Palestine occupée

Les Palestiniens ne croient pas aux déclarations d'Olmert



Mercredi 12 Novembre 2008

Les Palestiniens ne croient pas aux déclarations d'Olmert
Même si les Palestiniens ne croient pas aux déclarations du Premier ministre démissionnaire et provisoire du régime sioniste, Ehud Olmert, concernant le projet: "paix contre terres", pourtant, ces déclarations continuent de faire des vagues au sein de ce régime.

Olmert a déclaré que la seule chance de survie d'Israël était de se retirer des territoires occupés en 1967
, ainsi que la restitution de la noble Qods et de la Cisjordanie aux Palestiniens. En réaction à ces propos, Tzipi Livni, leader de Kadima, a qualifié de personnelles et de dangereuses les déclarations d'Olmert, avant de souligner que les intérêts d'Israël étaient prioritaires dans les négociations avec les Palestiniens. Sans nul doute, les déclarations d'Olmert, au 13ème anniversaire de l'assassinat d'Isaac Rabin, ancien Premier ministre de ce régime, font état de la profondeur de la crise et de la faiblesse d'Israël.

Les conséquences de la guerre de 33 jours continuent de se faire sentir, deux ans après, et la chute du cabinet d'Olmert et l'ambiguïté de la situation qui entoure les futures élections, montrent l'instabilité des organes de ce régime. Olmert qui parlait, jusqu'à présent, du maintien sous occupation des territoires occupés de la Cisjordanie, de la noble Qods et des hauteurs du Golan, parle maintenant de la nécessité du retrait de ces régions, afin de préserver l'existence d'Israël.

Depuis deux décennies, le régime sioniste se livre à un petit jeu avec les Arabes et les Palestiniens, afin de gagner du temps pour mettre aux oubliettes le dossier palestinien. L'expérience de 60 ans d'occupation a, clairement, mis en évidence que la paix n'avait aucun sens pour le régime de Tel-Aviv et que les Sionistes ne cherchaient dans leur jeu avec les Palestiniens qu'à sortir de l'isolement politique, économique et social.

L'intéressant, c'est que Olmert qui parle, maintenant, du caractère vital de la paix avec les Palestiniens, a détruit toutes les occasions de paix et même l'Accord Arafat-Rabin, au cours de cette dernière année, tout en procédant à l'accélération de la construction du mur d'apartheid, à l'extension des colonies, à la confiscation des terres des Palestiniens et au massacre des Gazaouis.

Tout cela montre qu'Israël, en tant que régime fantoche, se heurte, à présent, à l'intérieur, à une crise d'identité, tandis que la pauvreté démographique de sa population d'immigrés, son économie en faillite, l'immigration en sens inverse, ainsi que la guerre du pouvoir, sonnent peu à peu le glas d'Israël. La paix pour Israël ne signifie qu'échec et destruction, et le retrait des terres arabes fait peu à peu s'estomper le rêve du grand Israël du Nil à l'Euphrate.

C'est pour cette même raison que les propos d'Olmert ont suscité les vives réactions des partis extrémistes, religieux, ainsi que celles de son propre parti, Kadima.

Un nouveau complot du régime sioniste pour normaliser des relations avec les gouvernements arabes

L'opinion publique du Moyen-Orient s'indigne vivement contre les modalités de la Conférence du dialogue des religions, à New York, à l'initiative de l'Arabie saoudite et avec le soutien de l'ONU, car cette conférence semble être programmée pour favoriser le processus de la normalisation des relations des pays arabes avec le régime sioniste.

Dans ce cadre, Nawaf al-Moussavi, responsable des relations internationales du Hezbollah libanais, a déclaré, lors d'un discours, dans la ville de Tyr, au sud du Liban, que la conférence des 13 et 14 novembre, à New York, à laquelle est invité, également, le Président du régime sioniste, Shimon Perès, était un nouveau complot contre les peuples arabes et musulmans. Al-Moussavi a ajouté que le dialogue des religions n'était qu'un prétexte pour amener les gouvernements des pays arabes à reconnaître, officiellement, le régime sioniste. Shimon Perès, qui est, apparemment, l'invité d'honneur de la Conférence de New York, est le responsable direct du massacre des Palestiniens, à Qana, en 1996, lors du bombardement israélien d'un centre de secours des Nations-unies, dans le sud du Liban. Plus de 100 civils libanais, dont nombre de femmes et d'enfants, ont trouvé le martyre, au cours de cette attaque. Le responsable des relations internationales du Hezbollah a ajouté qu'au lieu d'être invité à la Conférence du dialogue des religions, Shimon Perès et les autres responsables criminels du régime de Tel-Aviv devraient se trouver sur le banc des accusés d'un tribunal international, pour répondre de leurs crimes de guerres et crimes contre l'humanité.

Les dirigeants du régime sioniste tentent d'utiliser la Conférence du dialogue des religions pour sortir de leur isolement régional et international, afin de se procurer une fausse légitimité auprès des organisations internationales. Le Président du régime de Tel-Aviv a été invité à la Conférence de New York, tandis que ce régime se sert injustement de la religion pour justifier ses intérêts illégitimes, au détriment de toutes les religions. A l'heure actuelle, le régime sioniste poursuit sa politique de judaïsation de la ville sainte de Qods en y bafouant les droits des Musulmans et des Chrétiens.

Même les Juifs anti-sionistes protestent vivement contre les démarches du régime de Tel-Aviv, au nom de la religion juive. En effet, la majorité des Juifs du monde entier considère le régime de Tel-Aviv comme traître aux vrais idéaux et aux vraies valeurs de leur religion. Dans ce contexte, les organisations internationales, notamment, l'Organisation des Nations-unies, doivent éviter toute démarche permettant au gouvernement israélien de justifier ses crimes et son illégitimité, en instrumentalisant des initiatives internationales, telles que la Conférence du dialogue des religions.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 12 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires