Palestine occupée

Le vrai président des Etats-Unis, c’est Netanyahu !


Le président palestinien Mahmud Abbas a hier serré la main à son alter-ego israélien, Binyamin Netanyahu, en présence du président des Etats-Unis Barack Obama, dans les coulisses de la réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies. Cette poignée de main « historique » a marqué la reprise de discussions entre les deux parties.

Abdel Bari Atwan


Abdel Bari Atwan
Lundi 28 Septembre 2009

Pour Abbas (a d.) la couleuvre semble vraiment dure à avaler... C’est le seul à ne pas rire, tandis qu’Obama semble se complaire dans son rôle de potiche et que Netanyahu se demande ce qu’il peut encore exiger de plus du président américain qu
Pour Abbas (a d.) la couleuvre semble vraiment dure à avaler... C’est le seul à ne pas rire, tandis qu’Obama semble se complaire dans son rôle de potiche et que Netanyahu se demande ce qu’il peut encore exiger de plus du président américain qu

La délégation palestinienne se décevra à nouveau elle-même, ceux qu’elle représente, et le monde dans son ensemble, en s’imaginant ne pas avoir abandonné l’exigence qui était la sienne : qu’il n’y ait aucune négociation avec le gouvernement de Netanyahu sans un engagement complet et contraignant de geler l’activité de colonisation. La délégation feindra également de croire que la poignée de main, la réunion bilatérale avec Obama qui l’a précédée et la réunion tripartite qui l’a suivie, n’ont pas signifié une reprise des pourparlers.

Il était pénible de constater que ni le Président Obama, ni son délégué George Mitchell, pas même le président Abbas et son porte-parole, n’aient mentionné la question des colonies lors des conférences de presse. C’était probablement suite à un accord entre les trois parties d’éviter d’aborder le sujet et même de l’oublier.

Le président des USA a pratiquement lancé le processus de négociations quand il a invité les deux équipes de négociateurs à venir à Washington la semaine prochaine pour se réunir sous la supervision du sénateur Mitchell « pour avancer dans les discussions pour relancer le processus de paix ».

Plus important, le président des Etats-Unis a clairement fait savoir que « l’heure de parler de commencer des négociations est passée », ce qui signifie aussi que les obstacles sont à présent dépassés, à savoir la question de geler l’activité de colonisation.

Nous ne connaissons pas la réponse du président Abbas et de sa délégation à ce clair appel des Etats-Unis à reprendre des négociations la semaine prochaine sans que soit appliquée l’appel palestinien pour un gel total de toutes les activités de colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem sous occupation. Nous n’avons rien entendu à propos d’un rejet de cet appel, et ce silence est le signe le plus évident qu’il y a eu capitulation.

Netanyahu est apparu comme le grand gagnant du match. Il a réussi à imposer toutes ses conditions au côté américain comme au côté palestinien. Nous ne serions pas étonnés s’il amplifiait ces succès par quelques réunions et poignées de main « de normalisation » avec d’autres chefs arabes, lesquels se sont précipités aux Nations Unies pour lui serrer la main et satisfaire ainsi le nouveau président des Etats-Unis et son administration.

L’expansion des colonies se poursuivra et la démolition des maisons palestiniennes à Jérusalem occupée se poursuivra également, clairement et ouvertement synchronisées avec des négociations permanentes à Washington entre Palestiniens et Israéliens. Absolument rien ne changera sur le terrain. Les gouvernements américains et israéliens passent tandis que l’activité de colonisation et la normalisation continuent de pair et à grande vitesse.

Il s’est avéré que Netanyahu est le vrai dirigeant des Etats-Unis et c’est lui qui définit la politique extérieure de la Maison Blanche dans la région, que ce soit le conservateur Bush ou l’afro-américain Obama qui soit installé à la Maison Blanche.

(JPG)


- Vous pouvez consulter cet article à :

http://www.bariatwan.com/index.asp?...
Traduction : Info-Palestine.net


Lundi 28 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par claudio le 28/09/2009 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Contrairement à la délégation palestinienne, nous savons tous que les dés sont pipés et que ces « négociations » ne sont là que pour faire gagner du temps à l'entité sioniste dans la réalisation de ses projets de domination totale de la Palestine.
En effet, quelles sont les forces en présence ?
Nous avons d'un côté un Abbas totalement soumis, soucieux uniquement de son propre devenir et de l'autre, un couple sioniste, Netanyahou-Obama dont l'unique objectif est de conforter et de renforcer la puissance israélienne dans la région.
Il ne peut donc y avoir de négociation sérieuse tant le peuple Palestinien semble avoir été définitivement écarté de la démarche.
On assiste à une triste mascarade dont l'aboutissement serait, fatalement, la disparation de la cause palestinienne, voire de la Palestine elle-même !
Certes, on ne peut négocier qu'avec ses ennemis et même si on trouve un intérêt quelconque à faire appel à un tiers en tant que médiateur, il est indispensable de s'assurer auparavant, que ce dernier ne soit pas partie prenante dans le conflit et qu'il soit animé d'une impartialité indiscutable.
Ni les États-Unis, ni l'Europe ne remplissent ces conditions. Alors pourquoi les palestiniens s'obstinent-ils à les admettre autour de la table ?
Des poignées de mains à la Montoire, nous en avons connues. Elles ne se comptent plus et se sont toutes avérées être de véritables nœuds coulants autour du cou déjà proche de l'écrasement, de la Palestine.
Toutes ces « poignées » ont été patronnées par les États-Unis et les Palestiniens ne semblent pas réaliser l'immensité de supercherie. C'est consternant !
A l'ignominie des américains, vient se greffer la pleutrerie des nations arabes, incapables de relever le défi sioniste, allant même jusqu'à succomber au chant de ses sirènes.
Si les Palestiniens veulent sérieusement s'assoir autour d'une table pour engager leur avenir, il est indispensable qu'ils commencent déjà par nettoyer cette table, définir les conditions de négociation, ne point les limiter aux seules colonies et exiger des pourparlers sur le fond, c'est dire sur l'occupation de la Palestine par des colons européens !
Le temps n'est plus aux transactions d'apothicaires et aux marchandages de souks. Ou Israël accepte ces conditions ou la Palestine doit cesser de négocier et reprendre les armes pour exiger la reconnaissance de ses droits violés par l'Occident.
Aucune autre alternative ne semble crédible dans l'immédiat.


2.Posté par dik le 28/09/2009 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dont acte! Netanyahu, ses prédécesseurs et ses successeurs mentent et mentiront toujours; s'ils omettent un mensonge, les Usa le leur rappelle, sinon ce sera tel ou tel président européen, ou un onusien. "Les modérés" parmi les Etats arabes ou islamiques acquiescent, à leur tête le principal concerné, l'AP ou le Fatah. Pire, les mensonges sont de plus en plus francs comme pour exacerber, exprès, ceux qui ont la moindre fibre de "résistance" ou de souci de justice et hâter aujourd'hui ce qui pourrait advenir demain.

Et alors?

"Il s’est avéré que Netanyahu est le vrai dirigeant des Etats-Unis et c’est lui qui définit la politique extérieure de la Maison Blanche dans la région, que ce soit le conservateur Bush ou l’afro-américain Obama qui soit installé à la Maison Blanche".

Cela n'est pas nouveau, même les américains vous le confirmeront, et les européens qui dépendent des américains aussi. Quand Israël dissuade la Russie de vendre des armes "conséquentes" à tel ou tel pays arabe ou à l'Iran, vous pouvez dire que c'est Israël qui dirige le monde!!

Réagir? Pour cela il faut d'abord s'unir. Au moins appliquer le dicton : "L'ennemi de mon ennemi est mon ami" : S'ouvrir franchement aux iraniens et suivre le monde libre, le vrai, qui dénonce les injustices où qu'ils se trouvent et se bat pour l'application des résolutions de l'ONU ou du BDS. Inutile désormais de brûler son sang à dénoncer l'implication des USA ou de l'Europe avec Israël, ils ne font qu'un.

A bon entendeur, salut!

3.Posté par brigitte le 28/09/2009 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est aussi le vrai président de la France et de l'Europe

4.Posté par Nizar MAURANGES le 28/09/2009 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui netaymiaoum est le grand président du monde!
Quand à Mahmoud ABBAS, j'ai honte à sa place d'être mené par le bout du nez!
Cela fait 60 ans qu'on les mène en bâteau, qu'on se moque d'eux "ouvertement",
serré la main d'un criminel qui a massacré des vies innocentes.
OBAMA -ISRAEL - SARKO - KOUCHNER et tous leurs complices sont des assassins en puissance. ILS NE FERONT JAMAIS RIEN POUR LA PALESTINE! Aujourd'hui s'ils veulent s'attaquer à l'Iran, ils savent pourquoi!
Mais SARKO qui donne un ultimatum, je le défie de se mettre sur un ring et de se battre avec Ahmadinedjad à mains nus!
ON NOUS PREND AINSI QUE LES PALESTINIENS POUR DES IGNORANTS OU QUOI!
SOIXANTE ANS QUE CELA DURE. CA SUFFIT. LE MONDE ARABE DOIT SE REVEILLER DE SA TORPEUR ET AGIR.
Busherie a vite attaqué l'Irak, cela n'a duré soixante ans.
A BAS LES CRIMINELS NAZIS SIONISTES.
Je persiste et signe.

5.Posté par elchetorix le 28/09/2009 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ABBAS n'est plus le représentant "élu" des PALESTINIENS, son mandat s'est achevé il y a presqu'un an , ces accords sont une mascarade .
Il faudrait que la CHINE et la RUSSIE soutiennent les peuples opprimés et agressés par les entités sionistes de l'UE , des USA et d'ISRAEL cet état fantoche et belliqueux qui empoisonne la communauté internationale depuis plus de 60 ans.

6.Posté par L17 le 28/09/2009 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La photo que vous publiez m'a fait mal et m'a serré le cœur pour les Palestiniens qui avaient mis tant d'espoir dans l'élection d'Obama ( qui n'est pas un afro-américain mais un métis) : pauvre Mahmoud Abbas mais que cherchait-il ? Il n'a pas volé sa déconvenue, mais les plus à plaindre sont les Palestiniens qu'il prétend représenter; il n'a pas encore compris qu'il n'est qu'un jouet aux mains des USA et des sionistes israéliens. Depuis la mort de Yasser Arafat la situation des Palestiniens n'a fait qu'empirer.
Belle bande d'hypocrites que voilà! Les Palestiniens n'ont rien à en attendre: ils doivent s'unir autour du Hamas qui, seul, les défend.
Merci à tous pour la pertinence de vos commentaires et à Abdel Bari Atwan pour son article qui met en lumière l'ingérence inadmissible et les pressions d'Israël dans les politiques de nombreux pays de la planète dont hélas la France de Sarkozy...
Cordialement.

7.Posté par auxaguets le 28/09/2009 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Extrait d'un article...formidable!!!

OBAMA TE RAPPELLES TU DE KOUNTA KINTE?

"Obama do you remember Konta Kunte?‎

May be the the White House has made you forget the Black Man

A Refreshing of Memory, Barack Hussein Obama!‎

Konta Kunte

Was a man who had been enslaved in the year 1750 when the slave traders came to the forests ‎‎of Gambia and captured more than a 100 men and took them to what is called the Land of ‎‎Freedom

Konta Kunte

Was sold for a cheap price, merely few dollars and was worth only 750 dollars before his ‎‎American master

Konta Kunte

Was an example of freedom, patience and steadfastness and was from those who were destined ‎‎to reach America, the Land of Freedom!‎

As for the rest of his brothers, they were incapable of bearing the torture, subjugation and ‎‎confinement to small and congested rooms, in the bottom of the ship and they died on their way ‎to ‎the land of freedom and were thrown into the depths of the seas, eaten away by fishes. This is ‎‎how the white Americans were, bodies devoid of all values and ethics and ideologies, desiring ‎‎nothing except gathering money, no matter what the means, even if that was by enslaving the ‎‎free and killing the innocent and occupying their lands and they still are and to furthermore fool ‎the ‎people, they label their occupied land, of the United States of America with the “Land of ‎Freedom”‎

Did you now remember who Konta Kunte was, Obama Barack Hussein!‎

‎400 years have passed of slave trade with the pretext of bringing working hands to work in the ‎‎sugar, tobacco and coffee and cotton farms, the crone - Britain and what is called Spain, our Lost ‎‎Andalus, and also Holland were amongst the lands that practiced the slave trade and millions of ‎‎humans were sent to America and sold at cheap prices‎

This is you people Obama… a mentality that does not understand except racial superiority!‎

After the slaves were freed in America, and that was through the toil of the slaves themselves and ‎‎those who stood up with them from the Americans who had conscience

America enslaved all the governments of the world and the aired channels and the hired pens!‎

And we still remember the conference at AnnaPolis, and the slaves who went to it running!‎

For we do not forget Anna Polis as it is the city in which Konta Kunte was sold!‎

It is a bad sign for slaves and that’s why the peace conference of the Middle Est, that was ‎‎organized on 27 November from 2007 in the marine university of the United States was held in ‎‎Anna Polis, Maryland, United States of America. The conference ended with the release of a joint ‎‎statement from all the slaves who participated in the acclaimed peace conference!‎

The conference was organized by the United States under the administration of its foreign ‎‎minister, Condoleza Rice and continued for a whole day! ‎"

.......

8.Posté par naif le 28/09/2009 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

obama l' afro-americain ou l' affreux americain ?
abbas et le fatah menent leur peuple en bateau depuis des decennies combien sont ils payés pour signer la ou on leur dit et subir de telles humiliations ?

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires