Actualité nationale

Les Gilets jaunes dans les rues de Paris pour l’acte 42 – vidéo



sputniknews.com
Samedi 31 Août 2019

Les Gilets jaunes dans les rues de Paris pour l’acte 42 – vidéo
Un nouveau rassemblement des Gilets jaunes se tient ce samedi 31 août à Paris dans le cadre de l’acte 42. Outre la capitale française, des manifestations sont prévues près de la frontière franco-suisse, à l’appel de Priscillia Ludosky, l’une des figures du mouvement.

Pour l’acte 42, les Gilets jaunes descendent de nouveau dans les rues de la capitale française, mais aussi d’autres villes de l’Hexagone.

Ainsi, une manifestation se déroule à Toulouse. Comme d'habitude, le rendez-vous a été fixé à 14h00, au métro Jean-Jaurès, pour un défilé dans les rues.



Par ailleurs, l’une des figures du mouvement, Priscillia Ludosky, a lancé un appel au rassemblement près de la frontière franco-suisse.





«Climat, emploi, retraites, même combat», «Urgence pour les urgences» : dans le défilé, les pancartes plaidaient pour une convergence des luttes en cette rentrée, évoquant également l'opposition au projet de privatisation d'Aéroports de Paris et aux accords de libre-échange avec le Canada et le Japon. Beaucoup de Gilets jaunes espèrent ainsi un mois de «septembre noir» pour le gouvernement.



«Je n'attends plus rien de ce gouvernement», annonce au micro de RT France un Gilet jaune présent lors de la manifestation parisienne, qui considère qu'aucun dialogue n'est possible avec l'exécutif. Il ne croit pas aux «mesurettes» proposées pour éteindre l'incendie qu'a provoqué la mobilisation démarrée le 17 novembre 2018. «Moi j'attends aujourd'hui une révolution. J'ai 71 ans, je suis un papi et je vous parle comme un jeune de 20 ans : la révolution et rien d'autre. On ne changera plus rien par des élections dans ce pays», plaide-t-il.



A Toulouse aussi, centre de très importantes mobilisations au plus fort du mouvement, les Gilets jaunes étaient présents, comme chaque samedi dans le centre, entonnant leurs traditionnels chants anti-Macron.



«On n'a rien obtenu, au contraire, c'est de pire en pire partout», déplore une manifestante à notre reporter, citant tour à tour le manque d'avancées «au niveau écologique, au niveau de la répression, au niveau des réformes».



A Bordeaux également, autre haut lieu de la mobilisation des Gilets jaunes, une centaine de manifestants ont défilé dans le centre-ville.

A Genève, en Suisse, plusieurs centaines de manifestants français s'étaient donné rendez-vous dans le calme entre la frontière française et le Palais des Nations, siège de l'ONU, pour y dénoncer les violences policières, en présence de Priscillia Ludosky, une des figures des Gilets jaunes.



«Je suis là devant les Nations Unies pour qu'elles se révoltent un peu sur la condition [imposée par le président français Emmanuel] Macron aux Gilets jaunes parce que les violences policières, on en a vraiment goûté», a déclaré à l'AFP Patricia, venue de Lyon. «On est le pays des droits de l'Homme quand même, la France, vous vous rendez compte le signal qu'on donne au monde entier : la France qui éborgne ses citoyens !», ajoute-t-elle.



Plusieurs victimes des violences policières étaient présentes dans le cortège, par exemple David Breidenstein, grièvement blessé à l’œil gauche par un tir de LBD en mars à Paris. Comme à chaque mobilisation, des face à face tendus ont été observés de manière sporadique entre les manifestants et les forces de l'ordre.







https://francais.rt.com/france/65426-gilets-jaunes-mobilisation-continue-france-acte-42-images-video
https://fr.sputniknews.com/france/201908311042017975-les-gilets-jaunes-dans-les-rues-de-paris-pour-lacte-42--video-/


Dimanche 1 Septembre 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires