ALTER INFO

Les Doigts de Dieu


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Mardi 29 Janvier 2008

Les Doigts de Dieu

[Si l'on se fie à la théorie du Big Bang, les amas de galaxies dans l'Univers sont disposés en bulles étirées, toutes orientées vers la Terre, comme les « Doigts de Dieu pointés sur la Terre, » NDT]



Crédit : En haut Halton Arp, en bas, bulletin d'information AAQ août 1996


Thunderbolts, le 18 octobre 2004


​​​​La théorie du Big Bang prédétermine la taille, la forme et l'âge de l'Univers (selon les dernières données fournies par les satellites, il s'agit d'une sphère en expansion, de 78 milliards d'années-lumière de diamètre, âgée de 13,7 milliards d'années). Comme les astronomes croient que le redshift (décalage vers le rouge) est une mesure de l'éloignement, la plupart des distances des millions de galaxies, quasars et explosions de rayons gamma, ont été faussées. Interpréter différemment le redshift sous-entend un univers très différent. Les recherches d'Halton Arp montrent que le redshift ne peut mesurer la distance. Les graphiques ci-dessus comparent un amas de galaxies dans l'univers observé par Arp à l'univers théorique du Big Bang.


​​​​Ces trois diagrammes sont appelés « diagrammes circulaires » du fait de leur ressemblance à des portions de camembert. Notre position (la Terre) est dans tous les cas sur l'angle du bas. La distance (l'éloignement à la Terre) est mesurée le long des borts droits. Dans l'image en haut à gauche, nous montrons ce à quoi ressemblerait un amas de galaxies dans l'Univers de Arp, sans la perspective du Big Bang. Il s'agit d'une famille de galaxies, de quasars et de nuages gazeux aux redshifts multiples (dans les diagrammes du haut, les gros points ont un redshift faible, les points moyens ont un redshift moyen, et les petits points ont un grand redshift). Au centre, il y a une galaxie dominante, c'est généralement la plus grande galaxie, et celle qui a le redshift le plus faible de l'amas. Cette galaxie est entourée de galaxies aux redshifts de faibles à moyens, et, vers les bords de l'amas, nous trouvons les galaxies aux redshifts les plus élevés, les régions HII [*], les BL Lac objects [**] et les quasars.


​​​​L'image de droite montre ce qui se passe en essayant d'appliquer la relation redshift = distance à ce même amas de galaxies. L'amas se déforme. Ce qui était autrefois une sphère devient une bulle étirée. La galaxie centrale dominante tombe à l'avant de la bulle, suivie d'un épi de galaxies aux redshifts de faibles à moyens, qui s'étendent loin de la Terre sous la forme d'une « bulle et de vide » d'objets aux redshifts élevés.


​​​​Dans le ciel, chaque amas se présente ainsi, tout comme les Doigts de Dieu pointés vers la Terre depuis toutes les directions. La troisième image est une portion de 90 degrés du ciel, montrant toutes les galaxies organisées en fonction de leur redshift, qui détermine leur distance. Les distorsions des Doigts de Dieu se voient clairement, chacun représentant un seul amas de galaxies. (Les bulles et les vides ne sont pas aussi clairs, parce que ce tableau est coupé avant les redshifts élevés.) Tous pointent vers la Terre.


​​​​Sans la distorsion redshift = distance, un nouveau tableau des amas de galaxies et de l'Univers lui-même se révèle. L'âge de l'Univers n'est plus connu, parce que nous n'avons plus l'expansion continue à remonter vers le Big Bang. La taille est aussi inconnue. La plupart des quasars et des galaxies que nous voyons sont plus proches que nous ne le pensions à cause de la distorsion des Doigts de Dieu. Mais nous n'avons aucune idée de la distance d'extension de l'Univers au-delà des limites de nos télescopes. Nous sommes passés de ce qui a été appelé « la fin de la science, » où tout a été fondamentalement découvert, au « début d'un nouvel Univers, » où pratiquement tout est à découvrir. Quelle perspective excitante pour la science du 21ème siècle.



Original : http://www.thunderbolts.info/tpod/2004/arch/041018fingers-god.htm
Traduit au mieux par Pétrus Lombard pour Alter Info



* En astronomie, on appelle régions HII des nébuleuses en émission constituées de nuages principalement composés d'hydrogène et dont la plupart des atomes sont ionisés, et s'étendant parfois sur plusieurs années-lumière. L'ionisation est produite par la proximité d'une ou plusieurs étoiles très chaudes, de type spectral O ou B, qui rayonnent fortement dans l'ultraviolet extrême, ionisant ainsi le gaz alentour, à partir duquel ces étoiles se sont à l'origine formées.

​​​​Plus tard, les explosions en supernovæ et les forts vents stellaires provoqués par les étoiles les plus massives de l'amas stellaire finiront par disperser les particules de gaz restant, laissant derrière elles un amas d'étoiles tel que celui des Pléiades.

​​​​Les régions HII tirent leur nom de la présence en grande quantité d'hydrogène ionisé, noté HII (prononcer « hache deux »), à ne pas confondre avec l'hydrogène moléculaire (H2), et l'hydrogène neutre atomique (HI).

​​​​Ces nuages de gaz ionisé sont visibles à de très grandes distances, et l'étude des régions HII extragalactiques est fondamentale pour déterminer les distances et la composition chimique des autres galaxies.

[Français] http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gion_HII



** Une galaxie radio lointaine dotée d'un noyau lumineux intensément actif qui émet un jet de matériaux directement vers la Terre. Les BL Lac objets peuvent être une classe de blazar, bien qu'il soit prouvé qu'ils sont un effet d'optique de lentille gravitationnelle d'un autre objet lumineux provoqué par l'intermédiaire d'une galaxie. Également connue sous le nom BL Lacertae objects.

[Anglais] http://encyclopedia.thefreedictionary.com/BL+Lac+objects




Mardi 29 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par Moi N.S., le Saint, le toxico et l'obscene le 29/01/2008 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

compliqué...

2.Posté par mehdi le 04/02/2008 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la science finira tot ou tard par admettre et prouver que tout ça ne peut s'expliquer que par l'existence de Dieu !

3.Posté par hossine le 04/02/2008 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

plus la science avance plus dieu se rapproche de nous les matèrialistes on de plus en plus de mal a gérer merci encor pour les efforts deployer sur votre site il nous manque baucoup de media-alternatif

4.Posté par MucH le 07/02/2008 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La théorie du big bang est contre Dieu qui est l'Eternel, la théorie du big bang veut que l'univers ai un debut voire une fin, ce qui est completement pathétique ...

Desolé

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires