Palestine occupée

Les Palestiniens de Jérusalem-est s'attendent à un nouveau transfert



Mercredi 18 Mars 2009

Les Palestiniens de Jérusalem-est s'attendent à un nouveau transfert


 Bien avant la nomination d'un nouveau cabinet, le plus à droite dans l'histoire de l'entité sioniste selon les chroniqueurs, c'est  une guerre ouverte sans merci contre Jérusalem-est. Le but en est de la vider de ses habitants autochtones qui la résident depuis des centaines d'années.
Dans un rapport publié par les sites du Front populaire pour la libération de la Palestine, et d'Arabes 48, et signé de l'auteur et de l'activiste dans le domaine  de l'action sociale Rassem Obaydate, il faut s'attendre avec le nouveau gouvernement à une campagne d'épuration ethnique et de transfert arbitraire.
 
Des avertissements ont déjà été délivrés à 88 maisons dans le quartier Boustane,  habitées par 1500 Palestiniens, à deux autres immeubles abritant 150 membres de la famille Abbas,  à 55 familles résidant dans le quartier Khamis, ainsi qu'à plusieurs maisons et bâtiments situés dans les quartiers de Torr, Sheikh Jarrah, Jabal al-Moukabber, Sour-Baher et autres des régions d'Al-Quds.
 
Toutes ces maisons devraient vidées de ses habitants pour être détruites. Le prétexte arguée en est qu'elles ont été bâties sans permis de construction.
Ces opérations de destruction et d'expulsion sont escortées par la poursuite des travaux de fouille et tunnels en dessous de la mosquée d'al-Aqsa. En parallèle se poursuit l'intensification de la colonisation au cœur des quartiers arabes de Jérusalem-est et la séparation des quartiers arabes restants du reste des régions palestiniennes.
 
Des mesures similaires sont exercées  au domaine éducatif qui souffre d'un manque de 1300 salles de classes dans les écoles publiques contrôlées par la municipalité de Jérusalem.
 
Parallèlement, les autorités de l'occupation israélienne interdisent toute activité palestinienne, même celles qui sont à caractère humain, sous prétexte de devoir les lier à l'Autorité palestinienne.
Obeydate a accusé les références politiques arabes de cette ville de "négligence despotique et préméditée" estimant qu'elles se contentent d'activités médiatiques n'ayant aucun intérêt pour les Palestiniens de Jérusalem.  






http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 18 Mars 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires