VIDEOS

Le vrai visage des pseudos-intellectuel juifs qui soutiennent Israel(Claude Lanzmann, Richard Prasquier, BHL, Finkielkraut, Marek Halter, Enrico Macias)



Polik
Samedi 26 Juin 2010



Samedi 26 Juin 2010


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

83.Posté par Luc le 17/08/2010 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils sentent que leur monde est en train de crouler sous leurs pieds.

Pour se raccrocher à leurs valeurs qui partent en fumée en ruine, ils en inventent d'autres plus maléfiques.

De la noblesse de l'humain, ils en font des homosexuels, des lesbiennes des homo dans tous ses péjoratifs.

Ils se comportent en criminels et assassins et se disent défendre les valeurs des droits de l'homme, de liberté ou de démocratie.


82.Posté par mega le 17/08/2010 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"démocratie exemplaire il ose dire"

Franchement,la pensée qui me traverse l'esprit en écoutant autant d'inepties,si une bombe aurai pu exploser pour faire taire à jamais ces monstres sanguinaires réunis au trocadéro,ça aurait été un moment de paix pour moi,je sais que la haine apporte la haine,tant de dégout et de mensonges me révulse à un point de non retour,vivement la fin de ces criminels qui ne reculent devant rien.



81.Posté par machiavélamitiés le 17/08/2010 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à Domingo67, vous avez tout à fait raison de regretter que l'on généralise lorsqu'on parle de la France (celle que le Général de Gaulle vous a fait aimer) et du sionisme. Bien sûr, qu'il ne faut pas non plus faire des lectures au premier degré de tout ce qui se dit dans les commentaires et , sans vouloir vous flatter, un érudit comme vous sait très bien lire entre les lignes et faire ainsi ressortir les nuances ;en tous cas félicitations pour votre franchise.

80.Posté par Domingo67 le 17/08/2010 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La France ne s'est rendu compte quelle élisait des idéologues, les média dits "grand" et le communautarisme y sont pour beaucoup, mais, j'en suis sur elle se relèvera. Ce n'est pas cette France-là que le Général de Gaulle m'a fait aimer. Mais de Grâce quand vous parlez de la France pensez qu'on n'est pas tous des manipulateurs, cupides et sans honneur.

79.Posté par machiavélamitiés le 17/08/2010 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le CRIF ? l' Etat dans l' Etat , dans le petit Etat français en déliquescence , qui n'a plus de boussole que celle de ces truands, de cette pègre , de ces brigands et de ces bandits de grands chemins . Que de mensonges dans vos discours chers petits français inaccomplis et inconditionnels vassaux des colonisateurs sionistes . Vous confirmez chaque jour davantage ce qu'on vous reproche et que vous tentez vainement de vous cacher par votre aveuglement qui vous conduira assurément droit dans le mur , pour plus de lamentations encore ; on parle ici des sionistes de quelques confessions qu'ils soient !!!

78.Posté par Saber le 17/08/2010 02:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sionistes de tous bords sont dans de sales draps car tout en avançant un judaïsme tronqué, il ne reste pas moins qu'ils sont pour une part de grands crétins au service de l'élite maçonnique et pour l'autre part les pires criminels que la terre a connu depuis Sodome et Gomorrhe; malheur et malédiction sur un peuple excessif et arrogant que l'avenir proche leur fera goûter le pire châtiment divin depuis la création du monde pour qu'il en soit fait un exemple pour le reste de l'humanité avant l'heure, la dernière heure.

77.Posté par machiavélamitiés le 16/08/2010 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais au fait , c'est quoi le CRIF ? ça n'est certainement pas le représentant des juifs de France, mais bien LE CONSEIL REPRESENTATIF D'ISRAEL EN FRANCE ... qui se paie la bonne chair française ...pour ne pas employer de vulgarités .

76.Posté par hb le 26/07/2010 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ERREUR
@ MANDELCORN 69

75.Posté par hb le 26/07/2010 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ MANDELCORN 70 Vous nous servez à la virgule près et in-extenso une chronologie telle qu'elle figure dans les livres d'histoire des écoles israéliennes.
J'espère que vous mesurez les interrogations -pour ne pas dire suspicions- que vous ne manquerez pas de susciter en affirmant que l'affaire Dreyfus a bien servi les desseins du sionisme...

74.Posté par fab le 26/07/2010 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je deteste la facon de brandir le drapeau Francais pour cette colonie!!

73.Posté par Domingo67 le 24/07/2010 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La sécurité des Juifs, ne tient pas a un Etat que les Juifs auraient, mais belle et bien à leur comportement envers les autres et cela avant et après 1948.
Aujourd'hui les Juifs ont un Etat, sont-ils en sécurité ? Non, Non et Non.
La sécurité d'Israël est obtenue par les armes, par les despotisme, par l'achat des consciences de nos dirigeants corrompus, par la propagande déversée par des média de brocante soudoyés par l'organisation sioniste mondiale, par le lobby exercée.
Cependant qui peut affirmé que la sécurité des Juifs est acquise ?
On ne peut pas comploter, contre la Palestine et plus généralement contre tous ceux qui pourraient porter atteinte aux intérêts sionistes, et prétendre à une quelconque sécurité.
Définition du mot "complot" du dictionnaire : " Plan concerté en vue de nuire à une personne, a une institution. Pouvez-vous me dire ce que fait le sionisme depuis 1897 ? Dans ces conditions il est logique de ne pas être en sécurité.
Qui sème le vent récolte la tempête.

Déjà au temps biblique des juifs, eux-mêmes, n'étaient pas d'accord avec leurs atavismes...


72.Posté par Domingo67 le 23/07/2010 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ILAN PAPPE Historien Israélien
« LE NETOYAGE ETHNIQUE DE LA PALESTINE » :
Sur une population largement sans défense
La désarabisation et les pogroms sionistes :

On mesure la confiance qu’avait le Haut Commandement, au début avril, dans sa capacité non seulement à conquérir mais aussi à nettoyer les zones que les Nations unies avaient accordées à l’Etat juif, quand on le voit, immédiatement après l’opération Nahshon, tourner son attention vers les grands centres urbains de Palestine, sous les regards indifférents des agents de l’ONU et des responsables britanniques.
Les opérations à Haïfa, la première vague de terreur contre la population de la ville, en décembre 1947, avait incité de nombreux membres de l’élite palestinienne à gagner leurs résidences secondaires au Liban ou en Egypte en attendant le retour au calme, le depart des riches laissait sans chef les 60 000 Palestiniens d’Haïfa, qui, le nombre de volontaires arabes armes dans la ville était relativement faible, étaient en avril 1948 à la merci des forces juives – malgré la présence des soldats britanniques, théoriquement responsables de la sécurité et du bien-être des habitants de la ville. Tout comme à Tibériade où les britanniques ont aussi joué un rôle douteux mais surtout négatif collaborant avec la Haganah. –l’obstruction britannique l’ALA ne réussit à envoyer qu’une trentaine de volontaires- Tibériade où 6 000 juifs et 5 000 arabes coexistaient paisiblement, comme le faisaient leurs ancêtres depuis des siècles.
Haïfa, comme Tibériade, avait été allouée par l’ONU à l’Etat juif : le passage sous contrôle juif du seul grand port du pays était une preuve de plus de l’injustice manifeste du plan de paix des Nations unies à l’égard des Palestiniens. Les sionistes voulaient le port, mais sans les 75 000 Palestiniens qui l’habitaient, et, en avril 1948, ils ont atteint leur objectif. Le comportement des soldats britanniques, comme devaient l’admettre plus tard beaucoup d’homme d’Etat britanniques, constitue l’un des chapitres les plus honteux de l’histoire de l’Empire britannique au Moyen-Orient.
La campagne juive pour terroriser la population – pilonnages massifs, tirs de snipers, rivières d’huile et de fioul enflammés dévalant les pentes, barils d’explosifs avec détonateurs – avait commencée en décembre et s’était poursuivie au cours des premiers mois de 1948. le commandant britannique du secteur Nord, dont le QG était a Haïfa, le général de brigade Hugh Stockwell, convoqua les autorités juives de la ville et les informa que, dans les eux jours, les soldats britanniques seraient retirés des postes où ils s’interposaient entre les deux communautés.

Réflexion personnelle : l’Europe qui engendra l’hydre du nazisme, quelle put combattre grâce aux USA, pour en fin de compte favoriser un chimère à têtes multiples tout aussi criminelles faisant la preuve que s’il furent les victimes du nazisme c’est qu’ils n’ont pas pu être les bourreaux. Chimère qui 60 années après continuent de manipuler l’occident.

Peu à peu les Palestiniens perdirent confiance en Stochwell, comprenant qu’ils ne parviendraient pas à sauver leur communauté et se préparant au pire, demandèrent à Stockwell : qu’ils voulaient partir en bon ordre. La brigade Carmeli fit en sorte que cela se fasse dans le carnage et le chaos.
Quand Golda Meir, vint à Haïfa, elle eut d’abord du mal à réprimer un sentiment d’horreur en pénétrant dans les maisons où la vie semblait figée en un instant. Golda Meir qui venait des Etats-Unis, où sa famille s’était réfugiée après les pogroms en Russie, et ce qu’elle a vu ce jour-là lui a rappelé les pires récits que lui avaient fait ses parents des violences des Russes contre les juifs. (personnel. Rien à rajouter)
La population d’Haïfa prête a fuir attendait au marché qui se trouvait à moins de 100 mètres de qui était alors l’entre principale du port. Quand le pilonnage commença, les Palestiniens pris de panique coururent naturellement vers ce portail. Des dizaines de personnes se précipitèrent dans les bateaux et commencèrent à fuir la ville. Les souvenirs horribles de certains survivants, publiés récemment, nous apprennent ce qui s’est passé ensuite. En voici un aperçu :
Les hommes marchaient sur leurs amis, les femmes sur leurs propres enfants, les bateaux dans le port furent vite remplis d’une cargaison vivante. La surcharge était horrible. Beaucoup ont chaviré et coulé avec leurs passagers.
C es scènes ont été si effroyables que, lorsque les rapports sont parvenus à Londres, ils ont poussé le gouvernement britannique à agir : certains responsables, probablement pour la première fois, commençaient à mesurer l’énormité du désastre que leur inaction créait en Palestine. Le secrétaire au Foreign Office britannique, Ernest Bevin, était furieux du comportement de Stockwell, mais le maréchal Montgomery, chef d’état-major impérial, donc supérieur du général, a pris sa défense. […]
Le nouveau commandant de l’ALA en Galilée, Adib Chichakli remplaça Ulmaz, officier charismatique syrien, par l’un des officiers les plus ineptes de cette armée. On peut douter, néanmoins, qu’Ulmaz aurait fait beaucoup mieux au vu du déséquilibre des forces : 1 000 soldats du Palmah bien entraînés face à 400 volontaires arabes mal armées (un fusil pour deux) – l’un des nombreux cas de déséquilibre locaux qui montrent l’inconsistance du mythe du David juif affrontant le Goliath arabe en 1948.
Les soldats du Palmah espulsèrent la plupart des habitants, n’autorisant à rester qu’une centaine de personnes âgées – Ben Gourion demanda le 5 juin : de les expulser vers le Liban.

71.Posté par Domingo67 le 23/07/2010 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Extrait du Livre d'Illan Pappe " Le Nettoyage Ethnique de la Palestine" Chez Fayard (Historien Israélien que le très démocratique état d'Israël a obligé de s'expatrier à Londres.) Il a fait des recherches y compris parmi les archives militaires israéliennes.
Mais les fanatiques, les illuminés prétendront que c'est faux, comme de bien entendu...


« LE NETOYAGE ETHNIQUE DE LA PALESTINE » :
Le conseil consultatif :

Le service de renseignements de la Haganah a rédigé le plan d’ensemble pour les mois suivants. Sous le nom de code de « plan D », il faisait directement référence tant aux paramètres géographiques du futur État juif (les 78% convoités par Ben Gourion) qu’à sort du million de Palestiniens qui vivaient dans cet espace :
Ces opérations peuvent être exécutées de la façon suivante : soit en détruisant les villages (en y mettant le feu, en les faisant sauter et en posant des mines dans les décombres), notamment ceux qui sont difficiles à contrôler de manière permanente ; soit en montant des opérations de ratissage et de contrôle conformément aux directives suivantes : encerclement des villages, recherches à l’intérieur. En cas de résistance, les élément armés seront éliminés et la population expulsée ors des frontières de l’État.
La population devait être expulsée en totalité dans deux cas : quand le village était situé à un endroit stratégique ou quand on s’attendait à rencontrer une résistance. Lorsque les ordres on été donnés, on savait bien que l’occupation provoquerait toujours une certaine résistance, donc qu’aucun village ne serait à l’abri, soir en raison de son site, soit parce qu’il ne se laisserait occuper. C’était un plan global d’expulsion de tous les villages de la Palestine rurale. Des instructions semblables ont été données, à peu près dans les mêmes termes, pour des actions visant les centres urbains.
Chaque commandant de brigade a reçu une liste de villages ou quartiers voués à l’occupation, à la destruction et à l’expulsion, avec des dates espécifiques. Certains se sont montrés trop ambitieux, d’autres en revanche, la mission s’est révélée trop étendue et n’a pu être accomplie dans délai imparti. C’est ainsi que plusieurs villages du littoral qu’il avait été prévu d’occuper en mai n’ont été détruits qu’en juillet. Et les villages de la région du Wadi Ara (vallée reliant la côte près de Hadera au Marj Ibn Amir –Emak Izrael- et à Afoula –l’actuelle route 65- ont réussi à survivre à des attaques juives répétées pendant toute la guerre. Mais c’était l’exception : la règle, ce sont les 351 villages et les 11 quartiers de grandes et petites villes qui ont été détruits et dont les habitants ont été expulsées sous l’effet direct des ordres données par le Conseil consultatif en mars 1948. À cette date, 30 villages avaient déjà disparu.
Quelques jours après avoir été dactylographié, le plan D a été distribué aux commandants des douze brigades que comptait désormais la Haganah. La liste qu’a reçu chacun d’eux s’accompagnait d’une description détaillée des villages de sa zone d’opération et de la mention de leur sort imminent : occupation, destruction, expulsion. Les documents israéliens des archives des FDI déclassifiés à la fin des années 1990 montrant clairement que, contrairement aux assertions d’historiens comme Benny Morris, le plan Daleth à été remis aux commandants de brigades sous la forme non de vagues lignes directives, mais d’ordres opérationnels précis à exécuter.

Les dossiers de village :
Savourer l’excitation d’attaquer un village palestinien ne suffisait pas : il fallait une planification systématique. La suggestion vint d’un jeune historien à lunettes de l’Université hébraïque, Bedn-Zion Luria, qui travaillait à l’époque au service pédagogique de l’Agence juive. Il fit remarquer combien il serait utile d’avoir un registre détaillé de tous le villages arabes, et proposa que la réalisation de cet inventaire fût confiée au Fond national juif (FNJ). « Cela aiderait beaucoup au rachat de la terre », écrivit-il à ce dernier. Il n’aurait pas pu choisir un correspondant plus réceptif : son initiative d’engager le FNJ dans le nettoyage ethnique en perspective allait donner plus d’élan et d’ardeur aux futurs plans d’expulsion.

70.Posté par MANDELKORN le 23/07/2010 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La couverture du conflit Israélo-palestinien par les médias français est du même niveau que celle qui prévalut pendant l’opération alliée en Irak : au mieux superficielle, au pire partiale. Le site Ac-médias (lien) recense les cas avérés de déformation des faits par les médias nationaux. Il en résulte, dans l’opinion, toutes tendances confondues, une tendance au dénigrement systématique et très faiblement argumenté des politiques menées par les gouvernements israéliens successifs, à commencer par celui du chef de l'état et à l’idéalisation de « la souffrance et du martyr » du « peuple palestinien », et à la glorification de leurs « leaders historique s», . Le sionisme, simple doctrine politique visant à doter les juifs d’un foyer national où ils pourraient être en sécurité, est honteusement assimilé au nazisme par les ennemis d’Israël, et plus gravement, de telles monstruosités trouvent un écho au sein de la population française "potentiellement neutre", c’est à dire non émotionnelle ment impliquée dans ce conflit.

Plus grave, cette représentation fausse de la réalité israélo-palestinienne nourrit un racisme antisémite dont le développement quitte la sphère des groupuscules extrémistes pour se propager, de façon incontrôlable, à toute une frange de la population, en majorité mais pas exclusivement issue de l’immigration musulmane.

Pourtant, les choix d’Israël, même s’ils peuvent et doivent être soumis à examen critique objectif du point de vue de leur efficacité en vue d’établir une paix durable, ne sont absolument pas contestables au plan moral. Il convient d’affirmer haut et fort que la défense du droit de l’état d’Israël à choisir les moyens de sa défense est moralement parfaitement justifiable, et plus encore, qu’Israël s’est toujours montré beaucoup plus vertueux que les différentes représentations des intérêts arabes ou palestiniens au cours de l’histoire ancienne ou récente d’Israël.

Je souhaite rappeler un certain nombre de faits qui mettent en relief le caractère moralement totalement justifiable et moral des actions d’Israël pour assurer la sécurité des juifs sur son territoire.
Un peu d’histoire, comment tout cela a-t-il commencé

1. Les persécutions des juifs ont commencé bien avant Hitler et le nazisme. La diaspora (exil des juifs chassés de Palestine) remonte à l’ère antique, et quasiment partout où ils s’installèrent, les juifs furent victimes au mieux de discriminations (interdiction d’exercer certaines professions, surtaxes, cantonnement dans des ghettos), au pire de pogroms, notamment en Europe de l’est. Il est à noter que malgré ces persécutions, aucune trace de mouvement violent de « résistance juive » n’est à noter avant la seconde guerre mondiale. La communauté juive, historiquement, est restée extraordinairement pacifique malgré les tourments qui lui furent infligés.

2. Malgré la diaspora, une communauté juive a toujours existé en Palestine, même au temps de l’empire ottoman. La Palestine était un pays très peu peuplé au début du siècle, et les juifs représentaient alors une proportion certes minoritaire mais non négligeable (plus d’un tiers) de la population. Jusqu’au début de ce siècle, la cohabitation entre juifs et arabes fut de l’avis de la plupart des historiens relativement pacifique.

3. La revendication à l’existence d’un état juif a été déclenchée par une affaire intérieure française bien connue, l’affaire Dreyfus, en 1895. Journaliste écrivain juif autrichien à Paris, Théodore Herzl assista à un déchaînement d’hystérie antisémite de la part des anti-dreyfusards, alors que la France donnait l’image d’une nation tolérante et ouverte vis à vis des juifs. Herzl estima alors que quelle que soit le niveau de démocratie de la nation d’accueil, les juifs ne pourraient être en sécurité qu’au sein d’un état juif capable d’assurer leur défense. C’est cette revendication à l’existence d’un état juif qui devint le sionisme politique.

4. Lorsque la déconfiture de l’empire ottoman transféra la Palestine sous contrôle britannique, le ministre des affaires étrangères de la couronne, lord Balfour, promit en 1917 au mouvement sioniste la création d’un « foyer national juif » en Palestine, « à l’expresse condition que les droits des populations non juives y soient préservés ». Malgré cette clause, les populations arabes prirent très mal cette promesse, alors qu’ils restaient numériquement majoritaires sur le territoire en question, malgré une recrudescence de l’immigration juive.

5. Pour contrebalancer la promesse de Balfour, les Britanniques promirent aussi à la population arabe de Palestine (notez qu’il s’agit de tous les arabes, pas de « palestiniens », on y reviendra) de la doter d’un état. Mais cette promesse fut faite de façon tellement ambiguë que la définition du territoire concerné resta problématique.

6. Puis les anglais et les français passèrent un accord (vers 1920) rétrocédant à la France une partie du territoire de la Palestine (en gros, la Syrie et le Liban) au titre des accords d’après guerre. Cet accord fut perçu par les arabes de Palestine comme une véritable trahison. On peut affirmer sans crainte que l’inconséquence des deux puissances coloniales majeures de l’époque porte une grande part de responsabilité dans le conflit actuel. C’est de cette époque que date la dégradation des rapports entre juifs et palestiniens, et plusieurs vagues d’affrontements inter communautaires violents eurent lieu entre 1917 et la guerre.

7. Les sionistes mirent quelques années à accepter l’idée qu’ils devraient partager le territoire qu’ils espéraient obtenir avec les Arabes, car, polarisés sur leur objectif, ils sous estimèrent la force de la revendication territoriale de ces derniers, au moins égale à la leur. Mais en 1925, leurs leaders annoncèrent officiellement, dans l’esprit de la promesse de Balfour, que « l’état d’Israël ne pourrait se créer qu’en garantissant aux arabes et autres communautés non juives les mêmes droits qu’aux juifs sans aucune exception ». Le sionisme n’a donc jamais été une doctrine de discrimination anti-arabe, alors que l’exclusion des juifs fut au centre des revendications politique menée par les leaders politiques et religieux arabes à compter de cette période.

8. L’arrivée d’Hitler au pouvoir en Allemagne précipita l’arrivée de nombreux juifs sur le territoire revendiqué par les juifs. Il est à noter que de nombreux propriétaires terriens arabes furent heureux de vendre à très bon prix des terres difficiles à cultiver à ces nouveaux arrivants. En contrepartie, les tensions entre communautés incitèrent les nouveaux propriétaires à faire d’avantage confiance à des coreligionnaires qu’aux saisonniers arabes pour cultiver la terre achetée, ce qui augmenta la détresse économique de nombreux arabes, alimentant un ressentiment antisémite d’autant plus fort. Pour autant, les terres occupées par les juifs à cette époque furent bel et bien achetées et non volées comme certains le prétendent. Il est à noter que les conditions de vie et la salubrité du territoire du futur état étaient loin d’être ce qu’elles sont maintenant, et que les colons juifs eurent un immense mérite à faire progresser une agriculture et une économie modernes dans ces conditions.

9. Faut-il rappeler ce que subirent les juifs pendant la guerre ? Il est à noter que le grand mufti de Jérusalem, Hadj Amin Husseini, antisémite extrémiste, commit l’erreur (et l’atrocité) monumentale de s’allier avec les nazis en vue d’appliquer la « solution finale », ce qui rendit, après la guerre, toute conciliation entre les deux communautés émotionnellement très difficile. A l’issue du conflit, les anglais tentèrent de s’accrocher à la Palestine et tentèrent d’y empêcher l’arrivée des rescapés de la Shoah. Les militaires anglais furent alors la cible d’attentats terroristes, menés tant par les juifs que par les arabes. Malgré l’opposition des états arabes à la création d’un état juif, l’ONU décida en novembre 1947 le partage du territoire objet du litige actuel en deux états, un Juif, et un Arabe. Les derniers soldats anglais quittèrent la Palestine en 1948.

10. Les frontières entre l’état juif et l’état arabe semblent avoir été tracées pour favoriser les conflits. Plus de 950 km de frontière pour un état de 400 km de haut ! Une division Nord-Sud du territoire eut été techniquement sans doute préférable. Mais il est trop tard pour refaire l’histoire.

11. Bien qu’Israël ait immédiatement confirmé dans sa déclaration d’indépendance (lien) que les droits des arabes seraient égaux à ceux des juifs sur le territoire accordé au juif, ceux ci refusèrent les conséquences du vote des nations unies. Par ceux-ci, il faut entendre les dirigeants des communautés arabes d’Israël, mais aussi les états arabes voisins. On pourra revenir sur les motivations anti-israéliennes de ces états ultérieurement, car les questions religieuses n’expliquent pas tout..

12. Israël, jeune état, n’avait pas d’armée véritable en 1948. La Jordanie, la Syrie, l’Egypte crurent donc qu’il serait facile de chasser les juifs d’Israël et déclenchèrent la première guerre d’agression contre l’état hébreu. L’objectif de cette coalition était clairement de chasser, par l’exil ou l’extermination, les juifs de Palestine. Sa nullité militaire a transformé la coalition en déroute face à une armée Israélienne pourtant formée, entraînée et équipée en catastrophe.

13. A ce stade, on ne peut que noter la dissymétrie des objectifs politiques des uns et des autres : les juifs ont toujours souhaité un état dans lequel les droits des communautés tierces seraient reconnus à l’égal de ceux des juifs, alors que les dirigeants arabes ont ¦uvré en faveur d’une « purification ethnique » anti-juive. Du point de vue de sa création, la démarche des juifs était donc hautement morale, on ne peut en dire autant du point de vue des leaders Arabes de l’époque.

Tous ces événements, me dira-t-on, sont anciens. Que penser aujourd’hui de l’attitude des uns et des autres face à la « volonté du peuple palestinien » d’obtenir son propre territoire ?

Les Israéliens respectent les Arabes, ceux ci ne respectent ni les Juifs, ni les Palestiniens. Le triste sort des réfugiés palestiniens est imputable d’abord aux nations arabes.

1. Lors de la guerre de 1948, les nations arabes coalisées appelèrent les Arabes de Palestine à fuir Israël le temps que les juifs soient exterminés ou chassés de Palestine, alors que les Israéliens avaient maintes fois garanti que les droits de propriété des Arabes seraient préservés. Là encore, c’est l’attitude de dirigeants corrompus manipulant des foules à faible niveau d’éducation qui ont créé des masses de réfugiés qui gagnèrent les pays voisins, dont la Jordanie, elle-même issue de la fin de la colonisation anglaise du proche-orient. Ce sont ces réfugiés, leurs descendants, ainsi que les arabes habitant les territoires occupés par Israël après 1967, qui sont désignés sous le vocable « Palestiniens ». Mais d’un point de vue ethnique, ils ne diffèrent pas de la plupart des arabes vivant dans les nations voisines. On peut donc légitimement se demander ce qui a motivé ces dernières à refuser la citoyenneté à ces réfugiés. (voir plus loin)

2. Après le conflit de 1948, La bande de Gaza fut occupée par l’Egypte et l’actuelle Cisjordanie par la Jordanie. Que n’ont ils créé un ³ état Palestinien ², pourtant prévu par le vote de l’ONU de 1947, à ce moment là ? Que les palestiniens n’ont ils fait pression sur ces occupants pour qu’un état palestinien indépendant voie le jour ? Si Israël n’avait pas récupéré ces territoires en 1967, la rétrocession de ces territoires au peuple palestinien serait-elle seulement envisageable aujourd’hui ? Il apparaît que la revendication d’un état palestinien n’a été supportée par les nations arabes qu’après la défaite de 1967, et l’on peut se demander si cette revendication n’était pas qu’une simple étape dans une stratégie dont le but ultime a toujours été la destruction de l’état d’Israël. Cette revendication n’a une chance d’aboutir aujourd’hui que grâce à la générosité d’Israël, que ses voisins arabes n’ont jamais eue.

3. L’occupation par Israël de la Cisjordanie et de la bande de Gaza après 1967 a fait suite à la troisième guerre d’agression menée par les nations arabes contre Israël en 19 ans. Israël dut se résoudre à occuper ces territoires pris aux assaillants pour garantir sa sécurité.

4. On entend souvent parler ³ d’apartheid ² pratiqués par les Israéliens contre les Palestiniens. Il s’agit d’une monstrueuse contre vérité, de révisionnisme pur et simple. En Israël, tous les habitants, juifs comme arabes, disposent des mêmes droits constitutionnels, garantis par la déclaration d’indépendance évoquée plus haut et renforcés par une loi fondamentale de 1992 sur la protection de la dignité de la personne humaine (lien). Ainsi, les Arabes israéliens, si tant est qu’ils soient pacifiques, peuvent, exactement comme les juifs, accéder à la propriété, voter, s’exprimer, fonder des partis politiques et être élus à la Knesset, ce que le système d’élection rigoureusement à la proportionnelle d’Israël a toujours rendu possible. Israël est de loin l’endroit au moyen orient où les droits des palestiniens sont les mieux garantis. En contrepartie, qu’en serait-il du droit des juifs dans les territoires occupés, sous le règne d’un Yasser Arafat ?

5. Il est également prétendu qu’Israël vole l’eau des palestiniens dans les territoires occupés. Les reportages montrant des colonies juives de cisjordanie jouissant de l’eau courante et de jardins verdoyants, alors que les villages palestiniens seraient ravitaillés par des citernes, nous sont périodiquement diffusés. La vérité est bien différente. La part des nappes aquifères utilisés par Israël a chuté de 95% à 83% depuis 1967, au profit des palestiniens des territoires. La mauvaise alimentation en eau des territoires de Cisjordanie trouve donc ses racines au temps de l’annexion par la Jordanie. Après 1967, la consommation d’eau dans les territoires de l’est a augmenté de 640%, essentiellement du fait des efforts israéliens pour alimenter des grands centres urbains (comme Ramallah) en eau. Mais une fois de plus, dans un certain nombre de villages palestiniens, ce sont des leaders dévoyés qui ont refusé pour leur peuple l’accès aux adductions d’eau proposés alors par l’état d’Israël, pour des motifs politiques aux relents racistes (une eau juive ? plutôt mourir de soif !). Les aquifères en territoire Israélien sont mises à contribution pour alimenter en eau les réseaux d’adduction des territoires, et le prix payé par les palestiniens raccordés au réseau est sensiblement le même, voire légèrement inférieur, à celui payé par les colons israéliens (lien). Israël fournit de l’eau à la Jordanie et au Liban, alors que la Jordanie, depuis 1967, a cessé de remplir ses obligations nées d’accords antérieurs, de fournir une importante quantité à la Cisjordanie. Enfin, depuis les accords d’Oslo, Israël a rempli sa part du contrat en matière de fourniture d’eau aux territoires occupés, alors que là encore l’autorité palestinienne a complètement failli à remplir la sienne, ses leaders étant trop préoccupés à se remplir les poches et à fomenter des attentats. La vertu n’est pas du côté où nos médias la placent fort complaisamment.

6. Pire, certains affirment sérieusement qu’Israël se livre à un génocide en Palestine. Cela est absolument faire injure à toutes les victimes d’authentiques génocides de par le monde. Que certains critiquent le fait qu’Israël ait choisi la voie des moyens militaires, source d’inévitables dommages collatéraux, plutôt que la voie judiciaire, pour répondre aux terroristes, est concevable, mais assimiler cela à un génocide est pour le moins abusif. La population palestinienne des territoires incluant Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem Est est passée de 1 million en 1950 à 3 millions en 2000, dont 20% de croissance depuis 1995. Vous avez dit génocide ? Le nombre de victimes attribuées aux actions militaires israéliennes depuis la reprise de l’intifada (2001) était d’environ 2100 mi 2003, y compris les terroristes, pour 800 morts israéliens, essentiellement des civils. Les actions israéliennes sont généralement conduites de façon à minimiser ces morts civiles, des enquêtes sont systématiquement conduites en cas de bavures, alors que les terroristes utilisent volontiers des boucliers humains pour rendre plus délicates les représailles de l’armée israélienne, et que leurs bombes ciblent d’abord des civils.

7. La seule discrimination opposable aux israéliens d’origine arabe est... L’exemption du service militaire, une des conscriptions les plus contraignantes au monde. Ségrégation, donc ?

8. Les limitations de certains droits des palestiniens des territoires occupés, principalement en matière de liberté de circuler (checkpoints, mur de protection), sont effectivement contre-productives d’un point de vue libéral, car limiter la possibilité de circuler pour les personnes et les biens est une violation des droits des personnes concernées, et c’est en outre un facteur d’appauvrissement économique, appauvrissement alimentant le ressentiment des populations touchées. Mais dans la mesure où l’autorité palestinienne refuse de collaborer sérieusement avec Israël pour arrêter les terroristes, les Israéliens ont-ils un autre choix ? Doivent-ils relâcher leur étreinte sécuritaire pour permettre un afflux de bombes humaines sur les places de Tel-Aviv ? Il est facile de critiquer les mesures de protection prises par les Israéliens, mais quelle alternative l’attitude du pouvoir de Yasser Arafat et des extrémistes du Hamas, du Fatah et consorts leur laisse-t-elle ? Israël se trouve clairement face à une situation où elle n’a pas de "coup gagnant" à jouer, et doit se rabattre sur la "moins mauvaise solution". On peut critiquer ce choix d’un point de vue technique, en estimant que d’autres solutions plus porteuses d’apaisement existent (encore faut-il pouvoir dire lesquelles...), mais certainement pas condamner cette orientation sur des bases morales : de quel droit un gouvernement n’aurait-il pas le droit d’utiliser les moyens qui lui semblent les plus appropriés pour défendre une population victime d’un terrorisme quotidien, de la part d’ennemis qui ne veulent qu’une chose, sa disparition pure et simple ?

9. Accorder aux palestiniens des territoires les mêmes droits qu’aux israéliens d’origine arabe sur le territoire d’Israël signifierait de facto accorder la citoyenneté israélienne aux palestiniens, et donc une forme d’annexion des territoires, qu’Israël n’a jamais voulu entériner. Auraient-ils dû ?

10. Si l’autorité palestinienne avait sérieusement cherché à arrêter les terroristes du Hamas, du Jihad et des brigades d’Al Aqsa (une branche du FATAH d’Arafat), les représailles militaires et les limitations de circulation auraient été inutiles, la lutte contre le terrorisme pouvant alors se dérouler essentiellement par des voies judiciaires. Malheureusement, l’AP n’a jamais sérieusement cherché à lutter contre les factions terroristes (lien), pire, elle les a utilisées comme moyen de pression contre Israël.

Du sort des réfugiés

11. Les droits des palestiniens sont moins bien garantis par les nations arabes et les nations unies que par les Israéliens. Les Palestiniens sont les seuls réfugiés (voir dans quelles circonstances, §7) qui sont artificiellement maintenus à l’état de réfugiés par l’ONU, avec la malveillante complicité des nations arabes. En effet, alors que dans tous les autres cas (réfugiés cubains aux USA, enfants des demandeurs d’asile politique en France, etcŠ), les réfugiés et surtout leurs enfants peuvent acquérir la nationalité du pays d’accueil et ainsi s’assimiler à leur terre d’exil, une exception est faite par l’ONU pour les enfants des réfugiés Palestiniens qui conservent le statut de réfugié (lien). Les pays d’accueil prennent ce statut pour prétexte pour maintenir les palestiniens dans une sous-citoyenneté, ou les droits d’accession à la propriété et les droits électoraux sont inexistants (lien). De cette façon, les pays antisémites du moyen orient maintiennent un vivier de palestiniens dont le ressentiment pourra, être utilisé dans leur combat pour la destruction d’Israël.

12. La seule exception à ce qui précède faut celle de la Jordanie, dont le roi permit aux réfugiés palestiniens d’accéder à la citoyenneté jordanienne. Mais ce ne fut pas là un cadeau désintéressé : Abdallah considérait que la Cisjordanie et la Jordanie ne faisaient qu’un, annexa la Cisjordanie en conséquence après 1948, et fit supprimer toute mention de la Palestine dans les documents officiels. Et on dira qu’Israël ¦uvre contre la formation d’un état palestinienŠ

13. Si l’ONU appliquait aux réfugiés palestiniens les mêmes règles que pour les autres réfugiés, seuls 200.000 des 4,2 millions de réfugiés recensés auraient effectivement le statut de réfugié (lien).

14. Pendant et après la guerre de 1948 et jusqu’en 1972, 800.000 juifs durent fuir les pays arabes voisins, dont 600.000 vers Israël (lien), souvent dans des conditions déplorable. Leurs propriétés furent confisquées sans aucune compensation.

15. Au contraire, la propriété des fuyards arabes a été autant que faire ce peut garantie par Israël depuis 1948 (lien). Les terres inoccupées ou abandonnées par les palestiniens ont été tout simplement nationalisées par l’état d’Israël afin d’éviter une appropriation par force par des intérêts privés, les terres abandonnées étant conservées en vue d’un retour possible des propriétaires. L’état d’Israël a la maîtrise foncière de 92% de son territoire. Il a fait campagne pour que les arabes ne fuient pas le territoire d’Israël, et a versé un certain nombre de compensations aux familles exilées qui ont fui les lignes de front, ce qui est compréhensible. Toutefois, ce travail de compensation a été rendu difficile par la faiblesse du système de recensement des droits de propriété à certains endroits, malgré le fait que le territoire ait été administré par des britanniques.

On peut toutefois affirmer que la prééminence de l’état dans l’utilisation du sol, et donc le monopole qu’il s’octroie en matière de concessions d’utilisation, est néfaste d’un point de vue libéral, car il place sur l’état juif une suspicion - infondée, cf. ce lien - de favoritisme pro-juif. Une propriété privée généralisée aurait permis aux échanges de terre Israélo-arabes de se développer, avec une influence pacificatrice non négligeable entre les deux communautés.

16. Le droit au retour des réfugiés a été subordonné par Israël à une paix durable avec les pays voisins, ce qui est très compréhensible, ces gens ayant quitté Israël dans l’espoir que des combats de courte durée viendraient à bout de la présence juive en Palestine. Au lieu de cette paix, les israéliens ont subi trois guerres d’agression (56,67,73) et ont vu les territoires des nations arabes servir de base arrière à des organisations terroristes, dont l’OLP d’Arafat. Il ne faut donc pas s’étonner qu’ils n’aient pas fait de cadeau aux réfugiés. Malgré ce contexte, il est au contraire surprenant de constater que les israéliens aient tout de même lancé des programmes de compensation et n’aient pas radicalisé leurs positions vis à vis des palestiniens, malgré la pression d’une certaine frange ultra-nationaliste de leur opinion..

17. Nous avons vu que l’ONU, par m’entreprise d’un office spécial créé pour gérer la question des réfugiés Palestiniens, l’UNRWA, a empêché de fait l’assimilation de ces réfugiés dans les pays d’accueil. On peut considérer qu’il s’agit là d’une double volonté, des pays arabes de l’ONU de maintenir en état de haine les réfugiés palestiniens, et de la bureaucratie de l’UNRWA de gérer son fromage (lien). L’ONU a toujours soutenu le "droit au retour" des réfugiés palestiniens mais n’a jamais émis la moindre résolution sur la compensation des avoirs juifs spoliés par les nations arabes en 1948 et après. Curieuse partialité, qui discrédite un peu plus cette organisation donnant autant de poids à des dictatures sans égards pour la vie humaine qu’à de vraies démocraties.

Les leaders sont des tyrans, antisémites sans scrupules, qui n’a jamais vraiment voulu la paix.

18. Les palestiniens des territoires occupés sous le régime d’Arafat étaient beaucoup plus mal traités que ceux qui ont la chance de vivre sous la loi de l’état Juif (lien, lien). Arafat et sa clique rapprochée ont été convaincus de détournement de l’aide internationale, et notamment Européenne, à leur profit.. Arafat utilisait le bras armé du Fatah, la brigade des martyrs d’Al Aqsa, non seulement pour perpétrer des attentats terroristes contre Israël (lien, lien), mais pour combattre en interne son opposition, au besoin par la violence. Arafat a fait réduire au silence les radios et journaux qui lui étaient hostiles. Autant l’on peut comprendre que certains revendiquent pour les Palestiniens un droit à un état propre (conformément aux résolutions de l’ONU de 1947), autant il est immoral de soutenir le droit pour Arafat de disposer d’un état pour sa convenance personnelle, dont il pourra détourner les ressources à son seul profit, et maintenir le peuple sous un joug tyrannique.

19. Arafat a toujours été un terroriste violent, instrumentalisé par l’ URSS au temps de la guerre froide (lien). Arafat a perpétré et soutenu des attentats qui ont tué de nombreux Israéliens.. Il est donc parfaitement compréhensible et admissible qu’un gouvernement d’Israël exige comme préalable à la remise en route du processus de paix le départ d’Arafat. Après tout, aurait-on pu imaginer la paix revenir en Europe en laissant Hitler au pouvoir ?

20. L’arrivée de l’OLP d’Arafat au Liban dans les années 70 a correspondu à la mise en place d’un système mafieux d’extorsion de fonds et d’expropriation violentes contre le peuple libanais, qui a entraîné la guerre civile, qui déboucha au final sur l’occupation du Liban par la Syrie, pays hautement respectueux des droits de l’homme comme chacun le sait. Encore une bonne raison pour le gouvernement Israélien de ne pas accepter Arafat comme interlocuteur fiable.

21. Depuis les accords d’Oslo (1993), Arafat a toujours tenu un double discours, pacifiste en langue anglaise pour l’opinion internationale, haineux et antisémite en langue Arabe pour sa population. Arafat n’a jamais sincèrement soutenu le processus de paix, Oslo n’a été pour lui qu’une étape en vue de chasser totalement les juifs du moyen orient. Encore une bonne raison pour le gouvernement Israélien de ne pas accepter Arafat comme interlocuteur fiable. (lien)

22. Les écoles placées sous l’autorité palestiniennes enseignent aux enfants la haine des juifs, conformément à certains passages du Coran. Golda Meir disait qu’Israël serait en paix quand les Palestiniens aimeraient plus leurs enfants qu’ils ne détestent Israël. Manifestement, l’autorité palestinienne déteste plus Israël qu’elle n’aime les enfants de son peuple, elle préfère les préparer à servir de chair à canon (où à ceinture-bombe) qu’à leur apprendre à devenir des citoyens responsables et qualifiés dans un pays libre. Face à une telle menace en devenir, l’état d’Israël doit il rester sans rien faire ?

Bref, les palestiniens ont été maintenus sous le joug de nations qui les ont traités en Parias, avec la complicité d’une certaine bureaucratie à l’ONU, puis sous celui d’un dictateur dont la reconnaissance par les chancelleries occidentales comme leader légitime de la Palestine est un déni de droit, de morale et de justice. A contrario, les israéliens ont toujours considéré les arabes pacifiques vivant sur leur sol comme des citoyens à part entière. La encore, c’est Israël qui a eu l’attitude la plus moralement défendable.

Si les nations arabes et les leaders palestiniens, au premier rang desquels Hadj Amin al Husseini, avaient accepté les résolutions de l’ONU en 1947, aucun palestinien ne serait devenu un "réfugié", et depuis 1947, un état palestinien existerait aux côtés d’Israël, sur un territoire proche de celui sous contrôle de l’AP aujourd’hui. Si cet état n’existe pas encore, et si le sort des descendants des réfugiés de Palestine est si misérable, ce sont les nations arabes voisines qu’il faut blâmer pour ce triste état de fait, pas Israël.

Les reproches aux gouvernements israéliens sont ils tous fondés ?

23. On reproche à Ariel Sharon d’être à l’origine de la dernière vague d’attentats suite à une visite au mont du temple (Jerusalem) à la fin de l’an 2000 alors qu’il était dansl’opposition,laquellevisitefut assimilée à une provocation . C’est un prétexte parfaitement spécieux (lien 1, lien 2). Tout d’abord, l’endroit est parfaitement public et ouvert au public. L’endroit a une valeur sacrée aussi bien pour les juifs que pour les musulmans (il s’agit de l’emplacement du temple de Salomon, et de l’endroit d’où l’âme de Mahomet serait montée au ciel.), et n’est distant que de quelques centaines de mètres du mur des lamentations. De surcroît, rien n’obligeait les dignitaires religieux palestiniens, les chefs des mouvements terroristes, à appeler à une reprise de l’Intifada sous un prétexte aussi futile, quelle que fut la signification de cette visite de Sharon relativement à des questions de politique intérieure Israélienne. Imaginez que des autonomistes corses appellent à commettre des attentats contre des continentaux parce que Nicolas Sarkozy aurait tenu un Meeting pro-républicain devant une statue de Charles Paoli. Qui ne trouverait pas cela ignoble, dégoûtant et répréhensible ? Pourtant, nombre d’intellectuels et une bonne partie des Médias Français trouvent la position palestinienne compréhensible, voire excusable. Curieuse inversion des valeurs. Des sources indépendantes affirment, déclaration de dirigeants palestiniens à l’appui, que la vague d’attentats était planifiée, et que les incidents survenus lors de la visite du mont du temple ont servi de prétexte (lien) à une reprise des attentats programmée de longue date.

24. Ariel Sharon est un premier ministre démocratiquement élu, avec un programme très sécuritaire, parce que le gouvernement d’Ehud Barak se montrait incapable de faire respecter la sécurité des Israéliens, qui étaient déjà aux prises avec des attentats du Hamas et des autres mouvements extrémistes opposés à toute forme de paix et appelant à l’éradication d’Israël, avant même la visite de Sharon au mont du temple.

25. La démocratie Israélienne n’est pas parfaite. Ariel Sharon est soupçonné de corruption, avec certains de ses proches. Il ne diffère pas en cela de la majorité de la classe dirigeante Française. Toutes les démocraties souffrent, à des époques de leur vie, de telles affaires. Certains pays affrontent ces passages difficiles avec dignité, d’autres piétinent ouvertement leurs principes démocratiques pour protéger leur nomenklatura. Il est à noter qu’en Israël, un politicien possiblement corrompu n’est pas à l’abri des investigations de la justice, fut il chef de l’exécutif, même lorsque le pays se trouve de fait en état d’urgence. Une telle affaire ne suffit pas à discréditer le point de vue israélien ou à dédouaner l’autorité palestinienne de toute ses fautes. Ces deux problèmes doivent être totalement dissociés. Et il ne faut pas oublier qu’en matière de corruption, Arafat est absolument hors concours (lien). Ceux qui estiment que la corruption de Sharon, si elle était avérée, discrédite ses choix en matière de défense de son peuple, devraient depuis longtemps avoir renoncé à considérer Arafat comme un leader légitime du peuple Palestinien pour le même motif. Curieusement, l’argument n’est jamais prononcé en dehors des cercles proches d’Israël.

26. La démocratie Israélienne commet des erreurs. Des exactions ont été commises au sud Liban par des milices chrétiennes dans les camps de Sabra et Chatila en 1982, avec une passivité sans doute complice de l’armée Israélienne à l’époque. Sans remonter aux massacres de Deir Yassin (19 avril 1948), on sait que des dommages collatéraux faisant suite à des opérations militaires et affectant des civils ont été récemment constatés. On ne peut pas affirmer que le respect des droits de propriété des palestiniens n’ait connu aucune entorse malgré les garanties constitutionnelles offertes à tous ses habitants par Israël. Des tortures ont pu être pratiquées contre des terroristes afin d’empêcher des attentats. Mais toutes les observations internationales sérieuses ont montré que ces accidents de parcours n’étaient que des erreurs, des dérives individuelles ou groupusculaires, regrettables certes, mais ne correspondaient en rien à une dérive totalitaire de l’état Israélien. Au contraire, la cour suprême d’Israël a condamné toutes ces pratiques déviantes, y compris la "torture en cas d’urgence pour prévenir un attentat" (lien). La justice Israélienne n’est pas tendre envers ceux qui se laissent aller à ces pratiques contraires aux droits de l’homme. Il est à noter qu’aucune démocratie, à commencer par la France (démocratie encore ? voire...) n’est à l’abri de telles erreurs (les rapports de bavures dans nos commissariats sont nombreux...) bien que vivant en paix, et l’on ne peut que s’étonner positivement que face à une telle pression militaire puis terroriste, Israël soit resté fidèle à ses principes et idéaux démocratiques, y compris vis à vis de ses ressortissants non juifs. Et la justice Israélienne fait une guerre tout aussi farouche aux mouvements extrémistes juifs violents (il en existe), qui s’en sont pris entre autres à la vie d’Ytzahk Rabin, dont l’assassin est en prison pour longtemps. Et depuis que des accusations de torture ont été émises à l’encontre de l’état hébreu, celui ci a renforcé ses lois protégeant la dignité humaine, et a ouvert ses prisons aux observateurs de la croix rouge. On aimerait une telle transparence en France.

27. Le système électoral proportionnel israélien a souvent contraint le Likud, lorsqu’il a occupé le pouvoir, à accepter des organisations ultra-nationalistes dans sa majorité. Pourtant, force est de constater que les revendications les plus extrémistes de ces partis n’ont jamais été intégrées à la moindre plate-forme gouvernementale israélienne, ces partis devant s’accorder sur des programmes sécuritaires conservant à Israël sa spécificité (pour la région) démocratique, laïque, et non discriminatoire.

28. Malgré quatre guerres d’agression menées par ses voisins, une menace terroriste permanente et deux intifadas subies, et malgré les difficultés récentes de son économie, qu’Israël combat en réformant les pans les moins efficaces de son welfare state (lien), et bien que son territoire soit quasiment dépourvu de ressources naturelles, le PIB par habitant d’Israël (20.300$/hab, à rapprocher de 25.000$ pour la France, source) est plus élevé, et de loin, que celui de la plupart des nations arabes environnantes, fussent-elles pétrolières, à l’exception de 2 petits états pétroliers (EAU, Qatar, d’un souffleŠ) à très faible population (lien). Israël, état démocratique capitaliste, à l’économie plutôt sociale démocrate mais en voie de libéralisation, garantit un meilleur niveau de vie à sa population, y compris aux Israéliens d’origine arabe, que la plupart des pays voisins, pour la plupart totalitaires, et dont le système politique emprunte au marxisme et à l’islamisme fondamentaliste leurs pires aspects. Le succès d’Israël, malgré ses difficultés récentes, fait de l’ombre aux satrapes qui tyrannisent les populations voisines depuis trop longtemps. A l’heure d’Internet, ces choses finissent par se savoir, et constituent indubitablement une menace pour le pouvoir des dictateurs de la région.

29. On peut donc craindre que ceux-ci, au premier rang desquels la Syrie, l’Iran, et l’Arabie Saoudite, ne continuent de soutenir les mouvements terroristes qui font couler le sang Israélien, et que sous couvert de venir en aide aux populations palestiniennes, ils continuent de dénier à celle ci la jouissance de leurs droits élémentaires, afin de maintenir la volonté latente des enfants de réfugiés d’en découdre avec "l’ennemi juif".

30. Dans ce contexte, l’annonce de la construction d’un mur de séparation entre les deux territoires, et du retrait des colonies de Gaza (en attendant la Cisjordanie, ce qui sera une autre paire de manchesŠ) procède d’une démarche logique, qui ne devrait pas susciter des cris d’orfraie de la part d’observateurs extérieurs. Il s’agit simplement, pour le gouvernement Sharon, de faire le constat que la paix avec la Palestine dirigée par un Yasser Arafat est impossible à envisager à court et moyen terme, et donc d’accepter la présence d’un état hostile à ses côtés, en accord avec les résolutions internationales, mais d’éviter que des juifs puissent y être soumis à des représailles armées (en clair : des pogroms), d’où le retrait des colonies, et que l’afflux de bombes humaines vers Israël soit endigué, d’où la création du mur. On peut à loisir disserter sur l’efficacité technique d’un tel mur. Ligne Maginot ou véritable protection contre le terrorisme ? Mais le droit moral d’Israël à l’édifier si son gouvernement estime qu’il s’agit là du meilleur (ou du moins mauvais) choix dans un contexte donné, ne saurait être remis en cause. Là encore, il est à noter que si la vie des juifs qui resteraient dans les territoires palestiniens serait très périlleuse, les droits des citoyens et résidents israéliens d’origine arabe seront préservés en Israël. Une fois encore, la morale est du côté israélien.

De tout ce qui précède, il résulte que le courant intellectuel et médiatique qui domine la pensée ( ?) française actuelle, et qui attribue la responsabilité de l’enlisement du conflit aux politiques menées par l’état d’Israël, est tout simplement de nature révisionniste. Israël n’est pas le bourreau des populations arabes de Palestine et alentours, Israël est leur chance. Bien que la plupart d’entre nous pourrions nous sentir détachés de ces questions, je pense qu’il serait dommageable pour les citoyens d’un pays libre de ne pas combattre pour que ces vérités historiquement établies soient rappelées. Nous assistons en France à une résurgence des actions antisémites que certains justifient par "l’action de l’état d’Israël contre les palestiniens". Il faut saper les fondations d’une telle argumentation en rappelant que malgré quelques bavures hélas inévitables dans un contexte de menace permanente créé par les palestiniens et leurs "alliés" arabes depuis 1948, l’état d’Israël a toujours eu, y compris sous l’actuel mandat d’Ariel Sharon, une très haute tenue morale qui a toujours concilié la recherche de la sécurité maximale de ces citoyens et la recherche de l’équité vis à vis des revendications arabes. En face de l’état Hébreu, ne se sont trouvés que des leaders dictatoriaux qui, au mépris des aspirations d’une part croissante de leur peuple pour la paix, ont cherché systématiquement le conflit avec Israël, dans une démarche politique de type génocidaire.

Quant à la diplomatie Française, sans parler de l’ONU, si elle souhaitait réellement qu’une paix durable s’installe au moyen orient, elle devrait cesser s’aligner, par on ne sait trop quel calcul ou quel biais idéologique, sur les positions des tyrans du proche orient. Le "pays des droits de l’homme", paraît-il, ne devrait il pas se mobiliser pour qu’enfin, la seule démocratie de la région parvienne à conquérir une paix et une sécurité durable ? ne devrait-il pas ¦uvrer pour que tous les citoyens arabes du moyen orient jouissent des mêmes droits que ceux vivant en Israël ? Ne devrait-il pas ¦uvrer pour que le chef terroriste corrompu et menteur Arafat soit définitivement mis hors du jeu politique de la région ? Ne devrait-il pas exiger de l’AP qu’une constitution multipartite et démocratique soit mise en place sur son territoire, ainsi qu’un véritable accord de coopération policière contre les terroristes, préalablement au rétablissement des libertés de circuler entre Israël et ses voisins ?

La France et l’Union Européenne ne devraient elles pas arrêter de financer l’AP tant que celle-ci soutiendra aussi clairement le terrorisme anti-juif (lien) ? Tant que ses écoles seront consacrées à l’endoctrinement des enfants en vue de former une nouvelle cinquième colonne palestinienne contre les juifs ? Ne devraient-elles pas exiger le remboursement des sommes utilisées par l’AP pour financer le terrorisme et les dépenses somptuaires des proches d’Arafat puis des autres ?

Israël mérite d’être défendu par la communauté internationale en général, et par la France en particulier. La survie d’Israël est la chance des peuples arabes voisins de voire le joug de leurs dirigeants corrompus se desserrer. L’extension de la modernité Israélienne à toute la région est la seule voie de développement durable possible pour les populations du proche orient maintenues en état de sous-développement par leurs monarques absolus.

69.Posté par Valerie le 22/07/2010 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L' idée que l' Etat d' Israel n'a aucune légitimité morale n'est pas une opinion terroriste, elle est partagée par des millions de gens a travers le monde qui savent que le pretexte de la shoah n'est pas un argument de retour à la Terre promise conforme au commandement de Dieu dans la Torah ..;Quant a sa légitimité politique décrétée en 1948 , elle n'a plus aucune crédibilité en raison des violations répétées des accords de l ONU... Le rappeler n'est pas du négationnisme et encore moins de l'antisémitisme, ce sont pourtant les accusations sans cesse répétées à l'encontre des gens qui tiennent mon discours, mais tellement révélatrices de la mauvaise foi sioniste.

68.Posté par Ronron le 21/07/2010 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Crif concentre toute sa communication sur une entourloupe: celle de faire croire que tous les juifs sont forcement sionistes, alors que c'est le contraire, un vrai Juif ne peut pas etre sioniste, car cela est contraire aux fondements du Judaisme.

67.Posté par H@ST21 le 20/07/2010 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CE NE SONT PAS LES JUIFS QUI SONT SUSPECTES D'ETRE DES BUVEURS DE SANG, DES ESCROCS OU DES MENTEURS , MAIS BIEN LES SIONISTES A QUI IL EST REPROCHE D'OCCUPER UN TERRITOIRE SUR LE PRETEXTE D'UN MENSONGE PSEUDO RELIGIEUX ; QUI MASQUE EN REALITE UNE ABOMINABLE IDEOLOGIE POLITIQUE COMPARABLE AU NAZISME OU A L'APARTHEID; LES NETUREI KARTA QUI SONT LES DIGNES REPRESENTANTS DU JUDAISME DENONCENT CETTE IMPOSTURE AU PERIL DE LEUR VIE. LE SIONISME EST UN CRIME CONTRE L'HUMANITE EN GENERAL, ET CONTRE LA TORAH EN PARTICULIER.

66.Posté par Domingo67 le 10/07/2010 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'occupation de peuplement, en vue de justifier la présence juive en Palestine à commencée, en effet, avec Théodore Herzl en 1896 et son pamphlet "l'état des juifs" ainsi qu'avec le premier congrès sioniste de Bâle et son Président Chaïm Weismann, qui fut le premier Président d’Israël.
L'immigration des juifs d'Europe et l'achat des terres par L'agence juive, crée ad hoc, c'est faite en vue d'une occupation du terrain justifiant la volonté sioniste de créer leur état en Palestine. Cette occupation de peuplement n’est pas à comparer avec les colonies dites de peuplement d’aujourd’hui. En effet, si les immigrants juifs d’Europe arrivaient en Palestine, cela était fait (plus ou moins) légalement. Or aujourd’hui les colonies se font par le fait accompli et par la spoliation du peuple originel.
En Palestine avant les juifs, les arabes, les chrétiens il y avait une population originelle de ces terres, qui ne venait ni de Dieu, ni du mont Sinaï. Les Juifs d’Europe n’ont aucun droit sur ces terres, la « terre promise est un mythe » et un mythe doit rester un mythe.
Que les juifs rescapées de la Shoah veillent aller trouver la sérénité en Palestine, rien ne s’oppose à ça. Ce n’est pas l’immigration en Palestine des juifs qui est blâmable, mais de la manière dont ils l’on fait.

Au moment où l’ONU vota la partition de la Palestine les juifs représentaient 35% de la population et ont reçu 65% des terres les plus fertiles de la Palestine.

Le ralliement au sionisme de la communauté ou d'une grande partie, c'est fait grâce ou à cause du nazisme et ses crimes à leur encontre. Nous savons tous les vicissitudes qui émaillent le parcours de la communauté juive, avant la Deuxième guerre mondiale. Les pogroms principalement en Europe de l'est mais aussi en France.

Le sionisme, Israël a eu 60 années pour se faire accepter dans la région. De ce point de vue est un échec total. De mon point de vue il ne reste aux sionistes de créer un état dans le désert de Gobi en espérant que cette fois ils sauront respecter le peuple qui les accueille.

Les bons juifs resteront, il n’y a aucune raison pour qu’il quittent la terre qui les a vu naître, les autres ô mon Dieu…

65.Posté par hb le 10/07/2010 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La colonisation (ou occupation de peuplement) a commencé bien avant mai 48, alors je suis surpris en apprenant que des soldats israéliens "... veulent bien défendre "leur pays" mais refusent d'en occuper un autre ..."
On ne peut pas, à la fois, légitimer la fondation d'Israël et se scandaliser de ses exactions... et l'expression "israélien anticolonialiste" est un oxymore exemplaire.
Nul besoin d'extra-lucidité rétrospective pour développer la chronique d'un désastre annoncé.

64.Posté par Domingo67 le 10/07/2010 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lire : Objet : Rédaction du Vrai Journal Dimanche 16 juin 2002

63.Posté par Domingo67 le 10/07/2010 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CANAL +
Service Consommateurs
60431 NOAILLES Cedex

Réf.: Canal +, Karl Zero, BHL
Objet : Rédaction du Vrai Journal Dimanche 16 juin 02

Messieurs,
Dans le sujet concernant le conflit Palestino-Israélien et plus précisément l'aspect des attentats Kamikazes. Votre invité Bernard-Henri Lévy dit : « Que les kamikazes sont entraînés, qu'ils ont suivi un endoctrinement, bourrage de crâne etc. » Il enfonce là une porte ouverte, c'est de la philosophie de conte de fées, de bazar, pour strumpfs.
Ce qui est important c'est le « pourquoi ? »
C'est intolérable de se faire manipuler par une communauté qui se comporte comme une secte. En effet, M. Bernard Henri Lévy dénonce les « les immondes » kamikazes palestiniens, il n'a à aucun nomment « philosophé » sur les motivations de ces derniers. Cela s'appelle de la manipulation. Il y à bien eu une petite intervention de Karl Zéro pour le lui rappeler, mais si petite, ont aurait dit des « copains de bistrot se flagornant en pleine libation ». Laisser entendre qu'il pourrait y avoir des kamikazes enfants c'est immonde, jusqu'à présent et jusqu'à preuve du contraire il n'y a pas eu de kamikaze enfant. M. Bernard Henri Lévy « le mensonge est I'arme des faibles ! ». La vérité est, que sans injustice pas de motivation, sans motivation pas de kamikaze. Les gens du Hamas n'auraient plus de « crânes à bourrer ! », selon votre propre expression. Si le Hamas peut endoctriner des enfants c’est grâce à I'injustice que les juifs de Palestine font subir aux autochtones et avec la complaisance de la majorité des juifs de France, CRIF… Israël, c'est quoi pour vous, un pays impérialiste ou votre patrie ? C'est révoltant que des êtres humains soient solidaires de criminels de guerre uniquement pour une question de religion, fusse-t-elle d’ethnie, et de par leur position sociale ou professionnelle manipulent les téléspectateurs trahissant la confiance qu'ils pouvaient encore leur inspirer. Les valeureux militaires israéliens avant d'aller au « combat » (*1), ne suivent-ils pas aussi un entraînement militaire, endoctrinement, bourrage de crâne… ?

Des militaires israéliens ayant réfléchi à leur condition ont refusé de partir dans les territoires autonomes, où, estiment-ils, tsahal n'a rien à y faire, ils veulent bien défendre leur pays mais ils ne veulent pas en occuper un autre. Ces militaires bien que mis en prison par les « démocrates » israélo/sionistes sont des humains dignes de ce nom.
Les autres, oh ! mon Dieu ils doivent être des philosophes.

Mais là où la manipulation est à son comble c'est lorsque deux personnes attachées à la cause du sionisme, se font passer pour des « animateurs objectifs » (*3) trompant honteusement le téléspectateur qui leur fait confiance, M. Karl Zero vous avez omis, le carré avertissant le téléspectateur du trucage de la scène concernant votre reportage sur les familles des kamikazes décrivant « I'hystérie », selon les termes de M. Lévy. Ces images honteusement scénarisés dignes de la propagande nazie, Goebbels vous aurait donné, à n’en pas douter, le Grand Prix d'honneur de I'immondice.
Vous ne respectez même pas vos téléspectateurs. Désormais je ne regarderai plus le « Vrai journal » de la même manière. Pour avoir vu d'autres émissions sur ce sujet je peux vous assurer que le recueillement et la sobriété de leur émotion inspiraient le respect par rapport à votre simulacre de reportage. (*2)

Les familles sont plutôt fières de leurs fils ayant donné la vie pour leur pays. La France aussi était fière des résistants morts pour la patrie.
Il y a quelques jours un colon juif pleurait, devant la camera, un de ses enfants tués par un palestinien.
Jamais au grand jamais je ne me serais réjoui de ce drame. Même si je suis contre la colonisation des territoires administrés par les Palestiniens.
Israël se comporte en impérialiste, menant une politique de colonisation du fait accompli provoquant ainsi les Palestiniens mais surtout ridiculisant les instances internationales.

Les intellectuels, journalistes, politiciens etc. endoctrinés par une philosophie politique ou religieuse et a fortiori politico-religieuse comme le sionisme sont incapables d'idées propres, ils perçoivent le monde comme les malades de la cataracte. Le voile de la bêtise est sans conteste la vertu des illuminés.

Veuillez agréer, Messieurs, mes salutations.

(*l) Les valeureux militaires simplets, nous avons vu que ceux qui réfléchissent sont en prison, les autres vont au combat contre quelques fusils et des pierres. « Intifada »
Israël peut dire merci à I'occident d'avoir annihilé les trafiquants d'armes.
Mais appartenir à I'occident n'est pas un permis de tuer !
(*2) Israël nous a déjà diffusé des reportages scénarises, la manipulation, on sait faire !
(*3) Ce mot convient mieux que journaliste, le journaliste doit avoir une certaine éthique !

NB - Lethe envoyée au CSA, Premier Ministre, France Télévision, Conseil de I'Europe


Pour mémoire

Pour mémoire :
L’abus d'autorité, dictatorial et imbécile des militaires israéliens sont à l'origine du premier kamikaze. Il y a tout de même des questions à se poser ! On n'est jamais gagnant à humilier un adversaire. Messieurs BHL et Karl Zéro de la réflexion pour vos soirées.

Tulkarem : un kamikaze promu au rang de héros :
Le 27 mars, Abdelbaset Odeih, un Palestinien de 25 ans, entrait dans l'hôtel du Parc à Netanya, au nord de Tel-Aviv, et faisant exploser la charge qu'il portait emmenant dans la mort 29 personnes, pour la plupart des gens âgés qui célébraient la Pâque juive. Deux jour plus tard, I'armée israélienne déclenchait I'opération Rempart, réoccupant la plupart des villes autonomes de Cisjordanie. - Cette information n'est pas juste car I'armée israélienne n'a jamais cessé de coloniser et d'occuper la Cisjordanie et Gaza.
« C'était un garçon normal, sans problèmes. Il voulait être le premier dans tout ce qu'il faisait » , dit son père, Mohammed. « Un jour, il a tenté de se rendre en lrak, via Ia Jordanie, pour retrouver sa fiancée. Mais les soldats israéliens ne lui ont pas permis de franchir la frontière. » « Ce qui s'est passé ce jour-là au pont Allenby n'est pas clairement établi. Selon les proches, les soldats israéliens auraient averti Abdelbaset Odeih qu'il ne verrait plus sa fiancée. »
Deux jours plus tard, le jeune Palestinien était placé sur la liste d'activistes recherchés par Israël. - Ces agissements laissent supposer que les activistes arrêtés par Israël en Cisjordanie ou Gaza le sont abusivement et pour des motifs futiles. Il faut être un enragé pour cautionner ou appliquer cette politique.
« Nous avons tout tenté pour faire venir sa fiancée ici mais les Israéliens ont constamment refusé. Puis nous avons pensé qu'ils permettraient à Abdelbaset de s'installer en lrak mais ils ont encore refusé », explique son frère, Issam, gérant d'un petit commerce à Tulkarem. Ensuite, Odeih disparut. Pendant huit mois, sa famille fut sans nouvelles de lui, avants d'apprendre qu'il avait rejoint le Hamas. « Nous avons été très surpris lorsque nous avons appris I'attaque contre I'hôtel à Netanya. Personne dans la famille n'arrivait à croire que c'était Abdelbaset qui avait fait ça, murmure Isssam. « Nous étions tous très tristes quand nous avons appris sa mort, mais pour dire la vérité, nous sommes fiers de lui. De toutes façons, s'il était resté ici, ils (les soldats) l'auraient tué ».
Six semaines après la tuerie de Netanya, vingt chars israéliens encerclent I'immeuble de quatre étages où habitait la famille Odeih et en faisant sortir tous les occupants avant de le dynamiter. - Cet exemple démontre s'il est encore nécessaire que la justice israélienne est dominé par des instincts de bête féroce. Les nazis n'ont pas fait pire - Pourtant les parents de ce jeune homme n'y étaient pour rien. Tout compte fait les meilleurs « endocrinologues » ou « bourreurs de crâne » se sont encore les militaires appliquant la politique israélienne, qui grâce à leur bêtise fabriquent des kamikazes.

O vous qui prenez aujourd'hui la clé des cieux
Vous les heureux coquins qui ce soir verrez Dieu
Quand vous rencontrerez Yizhak Rabin là-bas
Offrez-lui de ma part ces (ne nous oubliez pas)
Georges Brassens aurait pu l'écrire, (un vrai philosophe contre la connerie humaine)

62.Posté par Domingo67 le 10/07/2010 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est juste vous avez raison, à la lecture de ce que je venais d"écrire, il y avait quelque chose qui ne me convenait pas, mais sur le moment.
Cela dit et ce n'est pas une excuse, mais je suis d'origine espagnole et je n'ai pas fait l'école française, désolé.
L'orthographe, la syntaxe est difficile pour moi, mais je pars du principe que ce n'est pas une raison pour se taire, surtout face aux manipulations auxquelles nous devons faire face, en France, en Europe dans le monde.
Merci de votre remarque.

61.Posté par hb le 10/07/2010 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

car c'est bien Israël qui tue et non l'inverse!

60.Posté par hb le 10/07/2010 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ni "...laisser tuer Israël librement"
ni "...laisser tuer Israël(,) librement"

mais: "...laisser Israël tuer librement"

59.Posté par Domingo67 le 09/07/2010 16:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans mon commentaire il fallait lire : "laisser tuer Israël (,) librement.

58.Posté par G.BOUILLON le 09/07/2010 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je veux rectifier l'article de Stokely et aux autres auteurs de demontrer queques erreurs : d'abord on ne melange pas tous. 1) Dieu n'a jamais dit de tuer ,2) Dieu n'a jamais voulu que l'humanitée souffre ainsi, 3) noux avons tous le meme Dieu. 4) Dieu n'a jamais voulu que nous somme ignorant des choses spirituels ou materiels. 5),l'humanitée est devenue EGOISTE . Regarder autour de vous et on contaste les dégas que L'humanitée a infliger a notre planète la terre notre mère et a nous mème.La faute elle incombe à qui ??? Toujours L'humain.... notre EGOISME nous perdra tous. 6) Dieu a voulu une chose importante de notre humanitée : l'AMOUR DU PROCHAIN de quelque NATIONALITE ou RELIGIEUSE . Notre responsabilité elle est COLLECTIVE,et non rejeter la faute sur autre chose.Les religions ont faillit......nos gouvernants on faillit .L' humain est très EGOCENTRIQUE ....Voila la vrai raison sur cet échec COLLECTIVE de l'humain.Déja des signes avant coureur font craindre le pire ..... à méditer. C'est l'humain qui est son propre boureau et qui est son propre 'père fouétar'.On n'a pas besion de diablerie pour se disculper. 7)C'est très facile de croire que satan est coupable de tout,il n'est que l'iniciateur des actes.Qand on se fait juger pour un délit au tribunal on va dire aussi au juge ' à non c'est pas moi ,c'est mon voisin qui a dit de le faire??? on est jugé pour nos actes et non parce que c'est l'autre qui a dit de le faire.......a MEDITER.......Désoler, ça fait pas plaisir notre orgueuil prend un coup .... mais il faut etre réaliste.....a bon entendeur je vous salut tous.

57.Posté par Domingo67 le 09/07/2010 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En somme, c'est parce que l'histoire est remplie de crimes et d'assassins, qu'aujourd'hui il faille en quelque-sorte : "laisser tuer Israël librement" ; "laisser une bande de pseudo intellectuels manipuler les opinions" ; laisser l' Organisation sionisme mondiale, que si elle s'abstient de tuer, elle est à l'origine d'une multitude des crimes y compris la Shoah.
Achetant les consciences d'êtres faibles , mais influents ou/et cupides, alors il suffit , parce que cette bande d'assassins, alimentent les grands média finances des campagnes électorales, nous scandent de slogans pour attardées mentaux.
Ce genre d'intellectuels se plaignent des vicissitudes de la communauté juive et ne se rendent même pas compte, comme Théodore Herzl, CaÏm Weismann, Reinardt Heydrich (l'infamme "protecteur" de Bohème, David Ben-Gourion, Vladimir Jabotinsky, Ariel Sharon, Shimon Peres, Nétanyahu, Barak [...] et ne se rendent même pas compte qu'il en sont à l'origine.

56.Posté par Persona non grata le 07/07/2010 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Par contre je vous rejoins entiérement sur la premiére partie de votre post :)

55.Posté par Persona non grata le 07/07/2010 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Stokely ,

C'est quoi un complexe d'infériorité que vous nous faites là ? Vous racontez n'importe quoi et vous me rappelez Kemi Seba à ses débuts lol ....

Mais non voyons le coran n'accorde que trés peu d'importance quant aux origines ethniques des hommes , les meilleurs sont les plus pieux !

Pour finir la révélation ne débute pas avec les sémites car il y'a nombres de prophétes avant Abraham ( Noé , Loth , Jonas ....) et on se fiche de leurs couleurs voyez vous .

54.Posté par Stokely le 07/07/2010 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je Me demande quel est le problème des Européens, aujourd'hui malgré Les Trop Nombreux Crimes Européens Contre Le Reste de l'Humanité et ceci depuis la Création, partout ils ont, Fait Régner la Terreur, Couler le Sang, Voler, Violer, Piller, Massacrer, Falsifier l'Histoire jusqu'à Se Faire Appeler Juif, Peuple élu. Ne parlons même pas de ce Dieu de Moîse, de Jésus et de Mahomet. Ce Dieu Ternaire, il a beau être Dieu, il ignorait que la race noire "Les Kamites" qu'il exècre si fort, a non seulement, existé avant le déluge, mais a également dominé le monde et ouvert les yeux de Ses protégés, ( races élues, la sémite et l'indo-européenne ), sur les beautés de la Civilisation. Sans La Race Noire ( Les Kamites ), ce Dieu Ternaire lui-même n'aurait probablement Jamais été découvert par ses adorateurs, initialement sacrificateurs d'enfants à des divinités sanguinaires, buveuses de sang junévile, comme Moloch et Baal. Cet Obscurantisme Idéologique de l'Europe Colonisatrice doit Impérativement Cesser.

53.Posté par GUOUNGUANE le 07/07/2010 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VOUS AVEZ RAISON D'ÊTRE EFFRAYER. LE MONDE ENTIER EST TÉMOINS DE VOTRE PSYCHOPATHIE SANGUINAIRES . LE GÉANT AU PIEDS D'ARGILE QU'EST LES US YANKEE VONT MORDRE LA POUSSIÈRE AVEC LEURS ALLIER.VOTRE REGNES ET EN PHASE TERMINALE LES PEUPLES DE LA TERRE VOUS ONT CONFONDU C'EST LA FIN DE VOTRE ARROGANCES.
ISRAËL VAS EN ENFER AVEC TOUS TES COMPLICES ARABES .QUI EUX SERONT PENDU EN PLACE PUBLIQUE POUR HAUTE TRAHISON .

52.Posté par benmouffok djilali le 05/07/2010 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aujourd'hui un bateau et demain la bombe atomique, c'est dans leur livre ou plutot dans son interprétation.
Européens votre soumission vous protège de cette menace mais ne levez pas trop haut la tête sinon on y passe tous.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
LISEZ l'interprétation du livre qui fait l'apologie du crime de guerre :
La description que Zacharie donne du fléau qui atteindra les ennemis de Jérusalem reprend exactement les constatations que les explosions atomiques provoquent sur les chairs humaines : elles fondent ! Le souffle des radiations d'une bombe A est si puissant que les êtres vivants fondent littéralement debout. La prophétie évoque la destruction des hommes mais aussi celles du bétail : on peut en conclure que toutes les troupes militaires seront frappées. Le trouble que l'Eternel enverra sur les nations provoquera une guerre entre eux : nous savons au jour d'aujourd'hui que TOUTES les grandes nations possèdent l'arme atomique. De là à s'en servir, il n'y a qu'un pas.
Lorsque Hiroshima et Nagasaki ont été bombardées le 6 août 1945, 150 000 personnes sont mortes instantanément !

Cette prophétie est terrible. Nul ne voudra y croire ! Cependant, toutes les conditions technologiques sont réunies pour qu'elle s'exécute, selon la Parole du Seigneur.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-- FIN.

51.Posté par Rusinyol Domingo le 28/06/2010 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le CRIF stigmatise la résistance palestinienne et la qualifie de terrorisme !
Ces atavismes, cette façon de diaboliser sa future victime est, si j'ose dire : "le pain quotidien d'Israël" mais aussi de tous ces manipulateurs qui favorisent l'impunité dont bénéficie cet Etat depuis plus de soixante années et le sionisme depuis plus de cent. Le soldant Shalid ne sert là que de faire valoir, comme à chaque fois, aux mensonges qui suivent les crimes israéliens. Nous sommes tous d'accord pour critiquer le régime de Vichy, il faudrait que M Prasquier et le CRIF s'en souviennent.
Les allumages du contre-feu, deviennent pathétiques. et s'il n'y avait des victimes innocentes, risible.
En conséquence souvenons-nous aux prochaines élection que tout homme politique favorable à Israël, est non seulement un danger pour la paix au Proche-Orient mais pour la paix mondiale y compris économique.

50.Posté par soakely le 28/06/2010 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le jour ou on aura des journalistes et des hommes politiques dignes de ce nom on pourra faire la liste des crimes barbare de cet état illégitime, à commencer par deir yassine, et on verra si le crif aura encore le culot de dépeindre "israel" comme l'eternel victime ! Je vous invite tous à lire : LA CONTROVERSE DE SION, de douglass reed (vous pouvez la trouver en pdf sur le net). Lecture incontournable pour ceux qui veulent connaître la vérité sur cette mafia et sur la lacheté de l'occident. Israel ne vit que grace à l'argent extorqué aux etats occidentaux et sans l'occident cet état partira en fumée car il est né sur le crime et le mensonge et n'a aucune racine au moyen orient. Pour finir, si l'amérique est le chancre de l'humanité, israel est son sida.

49.Posté par freedom for humanity le 28/06/2010 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GO HAMAS GO DESTROYED ZIONISM

48.Posté par Saber le 28/06/2010 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


A PART LE HAMAS TOUT EST A METTRE A LA CASSE.

47.Posté par hb le 28/06/2010 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Absurde ou hypocrite la posture de ceux qui admettent la légitimité d' Israël et se scandalisent de ses exactions. Quant a proclamer simultanément sa nationalité israélienne et ses convictions anticolonialistes ne peut se concevoir que pour un cerveau où parties gauche et droite sont étroitement cloisonnées. Et même s'il est quelquefois souhaitable d' "ajuster" l' humanisme au contexte, s'agissant de ce dossier dans toutes ses composantes, aucun aménagement n'est acceptable quelles que soient les arguties déployées. Alors, rien n'interdit à un juif de vivre en Palestine s'il en respecte les lois et les usages. Je fais bien entendu référence à cette Palestine telle qu'elle devrait être, c'est-à-dire dans ses grandes dimensions et où le Hamas légifèrerait conformément au mandat que lui a confié ce peuple uni en étroite coalescence à cette terre par le travail des hommes au fil des siècles.

46.Posté par Saber le 28/06/2010 05:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


LES ÉLITES DE LA PENSÉE UNIQUE ET MALÉFIQUE DANS LA RÉPUBLIQUE DU FRIC.
CE N'EST PAS UN HASARD QUE LES KHAZARS S'APPROPRIENT TOUS LES ARTS.
ILS SOUTIENNENT ISRAËL QUI EST LEUR MAMAN MAQUERELLE.
QUE SERONT-ILS SANS ELLE CES DALTONS DE LA FIN DES TEMPS.
ILS CONFONDENT LES COULEURS DE L'ARC EN CIEL TOUS CES FRÊLES.
A QUAND POUR DÉPOSER TOUT CE PÈLE-MÊLE DANS LA POUBELLE?

45.Posté par Persona non grata le 28/06/2010 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Rusinyol Domingo post 43 ;

Alors n'en déplaise aux bons juifs car le hamas est représentatif du peuple palestinien car il sort des urnes et symbolise au plus haut lieu la résistance !

Votre expérience démontre toute l'ambiguité de la plupart des juifs se disant pour la paix ....

La vérité ne se négocie pas .


44.Posté par AS le 28/06/2010 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ colombo, non je vois pas de quoi tu parles mais avant ils senvoyaient sur un site evangelistes... les hackers sont a santa monica, californie... c'est tout ce que j'ai pour le moment

43.Posté par Rusinyol Domingo le 27/06/2010 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au très beau commentaire de ROMANO je mettrais un bémol (petit bémol)
Militant au sein d'une association de défense du Droit international au Proche-Orient où les adhérents étaient Juifs, Arabes, Chrétiens, je dois faire néanmoins un petit reproche aux juifs, (aux bon juifs) en effet bien que fustigeant la politique criminelle de l'Etat israélien, des gouvernements quelle que soit leur tendance, ils (les bons juifs du collectif) voient quelque fois, dans la défense du peuple Palestinien, de antisémitisme ! Parfois vont même jusqu'à priver de parole celui qui prend la défense de la résistance palestinienne. Cela est très dommageable. La victoire du Hamas, par exemple, fut vécu très mal par certains bons juifs du collectif, pourtant si le Hamas est une organisation fondamentaliste et défend les intérêts palestiniens bien mieux que ne le fait le Fatah, on ne peut lui reprocher d'autres faits que ceux de résistance, nous ne pouvons accepter la politique d'assassinats, spoliation, emprisonnements (sur le régime dit : "administratif" c-a-d- sans motif, ni accusation, jugement...) d'un Etat qui a les moyens et ne fait pas la paix.

42.Posté par cielétoilé le 27/06/2010 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voulez-vous compléter ? Voilà , ce que j'ai lu http://www.observatoiredeleurope.com/Histoire-d-une-marionnette_a1364.html

41.Posté par koiud well le 27/06/2010 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chacun doit savoir, parce que tout français le sait ,mais il ne peut rien,le CRIF est la cinquième colonne qui sort de l'iceberg israélien dominant qui travaille de jour et de nuit pour les intérêts suprêmes de la "tribu"...la nationalité française n'est pour ses énergumènes racistes et sectaires qu'un strapontin obligé...écoutez et analysez leurs discours puant une" tribalité" des plus archaïques et vous serez convaincus.Pourquoi n'y a-t-il pas en France un équivalent CRIF breton ,chtimi, marseillais,alsacien,savoyard....impensable car ceux-là sont français au cœur ne battant et la raison ne vibrant que pour la France, leur Terre Promise est la France et çà leur suffit et çà les honore d'appartenir à une si grande Nation ...mais ils rêvent qu'un jour leur France se libère du joug du lobby sioniste qui l'enserre et qui infecte ses média écrits,télévisés et radio... et son être et son paraître

40.Posté par daliana le 27/06/2010 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De tous le textes envoyés au site celui m’a paru chargé de vérités sur le CRIF en France est celui de notre ami ROMANO
(26.Posté par romano le 27/06/2010 00:50) que je me permets de recopier et je vous invite à le relire parce qu’il est d’un niveau digne de notre amour de toute l’humanité et notre combat pour faire de l’Occident un rempart de toutes les libertés et un mouroir pour tous les lobbys qui l' entachent et l’étouffent .Merci Romano

« Observez et jugez: On n'a pas besoin d'une démonstration mathématique ardue pour prouver à l'homme de la rue que le CRIF est beaucoup plus israélien que français.On constate que chez lui l'appel au ralliement à la" tribu" est beaucoup plus fort que tout élan minimal de justice ou d'humanité envers les victimes du génocide et de l'épuration ethnique programmés par " leur tribu";cet engagement démoniaque à défendre, coûte que coûte, toutes les turpitudes criminelles, a pour seule base une affection "religio-tribale" aveugle archaïque sectaire contraire à toute miséricorde divine prônée par notre patriarche commun ABRAHAM....si Hitler,Himmler ,Heydrich avaient été des juifs et avaient tué la moitié de l'humanité et n'avaient pas touché aux juifs ils auraient été applaudis par le CRIF.( Le CRIF ne dénigre que les juifs non sionistes c’est à dire ceux que nous aimons pour leur courage et leur amour de l’HUMANITE toute entière,il en existe beaucoup en Israël même ,le CRIF les dénigre comme traîtres…eux par bravoure ils s’en fichent d’être vilipendés par une bande sectaire raciste). Par la Shoah les criminels nazis ont laissé, ont offert aux sionistes un perpétuel "FONDS DE COMMERCE" sous lequel ils abritent et justifient leurs crimes .C'est une honte pour un Occident qui se targue d'être le champion de la défense des droits de l'Homme...quel homme? celui qui conduit le char et lance des bombes à fragmentation sur l'enfant palestinien qui lui lance des cailloux ou celui qui lance des feux de Bengale contre les F16 super sophistiqués qui lui balancent des bombes que la France ,elle-même ne possède pas. Pour le CRIF, bien sûr c'est le conducteur de char offert gracieusement par un Occident à genoux,tête baissée devant le lobby israélien qui le tient en laisse....
L'hydre sioniste règne partout même aux portes du Vatican. Espérons qu' un jour , l'Europe se réveillera de sa léthargie et retrouvera la volonté de se défaire du curare qui a engourdi ,paralysé la pensée libre,elle se libèrera du carcan sioniste qui l'enserre toujours au nom du sempiternel chantage à l'"antisémitisme", car l'aliénation de la classe politique et des intellos distillés soigneusement par nos média(pravda) sont sionisée jusque dans leur ADN, jusqu'à la débilité mentale,jusqu'à la malhonnêteté intellectuelle la plus éhontée, et elle a atteint un tel degré d'imbécillité que: en Espagne El Senor Aznar vient de déclarer que: le rempart protecteur de l'Occident est en ISRAËL ...pourquoi pas en Finlande,en Islande ou au Nicaragua ou la Bulgarie ou en Nouvelle Zélande...à moins que M.Aznar ne soit beaucoup plus entraîné, nourri par les relents d' un vieil esprit de revanche,grand nourricier du racisme aigu, remontant au Moyen Age ,au temps des Croisades qui,elles, se situent bien avant les sinistres bûchers de Torquémada.et le génocide des indiens d'Amérique latine ..Sinon tout n'est que démence et aliénation sacrifiant les intérêts vitaux de leur propre pays....la génuflexion au lobby israélien passe bien avant, je citerai un grand intellectuel français (non juif) qui a dit un jour :"quand il s'agit d'Israël on ne peut être objectif" là vous comprenez à quel degré a atteint aujourd'hui la démence...si Voltaire avait raisonné ainsi il se serait réjoui de la mort de Callas au lieu de le défendre et congratulé ses bourreaux...c'est ce que fait le CRIF,chez nous ...quel monde absurde et dément nous vivons!!! » Merci Romano pour la qualité de votre intervention à notre précieux site .

39.Posté par cielétoilé le 27/06/2010 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Extrait du site et livre à lire : « Complicités et financements soviéto-nazis », de Pierre de Villemarest, nous introduit dans un des champs de lecture parallèle de l’histoire du XX° siècle : la piste de la haute finance comme moteur secret des évènements historiques visibles

38.Posté par cielétoilé le 27/06/2010 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aigle , n'oubliez pas dans le lot le secrétaire personnel de Goering : L'amiral Bernard Rog. Quant à A.Rosenberg ,l'immonde , le théoricien des races inférieures et supérieure , personne ne se pose de question , bien sûr ! et aussi les financiers du nazisme http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=379:complicites-et-financements-sovieto-nazis&catid=49:geopolitique&Itemid=55
Mais cela fait des années qu'on nous raconte des sornettes ou une Histoire mondiale simplifiée et pas la vérité . Nous sommes là pour rétablir la vérité , en mémoire de tous les innocents qui ont souffert hier et aussi pour épargner ceux de demain .

37.Posté par Lola PARKSON le 27/06/2010 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Ooooooh Wooooooh

Give me freedom, give me fire, give me reason, take me higher
See the champions, take the field now, you define us, make us feel proud
In the streets are, exaliftin , as we lose our inhabition,
Celebration its around us, every nation, all around us

Singin forever young, singin songs underneath that sun
Lets rejoice in the beautiful game.
And together at the end of the day.

WE ALL SAY

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes back

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes

Oooooooooooooh woooooooooohh hohoho

Give you freedom, give you fire, give you reason, take you higher
See the champions, take the field now, you define us, make us feel proud
In the streets are, exaliftin, every loser in ambition,
Celebration, its around us, every nations, all around us

Singin forever young, singin songs underneath that sun
Lets rejoice in the beautiful game.
And together at the end of the day.

WE ALL SAY

When I get older, I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes back

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes

Wooooooooo Ohohohoooooooo ! OOOoooooh Wooooooooo

WE ALL SAY !

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goes back

When I get older I will be stronger
They'll call me freedom
Just like a wavin' flag
And then it goes back
And then it goes back
And then it goe

Wooo hooooo hohohohoooooo
And everybody will be singinit
Wooooooooo ohohohoooooo
And we are all singi

36.Posté par Aigle le 27/06/2010 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Romano

Les Sionistonazis sont les maitres à penser des Nazis ....Ces derniers ont été formatés dans la matrice Raciste et inhumaine de l'Ideologie sioniste née bien avant les ordures comme hitler , himmler et Heydrich ( lui meme crypto juif ainsi que le Rosenberg ideologue en maitre de la SOLUTION FINALE et ami intime du Cretin Goering ) ° . Le CRIF EST L'ADMINISTRATEUR DELEGUE CHARGE DE LA GESTION DU TERRITOIRE DE FRANCE pour le Compte de la SECTE SIONISTONAZIE qui n'a pas RENONCE A L'ASSERVISSEMENT DE L'HUMANITE , APRES AVOIR ECHOUE en 1945 A TRAVERS SES ELEVES DECEREBRES dejà cités .........

35.Posté par Saint Just le 27/06/2010 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est insupportable... Ces spécialistes du mensonge et de la manipulation ont l'art et la manière de présenter les choses toujours à leur avantage.

Heureusement, les gens ne sont plus dupes.

Ce cynisme est contredit par la réalité. Or, la réalité c'est qu'Israël est un Etat raciste et criminel, totalement hors la loi.

Les dizaines de résolutions de l'ONU jamais respectées prouvent que cet Etat voyou se veut au-dessus des lois et constitue à cause de son arsenal nucléaire incontrôlé, une menace mortelle pour toutes les nations.

Le seul pays qui menace notre sécurité collective et la paix mondiale n'est pas l'Iran pacifique mais l'Etat juif. N'oublions pas qu'Israël pointe ses missiles thermo-nucléaires sur Paris et Berlin... sans doute pour nous faire payer l'holocauste...

Ces gens sont des fous dangereux.

Tôt ou tard, nous n'aurons pas d'autre choix que de les affronter partout où ils se trouvent. Leur présence massive dans les médias nationaux est une des graves anomalies que nous subissons. A cause de cette anomalie, les Français sont manipulés et désinformés.

Ces intellectuels liés à Israël, qui par leur présence cautionnent la politique raciste de l'entité sioniste, se décrédibilisent chaque jour davantage. Ils devraient avoir honte car ils constituent par leur manque de loyauté à l'égard du peuple français, un danger mortel.

Quand Alain Soral s'interroge sur les raisons qui font que tous les 100 ans, cette communauté est rejetée par les pays qui l'accueille, on finit par comprendre pourquoi.

Ils sont devenus les maîtres, ils détiennent tous les pouvoirs et s'arrogent tous les privilèges. Dans les 3 pays membres du Conseil de sécurité (USA, Royaume Uni et France) ils ont une influence démesurée. A croire que le MOSSAD a investi les principaux rouages de ces trois Etats.

Ces criminels qui depuis 60 ans infligent au peuple palestinien un apartheid infâme et une épuration ethnique cruelle, ne pourront pas continuer à vivre sans devoir rendre des comptes à l'Humanité.

Tôt ou tard, le sang des innocents retombera sur leurs têtes, et cela ne sera que JUSTICE.

34.Posté par Bernard le 27/06/2010 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ainsi, la principale tentacule en France de l'"état Juif" aurait convoqué et rassemblé "15000" personnes à Paris?...Boff, quand on connaît le soutien qui lui est apporté par la constellation médiatico-politicienne française, ce chiffre, sans doute surévalué, est tout simplement ridicule...

Nous ne devons plus laisser souiller nos places et nos rues par ce ramassis de faux "intellos" et "religieux juifs" qui prolifèrent sur le fumier de "l'antisémitisme"...

Lors de prochaînes manifestations de soutien au Peuple Palestinien et à sa Résistance face à la Pieuvre établie et sévissant en Terre de Palestine depuis plus de soixante ans n'oublions pas ceci:

Autant de drapeaux tricolores que d'emblêmes de la Résistance Palestinienne;

Sionistes hors de France: notre pays ne vous appartient pas !

Chanté: ami entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne.

Palestine vaincra!...Palestine vivra!

1 2
Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires