Géopolitique et stratégie

Les Etats unis seront mis à genou en cas de frappe militaire contre l'Iran



MehrNews
Samedi 29 Septembre 2007

 Les Etats unis seront mis à genou en cas de frappe militaire contre l'Iran
L'ancien Conseiller à la sécurité nationale américaine, B a virulemment critiqué cette semaine la politique belliqueuse de l'administration Bush avant de reconnaître que l'Iran était parfaitement capable de se défendre. toute frappe militaire contre l'Iran sera catastrophique et risque d'être suivi d'une longue période d'enlisement.

Invité d'une émission télévisée de grande écoute en compagnie de Henri Kissinger, Zbigniew Brezinski a mis en garde Washington contre l'usage systématique d'une rhétorique guerrière visant la RII. "Je crois que le Président Bush et surtout son adjoint Dick Cheney cherchent à créer des tensions comme ils l'ont fait à la veille de l'invasion de l'Irak".
"Lorsque le Président se dit convaincu que les Iraniens veulent se doter de la bombe atomique sans avancer de preuves, il est en train d'agrandir cette affaire . c'est vrai que nous avons des doutes et que nous les (les iraniens) soupçonnons mais nous ne disposons d'aucun document probant en ce sens".

Conseiller à la sécurité nationale sous l'administration Carter, Zbigniew Brezinski a affirmé qu'il soupçonnait le programme nucléaire iranien d'une dimension clandestine et d'arrière-pensée militaires. "Cependant, j'ignore comment il faudrait interpréter les velléités iraniennes. La volonté iranienne d'acquérir l'arme atomique est certaine mais aucune preuve n'est en mesure de le confirmer".

B a tenu à mettre en garde le chef de la Maison Blanche. "Apres l'Irak, je conseille au Président de faire attention à ses discours et de vérifier ses propos avant de les formuler en public".

"Si les Etats Unis décident d'entrer en guerre contre l'Iran, ce sera un quatrième ouvert au Moyen Orient après l'Irak, l'Afghanistan, et le Pakistan . c'est la fin du projet d'un retrait rapide de nos troupes qui risquent de s'enliser dans la région au moins pour les vingt années à venir".

L'autre invité de cette émission Henri Kissinger a réitéré les allégations de la Maison Blanche à l'encontre de l'Iran. Ex conseiller du président Nixon, Kissinger a prétendu que l'Iran cherchait à accéder à une capacité nucléaire à des fin militaire. " Je ne crois toutefois pas qu'ils (les Iraniens) aient déjà la bombe ; il leur faut au moins deux ou trois ans".

Kissinger a appelé la communauté internationale à créer une coalition avec les états qui s'opposent à l'accès de l'Iran à la technologie nucléaire. "Cette coalition devra se créer au sein du Conseil de sécurité et donner la primauté à la diplomatie".

Interrogés sur la présence du Président iranien , Mahmoud Ahmadinejad à l'université de Columbia, Kissinger et Brezinski se sont exprimés en des termes fort divergents. pour Kissinger le discours du président iranien a été "déplacé", jugement que ne partageait pas Zbigniew Brezinski. "L'université est un lieu d'échange d'idées et de débat et je ne vois aucune objection à ce qu'un de nos opposants s'y exprime".

En dépit d'incessantes campagnes de dénigrement qui la vise, la RII a réitéré à mainte reprises le caractère parfaitement inoffensif de son programme nucléaire et le fait qu'elle ne cherchait à aucun prix à fabriquer l'arme atomique. l'arme atomique ne peut avoir de place dans la doctrine défensive iranienne dans la mesure où son acquisition va à l'encontre des principes idéologiques de l'Ordre islamique. l'Agence internationale de l'énergie atomique a confirmé, elle aussi l'absence de tout indice en faveur d'une quelconque dérive militaire des activités nucléaires iraniennes.

El Baradai avait demandé récemment aux dirigeants occidentaux d'éviter le langage martial et de tirer leçon de la guerre d'Irak.


Samedi 29 Septembre 2007


Commentaires

1.Posté par TROLL le 29/09/2007 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si c'est lui qui le dit, malgré et justement à cause de son passé sulfureux, , on peut peut-être le croire... Espérons qu'ils ne s'y risqueront pas mais ils en ont déjà osé d'autres... Nous faire péter les trois tours de Manhattan, planter un missile dans le Pentagone, foutre le feu à une aile de la Maison Blanche, occulté une tour des trois tours pour qu'il n'en reste deux, la troisième ne venant pas contredire les deux autres, occulter également l'incendie en question, nous monter une sombre affaire d'"avion de ligne" abattu, pas abattu, vu pas vu, et faire passer tout cela sur le compte de troglodytes afghans le même jour, fallait oser… !!!! Et pourtant 6 ans après, ça marche encore…D'ailleurs, le même Zbigniew Brezinski ne nous avait-il pas dit il y a quelques mois que le recours de l'administration US à un 11 sept. bis n'était malheureusement pas exclu...

2.Posté par Mijeon Amaury le 10/10/2007 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouais!de toute façon il vont vers une erreure fatale qui débouchera sur un conflit de religion alors que les déclancheurs sont les lobys financiers;un conflit de plus qui va être le déclencheur d'un processus irreversible qui va toucher le monde entier.

3.Posté par redk le 11/10/2007 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Kissinger que de crimmes commis depuis les années 60!!!,cette salté raciste et sioniste toujours en activité Opération Condor, Coup d’État au Chili,Guerre du Viet-Nam ,Invasion du Timor oriental , voilla quelques une des saloperies dont il es l'instigateur et maintenent il veu s'en prende a l'iran,domage que Salvador Allende celui quil a assassiné lachement n'es pas eux le temps de lui metre une balle dans sa cervelle remplis de merde. a lire
Les Crimes de monsieur Kissinger de Christopher Hitchens, éditeur : Saint-Simon

4.Posté par Romain le 11/10/2007 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sioniste peut etre pas prarceque, Kissinger est Juif mon ami ...

5.Posté par redk le 11/10/2007 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui justement j'ai ecrit sioniste et non pas antisemite mon ami....

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires