Géopolitique et stratégie

Les USA actionnent plusieurs stratégies du chaos contre la RDC


Dans la même rubrique:
< >

L’Oncle Sam ne veut plus se borner qu’à instrumentaliser les Congolais pour réussir l’éviction de Joseph Kabila de la magistrature suprême. Les structures fantoches et conjoncturelles mises en place peinent à réussir la mission de sous-traitance leur confiée si bien que les USA eux-mêmes résolvent de se présenter au front. Sanctions contre les généraux congolais sur base de prétextes, les déclarations de ses envoyés spéciaux, l’appel lancé aux ressortissants américains non nécessaires au Congo de le quitter, la surveillance accrue du Conseil de sécurité des Nations unies dominées par les USA, voilà autant d’actions qui montrent que Washington est maintenant dans une envolée d’agir lui-même contre un pays qu’il écrase et chamboule depuis son indépendance.


Samy BOSONGO
Mercredi 5 Octobre 2016

Les USA actionnent plusieurs stratégies du chaos contre la RDC
Les réseaux sociaux grouillent, depuis le week-end dernier, des publications faisant de l’appel lancé aux ressortissants américains présents sur le territoire congolais de le quitter au plus vite, en raison de la tension ascendante qui s’y observe. Cet appel de l’administration américaine a fait réagir, de plusieurs façons différentes, les Congolais. Quand ceux qui font partie des structures fantoches mises en place par les Américains pour initier l’éviction de Joseph Kabila afin de faire croire à une friction congolo-congolaise exaltent cet appel américain comme la sonnerie du glas pour le régime kinois actuel, les observateurs y décèlent une action de prédation activée et subtile. Pour plusieurs ténors de la majorité présidentielle, l’appel américain a été perçu comme une tactique d’ensemencement et de propagation de psychose dans le chef de Congolais afin de faire croire à un bordel prévalent par le temps qui court en RDC. Mais lorsqu’on y regarde bien, il est possible d’en dégager plusieurs conclusions.
Les USA s’en tiennent au stratagème apocalyptique
Ainsi qu’ils l’ont fait au Burkina-Faso au dernier trimestre de 2014, les USA veulent, comme ils l’ont tenté depuis janvier 2015 jusqu’aux dernières émeutes du 19 au 20 septembre dernier, flamber au besoin la RDC pour réussir à évincer Joseph Kabila de la présidence congolaise. Ainsi qu’ils l’ont fait en Irak, en Ukraine, en Libye, en Syrie, etc., les USA veulent engranger la RDC dans la spirale des violences meurtrières et vandalistes ainsi que d’une guerre civile entre partisans du régime actuel et les acolytes du Rassemblement coachés par les Occidentaux. Pensez au bilan d’une telle confrontation ! Mais, tout cela ne dit rien aux Américains qui entendent sacrifier la RDC sur l’autel de leurs visées impérialistes.
Les USA ont ôté leur masque de pharisaïsme
Comme ils ne sont pas des enfants, peut-être qu’ils sont ivres de leur puissance prédatrice comme la justice du plus fort est toujours la meilleure, ils savent qu’en se déployant comme ils le font, les analystes du camp des nationalistes congolais vont avoir davantage des preuves que les USA sont à l’origine de la déstabilisation de la RDC via l’instrumentalisation de leurs larbins contre le pouvoir et ses partisans. Ils agissent maintenant ouvertement, se moquant éperdument du qu’en dira-t-on ou de comment les Congolais et le monde vont réagir. Brouillant les débats politiques sur les causes des problèmes congolais par le biais de leurs intellectuels déployés sur les réseaux sociaux et dans les médias, les USA ont réussi à semer le flou dans tout débat de quête des causes des maux de la RDC. Avec leurs faux-fuyants de la démocratie, du respect des droits de l’homme et de la démocratie, les USA s’affichent en saints chez les Congolais mal informés alors qu’ils sont, en réalité, fauves et rapaces vis-à-vis des frères et sœurs de Lumumba.
Les USA n’en démordent pas dans l’option de sacrifier les Congolais
Le schéma sous-jacent la déclaration ou la mesure américaine est celui de l’hécatombe des Congolais qui vont s’empoigner et dont les biens seront détruits. D’après les sources historiques et celles des théoriciens du complot, les USA sèment le bordel en RDC depuis son indépendance pour ses besoins d’hégémonie sur le monde. De nombreux leaders congolais ainsi que la population ont été tués et continuent de l’être à cause de l’agenda néo-colonialiste des USA contre la RDC.
Les Congolais instrumentalisés sont prêts à faciliter la prédation de leur pays
Ces Congolais sont dans les structures fantoches et conjoncturelles dont la création a été financée par les USA et comme, des enfants de chœur, ils chantent ce que Washington leur prescrit de clamer partout : démocratie (alors qu’ils empêchent au peuple congolais de s’exprimer librement, le trompant et l’intoxiquant pour agir dans le sens des intérêts américains), alternance, respect de la Constitution( rien que pour en utiliser l’alibi afin de justifier l’élimination de Joseph Kabila de la course prochaine au pouvoir).
Pour cette catégorie de Congolais, il faut la mort pour se libérer du joug de Kabila qui serait soutenu par le Rwanda alors que celui-ci est l’Etat esclave attitré et notoire des USA grâce auquel ils déstabilisent le régime de Kabila. En écoutant les leaders du Rassemblement qui sont autant de larbins pour les USA, ces Congolais, tels des automates ou des animaux, meurent pour rien, mais on leur fait croire qu’ils meurent comme martyrs de la démocratie. Pourtant, en réalité, ils meurent pour rendre effective et plus ravageur la prédation impérialiste à l’américaine dans le pays de Béatrice Kimpa Vita.
Les nationalistes congolais doivent être aux aguets
Qu’il s’agisse d’une diversion ou d’un bluff, les vrais nationalistes congolais de tout bord doivent redoubler de vigilance et se mobiliser pour barrer la route aux Américains et à leurs zombies congolais mauvaisement ambitieux, égotistes et inexplicablement inconséquents. Il faut, aux nationalistes congolais, prendre très au sérieux la menace américaine et être prêt pour tout afin de défendre la souveraineté de la RDC et les vrais intérêts du peuple congolais dont les korrigans attitrés, invétérés et opiniâtres sont les USA.
Ceux-ci sont en train d’actionner plusieurs stratégies du chaos contre la RDC. Ils l’ont fait par le passé et ils n’en démordent pas. Le nombre de morts et l’ampleur de dégâts dans le camp congolais ne leur disent rien. Ce sont seuls leurs intérêts qui comptent à leurs yeux, peu importe la façon dont ils y accèdent. Les Congolais vont-ils eux-mêmes comme des crétins cautionner leur retour ou éternité dans l’échaudoir américain ? C’est en désapprouvant franchement et résolument les méthodes américaines et en refusant d’obtempérer à leurs appels aux troubles que le peuple congolais fera échec au plan prédateur des Etats-Unis qui agissent à leur égard comme celui qui a trouvé du miel et pour l’accès auquel, il s’active à tuer les abeilles. Le miel, c’est l’ensemble des richesses congolaises et, les abeilles, c’est le peuple congolais.
Samy BOSONGO, Journaliste poète-essayiste, +243901020043, +243811530303



Mercredi 5 Octobre 2016


Commentaires

1.Posté par Aldamir le 06/10/2016 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les USA ont déjà quadrillé tout le continent africain et peuvent intervenir sous forme de coalition avec leurs partenaires de l’OTAN, la France, l’Allemagne et les britanniques, à tout moment avec leurs bases qui sont déjà installées. Il ne faut surtout pas s’imaginer que les peuples de ces pays peuvent s’opposer puisque leurs propres dirigeants les ont déjà vendus.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale


Publicité

Brèves



Commentaires