Palestine occupée

Les Turcs de plus en plus contre "Israël"



Samedi 2 Janvier 2010

Les Turcs de plus en plus contre "Israël"
Jamais les relations entres Israël et la Turquie n'ont été aussi envenimées. Pourtant la Turquie avait été l'un des premiers pays islamiques à avoir reconnu l'existence de cette entité. La crispation semble vouloir se poursuivre.
 Depuis février 2009, l'altercation qui a éclaté entre le Premier ministre turc Recep Tayeb Erdogan et le président israélien Shimon Perez à Davos, sur fond de l'offensive israélienne meurtrière Plomb durci contre la Bande de Gaza n'est pas resté un évènement singulier. Tout au long de l'année dernière, plusieurs autres faits ont empoisonné encore plus les relations: Annulation des visites de la part de responsables turcs, annulation des autorités turques de manœuvres militaires aériennes conjointes, menaces turques de traduire l'entité sioniste en justice pour avoir manqué à remplir ses obligations d'une transaction de drones, mises en gardes turques qu'Ankara ne restera pas les mains croisées en cas d'attaque contre la bande de Gaza…
 
Le gouvernement turc n'a pas cessé de hausser le ton contre Israël, au mépris des mises en garde des autorités israéliennes, proférées dans la plus grande discrétion, de crainte de paraître avoir perdu un ancien allié. L'inquiétude israélienne est d'autant plus exacerbée par la volonté d'Ankara de renforcer ses relations avec les pays arabes et islamiques, dont en particulier la Syrie et L'Iran. Pis encore, les Turcs rejettent les allégations occidentales et sionistes sur des visées militaires du programme nucléaire iranien, et refusent un durcissement des sanctions.
 
L'écart risque donc de se creuser. D'autant plus qu'il dispose d'une assise populaire de taille: 63% des Turcs supportent la politique de leur gouvernement turc envers Israël, selon un sondage d'opinion publié jeudi. Dont 39%  sont catégoriquement opposés à tout rapprochement avec Israël qui avait conclu avec la Turquie en 1999 une alliance concentrée principalement sur la coopération militaire. (l'enquête effectuée par Usak, un centre d'études politiques,  sur une tranche représentative des deux mille personnes résidents dans  des grandes villes turques).
 
Alors que ceux qui contestent la politique d'Ankara sont de l'ordre de 12%, tandis que 8% pensent qu'elle devrait adopter une politique «plus équilibrée» envers Israël.
 
Sur les 210 véhicules envoyés dans le convoi Liberté pour la Palestine à la bande de Gaza, pour briser le blocus, une soixantaine ont été délivrés par la Turquie. Plusieurs activistes turcs figurent aussi parmi les membres du convoi supervisé par le député britannique Georges Galloway.
Sommés par les puissances occidentales, accourues au secours d'Israël, de restaurer ces relations, les responsables turcs, dont Erdogan, affirment que leurs positions étaient en harmonie avec celles des bases populaires, qu'ils ne peuvent ignorer. Sans trop pour autant les dissuader de faire cesser leurs pressions.    

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 2 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par Roland le 02/01/2010 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mal traduit de l'anglais ! je n'ai pas l'impression que les turcs supportent la politique de leur gouvernement comme on supporte un malheur ou une maladie, il semble plutôt qu'ils le soutiennent !

2.Posté par Mehdi le 03/01/2010 04:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense plutôt à une faute d inattention qui induit une erreur de vocabulaire.L auteur a surement voulu dire "soutiennent".
En tous cas bonne remarque, les mots ont de l importance ^_^

3.Posté par Injustice le 03/01/2010 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les nations arabo-musulmanes devraient s'inspirer de la Turquie! Bravo M.Erdogan pour votre courage!

4.Posté par dik le 03/01/2010 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne pense pas du tout que les crimes de guerre de Ghaza soient seuls à l'origine de la réaction turque. L'approbation inconditionnelle du Sionistan de la part des occidentaux a amené celui-ci à agir avec légèreté dans des affaires sérieuses : Manquement aux obligations contractuelles, revirements, atermoiements, surtout amalgames pour ergoter indéfiniment sur n'importe quoi. Et puis, qui sait si l'influence du Sionistan n'est pas à l'origine, sous la table, du refus de l'Europe d'intégrer la Turquie?

5.Posté par Le Réfractaire le 04/01/2010 04:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'aime pas ce titre "Les Turcs de plus en plus contre "Israël"
Une très grande majorité des Turcs ont toujours été contre le sionisme et contre Israël.
Mais malheureusement le pays a toujours été dirigé par des larbins à la solde de l’americo-sioniste.
Depuis que l’AKP est au pouvoir, le peuple Turc à le gouvernement qu’il mérite.
La politique est en harmonie avec les pensés de la population.

6.Posté par Mabrouk78 le 04/01/2010 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo au peuple turc et à ses dirigeants !!! ils font vraiment honneur à leur histoire et à leur religion.
Ils ont bien compris que le but des sionistes c'est d'empêcher le développement économique des pays de la region et de diviser pour mieux régner.
L'exemple de l'Iran est très parlant. Les sionistes et leurs alliés occidentaux (la soit disant communauté internationale quelle blague !) font tout pour les freiner avec des sanctions à l'ONU mais malgré leur acharnement les iraniens tiennent bon ! étant un sunnite je suis à 200% pour que l'Iran accède au technologie nucléaire quelle soit pacifiste ou bien militaire !
http://www.renenaba.com/?p=1422
http://www.renenaba.com/?p=1600
http://www.renenaba.com/?p=1620

Les lâches arabes devront alors demander l'aide de leur maîtres sionistes et seront donc encore plus à leur bottes pauvre imbéciles qu'ils sont !
Mais pour en revenir aux turcs, ils ont été victimes des machinations des sionistes avec l'affaire du réseau ergenokon qui a tenté de renverser le parti islamique de l’AKP au pouvoir, ou bien les accords secrets avec les kurdes irakiens qui sont contraires aux intérêts des turcs d'ou le renforcement de leurs relations avec l'Iran et la Syrie qui ont aussi des problèmes avec les minorités kurdes.
La Turquie est un exemple à suivre pour les pays comme la Syrie, le Liban, ou l'Algérie qui malgré leurs gros problèmes sont les seules à encore résister à la tentation de se vassaliser entièrement aux sionistes.
Allah le Très Haut a dit : « Ô les croyants! Quiconque parmi vous apostasie de sa religion... Allah va faire venir un peuple qu' Il aime et qui L' aime, modeste envers les croyants et fier et puissant envers les mécréants, qui lutte dans le sentier d' Allah, ne craignant le blâme d' aucun blâmeur. Telle est la grâce d' Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient.» (Coran, 5 : 54)
Patiente donc l'heure de la véritable justice est proche.

7.Posté par belh le 04/01/2010 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non Mabrouk, telles des prostituées, les lâches arabes se soumettrons au plus fort, si demain l'Iran se dote de l'arme nucléaire, elle deviendra intouchable , mais aussi une puissance internationale à tous les niveaux, vue les compétences du peuple Iranien, et la volonté du régime à être indépendant sur tous les plans.
Alors les lâches arabes porteront automatiquement allégeance à l'Iran.
Ces despotes sont de véritables serpillères agissant comme véritable frein à l'émancipation des peuples qu'ils dictaturent.

8.Posté par Mabrouk78 le 04/01/2010 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce sera très compliqué pour les Iraniens, pas impossible, mais très compliqué de devenir une puissance internationale. Certes, ils ont beaucoup d'atouts à commencer par leur histoire et leur véritable patriotisme mais les vautours les guettent et leurs soit disant alliés russes et chinois sont catégoriquement contre le fait qu'ils deviennent une grande puissance et les occidentaux en jouent très bien.
Mais le roue finie toujours par tourner et aujourd'hui l'Asie est le continent qui connaît la plus forte croissance et c aussi ou il y a le plus de musulmans sur notre planète, le salut de l'islam viendra certainement de ce côté-ci du monde et pas des arabes.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires