Palestine occupée

Les Maîtres de l’Hypocrisie Par Khaled Amayreh


Dans la même rubrique:
< >

Je suis sûr que Shimon Peres, le Président de l’Etat criminel d’Israël, serait le grand gagnant de n’importe quel championnat international du pire menteur et hypocrite. Cette semaine, il a participé à une conférence interreligieuse à Astana, capitale du Kazakhstan, où il a eu le culot de faire un discours sur la paix, la dignité humaine, l’éthique morale et la tolérance religieuse devant des délégués représentant les principales religions du monde.


Khaled Amayreh
Samedi 4 Juillet 2009

Les Maîtres de l’Hypocrisie Par Khaled Amayreh
























L'extraordinaire mépris des sionistes vis-à-vis des Musulmans : les heures de l'accès à Haram al-Sharif (site de le Mosquée Al-Aqsa), écrits au feutre sur un torchon de papier (photo MR, octobre 2008)


Pendant son discours, Peres, dont le pays a perpétré un génocide virtuel à Gaza il y a juste six mois, a exhorté les croyants à montrer du respect envers ceux dont les fois sont différentes.

Il a également demandé au Roi d’Arabie Saoudite de le rencontrer à Jérusalem Occupée, à Riyad ou en tout autre endroit « pour prier pour la paix parmi tous les peuples, sans différence de religion. »

Peres se livrait à ses déclarations moralisatrices sur la paix avec les Arabes quelques heures à peine après que le gouvernement israélien ait décidé de construire des centaines de nouvelles unités d’habitations coloniales à l’extérieur de la colonie Adam en Cisjordanie, en défi flagrant des appels de la communauté internationale, dont le gardien-allié d’Israël, les USA, au gel des activités d’expansion des colonies juives.

Ainsi, Peres veut faire la paix avec les Saoudiens, les Kazakhs, les Indonésiens, les Mauritaniens, et même avec les Musulmans dans les parties les plus reculées d’Afrique Noire. C’est seulement aux Palestiniens qu’il tient à voler leur terre, s’arroger leurs droits et restreindre leurs horizons.

Peres représente et personnifie un pays qui vit et prospère sur le crime, le vol et le mensonge. Il est donc parfaitement clair qu’il ne peut pas être honnête au sujet de la conduite criminelle d’Israël.

C’est un pays presque totalement abominable, des pieds à la tête.
Il est presque impossible de mesurer le niveau de l’hypocrisie israélo-sioniste et il n’est pas excessif d’aller jusqu’à dire qu’Israël est l’Etat-nation le plus hypocrite au monde.

Les preuves sont aussi manifestes qu’écrasantes.

Tout d’abord, Israël lui-même est construit sur un autre peuple, le peuple palestinien, sans la destruction et l’anéantissement duquel cette infâme entité n’aurait jamais vu le jour. C’est un fait que quelques Israéliens commencent à reconnaître.

Dans son ouvrage Le nettoyage ethnique de la Palestine, Illan Pappe, professeur en Science Politique à l’Université d’Haïfa, a écrit que « Le nettoyage ethnique de la Palestine par Israël ne fut ni une conséquence involontaire, ni un événement fortuit, ni même un « miracle », comme le premier président d’Israël Chaim Weizmann l’a plus tard proclamé ; ce fut le résultat d’une planification longue et minutieuse. »

En fait, le nettoyage ethnique de la Palestine n’est pas une ancienne opération qui s’est terminée avec les hostilités initiales, c’est-à-dire en 1948, comme ce qui s’est passé en Europe pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Il dure depuis la création même de l’abominable entité coloniale et continue aujourd’hui sans répit sous la forme de la saisie de la terre et des biens palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem Est, et la construction de colonies juives sur la terre même dont on dit aux Palestiniens qu’elle sera le foyer de leur futur Etat.

Peres est hautement disqualifié pour invoquer les valeurs humaines puisque lui et ses compagnons en racisme et en terreur, des gens comme Ariel Sharon, Ehud Olmert, Ehud Barak et autres criminels de guerre, ont été parmi les pires délinquants de l’histoire.

En 1996, pendant son bref passage au poste de premier ministre après l’assassinat d’Yitzhak Rabin, Peres a ordonné à son armée de perpétrer le massacre génocidaire de Qana, au sud Liban, où les troupes sio-nazies ont impitoyablement massacré plus de 100 enfants et femmes libanais.

Les scènes horribles d’enfants décapités et mutilés n’ont pu se comparer qu’avec quelques-unes des pires atrocités nazies en Europe de l’Est, il y a plus de soixante ans.

Jusqu’à présent, cet imposteur de la paix, cet hypocrite virulent, n’a pas eu le courage moral de dire « désolé » pour le carnage haineux qu’il a commis de sang froid.

Peres a des tonnes de sang innocent sur les mains et les pêchés pour lesquels ils devraient présenter ses excuses sont innombrables. En fait, je ne suis pas sûr que ses excuses, même sincères, ce qui est hautement improbable, ne feraient de toutes façons une quelconque différence, puisque l’homme dont nous parlons est un menteur irrécupérable, un hypocrite et un criminel de guerre.

C’est un homme qui est resté silencieux lorsque les bulldozers de nos nazis contemporains ont écrasé les squelettes des Musulmans enterrés dans le cimetière de Mamillah, à Jérusalem, il y a quelques années, pour construire un Musée de la Tolérance !!! pour célébrer « la tolérance sioniste envers les non Juifs » !!!
Je me demande vraiment pourquoi aucun des délégués présents à la conférence d’Astana n’a interrogé ce méprisable voyou à ce sujet ?

De plus, Peres est le président du pays qui refuse catégoriquement à des millions de chrétiens et de musulmans, en Palestine Occupée, de se rendre dans leurs lieux de culte respectifs à Al-Quds.

Par exemple, l’auteur de ces lignes, qui vit non loin de Jérusalem, n’a pas été en mesure d’entrer dans la cité depuis 15 ans, même pour une prière rapide à la Mosquée Al-Aqsa. Et ceci alors même que des gens du monde entier peuvent aisément et librement visiter la ville sainte.

Peine perdue, donc, d’essayer de réconcilier cette politique haineuse et raciste de discrimination religieuse contre les Palestiniens chrétiens et musulmans avec l’appel de Peres à la tolérance religieuse.

Lors de sa visite à Astana, Peres était accompagné d’une autre hypocrite notoire, le Grand Rabbin ashkénaze d’Israël, Yona Metger.

Metzger, un partisan pur et dur de la suprématie juive, a exhorté les délégués présents à la conférence à aider à la libération d’un soldat de l’occupation israélienne capturé par les combattants palestiniens de la liberté à Gaza il y a quelques années.

Et, dans une manœuvre d’auto-absolution sioniste caractéristique, Metzger s’est empressé d’ignorer que son pays détient pas moins de 11.000 prisonniers politiques palestiniens, dont des responsables démocratiquement élus, dans des conditions inhumaines, dans des geôles pourries et des camps de concentration, dans toute la Palestine occupée.

Les délégués auraient pu, tout au moins, demander à ce pseudo leader religieux s’il pensait que la sécurité et la liberté d’un seul soldat israélien était plus importante que la sécurité et la liberté de plus de 11.000 prisonniers palestiniens languissant dans les prisons sionistes, dont la grande majorité n’a commis aucune violation, à part de demander la liberté pour leur propre peuple captif.

L’hypocrisie entraîne la dépravation morale. C’est un des pires vices humains. Cependant, lorsqu’elle est pratiquée par des « responsables religieux » qui affirment adhérer aux plus hauts standards de moralité, cela devient un trait désastreux aux proportions coupables immenses.

Il est lamentable que des criminels de guerre certifiés, comme Shimon Peres, et des rabbins racistes, comme Yona Metzger, qui représentent un Etat voyou, soient invités à donner des conférences religieuses dont le but est de construire un monde meilleur basé sur la justice et l’égalité, deux caractères qui sont complètement incompatibles avec la mentalité sioniste.

Il est également triste qu’une seule délégation, la délégation iranienne, soit sortie de la salle de conférence lorsque le Président terroriste d’Israël a commencé son discours. Car malheureusement, beaucoup de ces délégués officiels représentaient des régimes tyranniques et despotiques, qui n’ont de musulman que le nom, et ne sont pas vraiment représentatifs de l’esprit réel de l’Islam, qui défend la dignité de tous les êtres humains et rejette le racisme, la tyrannie et l’oppression.

Source : Palestine Info  
  Traduction : MR pourISM



Samedi 4 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par belh le 04/07/2009 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais tu ne crois pas que les pires des hypocrites sont ceux qui osé l'inviter et ceux qui ont osé l'écouter, ils auraient du tous se lever comme un seul homme et quitter la sale de la même façon que les supporters de ce jnoun ont fait à Durban II.

Alors qui sont les vrais hypocrites lorsque l'on connait sur le bout des ongles le parcours de ce perez tueur d'enfants?

Lui au moins ils ne peut nous leurrer, on le connait, et lui, c'est qui il est, il est fidèle à lui même et à son algoritme sioniste.

2.Posté par dik le 04/07/2009 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieu, protège moi de mes amis, mes ennemis, je les connais. C'est ainsi qu'on pense de tous ceux qui ont invité Perez et l'on écouté, au moins parmis les arabes.

Quant au maître de l'hypocrisie ou la parfaite comédie de Perez, l'auteur, quand il en parle, me rappelle la posture que Perez a prise quand Tayeb Ordogan lui répondait à Davos : Le visage de Perez était décomposé, la bouche ouverte, un regard doux et suppliant l'assistance, presque les larmes aux yeux : "Arrêtez-le, il me massacre alors que je suis incapable de tuer une mouche, c'est injuste de me traîter de la sorte, pitié, faites quelque chose!". Ah le pauvre type!

3.Posté par lou le 04/07/2009 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce que leur cœur cache est bien pire al yaoud.

4.Posté par VIRGILE le 04/07/2009 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qu'il faut comprendre, au risque de rester piéger par la colère (génératrice d'hyper-tension et de cancer !), c'est que l'Etat Hébreux sioniste est une pure imposture et dont TOUS les dirigeants sont des satanistes (au sens biblique du terme, soit extrêmement rusés et sans scrupule). Donc nous ne pouvons constater que des mises en scènes permanentes, des coups de bluff-pokers et autres mensonges, puisqu'ils ont pour père le diable -Jean8.44). Le jour où Satan les lâche, ils imploseront tout seul.

Vous verrez que la prochaine étape de cet Etat sera d'exprimer clairement leur apostasie (pour l'heure, ils serpentent entre la Torah/Talmuds et la scolastique greco-romaine pour enfumer tout le monde). Et après, ce sera la fin. Mais ne les sous estimer pas, ils feront encore des centaines de millions de victimes, à cause de l'ignorance et de l'incrédulité des Nations - qui préfèrent la "lâcheté de Munich" plutôt que d'écraser sainement cette tête biblique du Serpent. C'est Ecrit et c'est le destin de l'humanité.

A note que Shimon, criminel notoire ayant eu le Prix Nobel de la Paix (du feu dynamiteur Nobel) était "sur zone" lors de l'assassinat de J.F.K.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires