Politique Nationale/Internationale

Les Salafites algériens et les attaques contre les intérêts français


Dans une bande-vidéo attribuée à Abou Massab Abdolvadoud, Chef des Salafites ou du Groupe pour la prédication et le combat, il a été annoncé que les intérêts du gouvernement français et de ses alliés seraient menacés, en Algérie, et que ces attaques se feraient sur les ordres de Ben Laden.


Jeudi 11 Janvier 2007

A la suite du rejet, par les Salafites, de la demande du Président algérien concernant un accord de compromis, il semblerait que les Salafites algériens aient adopté une nouvelle approche, pour faire face au gouvernement algérien. En décembre dernier, après qu'un autobus, à bord duquel se trouvaient les employés d'une compagnie pétrolière étrangère, dans la banlieue de la capitale algérienne, ait été la cible d'un attentat, à présent le Chef des Salafites parlent, explicitement, de viser les intérêts du gouvernement français et de ses alliés, en Algérie. D'après les observateurs politiques, cette menace des Salafites opposés au gouvernement algérien s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les politiques visant à sortir la pays de la crise et les programmes envisagés pour le développement économique algérien. Abdol Aziz Bouteflika, en vue de réduire les difficultés économiques dues à la crise intérieure, en Algérie, en mettant en application le plan de réconciliation nationale, a rendu le terrain favorable aux investissements étrangers, dans les différents secteurs économiques du pays, notamment, dans l'industrie du pétrole et du gaz. D'aprè le bilan et les chiffres présentés, par les sources étatiques,

au cours de ces dernières années, la situation économique algérienne s'est, nettement, améliorée, se traduisant par une réduction de la dette étrangère et l'augmentation des réserves en devises algériennes. Et ceci, dans des conditions où les Salafites ou le Groupe pour la prédication et le combat, qui, dès le début, se sont opposés à la politique de réconciliation nationale et de paix avec le gouvernement algérien, s'efforcent, de diverses manières, en poursuivant la lutte armée contre le gouvernement, de mettre des entraves à la politique économique du gouvernement. Après qu'en automne 2004, les Salafites aient fait part de leur soutien à Ben Laden et à Al Qaïda, cette fois-ci, en menaçant la France, ils ont annoncé qu'ils étaient prêts à viser les intérêts de la France, sur les ordres de Ben Laden. En tout état de cause, il semble que les Salafites algériens, dont le nombre serait minime, d'après le gouvernement, en prétextant la présence colonialiste française, auprès de l'opinion publique algérienne, aient bien l'intention de poursuivre leurs activités contre le gouvernement.

IRIB


Jeudi 11 Janvier 2007


Commentaires

1.Posté par amina le 01/01/2008 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne comprend tjr pas pourquoi ces energuments on le droit de respirer

2.Posté par intel le 11/03/2008 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne voit pas pour quel raison vous les appeles salafite alors que se sont des takfiris et l'islam n'a jamais demander d'attaquer le gouvernement parce que il n'applique pas la loi d'Allah.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires