Politique Nationale/Internationale

Les Républicains connaissent des jours très difficiles



Les résultats des derniers sondages d'opinion, réalisés, par le quotidien, "Times", font état de l'échec éventuel des Républicains, aux élections de "mid-term", en novembre prochain.

Selon le quotidien, les Démocrates remporteraient 54% des voix, lors des élections de novembre, alors que les Républicains n'en obtiendraient que 39%.


IRIB
Lundi 9 Octobre 2006


Selon l'institut de sondage d'opinion, "Piot", les Démocrates seraient crédités de 51% des intentions de vote, face aux Républicains, qui n'obtiendraient que 38% des intentions de vote. En cas de victoire des Démocrates aux élections de mi-mandat, le Président américain, George Walker Bush, durant la seconde partie de son deuxième mandat présidentiel, se verra confronté à de nombreux problèmes. S'appuyant, jusqu'à présent, sur la majorité du Congrès, Bush est parvenu, jusqu'à présent, à faire face à ces critiques, mais si les Démocrates peuvent prendre le contrôle du Congrès américain, ils intensifieront leurs attaques contre le clan Bush.

Il n'y aucun doute que, dès leur victoire aux élections de mi-mandat, les Démocrates s'emploieront à changer la rhétorique américaine. A en juger les analystes politiques, trois facteurs sont à l'origine de la chute de popularité des Républicains, cette dernière semaine : primo, la révélation des rapports des services secrets américains sur la guerre en Irak, secundo, la publication du livre de Bob Woodward, "Etat de déni" et, enfin, tertio, la révélation de la corruption morale du Congressman républicain, Marc Folly.

La publication d'extraits d'un rapport confidentiel, par les services de renseignements américains, démontre que la guerre en Irak a accru la menace terroriste, rendant impossible un retrait rapide de l'Irak. En ce qui concerne le livre "Etat de déni", l'auteur révèle que le Conseiller à la sécurité nationale du Président Bush, lors de son premier mandat présidentiel, à savoir, Melle Condoleezza Rice, avait été alertée deux mois avant les événements du 11 septembre, mais qu'elle n'avait rien fait pour empêcher la survenance de ces attentats.

Le Président Bush et ses conseillers se sont évertués, ces derniers jours, à endiguer l'élargissement des retombées négatives de ces révélations. Ceci dit, les résultats des sondages d'opinion prouvent que tous leurs efforts ont été sans résultat. Contrairement aux élections de 2002 et 2004, lors desquelles, les Républicains, en profitant des événements du 11 septembre, sont parvenus à remporter les scrutins présidentiels, la page est, cette fois-ci, tournée, et la guerre anti-terrorisme s'est transformée en talon d'Achille des faucons de la Maison blanche. C'est pour cette même raison que CNN a annoncé, dans son rapport, que le Secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, connaît, en ce moment, des jours très difficiles.


Dimanche 8 Octobre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires