Conspiration

Les Etats-Unis face à la menace d’assassinat d’Obama



Mardi 4 Novembre 2008

Les Etats-Unis face à la menace d’assassinat d’Obama
Le risque d’un assassinat de Barack Obama, et particulièrement s’il gagne, fait l’objet des plus vives préoccupations parmi les cercles politiques américains, a souligné hier Lyndon LaRouche. Il est urgent d’établir un engagement bipartisan pour faire face à cette menace. Ce n’est pas une question démocrate ou républicaine, mais un enjeu national.

Deux mesures doivent être prises immédiatement : d’abord, prendre les mesures nécessaires pour empêcher un assassinat ; ensuite, être préparé, le cas échéant, à prévenir des émeutes qui mèneraient à la désintégration du pays, ce que les commanditaires d’un tel acte voudraient.

Comme l’a rappelé Lyndon LaRouche en février et avril derniers, les ennemis britanniques des Etats-Unis ont non seulement un lourd passé en matière d’assassinat d’homme politiques et de présidents américains, mais ils sont la seule force plausible pouvant et étant susceptible d’organiser un tel acte. Il est vrai que récemment, Obama a reçu le soutien apparemment enthousiaste de la presse de l’establishment britannique, dont le Financial Times et le magazine virulemment anti-américain, The Economist. Mais il serait fort imprudent d’oublier cette tradition ancestrale du baiser de la mort.

En plein effondrement du système financier et monétaire international, il n’y a rien de plus que puisse vouloir l’establishment financier anglo-hollandais que de détruire la souveraineté constitutionnelle des Etats-Unis. Dans un premier temps, les Britanniques ont organisé la défaite d’Hillary Clinton dans les primaires, grâce à la créature de leur agent George Soros, Barack Obama, et au contrôle des médias. Dans le même temps, ils se sont assurés qu’aucune des mesures économiques d’urgence proposées par LaRouche et qui auraient remis les Etats-Unis dans les pas de Franklin Roosevelt ne soient prises.

Et plus la crise internationale empire, plus les intérêts financiers britanniques redoutent l’impulsion rooseveltienne. En témoigne les récentes apparitions dans les médias européens de Félix Rohatyn, qui exècre ouvertement Roosevelt et LaRouche, pour promouvoir un Nouveau Bretton Woods allant contre l’élan que suscite les propositions de LaRouche au niveau international.

Cependant le plus grand danger reste que les Britanniques, ayant réussi à mettre leur homme à la Maison blanche, décident que leur cause sera mieux servie en l’assassinant. Face à cette menace, les républicains et les démocrates sensés doivent se rassembler en une force nationale qui défende l’intégrité du pays et adopte les politiques qui la sauveront. Lyndon LaRouche joue un rôle décisif dans cette situation en procurant les seules politiques capables d’arrêter l’effondrement international.

Focus Face au Krach : le Nouveau Bretton Woods (le vrai)



Mardi 4 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par Guy le 01/11/2008 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pauvre Lyndon,

Tu vois le monde à travers ton prisme.

Les USA sont coupables et payeront le prix des coupables!

Guy

2.Posté par Farid Y le 04/11/2008 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BEURKKKK...

les banksters mondialistes sont contre la résistance clinton qui a été au bilderberg 2008 et dont le mari est lié au CFR,bohemian grove et le bilderberg...

les britanniques contre le système us aussi.

faut qu'il arrête larouche !

3.Posté par le voyageur le 04/11/2008 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne sais que penser de Solidarité et Progrès
d'un côté, cette association dit beaucoup de choses intelligentes
de l'autre, voyez plutôt :
http://www.prevensectes.com/solidarite3.htm
attention, je n'adhère pas à tout ce que dit ce site
mais j'ai rencontré Solidarité et Progrès, ils m'ont appelé ensuite et l'essentiel est vrai, à savoir : son mode de recrutement s'apparente à celui d'une secte (et ils sont très convaincants)
j'ajoute un passage de leur journal du 10/10/08 : "il y a beaucoup de jeunes hommes de 25 à 35 ans qui ne savent que faire. (...) Ils ont des problèmes parce que leurs parents les ont négligés ou trop possédés. Pour qu'ils sachent quoi faire, il faut commencer par les orienter vers les découvertes qu'ils devraient faire. Voilà notre tâche."
Traduction possible : les jeunes en mal de repères sont des proies faciles pour S&P.

qu'en dites-vous ?
Loup Bave Vite considère ce mouvement comme un groupe de fascistes
s'il est dans les parages, j'aimerais qu'il me dise ce qu'il entend par là

4.Posté par AS le 04/11/2008 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

remplace donc britanniques par sionistes tu auras un autre prisme... plus convainquant celui la

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires