ALTER INFO

Les '4 Contre ADP' et la TRIBU KA


Dans la même rubrique:
< >


Discrimination ADP [affaireadp@free.fr]
Mercredi 11 Avril 2007

LA NEGRITUDE PRE-CONDAMNE -T-ELLE A UNE JUSTICE D’EXCEPTION ?

En novembre et décembre 2006 déjà, lors des audiences de référé pour voir ordonner la réintégration des « 4 Contre ADP », la Société Aéroports de Paris est parvenue à dévoyer les débats du cadre du litige, à savoir, le prétexte d’un usage abusif du droit de retrait qui dissimule outrageusement une discrimination raciste.

« Le monde entier est notre invité » Les nègres ne semblent pas appartenir au monde que décrit le slogan abusif d’Aéroports de Paris. Cette Grande Entreprise qui se pare de toutes les vertus, n’avait alors pas hésité à fouiller dans la vie privée de Thierry BADJECK pour tenter de le discréditer moralement. Ainsi, à l’audience de référé, sur les 4 licenciés, la moitié de la centaine de pièces à l’appui de sa plaidoirie concernait le seul BADJECK, et en particulier des écrits publics de l’intéressé, absolument étrangers au litige. Preuve s’il en est des moyens nauséeux qu’elle est prête à mobiliser et de l’obsession raciale qui la traverse, Aéroports de Paris a pernicieusement sélectionné parmi la somme de ses interventions, celles relatives à la place de la Traite Atlantique et de l’Esclavage dans notre mémoire. Quel rapport avec le droit de retrait et la discrimination invoqués ? Si ce n’est celui d’une conscience historique infâme, la nôtre, qui dénie encore à tout noir l’autorité sur son histoire, plus qu’à son corps, son esprit. Le Conseil de Prud’hommes n’a pas cru devoir accorder à Thierry BADJECK ce qui est accordé de droit à tout justiciable, à savoir la mise à l’écart de pièces étrangères au litige.

EST-CE PARCE QUE M. BADJECK EST NEGRE QU’IL A DROIT A UN REGIME D’EXCEPTION ?

Toujours est-il que, encouragée par tant de bonnes dispositions accordées par une juridiction, Aéroports de Paris récidive et ne recule devant aucune audace en prévision de l’audience au fond du jeudi 12 avril. Pour soutenir qu’elle a sanctionné par des licenciements un exercice abusif du droit de retrait, la société verse, cette fois-ci, une synthèse sur le mouvement noir de France, sur la Tribu Ka , sur les mouvements Kémites de France sur les site Internet marqués dans cet environnement que seule une ethnose, pour laquelle la médecine est incompétente, parvient à classer « ethnique ». Les médias continueront à se faire complices de cette abjection en rangeant le scandale sous embargo. Que vaut donc un nègre, cette part résiduelle de l’humanité pour que le devoir d’informer s’encombre de déontologie ? Paris ouverts sur l’issue des débats et le droit reconnu aux parties d’une stricte séparation entre la sphère professionnelle et la vie privée reconnue à tous par la loi et la jurisprudence… A condition de ne pas être nègre ?

BADJECK BIENTOT RESPONSABLE DE LA GUERRE AU DARFOUR ET DE L’EFFET DE SERRE ?

Des associations se prévalent de lutter contre le racisme en France, d’autres de représenter les droits bafoués, c’est peu dire, de certaines minorités. Devant ce flagrant délit de racisme, elles sont étonnamment silencieuses. Elles sont officiellement requises ici, pour avoir à se déterminer dans une affaire où, Aéroports de Paris, s’étant rendu coupable de faux en écriture et en a fait usage à l’effet de discriminer, a bafoué des lois d’ordre public absolu, et face auxquelles le PDG, Monsieur Pierre GRAFF se déconsidère en reprenant à son compte la thèse fallacieuse de son management visant à dissimuler ce fait raciste ; a procédé pour étouffer cette affaire au licenciement de 3 témoins blancs, extré-Kémites eux-aussi ? Mais bien sûr ! ; a bénéficié de toutes les complicités syndicales et administratives ; de toutes les connivences médiatiques pour passer ce scandale sous silence alors que, pendant ce temps-là, pour justifier l’absence de perspective politique d’une société toute entière et la répression pour y tenir lieu, on jette quotidiennement des nègres en pâture politique… Aéroports de Paris prétend, au surplus, se prévaloir d’une morale que tout lui interdit, et notamment sa disqualification manifeste à travers le racisme évoqué.

NOUS PRENONS DATE : A DEFAUT DE SE DETERMINER OUVERTEMENT, LE SILENCE DES ASSOCIATIONS VAUDRA COMPLICITE

Réservez votre après-midi du 12 avril 2007,

Votre présence est cruciale. Ensemble nous serons plus forts.

PS. Pour plus d’information sur l’affaire, nous vous invitons à consulter les quelques liens qui suivent :

JT 20H - 19.01.2007 de Claire Chazal Tf1

L'Humanité - 10.07.2006 "Une histoire banale..."

Africamaat - 05.03.2007 Un Noir et trois de ses collègues blancs solidaires

Afrikara - 16.11.2006 "Suite de l'affaire Badjeck"



Mercredi 11 Avril 2007


Commentaires

1.Posté par solitude le 29/04/2007 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


VENEZ NOMBREUX LES SOUTENIR!!!!!!!!!!!!!!!!!
Prochains rendez-vous judiciaires avant le Tribunal Pénal :

* Procédure contre le licenciement abusif:
le jeudi 31 mai 2007 à 13h30 en référé devant la 18ème Chambre C sociale de la Cour d'Appel de Paris pour la réintégration des salariés licenciés au mépris des lois

* Procédure contre la discrimination raciste:
le 19 juin 2007 à 13h devant le Conseil de Prud'hommes de Paris (27 rue Louis Blanc 75010 Paris) pour l'examen du fond de l'affaire en 1er ressort

2.Posté par procgt le 27/07/2007 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Racisme à l’emploi en France - Y a-t-il une collusion entre la CGT et Aéroports de Paris?

Racisme ordinaire, solidarité extraordinaire…

Un Métis franco-camerounais bardé de diplômes pluridisciplinaires (13 ans d’études supérieures) est discriminé sans façons. Un recruteur inculte auquel un racisme d’un autre âge commande le rejet de sa candidature à un poste de promotion trouve le moyen d’écrire « qu’il ne peut être cadre ». L’intéressé proteste, il est soutenu par 3 collègues... blancs. Pascale Pouillon, Didier Canizarès et Thierry Schaffuser respectivement 15, 19 et 18 ans d’ancienneté dénoncent solidairement le racisme. Eh oui ! Il reste des citoyens en France ! Nous sommes alors en mai 2005.

Préméditation, délits et infractions en série, faux en écriture et usage…

La direction qui avait prémédité la discrimination et entendait par un stratagème prévenir l’accusation de racisme en opposant le profil d’une femme d’origine algérienne à la candidature de Thierry Badjeck n’hésitera pas à commettre plusieurs délits et infractions dont des faux en écritures. Thierry Badjeck en apporte la preuve. Prise la main dans le sac la direction se braque. Face à la dénonciation solidaire des 4, elle décide du dépaysement de Badjeck dans un placard. Les 3 autres se solidariseront à cet exil. C’est le début d’un an de représailles et harcèlements au vu et au su de tous les syndicats d’Aéroports de Paris qui se soldera par un cumul de plus de 300 jours d’arrêts maladie et une évacuation de M. Badjeck en ambulance le 10 janvier 2006.

Complicités syndicales et administratives

Les faits recueillent toutes les complicités dont celles de la CGT, de FO, et de la CGC qui ont activement collaboré avec l’employeur. Pis ! Le PDG d’Aéroports de Paris, Pierre GRAFF couvre tout et signe des Chartes de la Diversité vendues à peu de vertus par l’Institut Montaigne de Cl. Bébéar. L’inspecteur du travail saisi de l’affaire en discrimination dès le 09 décembre 2005, tentera d’étouffer l’affaire et fournira plutôt en mai 2007 un prétexte à l’employeur qui s’en servira pour licencier les 4 agents en juin 2007, point d’orgue d’un an de représailles. On ne semble pas manquer d’humour en l’espèce au sein du Département INA d’Aéroports de Paris dirigé par Pierre-Michel Delpeuch, et l’on trouvera opportun d’affranchir la lettre de licenciement de T. Badjeck d’un timbre sur l’esclavage alors que Spirou était choisi pour les 3 autres. Bienvenue en France !

Condamnation par la Cour d’Appel, anomalies prud’homales et silence médiatique

Le Conseil de Prud’hommes géré par la CGT saisi en référé n’avait rien vu là que la normalité de prérogatives disciplinaires et avait débouté les « 4Contre ADP » de leur demande de réintégration. Rien n’aura donc été épargné aux agents, depuis les avocats véreux leur extorquant de l’argent tout en livrant prématurément les preuves qu’ils détenaient à la partie adverse, à d’autres encore de la CGT, qui ont tenté de faire pression sur eux, jusqu’à la HALDE qui a refusé d’instruire. Quant aux médias, nul Moulloud ou Mamadou à jeter en pâture ici. Pas de nègre ou de musulman à stigmatiser mais la délinquance d’un patron face à laquelle on attend l’intransigeance Sarkozy et plus que les soliloques sur la discrimination positive. Preuve qu’en matière de racisme négrophobe en France, il y a unanimité depuis les élites et les instances jusqu’aux sectes. Mais il y a aussi la justice. La Cour d’Appel de Paris vient de censurer lamentablement toute cette collusion et cette association de malfaiteurs en disant le droit et en condamnant Aéroports de Paris à réintégrer les 4 agents.

Ne sachant plus comment réagir face à cette censure, le Conseil de Prud’homme vient de renvoyer l’examen de l’affaire des « 4 Contre ADP » renvoyée en départage, soit aux calendes grecques…

Pour plus d’informations

http://4contreadp.com : un site en construction, la version finale sera mise en ligne en septembre avec les preuves audio et vidéo du racisme évoqué. Un récit complet y figure déjà. Ca vaut le détour.

CS4 : un Comité de Soutien, le CS4, a décidé d’organiser la divulgation de ce scandale et de s’associer à la défense des « 4 Contre ADP » : Jokili@reseau-louverture.com

Comuniqué de presse CS4 :

http://www.conferencevirtuelle.com

France 2 : le 13 juillet 2007 France 2 harcelée par le CS4 consent à faire un sujet light, à… 13 heures.

http://www.youtube.com

Tf1 : le 19 janvier 2007, TF1 en parle mais protège le nom d’Aéroports de Paris

http://www.youtube.com/

L’Huma : Avant cela, une délégation de la CGT, abusivement dénommée Collectif antidiscrimination de la Métallurgie et opportunément dirigée par un certain Mohammed Brahmi de service avait tenté de berner les « 4 Contre ADP », et leur avait permis d’obtenir une page dans l’Huma comptant sur cette publication pour dévoyer leur attention et leurs intérêts. Depuis, face à l’acuité des 4 leur humanisme à fondu dans l’oubli.

http://www.humanite.fr

Mais l’underground du net est encore le meilleur endroit pour trouver les infos.

Sur votre moteur gougueule, tapez Diiscrimination+Aéroports de Paris+Badjeck

Afrikara : http://www.afrikara.com

Thotep : http://www.thotep.com


ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires