de télévision al-Arabiyah, en citant des sources du gouvernement irakien.


"Nous considérons cela comme un enlèvement", a déclaré à Reuters un responsable du gouvernement irakien.


Ce responsable a ajouté que le diplomate, second secrétaire à l'ambassade d'Iran en Irak, avait été enlevé dans le quartier de Karrada, dans le centre-ville, par une trentaine d'hommes portant l'uniforme de cette unité de commando chargée d'opérations spéciales.


Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini, a confirmé que Jalal Sharafi avait été enlevé par un groupe proche du ministère irakien de la Défense qui "travaille sous la direction des forces américaines".


Le ministère a annoncé avoir convoqué les ambassadeurs de la Suisse et de l'Irak à Téhéran pour protester contre l'enlèvement. L'ambassade de Suisse représente les intérêts américains en Iran du fait de l'absence de relations diplomatiques entre Washington et Téhéran.


Les forces américaines en Irak ont arrêté le mois dernier plusieurs Iraniens, dont des diplomates.


UN "ACTE TERRORISTE" JUGE L'AMBASSADEUR D'IRAN

L'ambassadeur d'Iran en Irak, Hassan Kazemi-Qomi, a accusé Washington d'être à l'origine de l'enlèvement.


"Il semble que cet acte terroriste ait été commis dans le cadre de l'ordre donné par Bush, afin de faire monter d'un cran la confrontation avec l'Iran", a déclaré Hassan Kazemi-Qomi.



Selon Mohammad Ali Hosseini, ce diplomate iranien a été enlevé devant une succursale de la banque iranienne Melli. Le responsable iranien a précisé que les ravisseurs circulaient dans des véhicules tous-terrains et une BMW, et qu'ils portaient l'uniforme du 36e bataillon de commando de l'armée irakienne.


Le responsable a ajouté que des policiers qui se trouvaient à proximité avaient ouvert le feu sur le groupe et avaient arrêté six de ces hommes.


Par la suite, d'autres membres des forces de sécurité sont venus au commissariat et ont annoncé qu'ils allaient conduire ces six hommes au service des Crimes graves, à Bagdad, mais les policiers ont découvert par la suite qu'ils n'étaient jamais arrivés.


Les gouvernements iranien et irakien, qui ont rétabli des relations diplomatiques après la chute de Saddam Hussein, ont déjà exigé des Etats-Unis qu'ils libèrent les Iraniens capturés lors de précédentes interventions.




Mercredi 7 Février 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires