RELIGIONS ET CROYANCES

Les Evangiles : Des Mémoires selon des Inconnus !


Les chrétiens nous disent toujours que le christianisme doit être vrai à cause de deux choses: la complexité de ses doctrines et son appel émotionnel prêchant un dieu qui souffre pour ses adeptes. Depuis les chrétiens sont ceux qui ont passés leur vie à expliquer, qui et quoi Le Saint Esprit, des mystères qui finalement n'ont jamais pu les comprendre.
Demandez à 1000 personnes: «C’est quoi le Saint Esprit», certains vont dire que c’est Dieu, d’autres vont dire que c’est Jésus Christ d’autres vont répondre de manière dérobée que c’est «Tout». Interroger, ces mêmes chrétiens diront simplement encore et encore que c'est un Mystère. Finalement le mystère chrétien n'a jamais été dévoilé puisque c'est toujours un mystère, voire un mystère des égarés.


Kader Tahri
Jeudi 15 Novembre 2018

Les Evangiles : Des Mémoires selon des Inconnus !
Bien que les Musulmans ne soient pas en désaccord avec toute la culture chrétienne, ils ont un gros problème avec des idéologies remplies de demi vérités et de mensonges, ce qui permet de voir qu’en raison de l'arrogance et de la bigoterie, des écrits chrétiens (un recueil de vingt-sept livres) dont seuls les quatre Évangiles décrivent les épisodes de la vie de Jésus, ainsi avec leur variété et leur multitude, restent aux yeux des musulmans, une décadence volumineuse de la culture et la spiritualité.

Les déclarations des adeptes du christianisme, dont beaucoup, curieusement, soutiennent toujours que les évangiles ont été écrits par les apôtres, Les exégètes chrétiens ont garanti la teneur des Évangiles par le fait que tous quatre avaient été témoins oculaires des événements. Rien n'est moins sûr.
Ces affirmations apologistes sont tout simplement fausses, comme l'ont démontré à maintes reprises au cours des siècles des érudits et des scientifiques, dont beaucoup étaient chrétiens.
Nous allons voir ci-dessous que les auteurs du Ier siècle ne sont guère loquaces dans leurs témoignages :
Pline l'Ancien (23-79) ne souffle mot d'une communauté chrétienne de Jérusalem, alors qu'il visite la Palestine trente ans après les événements supposés et qu'il prend soin de noter la présence des esséniens, même silence chez Perse (34-62), chez Martial (40-104), chez Sénèque (-4-65).

Aucune allusion dans Philon d'Alexandrie (-13-54), qui a écrit plus de cinquante traités, dont une Ère de Pilate,

Rien non plus dans l'Histoire des Juifs de Juste de Tibériade, qui rappelle sa Galilée natale, où il a vécu et combattu les Romains

Un autre exemple typique est le cas de Justin Martyr (150 AP J.-C.) Ses œuvres pour la défense du christianisme contiennent des centaines de citations de l'Ancien Testament et de nombreux évangiles, apocryphes ou autres, mais il ne mentionne jamais les noms de Matthieu, Marc, Luc ou Jean. Si Justin ne mentionne jamais nominalement ces évangélistes dans ses deux apologies ou dans son dialogue avec Tryphon, écrit vers l'an 150 de notre ère, c'est une assez bonne preuve qu'ils étaient inconnus à son époque.

De plus, les Dialogues of Adamantius approuva l'affirmation de l’évêque Papias de l'Église primitive (vers 130 ap.J.-C. ) selon laquelle l'évangéliste Marc n'avait jamais entendu parler du Christ ni ne l'avait suivi. (Encyclopédie catholique, "Saint-Marc")

Il est singulier encore de percevoir qu’a l’époque du IIe et IIIe siècle, les chrétiens ne font toujours pas mention de Jésus-Christ dans des textes où il devrait figurer; c'est le cas de Cyprien de Carthage qui écrivait à son ami Donat pour l’inciter à partager sa nouvelle croyance religieuse, sans jamais mentionner le Christ des chrétiens; c'est aussi valable pour le cas de Minucius Félix auteur du «le dialogue d’Octavius». Cet ouvrage ne mentionne ni nom du Christ, ni la Septante, ni les Évangiles, ni les Apôtres.

Par ailleurs il est à noter que les dates données par les Églises pour la composition des évangiles se sont révélées complètement inexactes. Les quatre évangiles tels qu’ils sont présentés, étaient certainement inconnus des premiers pères de l'Église (avant environ 180 ans). Cela n’a aucun sens de croire qu’on peut définir un dogme entier aussi vaste et varié à travers les propos de quelques individus, qui à titre d’exemple font dire à Jésus ceci :

Si quelqu'un vient à moi et ne déteste pas son propre père et mère et femme et ses enfants et frères et sœurs, oui, et même sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. (Luc 14:26).

"La paix christique, l'amour "au nom du christianisme sont des formules vidées de tout sens à la lecture des Evangiles, le Fils de Dieu Jésus affirmant avec force que " nul ne vient au Père sinon par lui ". Ce dernier ne forçant personne à croire en lui, mais ne laisse aucun choix, «hors de Jésus point de salut».
Plus qu’un culte de personnalité et surtout une bonne leçon de haine et de menace d’un chef de confession

Par une mauvaise interprétation des écritures, dans le but de simplifier et de moderniser le message des évangiles, les chrétiens utilisent une argumentation symbolique avec des thèses sans fondement pour justifier leurs croyances. Pourtant Jésus n'a rien écrit, tout ce qu'ils savent sur lui ont été écrits par ses présumés adeptes, les histoires à son sujet sont toutes des rumeurs dites de sources inconnues. Personne ne sait qui était vraiment Jésus, ce qu'il a dit, s'il a existé, tant il ressemble à d'anciens dieux de la mythologie païenne et ses enseignements présentent de nombreuses similitudes avec le bouddhisme.
Pour les chrétiens, les paroles des évangiles sont des vérités inéluctables, quelque chose de sacré et de saint, cependant pour tous ceux qui ont jugés de ne pas croire au caractère divin de ces écrits restent et resteront que des infidèles et contradicteurs.

Ce Christ Sauveur dont on vante aujourd'hui encore et plus que jamais les vertus si exceptionnelles n'a laissé aucun écrit de sa main et son existence supposée n'est signalée par aucun témoin objectif de l'époque, juste comme un fil ridicule et construit avec aucune preuve palpable que cela ait eu lieu sauf pour reprendre la légende des Dieux antiques.
C'est pourquoi certains historiens, hésitent bien à croire en Jésus historique, mais surtout ils ne croient pas que Jésus décrit dans les évangiles a existé sans oublier également que les animateurs du «Jesus Seminar» (Séminaire sur Jésus), un groupe d'exégètes, remettent en question les propos attribués au Christ.

Par ailleurs quand un évangéliste qui n'avait pas connu le personnage de son vivant se met à raconter des épisodes de sa jeunesse, le lecteur peut s'attendre au pire. Tel le cas de Matthieu, l’Evangéliste, qui a livré le récit de la vie d’un homme, Jésus, qu’il n’a pas connu. Et pourtant, l’Eglise reconnaît son récit comme parole de Vérité, et officialise ce récit comme Vérité irréfutable. Aussi nous savons que Jésus Christ n’a également rien apporté, n’était-il pas un juif qui s’est rebellé contre l’ordre des pharisiens et que le type est finalement mis à mort, sa secte se répand avec le succès que l’on sait avec un enseignement de jésus comme maître à penser, écrit soigneusement et piloté par le clergé et ceci ne reste certainement qu’un mélange de croyances anciennes avec quelques éléments nouveaux.
On peut avancer que le culte de la personnalité atteint, chez les chrétiens, un niveau que même le stalinisme n’égalera pas: le Christ est proclamé «vraiment homme et vraiment Dieu». Ceux qui en doutent sont proclamés sans équivoques hérétiques.

À l'instar de ces traditions, le christianisme est totalement déséquilibré en prenant en considération que le Nouveau Testament ne contient aucun texte qui a été écrit par un témoin direct de Jésus. Et que toutes les histoires concernant Jésus dans les évangiles peuvent être récupérer dans des traditions du monde antique, y compris la Transfiguration, la Descente en Enfer, la résurrection et l'Ascension, des similitudes troublantes dans divers théologies se retrouvent dans les mythes d'autres dieux. Quoi qu'il en soit, les auteurs des évangiles sont dans l’histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours.

Il sera utile de noter un autre dogme, celui de l’Eucharistie qui dit que le fils de Dieu se transforme en pain et en vin. Elle ouvre le cycle de la Passion, période au cours de laquelle, selon l'interprétation chrétienne, le Fils de Dieu endure des souffrances ayant valeur rédemptrice pour le genre humain.
Durant la Cène, le coeur du repas, les mets sacrés, le pain et le vin pris pour le corps et le sang du Christ, dont la consommation est censée être le gage de l'Alliance Nouvelle conclue entre Dieu et les hommes "Prenez, mangez ceci est mon corps (...) ; Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, le sang de l'alliance nouvelle qui va être répandu pour une multitude en rémission des péchés. ").
Ce qui est surprenant, ce n'est pas tant la présence de ce rite dans les Evangiles, qui existait depuis des siècles, mais l’introduction supposée de ce symbolisme sanguinaire de substance païenne, chez les Juifs. Selon la loi juive, il est formellement interdit de donner son sang à boire. Cette cérémonie était inconcevable dans le milieu des juifs et reste une grave entrave aux prescriptions de la Thora.

De toute évidence, les sujets du christianisme et de son fondateur légendaire sont très importants pour l’esprit et la culture chrétienne, mais il n'y a rien dans les évangiles, aucune personne, aucun événement qui puisse être attribué à des personnes apparentées aux événements ou circonstances dans l’histoire des Juifs, ces juifs tout comme les musulmans, ont rejeté également la thèse chrétienne qui fait de Jésus Fils de Dieu, une version païenne qui prévalait à l’antiquité selon laquelle des fils divins pouvaient être engendrées par des Dieux.
Que Jésus reste un personnage mythologique au même titre des dieux grecs, romains, égyptiens, sumériens, phéniciens, indiens ou autres, qui sont tous actuellement acceptés comme des mythes plutôt que comme des personnages historiques

Les évangiles, qui forment le fondement du christianisme, se constituent donc d’une littérature antique typique, une fiction conçue sur des légendes d'une multitude de divinités et de fils de Dieu, ayant une similitude par une naissance vierge ou sont d'origine divine, ont été baptisés, ont fait des miracles, ont eu une haute moralité, ont œuvré pour le salut de l'humanité et ont guéri les malades et ont été appelés 'Sauveur, Rédempteur, ont été suspendus ou crucifiés, ont ressuscités et sont montés vers le ciel rejoindre le Père.

De ce fait les particularités des doctrines du christianisme n'ont-elles pas été imprégnées sur les cultes païens antiques ?
Suivant cette optique, il faudrait en conclure que le christianisme n’est pas une « religion du Livre », comme le veut l’explication plus simple qui désigne certainement les monothéismes. Ce précepte convient certes au judaïsme et à l’islam. Mais, pour ce qui concerne le christianisme, elle ne convient pas.
La paix christique, l'amour "au nom du christianisme" sont des formules vidées de tout sens à la lecture des Evangiles, le Fils de Dieu Jésus affirmant avec force que " nul ne vient au Père sinon par lui ". Ce dernier ne forçant personne à croire en lui, mais ne laisse aucun choix, «hors de Jésus point de salut»

Le texte des Évangiles n'est pas une " première main " mais l'issue d'un travail rédactionnel de couches successives donc si le christianisme a été façonné au cours des siècles par les chrétiens, il est certain que cette religion n’a pas été pacifique. il est absurde d'en nier la réalité.
Si donc le christianisme est la religion de quelque chose, il ne peut être que la religion du Christ.
Et ben entendu le Christ n’est pas un livre. ?

Comme on peut le constater toute la matière des Évangiles ne serait qu’agréablement copiée !
Et nous, les Musulmans ne serions pas Chrétiens pour être soi-disant heureux, face aux religieux chrétiens sataniquement inspirées, sans se soucier de savoir si les arguments sont vrais ou faux, nous présentent l’Islam comme une religion violente !




Jeudi 15 Novembre 2018


Commentaires

1.Posté par Philm le 15/11/2018 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Suite à votre article je m’étonne de votre incrédulité par rapport aux Saintes Ecritures. Muhammad lui même s’est inspiré des Saintes Ecritures.
Croyez en Dieu, en son apôtre (Muhammad) au Livre qu’Il lui a envoyé (le Coran), et aux Ecritures descendues avant lui (la Torah et l’Évangile)." (Coran IV; Les Femmes,136)

Coran 10:94: Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t'est venue de ton Seigneur : ne sois donc point de ceux qui doutent.

Il a fait descendre sur toi le Livre, en toute vérité, confirmant ce qui était avant lui (Bible), et Il fit descendre la Torah et l’Évangile auparavant comme orientation salutaire pour les hommes..." (Coran III; la Famille d’Imran,3)

Dieu révèle dans le Coran que Celui-ci fut inspiré pour confirmer le message biblique et que le même et unique Dieu inspira l’un et l’autre des deux Livres : "Dites (Ô Musulmans!) : Nous croyons à ce qui est descendu vers nous (le Coran) et à ce qui est descendu vers vous. Notre Dieu et votre Dieu est Un (le même) et nous lui sommes soumis (musulmans)." (Coran XXIX; L’Araignée,46)

Je crois en Dieu, en Abraham, en Jésus, le Messie de Dieu et en Muhammad, le Prophète de Dieu. Je suis un croyant indépendant. Je ne suis ni juif, ni chrétien, ni musulman. Et pourtant je suis tout à la fois juif, chrétien et musulman. Car je crois qu’il n’y a que deux communautés : la communauté des croyants bénis et la communauté des fanatiques bannis, appartenant à tous les peuples, nations et religions. Aussi, je conclus par ce verset coranique lumineux de la Sourate III; La Famille d’Imran, 199 : "Il y a parmi les gens du Livre" -dont je fais partie-"des personnes qui croient en Dieu, à ce qui vous a été révélé (Coran), et à ce qui leur a été révélé (Bible) Humbles devant Dieu, ils n’ont pas vendu à vil prix les Signes de Dieu. Ceux-là ont leur récompense auprès de leur Seigneur." (Coran III; La Famille d’Imran,199)



2.Posté par Moi le 16/11/2018 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois en Dieu, en Abraham, en Jésus, le Messie de Dieu et en Muhammad, le Prophète de Dieu


c est la definition meme du Musulman ! et le musulman ne veut pas dire une djellaba une barbe et etre de la lignee des arabes ,

un vrai chretien est musulman
un vrai juif est musulman
un vrai zoroastre est Musulman
et un Musulman qui croit en tous les prophetes est un Musulman !

quand comprendrez vous que l islam n est qu une religion representee depuis Ibrahim par trois fractions diffentes ? chacune se disant avoir plus raison que l autre ....

les juifs par le fait qu ils sont les plus aimes de Dieu
les chretiens par le fait que Dieu a envoye son "fils" se faire crucifier pour eux encore de l amour egoiste ...
et les Musulmans par Mohammed qui est venu remetre de l ordre dans les precedentes doctrine !

3.Posté par Kader le 16/11/2018 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jésus a certainement prêché un évangile autre que l’évangile que présentent les chrétiens en 4 Selon.

L’évangile du Royaume que prêchait Jésus(Matthieu4:23 9.35)
L’évangile de Dieu que prêchait Jésus (Marc 1.14 ; 14.9)

Aussi faute de disposer de l’original, l’Eglise chrétienne s’est rabattue sur les traductions grecques, qui sont d’ailleurs non seulement différentes entre elles, mais aussi avec les Evangiles apocryphes qui sont de loin les plus nombreux. Sans compter que leur probable divergence avec évangile de Jésus, qui n’a jamais été retrouvé ne fait aucun doute
Actuellement, il existe des dizaines évangiles différents, mais seuls quatre d’entre eux sont considérés comme canoniques, c’est-à-dire reconnus comme faisant foi, alors que les autres sont apocryphes et rejetés par l’Eglise chrétienne

L’islam estime que Jésus parlait l’hébreu et que son enseignement se faisait par ce biais. Ceci est attesté par le Qur’an dans le verset suivant :

“Et Nous n'avons envoyé de Messager qu'avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et, c'est Lui le tout Puissant, le Sage.” (Sourate 14,4)

En effet, le Jésus historique était juif, attaché à la Loi de Moïse, prêchant ses enseignements devant un public hébraïque et c’est de cet évangile de Jésus que le Qur’an en fait référence.

Quant à la Torah, l’histoire des juifs nous apprend que cette écriture a été brûlée, durant la destruction du Temple de Jérusalem par le roi de Babylone Nabuchodonosor.

Livre d'Esdras 4/20 à 23
«Je répondis alors «je te prie Seigneur, pourquoi m'as-tu donné la faculté de comprendre ?
Car le monde repose dans les ténèbres et ceux qui habitent sont sans lumière.
Car ta Torah a été brûlée, c'est pourquoi personne ne connaît plus les oeuvres que tu as faites ni celles que tu vas faire.
Car je n'ai pas voulu t'interroger sur des voies qui sont trop élevées pour nous,
Mais sur celles qui nous concernent tous les jours. Pourquoi Israël est-il livré en opprobre aux nations le peuple aimé aux tribus impies ?
Pourquoi la Torah (Loi) de nos pères est-elle annulée, et ne trouve-t-on plus les ordonnances écrites ?

Les érudits bibliques sont unanimes pour affirmer que les livres saints furent détruits par les soldats de Nabuchodonosor, et que la reproduction authentique donnée par Esdras, fut aussi perdue à l'invasion d'Antiochus. Cet événement dont il est fait mention au 1er livre des Macchabées dans ces termes : "Lorsque Antiochus conquit le royaume de Jérusalem il fit brûler toutes les copies du livre de la loi qu'il put trouver après les avoir déchirées. Il condamna à la peine de mort tous ceux qu'on trouverait en posséder une copie. Une inspection à cet effet était faite chaque mois, et l'on mettait à mort tous ceux qui l'on trouvait une copie que l'on détruisait en même temps".

Cette persécution eut lieu en 161 avant J.C. et dura trois ans et demi, comme il est dit dans leurs histoires, et comme le déclare aussi l'historien Josèphe, et pendant ce temps toutes les copies du texte rétabli par Esdras furent détruites.

La deuxième destruction de Jérusalem en 70 de l’ère chrétienne par les Romains, il ne restait plus aucune copie de la Bible. (De la Septante, ni de la Bible des Samaritains, ni celles des juifs Pharisiens).
Ainsi en cette période, les Romains avaient également pour tache de brûler tous les écrits des Juifs. Ce n’est qu’au 9 et 11° Siècles que les Juifs Massorètes se mirent à une récritures de la Bible.




Certains ulémas comme Ibn Hazm (Je suppose que vous ne lisez pas les écrits des Erudits Musulmans) pensent que la quasi-totalité des textes actuels de la Torah, des Psaumes et d'autres Livres révélés n'est pas le message authentique laissé par les prophètes qui les avaient communiqués. Les Ecritures qu'ils présentent sous les noms de "Torah, Neviim et Ketouvim" renferment les erreurs et contradictions existant dans le texte actuel de ces Ecritures sont dues à des actes délibérés de falsification de ces Ecritures.

Ibn Hazm dit :
«Et si l'on a pu corrompre à tel point les textes aussi importants et aussi connus, que penser des autres livres moins importants dont les Chrétiens invoquent l'autorité?»

C'est pourquoi de nos jours, face à la vérité avérée de la falsification des manuscrits du nouveau et de l'ancien testament, une vérité qui dérange et menace sérieusement la croyance en l’inspiration divine, les chrétiens et les juifs essayent vainement de se justifier en affirmant que ces variantes de lecture, fruits de la modification accidentelle et intentionnelle du texte, bien que nombreuses, ne touchent pas aux points doctrinaux de leur croyance.

Les chrétiens et les juifs nous accusent souvent, nous autres musulmans, d’être les seuls à dire que le Nouveau Testament, ou la Bible en générale, a subi des falsifications. Les experts et les lecteurs ordinaires constateront par eux-mêmes la fausseté de cette allégation. Aujourd'hui, aucun chrétien ou juif au monde ne peut nier le fait incontestable que la Bible a bien subit des altérations.

Le Qur’an dit Sourate 9-31.
"Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent". Qur’an 9-31


Le Qur’an appelle les chrétiens et les juifs, a plus de logique et de raison c'est tout.
On voit bien que l’islam est très simple: il n’est nul besoin d’intermédiaires ou de saints entre l’homme et Dieu, et chaque individu ne doit se soumettre et s’abandonner qu’à Dieu, le Très-Haut.





4.Posté par abdelkaderderamchi le 18/11/2018 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cet article fait beaucoup un cas identitaire et d'enquete historique plus qu'un appuis de vision et de fond sur les evangiles et autres cultes macabres juste pour se cultivé l'esprit et apprendre a maitrisé les sciences de la metaphysique pronés par les ideologues occidentaux qui en plus de chassé le juste pour le remplacé par le faux c'est de cette maniere que les evangiles veritables ont disparut pour laisser place au clanisme et autres doctrines qui ne font plus de doute vont a l'encontre des idées reçues de toutes les propheties a nos jours le coran fait peur aux mecreants de par son contenu lumineux et ses verités historiques scientifiques et humaines irrevocables.car il retrace toute les données et fais de la creation humaine jusqu' la fin du monde.

5.Posté par abdelkaderderamchi le 22/11/2018 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une question a mr kader tahri d'ou vient le mot chretien, et juif ce n'est que par le coran qu'on a appris les appellations (nassara et yahoud) qui appartiennent tous les deux aux evangiles dont vous avez parlé et le mot islam a materialisé les quatres verités sur la question des religions et les mouslimines (musulman) ont effacé les fausses ecritures pour les restaurés dans leur veritable version qui est transmise uniquement par le saint coran.les musulmans n'apprendrons et ne feront aucune recitation de la bible qui veulent faire connaitre les evangiles selon les ecrits qui sont transcris par contre les chretiens et les juifs il leur est permis d'apprendre le coran pour se soumettre a allah voila toute la verité que personne n'ignore.

6.Posté par Philm le 23/11/2018 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour faire suite aux remarques intéressantes qui ont été faites je me permets de vous poser une question : comment faut-il comprendre le passage ci-dessous si les Saintes Ecritures sont fausses et/ou déformées. ?

"Ne controversez avec les gens du Livre (la Bible) que par le meilleur (des arguments), à moins qu’ils ne soient des hommes injustes. Dites : Nous croyons à ce qui nous a été envoyé (le Coran) ainsi qu’à ce qui vous a été envoyé (la Bible). Notre Dieu et votre Dieu est Un et nous Lui sommes musulmans (soumis)." (Coran XXIX ; L’Araignée,46)
Ne faut-il pas comprendre" le meilleur des arguments" comme étant celui de l’unité de l’Inspiration ? et s’élever au-dessus de la lettre écrite pour aller vers l’intension de la Révélation qui est Une ?

7.Posté par abdelkaderderamchi le 23/11/2018 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans cette aya 46 de la sourate l'arraigné allah aza ouadjel s'adresse aux croyants ceux qui applique a la lettre le contenu du coran par la fermeté et la foi dans la guidance des versets auquel ils font foi et abnegation et surtout la fidelité du sermont.d'ailleur cela se termine par (notre allah et le votre c'est le meme et nous lui somme entirement soumis ce qui est bon pour les uns il l'est aussi pour les autres.

8.Posté par YYY le 24/11/2018 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Philm le film de wooda

d'où vient le scénario de votre-copié-collé des Talmuds ?

Al-Ankabut / l’Araignée http://tanzil.net/#29:46

S29 A46) Et ne discutez avec les gens du Livre que de la façon la meilleure, sauf ceux d'entre eux qui furent injustes.
Et dites : « Nous croyons en ce qui nous a été Révélé, et en ce qui vous a été Révélé, et notre Dieu et votre Dieu est Un, et nous nous remettons à Lui. »

29:46) Et ne discutez avec *les gens du Livre que ''bil-llati / doucement'' c'est la meilleure façon, sauf ceux d'entre eux qui sont injustes.
Et dites: «Nous croyons en ce qu'on a fait descendre vers nous et descendre vers vous, tandis que '' notre Dieu et votre Dieu est le même / il-Lahou-na wa il-Lahou-koum wahoudoun'', et c'est à Lui que nous nous soumettons ».

*Les gens du Livre / ahlal-kitab / ceux de la pensée issue de Livre (....hindou...,..., aç-çouhouf, az-Zabur, al Anjil, al Torat et al Qor-an qui est le dernier Livre et qui est protégé en langue arabe : tous ceux qui ont eu un kitab donc un Message, c'est à dire, quasi tous les gens et jinn de la planète !!!

9.Posté par Kader le 24/11/2018 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Abdelkaderderamchi

Il se trouve que le mot chrétien est un mot rare puisqu'il n'apparaît évidemment jamais dans les évangiles, Jésus n'a en effet semble-t-il jamais au l'intention de fonder une nouvelle religion qu’on surnomme Christianisme.
Dans ce sens, le mot christos est la traduction grecque de l'hébreu MaShiaH qui a donné le mot “messie” il ne s'agit en fait que d'un quasi nom propre qui ne porte pas avec lui toute la charge théologique que les croyants lui accordent. Ce que le Qur’an nous explique en les nommant «al-Naṣârâ». Cette désignation fait référence au nom donné aux disciples de Jésus.

10.Posté par Kader le 24/11/2018 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Philm
Tout d’abord, je tiens à préciser que prétendre que les écritures judéo-chrétiennes sont de source d’inspiration divine, est assez réducteur. C'est un raccourci dans le domaine d'érudition.

Par ailleurs, selon la Sourate citée, le Qur’an nous apprend qu’on doit discuter avec les gens du Livre, Toutefois, tous les savants de l’Islam sont d’accord sur le fait qu’il est permis de dire que les Juifs et les chrétiens sont des gens du Livre, et surtout que c’est par ce nom qu’Allah appelle ceux qui ne croient pas en l’Islam.

En effet notre discussion doit être de la manière la plus courtoise afin que cela aboutisse au bien, tout comme Allah a exhorté Son Messager en lui disant: «Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. Qur’an 16.125.

C'est-à-dire qu’il faut donc faire une distinction entre le cas où on s’adresse aux gens du Livre pour les inviter à l’Islam et le cas où on est en train d’expliquer les règles de l’Islam.
Sauf ceux qui en se détournant de la voie droite et refusant d’accepter la vérité, et en se montrant rebelles et opiniâtres, dans ce cas le dialogue serait inutile.

Ibn Jarir rapporte que Abdullah Ben Massoud a dit: «Ne demandez rien les gens du Livre au sujet de votre religion, car ils ne pourraient plus vous diriger alors qu’ils sont éloignés or, vous pouvez ainsi réfuter ce qui est juste ou croire ce qui est faux. Nul parmi eux n’existe sans qu’il n’ait dans son cœur une tendance pour sa propre religion, tout comme quand il est attiré par un profit matériel.

Par ailleurs, il est aisé de constater que les juifs et les chrétiens utilisent des termes pour désigner ceux qui ne font pas partie de leur religion, et personne n’en fait un scandale. Les Juifs nomment les non juifs des «goys», tandis que les chrétiens nomment les non chrétiens des «païens»!
Et nous les musulmans, nous nommons les juifs et les chrétiens les gens de Livre malgré qu’ils ont rejeté la vérité qui vient dans les livres d’Allah!

À ce sujet vous qui faites la lecture du Qur’an, j'aimerai que vous reteniez ceci :
Sourate 6.108.
«N’injuriez pas ceux qu’ils invoquent, en dehors d’Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, c’est vers leur Seigneur que sera leur retour; et Il les informera de ce qu’ils œuvraien

Et la sourate 2.146-147-148
Ceux à qui Nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs enfants. Or une partie d’entre eux cache la vérité, alors qu’ils la savent!
La vérité vient de ton Seigneur. Ne sois donc pas de ceux qui doutent.
A chacun une orientation vers laquelle il se tourne. Rivalisez donc dans les bonnes œuvres. Où que vous soyez, Allah vous ramènera tous vers Lui, car Allah est, certes Omnipotent
.)

C'est là une autre gracieuse invitation de l'islam à tous les critiques à essayer sérieusement de rechercher la vérité.

11.Posté par abdelkaderderamchi le 24/11/2018 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@kader tahri
pourquoi dire que le mot chretien est rare dans quel contexte l'est'il c'est le vocabulaire français qui a defini les mots .enfin pour nous les croyants de la premiere jusqu'a la derniere heure il nous est notifié par le coran que toute la verité provient d'allah on ne rentre pas dans les details qui ne nous concerne pas.

12.Posté par Zaheer le 24/11/2018 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les disciples ou apôtres de 'Issa ibn Mariam étaient musulmans.

Un sens du verset 111 de la sourate al Maïda "Et quand J´ai révélé aux Apôtres ceci: "Croyez en Moi et Mon messager (Jésus)". Ils dirent: "Nous croyons; et atteste que nous sommes musulmans (entièrement soumis) ".

Il n' existe qu'une seule religion abrahamique, l'islam.

13.Posté par YYY le 24/11/2018 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CHRISTUS, A, UM (adjectif)
4 siècle après J.C.VULGATA (Vulgate, traduction de la Bible en latin)
oint, e adj. : qui a reçu l'onction voir: oint, e

Jésus Christ-os / Jésus oint, c'est à dire, qu'il a reçu l'onction.
L' onction est un rituel...application ''d'huile sainte''...
'Isae-Jésus de Nazareth soi-disant crucifié est nommé Le Christos / celui qui est oint.

El Christos crucifixos , Le Christ crucifier

crucifix / fixé sur la croix / crucifié
crucifixus / crucifixion et crucifier la fiction.

'Isa abnou Maryama (as) n'a jamais été crucifié mais il le leur semble.

Al Massihou 'Isae abnou Maryama, dit Jésus de Nazareth, dit Jésus Chritos crucifixos...dit le Christ, le Sauveur...le Messie, etc et les chrétiens, les croixien, les crucien, rosicrucien... sont divers et divergents.

Il y a plusieurs 'Isae. ( Yahya / Jean Batiste (as) a eu un prénom que personne n’eut avant lui)
A savoir, 'Isae-Isaïe-Jessé père de David qui a annoncé le Massih fils de la jeune fille soit 'Isae-Isaïe-Jesus fils de la Vierge Maryama 'alayhoum salem et a annoncé le Prophète illettré.
A savoir, 'Isae-Isaïe-Jesus fils de Maryama qui a nommé le Prophète illettré ''Ahmoed ''

''Ceux qui disaient : - Nous sommes Nazaréens / alladzina qalou : - ana naçarae'' et ont rejeté al Qor-an al Houda wa rejettent Saidina Mohammad (çLaws) ce sont des chii'ayn min ahlel l kitab / des sectes issues des pensées-ventées du Livre.

Où sont ceux qui disent encore nous sommes les Sabéens ?
Où sont ceux qui disent encore nous sommes les Mages ?
Où sont ceux qui disent encore nous sommes les Nazaréens ?

"alladzina naçarou Al-Lah / ceux qui * Al-Lah" dit les Nazaréens de Nazareth et les Ançars de Médine, ils ont vécus en leur époque et avaient suivi 'Isae abnou Maryama ainsi ils ont forcément suivi Ahmoed.
*('' naçara / sauver '' ; '' çar / ce qui se passe'' ; '' naçr / secours'' ; ba-çara / avoir conscience des circonstances données)

''alladzina hadou / ce qui suivirent la guidée-al houda''
Moussa / Moshae
salam / shelom
Mouslam / Moshlem
ainsi ensuite ceux qui ont suivi Al Massihou wa naçara Al-Lah, naçara-houm Al-Lah, donc c'est des Mouslim / Moshlem

alladzina hadou wa alladzina naçarou Al-Lah sont les "Mouslim / Moshlem"

-Al Yahoudou li kafarou, sont ceux qui n'ont pas suivi 'Isae abnou Maryama(as) qui était annoncé dans Les Feuilles / Psaumes d' Isaïe-'Isae-Jessé père de David (as). Ils étaient des ''Mouslim / Moshlom''
- Les ''sauvés/an-naçara-Lah '' ont suivi 'Isae-Jésus abnou Maryama, ils étaient des ''Mouslim / Moshlom'' ensuite
-Al Annaçaraa li kafarou, ont dit que 'Isa est le fils d'Al-Lah (storfil-Lah) et ensuite, et aussi, ceux qui n'ont pas suivi le Prophète Mouhammad (çLaws) qui était annoncé par 'Isae abnou Maryama nommé ainsi '' Ahmoed '' dans Al Anjil.

Il n'y a qu'une '' religion / Dinn Islam", c'est Ibrahim (as) qui a nommé al ''Islam / hishlem ''
et le ''rituel d' Abraham / millata'' Ibrahim (as) doit être pratiqué.
Toutes autres pensées-ventées et pratiques inventées c'est des ''Shii'a /sectes'' voire des gnoses et des ''Hazb / des factions'' qui se forment.

shalem hishtalem /salam istaslam /paix soumets toi
Al Llahou Ahad

14.Posté par abdelkaderderamchi le 25/11/2018 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout ce qui n'est pas mentionné dans le coran dans la diversité des langues et tribu ne serve pas l'islam et encore leur particularité est vaniteuse c'est de la deviation du droit chemin qu'on nomme isa alih asalam jesu de nazarhet alors qu'ils ignore quil est le messager d'allah on fit dans le langage de l'apparrtenence a la tribu x ou y hebreu ou autre remettez vous sur le droit chemin et apprenez a vous connaitre par la voix du coran il est temps et avant qu'il ne soit trop tard pour vous.chaque etre humain peut se vanté d'etre d'une tribu ou d'une autre famille des royautés ou des messagers ce qui compte c'est la foi aucun piston ni autre sentiment regionaliste n'est valable .devant la justice divine.

15.Posté par abdelkaderderamchi le 25/11/2018 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dans le coran isa alih salam est decrit comme suite (isa est comme adam alihoum salam il est crée d'argile) pour les lecteurs du coran ils le savent tres bien . c'est a dire qu'il n'a pas de pere qui l'a enfanté.cela est la realité de l'existence de isa alih salam messagé d'allah l'avant dernier prophete avant mohamed sala allah alih oua salam.

16.Posté par YYY le 26/11/2018 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@abdelkaderderamchi

014-1983_Ali 'Imran_S3 V53 à V62_'Isae 'ida Al-Lah_masala 'Isa ka masali Adam_koun_qasas al haq
https://archive.org/details/Mohammad_Mahmoud_Tablaoui_uP_bY_mUSLEm/014-1983_up_by_muslem.mp3

007-_Al Maida S5 V110 à V 116_Jour Rassemblement_les miracles de 'Isae depuis le berceau_Lah empêche Bèni Israaiila de lui faire mal_Apôtres muslimoun_Cène_shahidin_Al-lah descend la Table_témoignage de 'Isa
https://archive.org/details/Mohammad_Mahmoud_Tablaoui_uP_bY_mUSLEm/007-_up_by_muslem.mp3

Vous pouvez télécharger les Psalmodies.

17.Posté par abdelkaderderamchi le 26/11/2018 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@yyy
je vous suis entierement reconnaissant pour votre envoi des psalmodies que je conserverai dans cet rubrique aussi longtemps que possible j'aime aussi la chaine du coran h24 sur nilsat tout le coran chaque 24h et la diversité des chouyoukh chacun de sa voix.

18.Posté par abdelkaderderamchi le 01/12/2018 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pourquoi le coran a été tres vite assimilé et son contenu s'apparente proprement avec la realité de la vie car tous les croyants pense la meme chose et adorent un seul allah unique le coran represente la foi et l'authencité des idées et uni toutes les creatures dans le droit chemin .de toute maniere les croyants se sente orienté dans les bonnes directions qui les protege des mauvais sorts et des turbulances sataniques.contrairement aux autres religions evoqués dans cet rubrique 'c'est la raison qui fait que les non croyants et non musulman tourne en rond et ne se retrouve jamais et uniquement pour leur interet de ce bas monde.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires