Conflits et guerres actuelles

Les Etats-Unis et Israël ouvrent leur boîte de Pandore


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE


Hélas, pas de fin au calvaire irakien ! Violences, attentats, bombes, tueries, voitures éventrées ! C’est le lot quotidien d’un Irak exsangue, épuisé, terrorisé, d’un Irak flétri, qui semble sombrer dans les abysses d’une guerre inter-confessionnelle, que le tandem Washington-Tel-Aviv embrase, dans le sens de leurs propres visées.


Jeudi 8 Février 2007

Les Etats-Unis et Israël ouvrent leur boîte de Pandore
Le bain de sang n’arrête pas de couler, pour assurer aux Baathistes un retour en force, dans le paysage politique irakien. La situation se dégrade, de jour en jour, puisque l’occupant en a décidé ainsi, une politique, qui n’est pas passée inaperçue aux yeux des responsables irakiens. D’après le vice-Premier ministre, chargé des affaires sécuritaires, l’administration US et le régime sioniste tirent les ficelles de ceux qui cherchent à entraîner l’Irak dans un clivage inter-confessionnel létal. « Les Etats-Unis et Israël font tout pour diviser les Chiites et les Sunnites. », a affirmé Mofid Abel Zahar. Une machination qui sert d’écran de fumée, pour occulter le conflit arabo-israélien aux yeux de l’opinion publique. Les grandes figures politiques du pays et ses plus éminents oulémas, dont l’Ayatollah Seyyed Ali Sistani, la plus haute autorité religieuse des Chiites irakiens, n’ont cessé de lancer avertissement sur avertissement contre de telles machinations funestes des ennemis, visant l’Irak dans son unité et sa stabilité, d’appeler le peuple à la vigilance, et, surtout, de rester soudé. Les forces d’occupation exploitent, a maxima, ces conditions féroces, pour saper les plans de sécurité du gouvernement Maliki. Cette recrudescence des violences, juste au lendemain de l’annonce du nouveau plan irakien du locataire de la Maison Blanche, ne semble pas être un pur hasard. La montée de l’insécurité, en Irak, a permis à Bush et à ses faucons de mettre sur la table l’idée de l’envoi de renforts, en Irak, empêchant les Congressistes, pourtant, à majorité démocrate, de s’y opposer. Saisissant l’occasion, Bush a, aussi, demandé une rallonge de son budget, qui, selon lui, servira à sa lutte anti-terrorisme, faisant passer l’Irak pour un foyer du terrorisme international. Comment pourrait-on, donc, dire que l’escalade des violences ne va pas dans le sens du nouveau scénario que les think-tanks atlantistes ont élaboré pour l’Irak ?

[IRIB]


Jeudi 8 Février 2007


Commentaires

1.Posté par merzzako le 08/02/2007 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En Irak, tout le monde sait que les attentats a l'explosifs sont l'oeuvrent de mercenaires
engagés par la coalition criminelle contre le peuple Irakien et pour le petrole . En 2003 les
les soldats mercenaires US ont mis la main sur des depots d'explosifs, il s’agissait d’au moins 40 000 tonnes d’explosifs recuperer donc par la coalition . Ou sont –ils maintenant ????. De la meme facon , les vehicules utilses pour ces massacres n’appartiennent pas a des particuliers mai viennent des parcs de l’ex administration irakienne qui se trouve maintenant controlee par les gringos .Jamais aucune enquete n'a pu etre mener ??
Pourquoi ?? voila la realité.


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires