Palestine occupée

Les Etats-Unis dépêchent l’USS Cole au large du Liban



Vendredi 29 Février 2008

Manifestant leur exaspération à l’égard de la Syrie, les Etats-Unis ont décidé de positionner le destroyer USS Cole devant les côtes libanaises, a-t-on appris jeudi de source officielle.

"Les Etats-Unis estiment qu’un signe de soutien est important pour la stabilité régionale. Nous sommes très préoccupés par la situation au Liban. Elle dure depuis trop longtemps", a déclaré un haut responsable de l’administration Bush ayant requis l’anonymat.

La persistance des désaccords entre la majorité et l’opposition sur la composition d’un futur gouvernement d’union a entraîné lundi un 15e report de l’élection du chef de l’Etat.

Le vote de la Chambre des députés qui devait consacrer le choix du chef de l’armée, le général Michel Souleïman, pour succéder au président Emile Lahoud, dont le mandat a expiré le 23 novembre, était prévu mardi. Il est désormais programmé le 11 mars.

La crise, que Washington impute à la Syrie, menace de dégénérer en affrontements entre communautés chiite et sunnite et empoisonne les relations entre les voisins du Liban à l’approche du prochain sommet de la Ligue arabe, prévu les 29 et 30 mars à Damas.

"Notre sentiment est que la nervosité s’accroît, avec les menaces du Hezbollah et l’impression générale qu’on ne va pas vers une solution", a poursuivi le responsable américain.

L’envoi de l’USS Cole, a-t-il poursuivi, "fait partie d’une série de mesures de notre part et de la part d’autres membres de la communauté internationale pour exprimer notre inquiétude au sujet du comportement des Syriens".

Selon un représentant du département de la Défense, l’USS Cole qui a quitté Malte mardi se tiendra loin derrière la ligne d’horizon et ne sera pas visible de la côte.

"Il s’agit de contribuer à la stabilité pendant une période potentiellement critique", a-t-il poursuivi, précisant que le bâtiment pourrait être remplacé par l’USS Nassau, un navire de débarquement qui croisait jusqu’ici dans l’Atlantique, mais qui a mis le cap sur la Méditerranée.

La décision a été prise cette semaine par George Bush, qui en a informé ses plus proches alliés, a-t-il ajouté.

"Le président est préoccupé par la situation au Liban et évoque régulièrement le sujet avec son équipe", a quant à lui indiqué Gordon Johndroe, porte-parole du Conseil national de sécurité, interrogé au sujet de cette initiative.

http://www.aloufok.net http://www.aloufok.net



Vendredi 29 Février 2008


Commentaires

1.Posté par MIJEON Amaury le 29/02/2008 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout les signe sont là pour l'avant guerre au moyen-orient!

La Syrie est directement visée par l'arrivée de ce porte avion américain!
L'alliance militaire USA-Israel se confirme publiquement.

Mais il n'est pas dans l'intéret du Hezbolla d'affronter les opposants de la manière souhaité par Israel et les USA.

Ils ne sont pas dupes.
Ces manoeuvres sont là pour pousser le Liban de le Chao,afin d'intervenir pour occuper ce pays,malheureux pays.
Le Hezbolla ne tombera pas dans ce panneau car il a beaucoup d'intérets à défendre.
Notamment la victoire de 2006.

Le Complot se poursuit donc,mais beaucoup de pays musulmans l'ont compris!

2.Posté par guoungane le 29/02/2008 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



L'USS Cole (DDG-67) est le 17ème destroyer multi-rôle de la classe Arleigh Burke de l'US Navy. Le 12 octobre 2000, l'USS Cole est victime d'un attentat à l'embarcation piégée à Aden.
non un porte avion ,ils sont pour la pupart dans le detrois d'homuz face aux cote de RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE D'IRAN . IL N'Y A PAS DE DOUTE UNE GUERRE CE PRE PART AU PROCHE ORIENT . QUE DIEU EST PITIER DE NOUSqt[u[

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires