ALTER INFO

Les Lumières de l’Islam de France


Dans la même rubrique:
< >


syryne3@hotmail.com
Mardi 30 Octobre 2007

Fatima Ouassak
Les Lumières de l’Islam de France
Mohamed Sifaoui (né en 1387, ère de l’Hégire),
Abdennour Bidar (né en 1391, ère de l’Hégire), Malek Chebel (né en 1372, ère de l’Hégire)

mardi 30 octobre 2007

Après un court moment où nos ancêtres musulmans furent civilisés, nous tombâmes, sans qu’on ne sache trop comment ni pourquoi, dans l’obscurité la plus noire, attirés alors frénétiquement et inexorablement par tous les mots qui finissent en « isme » : islamisme, terrorisme, intégrisme, fascisme, totalitarisme, nazisme ! nazisme ! nazisme ! Nous étions las d’attendre dans l’obscurité, honteux d’avoir autant de sang sur les mains, d’êtres aussi ignorants, cruels, avides et sexuellement frustrés.
Dieu Tout Puissant, par Sa Grâce, fit un geste : Il nous envoya les Lumières de l’Islam. Comme il sait à quel point nous sommes franchouillards, ils nous accorda même, dans sa Miséricorde, l’occasion d’être fiers comme des bars-tabac : les Lumières de l’Islam résident toutes en France !

Il est vrai aussi que Dieu a été cohérent avec Lui-même, puisqu’Il a choisi pour son divin Dessein, la France, qui est le producteur monopolistique de Lumières.

Depuis quelques années, une bonne douzaine de Lumières nous sont envoyées à chaque rentrée audiovisuelle, mais les plus étincelantes se nomment Mohamed Sifaoui, Abdennour Bidar et Malek Chebel.

Les Lumières diffusent leur Message à la télévision, ce qui explique que les musulmans du monde entier grimpent sur les toits pour orienter leur parabole vers la France, tentant ainsi de capter Envoyé Spécial le jeudi soir, et Le Jour du Seigneur, diffusé juste après Salut les Zouzous, le dimanche matin.

L’enjeu est de taille : le monde musulman dans son entier, d’Islamabad à Bamako, d’Istanbul à La Mecque, d’Al Quaraouiyine à Al Azhar, a le regard et les paraboles tournés vers nos trois Compères, attentif à leurs Enseignements, qui seuls peuvent nous sortir du chaos. Je me permets ici, non sans fierté, de donner ma contribution à la compréhension de La Parole des Lumières de l’Islam ; ce n’est évidemment qu’une humble interprétation, là où il faudrait une exégèse de plusieurs années, pour saisir toute la richesse et la complexité des Propos, et ne rien perdre des subtilités du Verbe.

Avant de commencer le travail d’interprétation à proprement parler, j’aimerais souligner deux aspects très significatifs de la démarche des Lumières de l’Islam de France.

Tout d’abord, les Lumières ne considèrent jamais les musulmans comme peuvent être français, ce qui permet de faire la comparaison entre les « musulmans » d’un côté et les « Français » de l’autre. C’est beaucoup plus pratique pour servir une argumentation telle que les Lumières nous la servent.

Ensuite, la catégorisation des individus est très innovante dans le sens où elle prend en compte les intentions et les sentiments des gens. Ainsi, les Français ne se contentent pas d’être français : ce sont plus précisément des Français-qui-ont-peur ; les musulmans étant eux des musulmans-qui-font-peur.

Les Lumières de l’Islam de France nous enseignent que :

Les musulmans sont un danger pour la société française

Les musulmans se mettent à l’écart

Pour résumer l’Enseignement des Lumières de l’Islam de France (toutes trois complémentaires dans la Démarche), on peut retenir le triptyque suivant :

Nous, musulmans-qui-font-peur, sommes des barbares…

Il faut donc laisser les Français-qui-ont-peur nous civiliser…

Pour qu’ils se sentent rassurés, et qu’ils continuent à nous tolérer sur leur terre.

Les Lumières de l’Islam de France nous montrent tout d’abord que les musulmans étaient bien plus civilisés, plus raffinés, plus instruits et plus gentils avant.

Et puis faut dire que nous savions nous y prendre à l’époque avec les femmes, rien à voir avec nos frustrations sexuelles perverses d’aujourd’hui. L’orientalisme colonial dans ses clichés les plus grossiers, avait bien raison d’y aller à fond dans les fantasmes liés au harem et au hammam.

Petit bémol quand même, les Lumières de l’Islam de France se sont souvenues, il y a peu, que l’Islam et sa terre ont mis en esclavage. Mais Malek Chebel a surtout voulu par là faire plaisir à son ami l’homme blanc, qui se plaignait, dans une récente publication, que le fardeau de la repentance liée à l’esclavage était trop lourd. Elles sont comme ça les Lumières de l’Islam de France, elles aiment rendre service à leurs amis et alléger leur fardeau.

A part ça, avant, on était beaucoup mieux : on savait vivre dans le contexte social et politique de notre époque. Aujourd’hui, on ne sait plus le faire : on s’obstine à vivre en dehors du contexte social et politique de notre époque ; nous sommes les seuls à réussir un truc pareil, ce qui pourrait passer pour super fortiche, si cela ne causait, hélas, notre perte.

Les Lumières de l’Islam nous aident à comprendre à quel point nous sommes des merdes ; nous sommes même des sous-merdes dans la mesure où nous sommes descendants d’immigrés musulmans, déchets du Maghreb et d’Afrique noire, complètement analphabètes, indignes de pratiquer une religion aussi sublime que l’Islam éclairé, et qui ne connaissent la religion que sur le « mode réflexe », un peu comme des chiens de Pavlov, ou des chiens tout court.

Nous avons donc beaucoup de choses à apprendre des Français. Les Lumières de l’Islam nous demandent de ne pas faire les têtes de mule, et de reconnaître que nous ne sommes rien, moins que rien, que nous avons la chance de côtoyer et de vivre chez les Français qui nous accueillent, nous tolèrent, et qu’il faut profiter de leur contact pour nous civiliser. La tâche civilisatrice est d’ailleurs beaucoup plus facile maintenant que l’on est chez eux, par rapport au temps où les Français essayaient d’honorer leur mission lorsqu’ils étaient chez nous. Notre problème principal, c’est qu’on se croit tout permis, qu’on se la pète grave et qu’on se croit chez nous : on décide de se mettre un voile sur la tête comme si en France on pouvait s’habiller comme on voulait ; on veut manger halal comme si en France on pouvait manger ce qu’on voulait ; on se laisse pousser les poils de barbe comme si en France on pouvait faire ce qu’on voulait avec ses poils.

Tout ça fait que l’on se met volontairement à part.

Alors comment devenir un musulman modéré ?

C’est super dur.

Mais Abdennour Bidar nous propose des équations simples qui peuvent nous y aider :

Ceux qui prient cinq fois par jour, soit ! mais alors il faut qu’ils mangent du porc cinq fois par semaine (varier les plaisirs entre jambon, côtelettes, bacon...)

Celles qui portent le foulard islamique, d’accord ! mais alors il faut également qu’elles portent une minijupe (de la même couleur, pour signifier la cohérence).

Ceux qui font le ramadan, c’est ok ! mais alors il faut qu’ils se lèvent et récitent « Je vous salue, Marie », à chaque fois que le pape, François Bayrou ou le père Noël passent à la télé. ….

Et ainsi de suite.

Le précepte à retenir est simple, celui de l’ÉQUILIBRE : rééquilibrer une pratique musulmane arriérée par une pratique républicaine moderne.

Que devons-nous assimiler en France pour être des musulmans éclairés et modérés ? Là commence mon travail d’interprétation, car les Lumières de l’islam surestiment quelque peu notre degré de compréhension : elles ne précisent pas ce qu’elles entendent par « l’Esprit des Lumières », « la République », « l’Esprit républicain », les « Principes républicains », « l’Egalité entre les Hommes et les Femmes en Occident », « l’Esprit européen », « le Pays des Droits de l’Homme »… Mais peut-être que dans leur grande bonté d’âme, elles nous font confiance pour que l’on sélectionne nous-mêmes, dans leur fourre-tout, ce qui irait dans le sens de notre modération et de notre éclairement.

Je me permets donc des propositions qui combinent quelques références républicaines du 18ème siècle à nos jours, liées à des textes de loi ou liées à des réalités sociales et politiques.

Ainsi, dans mon imaginaire d’immigrée musulmane issue de la colonisation, les références à la République et au pays-des-droits-de-l’homme renvoient pêle-mêle aux morts de la colonisation sous la 3ème République, à la criminalisation actuelle des migrants, au racisme anti-juif à tous les niveaux de l’Etat sous la 4ème République, au Code de l’indigénat, à l’assassinat de Ben Barka, aux actuelles discriminations raciales institutionnalisées, à la torture institutionnalisée pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie, aux actuels contrôles policiers ouvertement racistes et au Code noir.

J’espère que j’ai bon dans les références que j’ai sélectionnées.

Encore une fois, ce n’est que mon humble interprétation. Force est de constater en tout cas qu’on a de sacrées leçons à prendre en terme d’ouverture, de tolérance et de vivre-ensemble.

Pourquoi les Lumières de l’islam nous invitent à mépriser nos parents, à faire ce travail d’assimilation forcée et de haine de soi ? Réponse : parce que les Français, qui sont ici chez eux, nous craignent.

Il y a en effet parmi nous une génération spontanée d’intégristes-frustrés sexuels-nazis ! nazis ! nazis ! qui veut islamiser la France, violer dans les caves les filles des Français-qui-ont-peur, couper la main aux voleurs, passer des versets du Coran en boîte de nuit, et obliger les Français-qui-ont-peur à manger du hachis parmentier halal… Comme ils sont très rusés, quand ils commettent des crimes et des délits, ils réussissent à déjouer les 13213 services de police qui leur sont entièrement consacrés, et la Justice, terrorisée, ne parvient pas à les condamner ; ce ne sont donc pas des hors-la-loi comme les autres ; et comme nous ne sommes pas des citoyens comme les autres, il nous faut apporter la preuve qu’on n’est pas comme eux et qu’on rase les murs, pour ne pas se rappeler au mauvais souvenir des Français-qui-ont-peur.

Ainsi lorsqu’elles sont invitées sur les plateaux télé pour débattre de « la menace de l’Islam sur la Laïcité », du « danger que fait courir l’Islam à la Démocratie » ou « des musulmans non-intégristes, est-ce possible ? », les Lumières de l’Islam de France deviennent des hommes en colère qui expliquent que, des comme eux, aussi modérés, il y en a plein parmi les musulmans, qu’ils ne sont pas des exceptions.

Mais qui est capable de leur expliquer, sans leur cracher à la gueule, qu’ils sont trop modestes ?! Qu’ils sont bien des exceptions ! Qu’il n’y en a pas beaucoup des musulmans qui iraient sur les plateaux télé pour prêcher un Islam-qui-baisse-la-tête-quand-il-croise-le-Môsieur-dans-la rue. Qui peut leur expliquer, toujours sans leur cracher à la gueule, que c’est une question de dignité ?!

Si je ne peux pas répondre aux injonctions des Français-qui-ont-peur quant aux attentats, aux lapidations et aux tournantes, c’est parce que j’en ai rien foutre de la peur des Français-qui-ont-peur. S’ils veulent vraiment se soigner, qu’ils guérissent du dogmatisme, de l’arrogance et de la bêtise haineuse qui les poussent aux amalgames les plus grotesques.

Hep ! les Français—qui-ont-peur !,

Si l’objet de vos tourments est que les musulman-e-s, les Arabes et les Noir-e-s résistent et se battent pour prendre leur place de citoyen-ne-s à part entière,

Alors vous avez raison de vous inquiéter sec !

Laissons-là les Lumières de l’Islam de France, qui ne sont intéressantes finalement que dans la mesure où elle reflètent le type d’individus et de discours que les médias dominants invitent exclusivement dans l’espace public. C’est pas la première fois qu’on met en avant des experts « autochtones » zélés pour servir de caution et d’instrument de propagande raciste, tout comme, traditionnellement, on instrumentalise la cause des femmes musulmanes.

La conscience de ce qu’on se prend dans la tronche, nous fait dire que :

Les musulmans sont en danger dans la société française

Les musulmans sont mis à l’écart

Revenons donc au cadre plus général de la société française. Elle aurait peur car une partie des musulmans vivant en France représente une menace pour elle ?

Si les terroristes-islamistes-nazis !nazis !nazis ! qui habitent dans les reportages de Mohamed Sifaoui lisent cet article (ce qui est fort probable, puisque le Mouvement des Indigènes de la République partage les mêmes réseaux, tous plus ou moins proches d’Al Qaïda), j’en profite pour leur faire un petit clin d’œil, et leur dire que, pour ce qui est de leur ambitieux projet d’islamiser la France et les infidèles-mangeurs de lardons, c’est pas pour tout de suite, tout de suite… On n’est pas vraiment, comme qui dirait, en position de force.

Car quelle est la situation des musulmans aujourd’hui en France ?

On a fait comme Abdennour Bidar nous a dit qu’il fallait faire : on s’est intéressé aux Droits de l’homme ; on a donc lu un rapport du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU, présenté en septembre 2007, qui montre que l’islamophobie représente la forme la plus courante de discrimination religieuse. Et que de plus en plus de médias, de dirigeants politiques, d’intellectuels assimilent l’islam à la violence et au terrorisme.

Au-delà de ce rapport, tout musulman vivant en France pleure de rire ou de rage quand il entend dire que les musulmans sont un danger pour la société française.

Quel est le musulman qui n’a pas envie dix fois par jour de casser sa télévision, d’arracher les journaux, y compris les gratuits qu’il ne peut éviter dans le métro, tant il y est systématiquement stigmatisé et insulté lors de pseudo-débats sur la laïcité, l’égalité entre hommes et femmes, les banlieues, l’antisémitisme… ? Quel est le musulman qui n’a pas pété les plombs pendant la dernière campagne présidentielle ? Quel est le musulman qui ne frémit pas dès qu’il entend un homme ou une femme politique, un journaliste ou un collègue commencer une phrase par « Même s’il ne faut surtout pas faire d’amalgame entre musulmans et islamistes,… » ?

Reprenons point par point les grands principes d’un Etat de droit, et la menace islamique qui pèserait sur eux, en n’étant pas dupes du fait que ce sont surtout les musulmans issus de la colonisation qui sont visés : les musulmans noirs et arabes ; et en sachant bien que les lois et politiques racistes ne visent pas que les musulmans.

Les musulmans sont un danger pour la démocratie ? Qu’en est-il de la représentation nationale ? Combien de musulmans au Parlement ? Au Conseil Constitutionnel ? Dans les Etats-majors de l’armée ? Dans les Conseils d’administration des grands groupes de presse ? Dans la haute fonction publique ?...

Les musulmans sont un danger pour les principes d’égalité ? Toutes les études financées par des fonds publics montrent que les musulmans subissent des discriminations raciales liées à leur patronyme dans l’accès à l’emploi et au logement, dans le milieu du travail, à l’école, dans l’accès aux grandes écoles et aux formations universitaires…

Les musulmans remettent en question les principes d’intégration républicaine, ils sont communautaristes ? Les musulmans sont, politiques de rénovation urbaine après politiques de développement urbain, chassés des centres villes et même des quartiers dits populaires, pour être déplacés dans des cités périphériques, où règne la pauvreté des services publics et des transports en commun, où les écoles sont de seconde zone…

Les musulmans remettent en question les libertés individuelles ? Harcelés par la police par des contrôles d’identité incessants, ils ne jouissent pas du droit de circuler librement, y compris dans les quartiers où ils sont nés…

Les musulmans remettent en question la laïcité ? Le droit de construire des lieux de culte (ça veut dire quoi « liberté de culte » s’il n’y a pas d’espaces pour l’exercer ?) est régulièrement violé par les collectivités territoriales qui détournent le droit de préemption urbain ou le droit du permis de construire pour empêcher la construction de mosquées sur leurs territoires.

Les musulmans remettent en question la tradition républicaine de l’ouverture et de la tolérance ? Brice Hortefeux et son ministère se seraient convertis à l’Islam ?

Code du travail bafoué par le « principe de précaution » qui rend tout travailleur musulman potentiellement terroriste dans les « zones à risque »…

Droits de la famille bafoués par les projets de loi sur le regroupement familial…

Lois d’exception notamment la loi sur le foulard à l’école… …

La liste est longue

La vérité, c’est que les musulmans sont mis à l’écart du débat et des décisions politiques ; c’est que la société française dominante est une menace pour les musulmans qui vivent en France dans une insécurité croissante ; c’est que la société française dominante capitaliste, fortement racialisée, fermée sur ses privilèges de classe et de race ne tolère aucune prise de risque, aucune ouverture, aucune remise en question de ses privilèges, et qu’elle utilise l’hypocrisie des grands concepts pour dominer symboliquement, et donc racialement et socialement.

La société dominante gère les affaires de la cité sur la base des lois et du droit commun ; pour ces-musulmans-qui-font-peur, sont produites des lois d’exception, des politiques publiques d’exception, une police et une justice d’exception.

Le jeu de dupes consiste à inverser les rapports de crainte et de domination : faire que les dominés/discriminés soient vus comme menaçants. Les classes opprimées, noirs, arabes, musulmans, deviennent les classes dangereuses. Les classes dominantes, privilégiées, opprimantes deviennent les Français-qui-ont-peur.

Pour exclure les musulmans en dehors du débat public et des décisions politiques, on les disqualifie, comme on les disqualifierait parce qu’ils sont noirs ou arabes. On décrète que les musulmans ne sont pas assez ou sont trop. Ils sont mis hors-jeu car pas assez civilisés, pas assez démocrates, pas assez laïcs… ils sont trop antisémites, trop violents, trop polygames, trop sexistes… Les musulmanes sont, elles, disqualifiées parce qu’elles leur sont soumises.

Les musulmans ne sont donc pas considérés comme des citoyens qui pourraient, au-delà de leur appartenance raciale et religieuse, revendiquer une plus grande justice sociale, la liberté d’expression, de circulation, un accès égal à l’emploi, à l’éducation… ils sont au contraire construits dans l’espace public comme un groupe extérieur qui doit d’abord s’intégrer.

Les musulmans sont tolérés, mais à condition qu’ils ne se fatiguent pas trop leur conscience politique et leur esprit critique. Si on n’est pas contents ? Personne ne nous empêche de retourner vivre dans nos pays sous-développés de musulmans barbares où on aura tout le loisir d’appliquer la charia si ça nous chante.

Lutter contre les discriminations et le racisme anti-musulmans

Pour rompre avec le traitement colonial réservé aux musulmans, il ne faut pas reproduire et se laisser enfermer dans un champ lexical bougnoulesque, du type « les musulmans ont besoin d’être aimés par la république », « cette république qui a du mépris pour les musulmans », « il y a un fort besoin de reconnaissance parmi les jeunes musulmans »… Comme si ça pouvait vouloir dire quelque chose d’en avoir quelque chose à foutre de la reconnaissance, du mépris, de la confiance ou de l’amour d’un système politique basé sur des rapports de domination, dans lequel on fait partie des groupes dominés.

Sortir de ce bla bla colonial qui enferme dans une dimension paternaliste et affective les rapports de force, et qui transforme et personnifie la république en vigile de boîte de nuit, qui mettrait une porte devant nous, ausculterait notre façon de nous habiller, de parler, notre accent avant de, peut-être, nous laisser entrer.

Nous sommes déjà à l’intérieur. Ce n’est pas un rapport intérieur/extérieur, c’est un rapport dominant/dominé.

Rompre avec les injonctions coloniales ne signifie pas laisser l’espace vide, notamment parce qu’on continuerait à y inviter de nouvelles Lumières de l’Islam de France, qui seraient encore plus à plat ventre, si c’est possible. Cela signifie imposer dans le débat public la lutte contre les discriminations raciales à l’encontre des musulmans, comme celles à l’encontre des Noirs et des Arabes. Imposer cette question dans le débat public, pour ne pas se contenter d’un vague débat sur le sentiment islamophobe croissant, qui nous enferme généralement dans un débat sur l’islamophobie, justifiée implicitement ou explicitement dans les médias par la peur normale en réaction à une menace islamique… cela tourne souvent au débat d’opinions.

La question du racisme et des discriminations contre les Noirs et les Arabes, même si c’est loin d’être gagné, est un peu mieux acceptée dans le débat public, alors que le racisme contre les musulmans, est considéré comme faisant partie de la liberté d’expression ou de la liberté de blasphémer. Peut-être aussi que certains d’entre nous ont intériorisé que c’était une lutte qui était moins légitime…

Il nous faut dénoncer le racisme anti-musulman d’Etat, comme étant structurellement présent dans tous les lieux de pouvoir, y compris médiatiques, et qui se traduit par des lois, des politiques publiques et des discriminations racistes.

Notre lutte n’est pas de prouver, de l’extérieur, qu’on mérite la reconnaissance et la confiance de la république, mais de lutter, de l’intérieur, pour l’égalité des droits, l’égalité de traitement, pour le respect des libertés individuelles et de la dignité de chacun ; lutter contre les privilèges de race, de classe et de genre ; lutter en tant que citoyen-ne-s, et non en tant que potentialité de citoyen-ne qui attend dans les couloirs que le Môsieur lui dise qu’elle/il est assez propre sur elle/lui pour pouvoir entrer dans le débat démocratique et participer à la prise de décision..

Post Scriptum :
Cet article est extrait (à titre exceptionnel) du numéro 9 (oct.07) de notre journal "L’Indigène de la République".
http://www.indigenes-republique.org/spip.php?article1078


Mardi 30 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par redk le 30/10/2007 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo !! cela reflete completement les faits subies a l'encontre du musulman et musulmane en france et de certains psedoconaisseurs de l'islam ,les béni -ouioui des sionistes manipilateurs et trompeurs, les hippocrites pret a vendre pére et mére pour une situation,une promotion,une notorioté ou je ne sait quoi d'autres de materiel et superficielle ils sonts comme des chiens a qui leurs maitres sionistes dones leurs gammelles journalieres a chaques articles ou emisions ou ils peuvents balancées leurs aboiments anti-islam

2.Posté par mohamed le 30/10/2007 17:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Magnifique!! Tout est résumé!! C'est exactement ce que l'on ressent quotidiennement!

3.Posté par redk le 30/10/2007 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un a etais oublier , messaoud bouras (rien a voir avec jamel) délégué régional Nord-Pas-de-Calais et de sa meute islamophobe , l'Association des Maghrébins laïcs(laic que de nom) de France, asso conue pour ses liens fraternelle avec les mouvements sionistes.

4.Posté par Pascal le 30/10/2007 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le seul Islam que les français puisse accepter est l'Islam dit de France. Pour le reste, attaquer l'islam ou le christianisme est un droit, connecté avec la liberté d'opinion et d'expression. Car l'Islam n'est pas une définition raciale ou ethnique, c'est une religion. Et en France, tout le monde a le droit d'attaquer des préceptes religieux ou des opinions déclamées par ceux qui se revendiquent de cette religion. C'est un droit auquel les français ne renonceront jamais, car il est l'un des principes fondateurs de notre nation. Et vu qu'il y a peu de chance que la France devienne une théocratie, il n'y a aucune chance que l'on renonce à ce droit.
Le problème principal des musulmans ou des juifs à qui cela pose problème, c'est qu'ils se définissent identitairement en priorité comme musulmans, et ensuite comme français. La nationalité et la culture du pays doit toujours passer avant l'identité religieuse; c'est un principe de raison, qui seul permet la stabilité et l'homogénéité d'un État. L'islam en france doit devenir une religion de la sphère privée, pas un slogan identitaire; sinon, il sera toujours considéré comme une menace par la majorité des français. Religion et citoyenneté sont séparés en France par une frontière imperméable, et c'est très bien.
Quand religion et politique se mélange, cela donne le sionisme; et je ne pense pas que ce soit un exemple à suivre pour les musulmans de France.

5.Posté par redk le 30/10/2007 19:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu sait pas de quoi tu parle pascal,va dire ca un chretien si il crois aux les lois d'es hommes ou celui de dieu je crois qu'il te repondra dieu es plus haut que tous !! comme les musulmans du monde !!! t'es juste un anti religieux de bas etage comme ils en existes des milliers sinons des millions !!!

6.Posté par waheb le 30/10/2007 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour se qui es du sionisme ya longtemps ou ils onts infiltrées la france et son apareille d'etat!!! et le sionisme n'es pas religieux!!!

7.Posté par Daniel Milan le 30/10/2007 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne connais pas ces "indigènes de la République", mais je me reconnais dans "les indigènes de la République"...

J'ai aimé ce texte qui touche du doigt nombres de points touchant les Musulmans...

Quand je vois "les lumières" citées, je me dis vive les ténèbres !

Enfin des "lumières" qui ressemblent à celles des chandeliers...

Des "lumières" prennent toujours le parti des persécuteurs de Musulmans et non des persécutés...

Des "lumières" pour lesquelles, il n'y aurait de "bons musulmans" que soumis aux idoles et aux bourreaux !!

8.Posté par Daniel Milan le 30/10/2007 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Waheb,

Le sionisme est multiforme et présent sous une infinité de masques...

C'est aussi l'une des conséquences...

Mais la source de la maladie se situe bien dans le judaïsme...

Du reste, Niezsche, le considérait comme une idéologie...

C'est une opinion que je partage !

9.Posté par waheb le 31/10/2007 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chér Daniel Milan tu partage une opinion d'un anti religions et théoriste de darwin,cela m'étone de la part d'un musulman.

10.Posté par Pascal le 31/10/2007 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Redk, tu mélanges chrétiens et musulmans intégristes, qui sont minoritaires, avec l'immense majorité qui respectent les lois de leurs pays avant celle de Dieu. Le principal problème actuel de l'Islam, c'est que ses extrémistes veulent lui donner une dimension politique, avec conquète du pouvoir à la clef. Ce que doivent comprendre les musulmans engagés dans cette voie, c'est que seul l'échec les attend. Les pays régient par la charia sont ultra minoritaires, isolés, et sans avenir. On ne peut efficacement attaquer le sionisme si l'on adopte la même méthode et que l'on a les mêmes fins que lui; l'exemple des juifs iraniens anti-sionistes devraient faire réfléchir tout le monde. Vouloir créer un royaume de Dieu terrestre est un blasphème; le seul royaume est céleste, et les théocraties sont des perversions du message divin.
Quant aux attaques de Redk, je les traite par le mépris; s'entendre donner des leçons de théologie avec si des arguments si pauvres est même finalement assez comique.

11.Posté par redk le 31/10/2007 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le comique c'es toi pascal le pignouf doneur de leçons ,je t'es juste dis que pour nous musulman dieux es plus haut que touts,la justice des homme n'es rien comparée a celle de allah(soubhanou) et toi tu me balance je ne sait quel conneries!! sous pretexte que je suis francais ma religion et mes devoirs si raportents doit etre bafouée c'es ca???!!!! jamais de la vie le respect de ma religion passe avent tout!!!

12.Posté par bobo le 31/10/2007 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

persone ne veut instaurer une theocratie , c'est une notion et un conceptoccidental , c'est juste que les etat doivent gouverner selon les principes de l'Islam et faire aucune lois qui contredise l'islam.
Les pays ou la sharia est appliquer font partis des meilleurs , comme par exemple en malaysie ou le niveau de vie est assez elevé. et ce n'est pas vraiment une theocratie mais un etat islamique.
Le pouvoir de ce qui gouverne pas par l'islam est despotique , ce sont eux qui on en partis ruiné le monde musulmans depuis plus de 60 ans.

l'identité religieuse doit transcender toute les autre identité d'un individus , ce n'est pas pour ca que l'on detestent les gens des autre religion , mais c'est juste que la religion passe avant tout. Ma nationalité c'est d'etre musulmans c'est tout. Si la france fait des chose bien je la soutient et si elle fait le mal je suis contre comme en ce moment avec le coup d'etat sioniste qu'elle a connue, sarkozy et kouchner sont une honte pour la france et n'on pas a etre soutenu par des musulmans.

Les actions ne valent que par les intentions , si on fait le bien par exemple en retirant des pierre sur une route c'est pour satisfaire son createur et n'on pour satisfaire l'etat ou la societé , ce n'est pas de la citoyenté mais un acte religieux comme tous les autre actes de la vie courante du musulmans.

13.Posté par Daniel Milan le 31/10/2007 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Waheb,

"Antireligion", Nietzsche ? Sa pensée est bien plus riche et complexe que cela !

Je le crois au contraire profondément Croyant !

Mais devions-nous croire obligatoirement qu'à travers les IDEOLOGIES judéo-chrétiennes ?

Cela serait avoir une bien piètre conception de l'Islam !

14.Posté par waheb le 31/10/2007 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

croyant en quoi? ou qui? je te rappel cher daniel que nietche etais adepte du zoroastrisme ancienne religion de la Pers et que c'es une religion polythéiste (pour eux il y'a plusieurs dieux), oublie tu que allah (soubhanou) est unique?

15.Posté par waheb le 31/10/2007 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a noté et ca a rien a voire avec notre dialogue daniel , le cite grouik-grouik.org ,cite 100% anti islam et qui le revendique j'invite tous les musulmans a les inondées de messages montrents notre ecoeurments vis a vis de leurs pratiques a salire notre religion..

16.Posté par Daniel Milan le 01/11/2007 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Waheb,

Je ne savais pas que "grouik grouik" revendiquait Nietzsche...

Nietzsche, "même mort" est bien au dessus de ces cangrelats...

Inonder "Grouik Grouik" de messages serait lui faire bien trop d'honneur...

Sa "pensée" se situant au niveau de l'auge !

17.Posté par waheb le 01/11/2007 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu te fou de ma geule daniel ou quoi? ou ta vue que j'ai ecrit cela? "grouik grouik revendiquait Nietzsche" ,et je voie que tu biaise la reponce par a port au penssées et la doctrine zoroastrisme de Nietzsche qui na rien a voir avec celle du saint coran allah(soubhanou) je te le repete est unique!! pour se qui es des porcs de chez "Grouik Grouik" tu fait se que tu veu,si sa te fait rien que ta religion et ton prophete soit salie par des porcs puant!! mai moi je laisse pas passer cela

18.Posté par pierre le 01/11/2007 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De la douceur dans la da'wa Waheb.

19.Posté par Daniel Milan le 01/11/2007 13:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors, c'est que j'ai peut-être mal lu TON POST N°15 ??? !!!

Bon, soit, je ne veux pas polémiquer... J'ai mieux à faire...

Le Zoroastrisme n'est plus à l'ordre du jour...

Je pense qu'il y a mieux à faire que de s'élever contre ce qui n'existe pratiquement plus...

L'Islam DES ORIGINES,auquel je me réfère est synonyme de VIE et de LIBERTE...
Il ne s'accomode d'aucune oppression, ni idolâtrie !


20.Posté par waheb le 01/11/2007 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je sais qu’il est interdit de juger les gens en les accusant ou en les
excommuniant à partir d’éléments douteux allah(soubhanou) ne nous a pas créés juges des hommes à sa place, mais pour les inviter à la religion de vérité, Celui qui abandonne la da’wa pour se contenter d’excommunier les gens est un fainéant immoral et son jugement et chatiments sera terrible le jour dernier,mais la pour le cite des porcs les elements sonts flagrand il salise bien l'islam et le prophete,pour se qui es de mon echange avec daniel je ne le juge de rien,je lui dis juste que un bon musulman ne se fourvoie pas dans des textes fournie par le zoroastrisme et un de ses plus fervent adepte Nietzsche quart il es a l'oposé des textes du saint coran

21.Posté par Daniel Milan le 01/11/2007 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois surtout que Waheb fait diversion à mon sujet car il n'apprécie pas que je bouscule ses idoles judéo-chrétiennes...

Du reste, il ne dit rien sur les Sifaoui, Bidar et autres bidochons...

22.Posté par de passage le 01/11/2007 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour wahab

tout d'abord,pourrais-tu écrire en bon français et non en "sms", et de mettre des pnctuations à tes phrases, ce serait sympa et merci d'avance.

aussi, je suis d'avis avec Daniel quant au fait que répondre à ce site ne serait que leur faire honneur, et puis ce serait se rabaisser à leur niveau, l'islam est bien plus que cela!
à quoi te servirait de polémiquer avec des gens incultes




23.Posté par Daniel Milan le 01/11/2007 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réduire la pensée de Nietzsche à Zahratoustra est assez réductif de sa pensée...

s'il n'appréciait pas les IDEOLOGIES JUDEO-CHRETIENNES, mais il avait de la sympathie pour Islam (lire "Nietzsche et l'Islam" par Claudio Mutti)...

Wahib, devrait nous en dire plus sur sa conception de l'Islam, car sous un dogmatisme de mise et de façade, je la sens fortement judéo-christianisée !

J'aimerais aussi qu'il nous parle des bourreaux et oppresseurs, parmi lesquels des "musulmans" , qui massacrent des Musulmans ?

24.Posté par waheb le 01/11/2007 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi inculte indigene désolé de passage , voilla une belle phrase que tu sort sa vexe un peu voie tu?, tu la sens fortement judéo chretiennes ma religion et ma croyence envers hallah(soubhanouh) frere daniel? tu me juge et tu te dis musulman?je te le repette qu' il est interdit de juger les gens en les accusant à partir d'éléments douteux allah(soubhanou) ne nous a pas créés pour juges des hommes à sa place ,moi je suis je croie un bon musulman sunite et je ne doute pas de ta quete pour la verité. ( et la referance que tu sort je la conais pas)

25.Posté par waheb le 01/11/2007 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour se qui es des sifaoui et autre finkelcraulte ou bhl j'ai deja ecrits sur ses supots de sionistes!!!

26.Posté par Daniel Milan le 01/11/2007 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Waheb, je ne t'ai pas traité d'inculte et je ne doute pas de ta piété...
Mais la mienne consiste à la vivre en dénonçant les injustices, les bourreaux et les oppresseurs...

Et toute personne, fusse-t-elle peu croyante, est plus près d'Allah que la punaise de tapis qui tolère les injustices...

27.Posté par Daniel Milan le 01/11/2007 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne te juge pas, Waheb, mais si je ne mets jamais en avant mon islamité, je tiens le combat contre les injustices et les idoles l'excellence de la Croyance en Allah...

C'est ce que j'essaie de faire dans mon quotidien en toute modestie ; alors que dans le même temps, de pétendus "musulmans" font allégeance aux boureaux et aux idoles, et cautionnent leurs actions...

28.Posté par Daniel Milan le 01/11/2007 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin, sachons que l'Islam et les Musulmans n'ont que faire de ces "lumières (autoproclamées) de l'islam", les Sifaoui, Chebel, Bidar et bien d'autres...

On remarquera que pour avoir "toutes les qualités", il faut avoir fait allégeance aux idoles de l'immonde (suivez mon regard !)...

Tel n'est pas mon cas, et je m'en honore !

29.Posté par Rania le 27/12/2007 05:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici ce que Nietzsche a dit sur l’islam ,
60. Le christianisme nous a frustrés de la moisson de la culture antique, et, plus tard, il nous a encore frustrés de celle de la culture islamique. La merveilleuse civilisation maure d’Espagne, au fond plus proche de nous, parlant plus à nos sens et à notre goût que Rome et la Grèce, a été foulée aux pieds (et je préfère ne pas penser par quels pieds!) - Pourquoi? Parce qu’elle devait le jour à des instincts aristocratiques, à des instincts virils, parce qu’elle disait oui à la vie, avec en plus, les exquis raffinements de la vie maure!… Les croisés combattirent plus tard quelque chose devant quoi ils auraient mieux fait de se prosterner dans la poussière […] Voyons donc les choses comme elles sont! Les croisades? Une piraterie de grande envergure, et rien de plus! La noblesse allemande, au fond une noblesse de Vikings, y était dans son élément: l’Eglise ne savait que trop bien comment on tient la noblesse allemande… […] La noblesse allemande est à peu près absente de l’histoire de la culture supérieure: on en devine la cause… Le christianisme, l’alcool - les deux grands moyens de corruption… En soi, on ne devrait même pas avoir à choisir entre l’islam et le christianisme, pas plus qu’entre un Arabe et un Juif. La réponse est donnée d’avance: ici, nul ne peut choisir librement. Soit on est un tchandala, soit on ne l’est pas. “Guerre à outrance avec Rome! Paix et amitié avec l’Islam.” C’est ce qu’a senti, c’est ce qu’a fait ce grand esprit fort, le seul génie parmi les empereurs allemands, Frédéric II [Hohenstauffen].

L’Antéchrist = Der Antichrist (1888), §§ 59 et 60, trad. Jean-Claude Hémery (Gallimard, 1974)

http://cercamon.wordpress.com/2007/01/11/nietzsche-sur-lislam-lantechrist-1888/


je pense que s’il a eu la chance d’aller en Iran ou connaître quelque intellectuel, il serait converti a l’islam, car il avait un esprit brillant et juste.

30.Posté par Observer le 30/06/2009 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"je pense que s’il a eu la chance d’aller en Iran ou connaître quelque intellectuel, il serait converti a l’islam, car il avait un esprit brillant et juste."

Si Nietzsche avait voulu se convertir à l'islam, il l'aurait fait. Mais voilà, la conversion ou la "soumission" n'est pas compatible avec le projet nietzschéen. Il s'agit de remettre à plat toutes les valeurs inculquées ou dominantes dans le milieu ambiant (périlleux) et de générer ses "propres étoiles". L'ascension du "surhomme" de Nietszche (qui n'a rien avoir avec le débile projet hitlérien) est fort étranger à l'islam.

NB: Des "intellectuels", Nietzsche a eu effectivemment la chance d'en connaitre.


ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires