Conflits et guerres actuelles

Les Afghans ne bénéficient d'aucune aide de première nécessité de la part de la communauté internationale



Jeudi 3 Décembre 2009

Les Afghans ne bénéficient d'aucune aide de première nécessité de la part de la communauté internationale
Simultanément à l’annonce de la nouvelle stratégie de Barack Obama pour l’Afghanistan, l’Institut de coordination des activités de secours pour l'Afghanistan a critiqué la communauté mondiale pour le peu de cas qu'elle fait des besoins de première nécessité du peuple afghan.

Selon l’IRIB, depuis Kaboul, ledit institut, qui coordonne la reconstruction et l’envoi des aides, en Afghanistan, a annoncé, dans son plus récent rapport, que les pays donateurs, au lieu de s’occuper, en priorité, des aides de première nécessité destinées au peuple afghan, prennent, d'abord, en considération les aides militaires.

Cet institut précise que la meilleure façon d'aider les Afghans était d'opter pour un développement durable, car des milliers d’Afghans sont, à l'heure actuelle, privés d'aides et souffrent de la pénurie des denrées alimentaires, de l’absence de logements et du froid. La critique explicite, par cet institut international, du militarisme des pays étrangers, en Afghanistan, et de la façon dont ils font peu de cas des besoins de première nécessité de la société afghane, est formulée, dans une conjoncture, où la nouvelle stratégie de Barack Obama consiste à envoyer 30.000 effectifs supplémentaires, en Afghanistan, et à aider le Pakistan à faire face aux Talibans.



On est donc en droit de se demander, alors que le gouvernement Obama doit faire face à un énorme déficit budgétaire, pourquoi il approuve l’envoi de 30.000 effectifs supplémentaires qui impose plus de 30 milliards de dollars de frais annuels et pourquoi les Etats-Unis ne s'efforcent pas d’assurer les besoins de première nécessité du peuple afghan qui coûteraient beaucoup moins chers que l’expédition militaire ?



En fait, comme ledit institut l'a annoncé, au cours de ces 8 dernières années, les besoins de première nécessité des Afghans ont été totalement ignorés. Cela a eu pour conséquence d'aggraver la situation économique des Afghans et les a encouragés à rejoindre les Talibans, d'où la montée de l’insécurité. A présent et vu l’arrivée de la saison froide et la diminution des activités productives, plusieurs millions d’Afghans sont en proie à la famine.



De ce fait, toute négligence et indifférence des pays étrangers et des instances internationales vis-à-vis de cette question ne peut la rendre que plus compliquée. Dans une telle conjoncture, l’envoi de renforts supplémentaires n’aidera aucunement à l’amélioration de la situation. Pour cette même raison, la nouvelle stratégie d’Obama, si elle n'est aucunement un pas vers l’amélioration de la situation des Afghans, prépare le terrain à la réalisation des objectifs de longue date des Etats-Unis, en Afghanistan.

http://french.irib http://french.irib



Jeudi 3 Décembre 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires