Conflits et guerres actuelles

Les Chiens De Guerre D'Israël


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE


Ce qui se passe actuellement à Gaza est un moment déterminant pour le mouvement de Défense des Droits de l'Homme


Jeudi 8 Janvier 2009

Les Chiens De Guerre D'Israël
Cela fait déjà un moment que les chiens de guerre israéliens réclament du sang. Ils ont reniflé leur proie avec une soif vorace comme si c'était eux qui étaient affamés, à la place des Palestiniens qu'ils ont préparé pour le carnage. Maintenant la meute encercle Gaza, montrant leurs crocs et grognant, tandis que d'autres font leur sale boulot dans les airs. Pour eux, le sang des femmes et des enfants à la même odeur que celle des hommes qui se battent pour les défendre.

Si cette description choquent les lecteurs, alors le mot nettoyage ethnique pourrait être un terme plus acceptable, ou génocide, utilisé avec un effet si effrayant cette derniere moitié de siècle, bien qu'il ne se soit jamais concentré sur le plan sioniste de nettoyage ethnique de la Palestine de son peuple. Les crimes et la culpabilité tournent à plein régime, planification, exécution, collaboration, regarder et prétendre qu'on n'a rien vu. Ah! regarder et prétendre - là se trouvent les raisons pour lesquelles ceux qui perpetuent les horreurs de l'histoire peuvent en fait accomplir leurs actes. Seulement quand tout est terminé, gémissons nous " nous n'avons simplement pas vu" et de manière encore plus éhontée " jamais plus" jusqu'à ce que cela nous arrange de rester de nouveau silencieux.

Nous avons vu de tels massacres auparavant: Deir Yassin, Lydda, Sabra et Shatila, Jenin, Beit Hanoun et bien d'autres. Tandis qu'Israël fournit les mêmes justifications calamiteuses pour ses actes infâmes - sécurité - il intensifie ses frappes et réduit une partie de la Palestine en poussière, et, alors que le monde regarde et que son attention est ainsi focalisée, il s'empare de plus de terre dans une autre partie de la Palestine pour consolider son projet illégal de colonisaton en Cisjordanie occupée.

Un monde conditionné au génocide par massacre systématique de grande ampleur et de fosses communes, trouve difficile d'accepter de reconnaître un génocide qui se déroule au ralenti. Cependant, la souffrance immense de la dépossession palestinienne, déplacement, transfert, exil, occupation, punition collective et emprisonnement de masse, tout cela est complètement couvert par la revendication d'Israël d'une victimisation sans fin construite sur l'héritage de l'Holocauste - une époque différente, un endroit différent, des personnes différentes, et un récit différent.

A partir de cela, tout est fabriqué : le plan divin, le clash des civilisations, "la guerre contre le terrorisme". Nous avons sans cesse entendu l'appel du clairon pour la démocratie, la sécurité, et la liberté, entonné sur les corps des personnes a qui on a nié leurs droits humains les plus élémentaires et la justice. Et, honteusement, les complices lâches à deux visages du monde arabe sont assis sur les côtés espérant que ces sacrifices humains apaiseront les vrais seigneurs des états fantôches qu'ils dirigent. Comme Ponce Pilate, ils se lavent les mains de 60 ans de culpabilité par association en récitant quelques platitudes pieuses alors qu'ils sont simplement préoccupés par leur maintien à leur pouvoir branlant. Comme on apprend peu de l'histoire si tant est qu'on en retienne quelque chose - quand on peut en sacrifier un, alors les autres aussi le seront. Leur tour viendra, mais pas avant que les rivières de sang coulent dans la mer de Gaza.

Le Hamas est devenu le souffre douleur du camp Israël/US, de même que des vassaux arabes. Avant eux, c'était Arafat et l'OLP. Une Palestine indépendante, quelle soit séculiere ou islamique, n'a jamais fait partie du jeu. La totalité du processus de paix de 15 ans était bidon, des Accords d'Oslo à Annapolis. Au lieu de cela, les Palestiniens ont vu leur terre retrecir encore plus, la viabilité d'un état grignotée et leur propre existence menacée comme jamais elle ne l'a été auparavant. Parallèlement, les demandes d'Israël sont devenues encore plus effrayantes et plus impériales, réclamant reconnaissance et honneurs, qu'il ne mérite pas, et les recevant de pays intimidés qui se placent à son service.

Qui aurait pu imaginé qu'un petit état paria pourrait tenir le monde entier otage de ses caprices ?

Sonia Karkar 2-4/01/09 www.counterpunch.org

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

"Cette brutalité ne brisera jamais notre volonté d'être libre." texte de Khaleed Meshaal dirigeant du Hamas basé à Damas publié sur The Guardian

Lire sa traduction

http://www.planetenonviolence.org/index.php?action


Jeudi 8 Janvier 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires