Opinion

Les Français parlent aux Français


Seigneurs de toutes les fables, de tous les mythes, de toues les obsessions, trouvez un moyen de nous rassembler autour d’un sens commun. Que vous ne fassiez plus que UN. Unique au moins dans la langue de chaque nation intramuros. Nous sommes laaaa...s des divagations des dépositaires du verbe. A… mi ….n

Donc, question : qui connait la couleur de la plume blanche d'Henry IV ?


saidab
Vendredi 24 Avril 2020

Réponse : la plume blanche d'Henry IV est blanche Messieurs et Mesdames ...

Les Français parlent aux Français
Mais cette phrase ne le dit pas : " À la tête d'un parti tout entier acquis à ses idées, et comptant, malgré de piètres performances électorales, plusieurs dizaines de milliers d'adhérents.", L'UPR veut débarquer son chef François Asselineau, https://amp.lefigaro.fr/politique/l-upr-veut-debarquer-son-chef-francois-asselineau-20200421

Voyons, voyons ... "A la tête d'un parti tout acquis à ses idées ...". "Tout acquis à ses idées" pose effectivement un problème insoluble de non légitimité. Il est effectivement constaté que les partis sérieux sont généralement plutôt réticents, quand ils ne sont pas franchement opposés aux idées des chefs de leurs partis. Il suffit de constater à quel point les adhérents du RN sont sauvagement animés contre Marine Le Pen ; avec quelle passion les membres de LREM freinent des quatre fers au moindre propos du leur souverain suprême ; avec quels foi républicains les Insoumis entonnent la marseillaise chaque fois que leur chef de fil ouvre une bouche internationale ... Effectivement, une belle entente aussi flagrante entre un président et le parti qu’il a créé et qui le porte vaillamment « malgré de piètres performances électorales », c'est vachement dissonant. Pour tout dire, ça dénote comme une pathologie non déclarée chez le chef du parti. Ce que l’on ne peut qu’admettre quand on le compare à l’ascension fulgurante du président actuel, arrivé au pouvoir suprême d’un claquement de doigt. Partant, en tout logique, nous en concluons en toute logique démocratique que les membres de l'UPR portent des bonnets sur la tête et des œillères sur les naseaux. C'est limpide.

"... comptant, malgré de piètres performances électorales, plusieurs dizaines de milliers d'adhérents." Les bougres doublures d'ânes !! Mais c'est normal. Étant donné le niveau de connaissance scolaires, en particulier en langue française, les jeunes français toutes catégories grandissent, comme tout le monde, mais avec un déficit lourd en termes de cohérence, pas seulement mathématique. Deux absurdités aveuglantes dans une même phrase ! Ils sont forts. Tellement que ça ne saute pas à leurs yeux rivés sur leurs sentiments de journalistes partisans. Chevronnés et partisans, donc libres de leur style ; Ils ne voient pas le décalage entre ce qu'ils écrivent et ce que ça peut vouloir dire. Mais ce sont eux qui font les buzz, les fausses célébrités, et la déchéance des vrais.

Mais ils reste encore des esprits non contaminés par l'absolutisme académicien ambiant (cf Raoult, Idriss Aberkane, et d’autres évidemment). Des citoyens dans ce pays pour établir un rapport direct entre cette adhésion massive de citoyens à un parti qui représente un danger pour un système politique inopérant et une volonté acharnée potentielle de la part de partis concurrents obsolètes mais "légitimes" parce que académiquement estampillés tels, de briser une entente qui les fait pâlir de contrariété.
Nous sommes en France ; nous sommes relativement français de même qualité ; mais nous ne parlons pas le même français. J'ai même le sentiment que les Français d'origine non encore admise parlent mieux le français d'origine que les originaux. Pas vous ?

C’était là mon seul propos.



Jeudi 23 Avril 2020


Commentaires

1.Posté par saidab le 24/04/2020 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je complète ma contribution ad hoc : il me semble alarmant que les signataires de la lettre confidentielle publiée sur Le Fogaro magazine se soient montrés aussi durs envers M. Asselineau. Le caractère impératif de leurs réclamations,le style abrupt, le quasi ultimatum qu'ils lui posent en termes de temps de réponse, signifient qu'ils ont accordé foi aux accusations d'un lâche ; ou traître ! ça, c'est embêtant. Et ça demande peut-être aussi des explications. En interne seulement ?

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires