Proche et Moyen-Orient

Les Etats-Unis poursuivent le feuilleton des missiles Scud



Mercredi 21 Avril 2010

Les Etats-Unis poursuivent le feuilleton des missiles Scud
Les missiles Scud continuent de faire tache d'huile. Au lendemain de la convocation d'un diplomate syrien à Washington, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils continuent d'examiner les allégations selon lesquelles la Syrie a livré des missiles Scud au Hezbollah.  
 
Le porte-parole du département d'Etat, Philip Crowley, a déclaré mardi, que son pays "n'a pas encore formé de jugement sur le fait de savoir si un transfert a eu lieu ou non". L'administration Obama "a vu des informations" et les "étudie", a ajouté Crowley interrogé par la presse, sans préciser s'il s'agissait d'informations confidentielles, ni l'origine de celles-ci. 

En l'absence de l'ambassadeur de Syrie aux Etats-Unis, le chef de mission adjoint Zouheir Jabbour, avait été convoqué lundi au département d'Etat "pour répondre des actes de provocation de la Syrie concernant le possible transfert d'armes au Hezbollah", avait indiqué la diplomatie américaine dans un communiqué.
     
Questionné sur la raison de cette convocation alors que les Etats-Unis ignorent si un transfert a eu lieu, Crowley a invoqué "le contexte".
   
"Il y a eu une déclaration récente de l'ambassadeur disant que nous n'avions pas soulevé ce problème avec eux", a-t-il affirmé: "En fait, nous l'avons soulevé de nombreuses fois depuis février". Il a été convoqué "pour s'assurer qu'il comprend que nous prenons le problème très au sérieux".  
   
"Nous avons indiqué clairement, tant (lundi) soir que lors des autres réunions, que nous sommes très préoccupés" par d'éventuels transferts, a-t-il ajouté, évoquant "un message très clair" adressé à Damas.
 
Le président israélien Shimon Peres a accusé Damas de fournir des missiles Scud au Hezbollah. Or, la Syrie, a nié les allégations israéliennes, accusant l'entité sioniste de préparer le terrain "à une éventuelle attaque dans la région".
   
Interrogé sur le point de savoir si les informations en cours d'examen par les Etats-Unis étaient des rapports de renseignement israélien, Crowley a répondu en se référant au contenu de la résolution 1701 de l'ONU, qui prévoie le désarmement des groupes armés au Liban.
   
"Il ne s'agit pas d'un pays (en particulier)", a-t-il prétendu. "Il s'agit d'une tendance à des activités qui menacent la stabilité régionale", selon lui.
   
Pour sa part, la sénatrice démocrate Dianne Feinstein, qui préside la commission du Renseignement du Sénat américain, a déclaré, mardi, que les transferts de missiles Scud par la Syrie au Hezbollah libanais sont "hautement probables".
 
"Les roquettes et missiles au Liban sont plus nombreux et plus perfectionnés qu'auparavant etc'est un véritable danger pour Israël", selon elle.  
 
De son côté, le sénateur John Kerry, président de la commission des Affaires étrangères, a indiqué qu'un tel transfert "n'a pas été confirmé".
 
"Je pense qu'il est prudent de dire que nous enquêtons et nous essayons de récupérer des informations à ce sujet", a ajouté l'ancien candidat démocrate à la présidence des Etats-Unis. 

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 21 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par mohammed le 22/04/2010 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les déclarations reprises dans cet article montrent à quel point Hollywood a influencé le Département d'Etat .Les temps ont tant changé! Ce dernier est devenu un véritable Studio de cinéma utilisant les mêmes techniques mais ....avec des acteurs amateurs!
Les rôles ne sont pas appris car les scénarios ne sont pas encore écrits. Beaucoup d'improvisations donc , d'où les résultats lamentables : des navets. Surtout lorsque Israel est le souffleur. Là , ça devient carrément de la cacophonie car les intérêts US disparaissent carrément des calculs au point où même les dirigeant US perdent le fil... Mais arrêtons la comparaison pour dire qu'en fait , cela arrive parce que les EU ont épuisé toutes leurs options sur le Nouveau Moyen Orient . C'est comme cela qu'il faut lire la déclaration récente de Gates concernant l'absence de stratégie US vis à vis du nucléaire iranien.
Et comme tous les chantiers ouverts pour ce projet visant à mon sens rien moins que la perpétuation de la domination du monde par les EU et son bourreau des basses oeuvres, Israel, projet appelé perfidement "Nouveau Moyen Orient ", il est difficile avec en plus la crise économique profonde , de redéfinir "en temps caché" une nouvelle stratégie cohérente , huilée et mise en oeuvre dans le respect des règles diplomatiques d'usage et d'un minimum de crédibilité et de vraisemblance...Autant de règles outrepassées par le Département d'Etat .Au point d'ailleurs qu'on peut affirmer que les EU ont aussi changé, sans l'annoncer cette fois ci, leur Doctrine en matière de Diplomatie !!! En temps normal, les EU n'auraient jamais versé dans la menace nucléaire ouverte contre un pays comme ils l'ont fait dernièrement ! C'est ce que j'avais appelé :le désarroi . D'autres improvisations et impairs sont prévisibles à court terme ...Vivement les entractes !!!

2.Posté par Alain le 01/05/2010 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les juifs ne cesseront jamais de battre le tambour et de ce faire passer pour de pauvres anges menacé.c est leurs technique habituel pour attaquer leurs voisin et prétendre ensuite que c est eux les victimes.
Il suffit d entendre leurs mensonge"hautement probable" que signifie ces mots a part qu il n y a aucune preuves de ce qu il pretendent
Mais un jours les pays du monde comprendront cela

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires