ALTER INFO

Les Seigneurs de la Finance décrètent la mort de masse par la famine


Dans la même rubrique:
< >

PAR : Un commentaire de Glen Ford sur les ondes de Black Agenda Radio [La radio de l’Agenda Noir]


danyquirion@videotron.ca
Mardi 29 Avril 2008

Fidel Castro disait que les biocarburants sont un « génocide, » et il avait raison. Et il ne saurait être question de l'identité des auteurs de ce génocide mondial: les Seigneurs de la Finance qui formulent la politique étrangère et intérieure des États-Unis. Cette politique demande que 20 millions d'acres de maïs en provenance d'états comme l'Iowa ne soient plus utilisés comme aliment mais plutôt comme combustible. Comme on pouvait s'y attendre, un tel détournement massif a presque immédiatement fait monter le prix de tous les autres produits alimentaires de base, une catastrophe mondiale se dessine rapidement et facilement puisque depuis plusieurs décennies, la production alimentaire planétaire a été pris en charge par l'agrobusiness qui ne sont que des parasites humains qui spéculent sur la quantité de nourriture qui est achetée et vendue, de même qu’à qui elle le sera et pour quelles fins. Ces seigneurs de la Finance sont des tueurs à grande échelle.

L'argent « rapidement gagné » a totalement déformé le « marché » des marchandises si nécessaire au maintien de la vie et a obligé à descendre dans la rue des millions de pauvres désespérés dans des dizaines de pays. « En moins d'un an, le prix du blé a augmenté de 130 %, le soja de 87 % et de riz de 74 %, » écrivait le journal The Guardian en Angleterre.

Il s'agit de rien de moins que des crimes contre l'humanité qui ne peuvent faire autrement que de détruire la vie de millions de personnes qui sont déjà en situation précaire.

Les Seigneurs de la Finance décrètent la mort de masse par la famine
Le soi-disant « marché, » un marché qui, dans les faits, n’est actuellement qu’un club de super-riches qui dénaturent et qui détruisent simplement en y touchant toutes les choses de valeur de l’humanité, est un marché de la mort pour chacun d'entre nous et qui nous y amènera de façon beaucoup plus rapide que par les effets du réchauffement climatique qui est, lui aussi, grandement accélérée par la macabre et avide ruée vers les cultures vivrières servant à nourrir les voitures plutôt que les hommes. Dans un tel environnement meurtrier et manipulé uniquement à des fins de profits pour les Seigneurs de la Finance, ni les arbres, ni les paysans n’ont une chance. Les Nations Unies dit qu'il lui faudrait environ un demi milliard de dollars pour les cas les plus critiques de famine, mais aucun montant en aide d'urgence ne peut être suffisant pour compenser la hausse des prix sauvages qui sont déjà en cours et qui permettra aux Seigneurs de la Finance d’empocher des milliards.

L’Agrobusiness a anéanti les petits agriculteurs aux États-Unis de même qu’elle a appauvri et jeté hors de leurs terres des millions de paysans à travers le monde entier. Maintenant, les Seigneurs de la Finance ont imposé un triage par la mort de la faim sur la planète. Les personnes qui vivent avec deux dollars ou moins par jour devront mourir et après, alors que les prix continueront à augmenter, ceux qui vivent avec trois dollars par jour vont suivre.

Les hommes qui profitent de ces meurtres de masse utilisent des termes tels que « ajustement structurel » et « les fondements économiques » afin de donner une apparence de rationalité à un système chaotique qu’ils ont créé à la volée dans le seul but de commettre un gigantesque vol. En fin de compte, les Seigneurs de la Finance ont maîtrisé seulement qu’un seul art: la production d'un enchevêtrement de catastrophes, plus meurtrières les unes que les autres. Bientôt, si ce n'est déjà fait, les Haïtiens qui vivent dans la pauvreté n'auront plus d'huile de cuisine pour la mélanger à l'argile qui entre dans la fabrication de leurs « pâtés sales. » De la saleté que les Seigneurs de la Finance aura créé, ils auront eu la consommation et la mort des haïtiens.

Traduction de Dany Quirion pour Alter Info

Source : http://www.blackagendareport.com/index.php?option=com_content&task=view&id=589&Itemid=1

NDT :

(1) 80% de la population d’Haïti gagne moins de 2 dollars par jour et ils ne mangent pas à leur faim, loin s’en faut. Sur une base quotidienne, plusieurs haïtiens n’ont pour seule nourriture que l’argile (voire de la glaise, de la boue), du sel et de l’huile végétale qui, une fois mélangé ensemble, donne un plat que certain journalistes de la presse alternative anglaise nomment : Dirt Pie (Pâté Sale).

La photographie qui accompagne la traduction française de cet article fut publiée par le journal The Telegraph en Angleterre (en passant, merci au photographe). Elle accompagnait un article sur cette situation vécue en Haïti. Le texte que le Telegraph écrivait sous cette même photo était : « Madame Kiskey, âgée de 43 ans, fait des biscuits de boue… »

L’article anglais du Telegraph : http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2008/01/30/whaiti130.xml

Autre article anglais auquel l’auteur de cet article fait référence : http://www.counterpunch.org/sharon04112008.html


Dimanche 4 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par Al feanor le 29/04/2008 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On voit enfin le vrai visage du libéralisme qui est celui de la mort.
Au vu de l'inertie des pays qui ont les moyens de remedier à cet état de fait la moisson de la faucheuse va être généreuse.
Les banques centrales n'hesitent pas à débloquer des milliards pour empecher d'autres banques de couler mais quand il s'agit d'aider les gens que ces même banques ont mis en péril par leurs politique de remboursement de la dette et bien les cordons de la bourse sont bien resserés.
Pourrait on vivre dans un monde pire que celui ci , je vous reponds oui on y va tout droit.

2.Posté par jamal le 29/04/2008 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paix à vous, Salam,

Nous savons que nous allons droit dans le mur mais curieusement les voies qui s'élèvent contre ce systeme restent assez "marginale"....

Faut-il que l'on creve de faim en europe pour se bouger ?

Qu'est-ce que l'on peut faire ? (moi je sais pas trop)

3.Posté par Diogène le 29/04/2008 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Combien de guerres pour l?argent ; combien de meurtres ? Combien de centaines de millions de morts et combien de milliards de volés ? (Confère : http://contreinfo.info)
Et pourtant, pour poser un feu rouge, un stop, il ne faut que quelques victimes ; pour une éolienne, un panneau solaire, quelques centaines de milliers de victimes de l?électricité ; alors quand saurons-nous enfin stopper l?argent ?
Car enfin c?est bien connu : l?argent échappe aux pauvres et profite aux riches ; soit quelques millions contre six milliards ? Que voudraient la logique, la force et la justice en ce cas ? Sinon que toutes les terres volées aux pauvres soient rendues aux familles et que l?argent disparaisse !
Au fait, avez-vous vu une date de péremption sur une pièce ou un billet ? N?est-ce pas surnaturel de voter pour des pouvoirs et de laisser le pouvoir éternel à l?argent, sans même une autre autorisation temporelle de principe basé sur la réalité ; un nouvel accord entre les populations qui subissent l?argent ? Si bien que dans cette société qui se dit chrétienne, l?argent, c?est un peu un dieu ; le super magot du christ ; une autorisation de sortie permanente du jeu de lois ou gravitent les serfs : nosotros !
L?ère du christ, c?est l?ère de la possession ; nous le savons maintenant ? Or les possessions terrestres sont aux terriens ! Tierra y libertad !A vous, à moi, à nous Pas aux christ, rabbins ou imams ! Car la vérité, c?est comme la bite : faut pas s?asseoir dessus.

4.Posté par bianchi le 29/04/2008 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous pouvons dire que la faim dans le monde est proche de l'irremediable réalité,il est a noter aussi que de nombreux pays, notamment de l'Asie,on laissé libre cours a cette situation.D'autre part de riches pays du Moyen Orient on préféré engranger les petros dollards dans les coffres de leurs dirigeants au lieu de les transformer en avenir nutritionnel pour leurs peuples.
Pour contrer ce fleau,il y a lieu d'investir les enormes sommes contenues dans le progres alimentaire.En Europe on peu dire que l'avenir agricole est existant,contrairement aux autres regions du monde qui preferent investir dans le militaire et le pouvoir des despotes presidants aux dstinées de leurs peuples.

5.Posté par rp le 29/04/2008 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

[source: George Monbiot - The Guardian - 08/01/2008 - Trad. Grégoire Seither]


Quand l’empire britannique organisait la famine et interdisait l’aide aux victimes

Dans son livre, “Late Victorian Holocausts”, publié en 2001, Mike Davis raconte les famines des années 1870 qui ont tué entre 12 et 29 millions de personnes en Inde. L’originalité de l’étude de Davis est de démontrer que, loin d’être une fatalité, ces millions de morts sont la cause directe d’une politique de la couronne britannique.
En effet, quand, en 1876, le courant marin El Niño a provoqué une sécheresse suivie d’une famine dans la province de Decca, les réserves de riz et de blé en Inde étaient au plus haut. Mais le Vice-Roi des Indes, Lord Lytton, plutôt que d’utiliser ses réserves pour venir en aide aux populations frappées par la famine, décida, contre l’avis de ses conseillers, d’exporter le blé et le riz vers l’Angleterre. Entre 1877 et 1878, au sommet de la famine, l’Inde a exporté une quantité record de 6,4 millions de bushels de blé.

Quand les organisations caritatives anglaises proposèrent d’envoyer du blé et du riz en aide d’alimentaire d’urgence, les marchands de blé, inquiets que cela pourrait provoquer une baisse du prix du blé et donc réduire leurs bénéfices, obtinrent de la part de l’administration des mesures douanières en vue de “décourager autant que possible l’aide d’urgence aux populations affectées”.

Le parlement britannique fit voter la loi “Anti-contributions charitables” (Anti-Charitable Contributions Act) en 1877 qui interdisait “sous peine de prison, les donations charitables provenant de fondations privées et qui pourraient interférer avec la fixation par le marché des prix céréaliers”. L’unique aide charitable autorisée était le regroupement des populations affamées dans des camps de travail - mais on y refusait l’accès à toute personne trop malnutrie pour avoir la force de travailler.

Ceux qu’on admettait dans les camps devaient réaliser des durs travaux de terrassement et d’assèchement, tout en recevant une ration alimentaire plus faible que celle octroyée par les nazis aux prisonniers du camp de Buchenwald. En 1877, la mortalité dans les camps de travail était de 94%.

Alors que des millions mourraient dans les campagnes, le gouvernement impérial - qui avait besoin d’argent pour financer la guerre en Afghanistan - lança une campagne militaire “dans le but de recouvrir les arriérés d’impôts accumulés par les paysans lors de la sécheresse”. Le zèle impitoyable des collecteurs d’impôts, soutenus par la brutalité de l’armée britannique et des ses auxiliaires, acheva de ruiner ceux qui avaient survécu à la famine.

Même dans les régions traditionnellement exportatrices de céréales, les politiques gouvernementales - exactement comme celles de Staline en Ukraine - causèrent la famine et tuèrent des millions de personnnes. Ainsi dans les provinces du Nord-Ouest, l’Oud et le Pendjab, qui avaient connues des récoltes record dans

remarquez quelque choses,
* d'abord on voit le dogme sacro-saint du "libéralisme" de ne surtout pas tolérer de rien qui puisse "interférer avec la fixation par le marché des prix céréaliers" déjà sévir! mais pas pour la dernière fois.... et montre à quel point cette logique de mafiosis prédateurs doublés de "théologiens" arrogants est criminelle!
* ensuite remarquez ces camps, où on comdamne à mort ceux qu'on trie comme n'ayant même pas la force de travailler (leur refuser d'entrer était les condalmner, ailleurs on utilisera des chambres à gaz et ce sont les ex-médecins de l'action T4 qui trieront) et remarquez la dose de nourriture et le taux de mortalité.
Comme quoi Hitler (pas pus que Staline comme on l'a déjà vu par ailleurs) n'est pas seul dans son genre. D'autres ne valaient pas mieux que lui





les trois années précédentes, au moins 1,25 millions de personnes moururent de faim - tandis que des convois militaires protégeaient les charrois de blé et de riz transportés vers les ports, pour être exportés. (…)



source:

http://www.zmag.org/content/showarticle.cfm?ItemID=9406

6.Posté par patrick le 29/04/2008 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paix à vous, Salam,

Nous savons que nous allons droit dans le mur mais curieusement les voies qui s'élèvent contre ce systeme restent assez "marginale"....

Faut-il que l'on creve de faim en europe pour se bouger ?

Qu'est-ce que l'on peut faire ? (moi je sais pas trop)


Oui, c'est la bonne question : Que peut-on faire.

Un début de bonne réponse me semble résider en le fait que si nous voulons vivre correctement, il faut que nous soyons le plus autonomes possible.

Une grande partie de la population a la chance d'avoir quelques dizaines de mètres carrés de terre, voire beaucoup plus pour d'autres. La sagesse ne voudrait-elle pas qu'au lieu d'acheter des produits a des sociétés qui se goinfrent sur notre dos, il vaudrait mieux exploiter nos quelques metres carrés ?

Produire... mais surtout échanger, profiter et faire profiter. J'ai cultivé quelques patates, pas toi, et j'en ai trop. En revanche, quelques oeufs de tes poules m'interessent... et hop, c'est pas compliqué et avec juste un peu de sueur ( on a l'habitude) on mange a notre faim dans notre beau pays.

Le mieux c'est que cette sueur, on en verse chaque goutte pour nous même et pas pour des parasites.

C'est peut-etre pas la solution universelle, mais sans doute une partie de cette solution.


7.Posté par Diogène le 29/04/2008 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quant à moi bianchi, je trouve ça minable de se voiler la face en se cachant derrière des fantômes (europe, asie etc ...) ! Nous avons affaire au mal le plus dément de partout dans l'univers ; il s'agit de retrouver le bien, le bon et le juste !
Quant à toi, je ne te félicite pas pour ton choix ethnocentré (autant dire aveugle et grégaire) ...
C'est comme quand vous dites que vous êtes blanc et qu'on ne peut voir que des panels de peau apparentées au cochon rose ... Il vous sera remercié d'accepter de n'être que des humains ! Ou alors, de n'être que des petits porcs blancs soumis ; comme avant ... Cochon qui s'en dédie !

8.Posté par Diogène le 29/04/2008 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne s'agit pas d'aller dans un mur mais d' enjamber des murs qui ne demandent qu'à crouler !

9.Posté par Magrof le 30/04/2008 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les banquiers Rothschild suivent le conseil de leur aïeul fondateur qui dit comment devenir de plus en plus rich et augmenter leur fortune familiale ?:

- Exploiter la confiance. Et ainsi, prêter aux gens et aux Etats des crédits plus importants que les réserves dans les caisses de la banque familaile. Les gens et les Etats ne savent pas qu''il ont emprinté des crédits qui n'eixtent pas dans les caisses ne savent pas qu'il ne pourront pas être remboursés puisqu'il n'y ait jamais eu suffisament d'argent dans les caisses des banques de la famille Rothschild.

- Comment alors se débarasser des créantiers qui risquent tous venir demander leurs argents ?: LES TUER.

Voilà ce que fait cette famille Rothschild : Prêter des crédits (qui n'existent pas dans leurs caisse) aux gens. Prendre l'argent des gens contre des crédits fictifs basés sur confiance. Tuer les gens pour s'approcprier de leurs biens et ne plus être en état de remboursement.

VOUS AVEZ TOUT COMPRIS POUR QUOI AVEC LA CRISE ALIMENTAIRE, ON CHERCHE A TUER PLUSIEURS MILLIARDS DE PERSONNES A TRAVERS LE MONDE.

10.Posté par msawri le 30/04/2008 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Croyez-vous que ces seigneurs de la finance, ces tueurs ont de la jugeote ? Rien ! Ne savent-ils pas encore que les éléments de la planète sont en étroite relation et qu’ils dépendent les uns des autres ? En c e qui concerne l’humanité, le problème sera plus grave, la destruction totale des déshérités entraînera immanquablement la suppression des nantis. Les cupides, aveuglés par les gains à outrance, n’ont aucune vision des catastrophes en perspective. Rien ne peut produire aussi vite des groupes mafieux en abondance que la famine. Si la mort par la faim arrive à supprimer la pauvreté, ce sera toujours une bonne chose car la devise de la Fontaine (plutôt souffrir que mourir) n’a aucun sens à notre époque. Les peuples longtemps exploités par ces vampires, devant la privation totale, préfèrent souffrir et mourir. En partant vers l’au-delà, ils entraîneront avec eux un nombre incalculable de ces Seigneurs. Comment ? La faim donne des idées insoupçonnables que les génies n’ont pu inventer jusqu’ici. Une seule entreprise criminelle de la mafia opérant dans les milieux riches, apportera un trésor plus important que les gains accumulés avant par une multitude de crimes et délits perpétré çà et là dans les secteurs populaires. Le terrorisme trouvera lui aussi un secteur lucratif et un terrain beaucoup plus favorable en détournant son action des régimes qui ne partagent pas ses idéologies vers ces riches ennemis faciles à détruire. Bref, si la situation s’aggrave, les nantis souffriront beaucoup plus que les pauvres, merveilleusement habitués à la privation. De toute façon, depuis belle lurette, des milliers d’enfants, des femmes et des vieillards meurent chaque jour. Ayant été insensibles et insouciants devant ces drames, il est tout à fait juste de goûter la faim à notre tour.


11.Posté par NosLibertes le 30/04/2008 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Malheureusement si seulement la famille Rothschild était le seul responsable, les choses seraient simples... La destruction des cultures, des salaires, des peuples, des idées et des libertés par la mondialisation arangent énormément de monde : les États, les multinationales, les Églises et les organisations mondiales mises en place : OMS, OMC, FMI, Banque Mondiale, Europe, G8, etc.

http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?

12.Posté par Jamais d'accord le 01/05/2008 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop facile de pointer des coupables, quels qu'ils soient.
C'est tout le mode de vie que nous nous sommes laissé imposer qui est à rejeter.
Je veux bien continuer à cracher sur le FMI, la Banque Mondiale, les USA, les multinationales etc. ; il y a trente ans que je le fais, mais voilà où nous en sommes;
Cessons de croire que ce sont toujours les autres, et eux seuls, qui ont tort.
Sommes-nous prêts à cesser de surconsommer des gadgets inutiles et nuisibles et de courir partout sans bien savoir pourquoi, et même à nous meubler, nous vêtir, nous chauffer, voire manger plus raisonnablement ? C'est à ce prix que nous sauverons les être humains menacés de mort par famine et retrouverons notre propre liberté.
Amicalement et bon Premier mai,

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires